Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Développement du corps des sapeurs pompiers malgaches
Année de première signature de la convention
2003
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2003
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2014
Contexte
Le Département de la Vendée est impliqué dans des actions de coopération décentralisée depuis 1992, année de la mise en place du dispositif législatif autorisant les collectivités locales à conclure des conventions de coopération.
Afin d’en assurer la pleine efficacité, les actions de coopération décentralisée du Conseil Général de la Vendée sont concentrées sur un nombre restreint de partenaires en privilégiant l’ancienneté et la densité des liens. Qu’il s’agisse des partenaires des projets, des secteurs d’intervention, la Vendée évite la dispersion, s’assure de la réalité des besoins et se concentre sur ses savoirs-faire. Aujourd’hui une dizaine de pays sont concernés : le Bénin, Madagascar, le Liban, la Pologne, l’Autriche, le Maroc, la Russie, la Serbie, et plus récemment le Somerset (Royaume-Uni), la Gaspésie (Québec), et l’Arménie.

Les domaines d’intervention varient selon les pays : économie, protection sanitaire et sociale, formation professionnelle, culture, soutien à la francophonie. Mais l’action internationale de la Vendée se place dans le cadre de l’unité de la politique étrangère de la France.

Dans la mesure du possible, les projets de coopération décentralisée menée par le Département de la Vendée reposent sur le principe du binôme : « un partenaire vendéen pour un partenaire local ». La coopération décentralisée doit permettre l’application effective du principe de subsidiarité. Les acteurs de terrain sont souvent les mieux placés pour définir les besoins réels. Chaque coopération ayant ses particularités, les partenaires du Département sont parfois des institutions dans le domaine de la santé, de l'éducation , de l’économie, des collectivités locales( régions, villes) des organismes spécifiques (Service de Secours et d’Incendie) ou encore des associations.

Pour chaque projet, la Vendée apporte son savoir-faire, en s’adaptant toutefois au rythme et aux particularités des pays concernés, ou bien procède de divers échanges devant permettre aux différents partenaires de bénéficier des réussites mises en avant.

Les objectifs des actions de coopération décentralisée menées par le Conseil Général de la Vendée sont :
- Pour les coopérations culturelles ou économiques : parvenir à un enrichissement mutuel des partenaires dans les domaines concernés, à travers des réalisations concrètes au service de la population
- Pour les coopérations axées sur le développement local : permettre aux acteurs locaux de devenir autonomes pour que ceux-ci aient les moyens d’agir eux-mêmes pour leur avenir

Ce dernier but est celui qui guide les actions de coopération menées avec Madagascar.
Historique
Appel Triennal MAEE 2007-2009
A la demande de la Commune Urbaine d’Antananarivo, le Conseil Général de la Vendée a souhaité participer au renforcement et au développement du corps de sapeurs-pompiers, avec la participation opérationnelle du Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Vendée.

La convention du 9 février et du 18 mars 2003 ont déterminé les modalités de mise en œuvre de cette coopération décentralisée entre la Commune Urbaine d’Antananarivo et le Conseil Général de la Vendée, pour cinq ans (1998-2002) pour la première, et pour trois ans (2003-2005) pour la seconde. Les cinq premières années de coopération ont permis de :
- Mettre à leur disposition 14 véhicules en état de fonctionnement (entretenus régulièrement)
- Equiper tous les sapeurs pompiers de la capitale en vêtement (notamment d’intervention)
- Equiper le centre de secours en mobilier et divers matériels
- Former tous les sapeurs pompiers de la capitale à la lutte contre l’incendie et au secours à personne, et quelques-uns ayant reçu des formations spécialisées.

Sur les trois années 2003/ 2004/ 2005, la coopération avec la Commune Urbaine d’Antananarivo relative au développement de son corps de sapeurs-pompiers a suivi les cinq axes principaux suivants :
- Elaboration du schéma d’Analyse et de Couverture des Risques de l’agglomération d’Antananarivo
- Formation des personnels, notamment à la gestion opérationnelle et au commandement
- Mise à disposition de matériels pour équiper les personnels et les centres de secours
- Mise à disposition de véhicules
- Formation de stagiaires malgaches en Vendée

La Commune Urbaine d’Antananarivo a fait preuve de son implication dans ces actions de développement notamment en doublant l’effectif des sapeurs-pompiers qui dépendent de la ville, passé de 60 à 123 hommes et en assurant systématiquement les formalités de dédouanement des véhicules et matériels, leur acheminement de Toamasina à Antananarivo, ainsi qu’en les entretenant dans les meilleures conditions possibles.

Le Conseil Général de la Vendée, en lien étroit avec son Service d’Incendie et de Secours, fait don gratuitement à la Commune Urbaine d’Antananarivo des matériels réformés. Il assure en outre des missions d’experts auprès du corps des sapeurs-pompiers malgaches dans les domaines de la formation des sapeurs-pompiers, de la formation à l’utilisation des matériels remis, et de l’organisation interne du corps des sapeurs-pompiers.
Objectif du partenariat
Action 1 : Organisation opérationnelle d’un état major
Il s’agit de mettre en place une direction composée de services administratifs, techniques, médicaux ainsi que d’un centre de réception et de traitement de l’alerte. L’organigramme tiendra bien évidemment compte des données locales notamment d’appartenance des officiers sapeurs-pompiers à l’Armée Malgache. Ensuite, une formation spécifique à l’encadrement définira les missions de chaque service.

Action 2 : Organisation d’un centre de secours principal et de centres de secours satellites

L’implantation des centres de secours satellites sera décidée comme cela a été défini par le Schéma d’Analyse et de Couverture des Risques réalisé dans le cadre de la coopération en 2003. Celui-ci prévoit aussi l’équipement des nouveaux centres tant en moyens humains qu’en matériels roulants et non roulants, et liste les besoins en formation.

Pour la mise en place de cette organisation deux axes de formation d’encadrement sont retenus :
- un tronc commun opérationnel
- un tronc commun de management

Ces formations seront validées par un système d’unités de valeurs. Les formations spécialisées incluront la gestion du service mécanique et de l’entretien du matériel, le fonctionnement, la gestion et la maintenance des équipements radio, des formations d’échelier et de conducteur de véhicules spécialisés, des formations de formateurs pour l’ouverture des nouveaux centres.

Action 3 : Accueil de sapeurs-pompiers malgaches en stage en Vendée

L’organisation d’un stage en Vendée doit permettre aux chefs de centres d’appréhender dans les faits, les différents aspects de leurs fonctions telles la gestion des ressources humaines ou la gestion financière et administrative.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2007-2009.

Action 1 : Organisation opérationnelle d’un état major
Action 2 : Organisation d’un centre de secours principal et de centres de secours satellites
Action 3 : Accueil de sapeurs-pompiers malgaches en stage en Vendée
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
SDIS 85
Maître(s) d'ouvrage
CG 85
Bénéficiaire(s)
population

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune urbaine de Tananarive Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Vendée commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Ministère des affaires étrangères et européennes


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 124250 0 2003
Conseil départemental de Vendée 0 0 2003
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10916 2003
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10916 2004
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10918 2005




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013