Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui institutionnel au renforcement des capacites de maitrise d'ouvrage de la ville de Tenkodogo et à l'amélioration de la gouvernance de l'eau potable et de l'assainissement
Année de première signature de la convention
2006
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2008
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2013
Contexte
Le nouveau contexte de la décentralisation au Burkina Faso (communalisation intégrale) a octroyé de nouvelles compétences aux communes, mais avec une absence de transferts équivalents des moyens humains et financiers. La ville de Tenkodogo est devenue « commune intégrale » et a intégré dans ses limites communales 83 villages, atteignant près de 130 000 habitants. Les problèmes de gestion de la ville sont multipliés, avec la nécessité pour la municipalité de trouver des solutions ou des outils pour améliorer les conditions de vie de la population.
Depuis 2006, la commune de Tenkodogo avec l’appui de Chinon et d’Etaules travaille sur la définition et la mise en œuvre de son plan de développement communal et sur le renforcement de ses services.
En 2008, le travail réalisé par l’ONG Wateraids, à la demande de la municipalité de Tenkodogo dans le cadre de la mise en place du plan de développement communal sur l’accès à l’eau potable et l’assainissement a fait apparaître un déficit d’installation dans les villages de Tenkodogo. Dix villages sur quatre vingt trois ont un taux de couverture inférieur à 45% pour l’accès à l’eau potable, dont trois villages qui ne possèdent aucun forage. Seules 4% des concessions sont équipées de latrines et le taux d’accès global atteint seulement 10%. La sensibilisation à l’hygiène quotidienne (mode de stockage de l’eau de boisson, lavage des mains) reste très faible, facteur de propagation des maladies. C’est sur la base de l’étude réalisée (diagnostic précis pour chaque secteur urbain et pour chaque village) par cette ONG que ce nouveau programme prend appui.
Historique
La coopération décentralisée Chinon -Tenkodogo

Jumelage et programme de coopération décentralisée : le lancement d’un premier programme

Les Villes de Chinon et de Tenkodogo sont jumelées depuis 1975.
Fortes des relations tissées durant ces années de jumelage et sur demande du Maire de Tenkodogo, les deux villes ont souhaité s’engager dans un partenariat plus fort à travers la mise en place d’une coopération décentralisée. Une convention de coopération a donc été signée le 27 novembre 2006.

Ce premier programme, d’une durée de dix-huit mois, visait à renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage de la Commune de Tenkodogo, en lien avec notamment la mise en application de la dernière loi de décentralisation (2004), la nécessité pour la municipalité de trouver des solutions pour améliorer les conditions de vie de la population et la volonté de tendre vers une meilleure efficacité économique et sociale.

Ce programme comprenait trois volets :
- Le renforcement de la direction des services techniques et de l’urbanisme avec l’embauche d’un chef de projet burkinabé, futur directeur des services techniques, intégré à la fin du programme comme personnel municipal.
- La formation des élus (alphabétisation et formation à la gestion municipale) et des agents municipaux pour consolider les services techniques de la collectivité,
- La création de deux écoles, action pilote, support au renforcement de la maîtrise d’ouvrage et permettant de rendre visible l’action auprès de la population.


La convention de coopération décentralisée Chinon-Tenkodogo a inscrit officiellement l’ADUC ( l’Agence de développement et d’urbanisme du chinonais), au cœur de ce dispositif de coopération en la positionnant comme assistante technique dans la mise en œuvre du partenariat, tirant ainsi partie de sa double expérience dans le montage et le suivi des projets des collectivités locales françaises et dans la coopération internationale.


Le Plan Communal de Développement
En parallèle de cette démarche, et pour répondre localement aux grands axes stratégiques énoncés dans les Plans Programmes de Développement aux niveaux nationaux et régionaux, un Plan Programme de Développement Local (PPDL) a été confié à un consortium de consultants locaux, financé par la coopération danoise.
Le plan programme de développement local (PPDL) de la Région de Tenkodogo couvre trois provinces, soit environ 300 000 habitants. Cadre de référence du développement économique, le PPDL est un document stratégique pour les vingt prochaines années.

Il a trois ambitions :
• Faire de Tenkodogo la zone de référence pour des cultures identifiées (riz, banane, cumin, tomate et oignon).
• Faire de Tenkodogo la zone de référence pour la pisciculture.
• Développer des activités économiques en lien avec ces productions pour faire de Tenkodogo une plateforme de transformation, d’échanges et de distribution.

Le PPDL se décline en cinq documents :
1. Le programme de développement de l’aménagement territorial.
2. Le programme d’investissements prioritaires (PIP)
3. Le programme d’entretien prioritaire (PEP), document à échéance 5 ans.
4. Le programme de management de la commune et des réformes.
5. Le programme de mobilisation des ressources de la commune.

