Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet hydraulique de lutte contre le trachome
Année de première signature de la convention
2006
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2006
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
Contexte
Au Mali, de mars 1996 à juin 1997, le Programme National de Lutte contre la Cécité (PNLC), en collaboration avec l’Institut d’Ophtalmologie Tropicale de l’Afrique (IOTA), a réalisé une enquête nationale sur la prévalence et les facteurs de risque du trachome.

Les résultats ont montré que la prévalence du trachome actif (chez les enfants de moins de 10 ans variait de 31,7% à 46,7% selon
les régions.
Cette intervention, en Afrique subsaharienne, concerne 7 villages du cercle de Bandiagara dans lesquels une étude menée conjointement par Eau Vive et MSF Luxembourg a en effet montré 38 % des adultes et 45 % des enfants de moins de 10 ans sont atteints du trachome que le trachome, faute notamment de points d’eau et
d’assainissement. Les 4 000 habitants des 7 villages concernés ne disposent à ce jour que de 5 points d’eau permanents et l’assainissement est quasiment inexistant
Historique
Objectif du partenariat
Programme d’actions visant à l’amélioration de la santé oculaire des populations des populations du Cercle de Bandiagara (région de Mopti) au Mali en facilitant l'accès l'eau, à l'hygiène, à l'assainissement et en développant l'éducation sanitaire.
Description détaillée du partenariat
Il comprend 3 volets d’actions et un volet de suivi évaluation :

Alimentation en eau potable :
- 1 puits villageois de grand diamètre à Dianou (988 habitants). Ce puits, d’une profondeur comprise entre 25 et 50 mètres et d’un diamètre d’ 1,80 m devra fournir un débit minimum de 2 m3/heure.

- 3 forages à Tassembé (422 habitants), Amala-Guintanga (708 habitants) et Yawa (844 habitants). A noter que ces deux derniers villages ne disposent à ce jour d’aucun point d’eau permanent pour une population de plus de 1 500 habitants. La profondeur de ces forages est comprise entre 60 et 80 m, ils devront avoir un débit minimum de 700 l/h. Ils seront équipés de pompes manuelles.

Assainissement :

Construction de 28 latrines (dont 7 latrines publiques érigées dans les centres de santé, les écoles et aux abords des marchés), de 28 puits perdus et de 28 postes d’eau potable publics et familiaux.

Education sanitaire :

Elle concerne une zone plus vaste que le périmètre des 7 villages aidés et doit être élargie à de nombreux villageois du cercle de Bandiagara :
- information sur le trachome et sa prévention ;
- sensibilisation/formation aux questions d’hygiène et de santé ;
- renforcement des capacités de gouvernance locale en matière de gestion et de maintenance des points d’eau.

Suivi – Evaluation :

L’association « Eau Vive » met en place un suivi évaluation du projet afin de mesurer les interactions entre les équipements de fourniture d’eau potable, les infrastructures d’assainissement et la prévalence du trachome.
Les éléments quantitatifs et qualitatifs comparés entre le début et la fin du programme en ce qui concerne la disponibilité en eau, le comportement social en matière d’assainissement, d’hygiène et d’environnement seront ainsi mis en lumière.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Eau Vive
Maître(s) d'ouvrage
Communes rurales maliennes de Wadouba, Segueire, Dourou, Diamnati, Dogani Béré.
Bénéficiaire(s)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Bandiagara Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Laroin commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Commune de Laroin, Syndicat Intercommunal pour l’Alimentation en Eau Potable de la Région de Lescar, Agence de l'Eau Adour-Garonne, Eau Vive.
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Direction régionale de l'hydraulique de Mopti, Ambassade de France au Mali.


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Laroin 1500 0 2006
Autres partenaire en France et au Mali 102732 2006




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013