En conclusion : l’objectif majeur du PPDL est de relancer l’économie locale, en s’appuyant notamment sur les acteurs privés, en identifiant les porteurs de projets.
Une deuxième étape consiste à l’élaboration du plan communal de développement. Un budget de 8 millions de FCFA a été obtenu par la Ville de Tenkodogo à cette fin. La réalisation de ce Plan a été confiée au même consortium de bureaux de consultants locaux, sur ses aspects développement économique et aménagement du territoire.

Cependant, la Ville de Tenkodogo a souhaité que la Ville de Chinon et l’ADUC soient associées, en parallèle du programme de coopération décentralisée expliqué plus haut, à cette démarche de réflexion stratégique. La Ville de Tenkodogo a demandé notamment une assistance technique sur le volet de la planification urbaine et de l’urbanisme, pour établir un plan stratégique sur les grands enjeux de développement urbain, afin de lui permettre de programmer les investissements futurs et d’envisager de nouveaux partenariats avec l’ensemble des bailleurs de fonds.


Dans le cadre de la démarche d’élaboration du Plan de Développement Communal, la Ville et l’ADUC sont venus compléter l’équipe constituée du bureau d’étude et de l’équipe municipale, notamment :
- par la mise à disposition d’un stagiaire, de niveau bac+ 5 en aménagement du territoire et urbanisme de l’Ecole polytechnique de l’université de Tours, pour une durée de cinq mois en 2007
- et par la réalisation de missions techniques d’appui de l’ADUC aux élus de Tenkodogo parallèlement à la coordination et au suivi de l’étude.

Le travail du stagiaire en lien avec le chef de projet et l’agent des domaines a été orienté sur la réalisation d’un premier travail sur l’adressage.

L’adressage est un outil de base indispensable pour la gestion du territoire urbain, notamment en permettant aux autorités locales de connaître leurs territoires et leurs populations, de maîtriser et de prévoir les investissements publics des infrastructures, des équipements et des réseaux. Par ailleurs, il permet d’améliorer les ressources financières de la ville en facilitant le recouvrement des taxes et impôts et d’ajuster au mieux le budget municipal.

Ce premier travail sur l’adressage a été mené au sein de la DSTM avec l’appui d’un stagiaire, M Pierre Bieuzen et de M. Lalhou El Outtassi, architecte, spécialiste de l’adressage et conseiller technique auprès de l’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF).
Dans le contexte du stage, l’étude effectuée a permis de définir la méthodologie de mise en œuvre, de réaliser une carte actualisée des zones potentiellement concernées par un futur adressage (les 6 secteurs lotis de Tenkodogo), de créer au sein de la DSTM, une cellule ad hoc pour l’adressage, et d’identifier précisément les étapes, le budget et le calendrier de l’opération.

Actuellement ce premier programme est exécuté à 95%.
La direction des services techniques municipaux a été crée, les locaux aménagés, le matériel acheté.
Le chef de projet a été en poste de février 2007 à fin mai 2008.
La première phase de l’alphabétisation des élus s’est achevée en avril 2008, permettant à 128 élus de suivre cette formation.
Les formations des agents municipaux ont eu lieu (formation sur la planification des tâches, sur l’état civil, les droits et devoirs d’un fonctionnaire…)
La normalisation de l’école de Song Taaba est achevée et l’école a été inaugurée en décembre 2008.
La phase préliminaire de l’adressage a été réalisé (travail préalable qui a permis le lancement du deuxième programme).
Les deux dernières opérations sont engagées et en cours de réalisation :
- la 2ème phase d’alphabétisation des élus (démarrage 15 février 2009, les cours d’alphabétisation dureront 2 mois). C’est cette action qui justifie notamment le retard pris. En effet l’alphabétisation ne peut se dérouler que pendant la saison d’hivernage (absence de travaux dans les champs) et une durée de un an doit obligatoirement intervenir pour des justifications pédagogiques entre les deux phases d’alphabétisation.
- la construction de l’école de Sebretenga (chantier en cours d’achèvement, remise des clefs prévue mi février)

Le montant total de ce premier programme s ‘élève à 128 000 euros. Il est cofinancé par le MAEE, les villes de Chinon et Tenkodogo, la Région Centre et des partenaires privés chinonais (grande distribution). Sur les 128 000 euros, (initialement 114 925 euros, montant complété par la Région Centre par un financement complémentaire qui a permis de lancer la phase préalable d’adressage), l’ensemble des fonds sont engagés, il reste environ 20000 euros à décaisser. Au plus tard l’ensemble du programme devrait être terminé en avril 2009.
Une évaluation par les partenaires a d’ores et déjà été réalisée (confer compte rendu du comité de pilotage de décembre 2008).




Coopération Chinon – Tenkodogo : le lancement d’un deuxième programme (appel à projet 2008)

Le deuxième programme de coopération décentralisée Chinon – Tenkodogo porte sur l’appui à la mobilisation des ressources en s’articulant autour de deux axes :
 L’appui à la mobilisation des ressources existantes par l’outil adressage
 L’appui au développement économique, source de ressources futures avec la création d’une plateforme d’initiative.

1er volet : l’adressage

Le travail mené dans le cadre du premier programme avait permis :

De vérifier l’ensemble du parcellaire (soit 8 335 parcelles) sur le terrain avec les agents de la DSTM de Tenkodogo sur une période allant de juillet à début octobre 2007. La base de la documentation a été faite d’après les plans cadastraux disponibles au sein du service des Domaines et de l’Habitat. Ce travail a permis de constater que seulement 4 495 parcelles étaient viabilisées dont 27 % des parcelles sont en banco, 5 % en demi-dur et 68 % en dur.

D’élaborer un fond cartographique informatisé sur la totalité du périmètre urbanisé suite à une vérification systématique de toutes les voies carrossables (emprise supérieure à 2,5 m.).

Le 8 août 2007, le Conseil Municipal de Tenkodogo a décidé par délibération d’autoriser le lancement de l’adressage avec l’appui de Chinon (coopération décentralisée Chinon-Tenkodogo).

En octobre 2007, la ville de Tenkodogo a créé d’une façon définitive au sein de la DSTM une ‘Cellule d’adressage ».

Enfin en janvier 2008, M. T. Lahlou, expert en adressage a présenté, devant le Conseil Municipal composé de 128 personnes, l’adressage et des différents systèmes existants. Suite à la présentation, le conseil municipal a approuvé les 9 critères d’adressage indispensables à mettre en place, avant le démarrage effectif de l’adressage sur le terrain.

L’ensemble de ce travail préalable et l’obtention des moyens financiers dans le cadre de ce deuxième programme ont permis dès le mois de septembre, de lancer la phase opérationnelle, c'est-à-dire :
- La mise en place de la « Cellule d’Adressage »: définition, objectifs, identification, nomination, mise en place et formation du personnel : réalisé
- La formation par la DSTM de Ouagadougou de la DSTM de Tenkodogo : 1er phase réalisée
- la codification des voies et l’impression du plan numérisé : réalisé
- La sensibilisation auprès de la population ;
- La numérotation des portes d’entrées et enquêtes ;
- L’informatisation des enquêtes ;
- L’édition du plan d’adressage ;
- Le panneautage des rues.

Ce travail est mené en lien avec la cellule adressage de l’AMBF et la Direction des services techniques et de l’urbanisme de Ouagadougou qui ont accepté d’appuyer et de compléter la formation de la cellule adressage de Tenkodogo.
L’AMBF complète (décision prise en décembre 2008) également le budget adressage mis à disposition par le programme de coopération décentralisée (environ 17 millions de francs CFA) par une enveloppe de 9.5 millions de francs CFA (budget non prévu initialement). L’ensemble de ce budget devrait permettre de finaliser l’opération de l’ensemble des secteurs lotis.

Le travail opérationnel d’adressage (peinture des portes) devrait démarrer au plus tard début mars 2009. Au préalable ont été lancés la phase information et sensibilisation des habitants, le recrutement des équipes, l’achat du matériel nécessaire.


2ème volet : la création d’une plateforme d’initiative.

Conjointement à cette démarche, la ville de Chinon a mobilisé la plateforme d’initiative locale du chinonais, Touraine Chinonais Initiatives, pour apporter un soutien à la ville de Tenkodogo. En effet l’augmentation des ressources de la ville de Tenkodogo passe par deux volets :
- Une meilleure mobilisation des impôts et taxe (taxe de résidence, patente), l’adressage étant l’outil permettant d’améliorer le niveau de recouvrement.
- L’appui au développement économique, en favorisant la création et le développement d’entreprises localement.
Touraine Chinonais Initiatives, association loi 1901, adhérente du réseau France initiatives (FIR), est une association regroupant l’ensemble des partenaires économiques du Chinonais (chambres consulaires, collectivités locales, banques, entreprises) qui délivre des prêts d’honneur, sans garantie, à taux zéro, aux créateurs d’entreprises ou aux entreprises en développement, en complément d’un prêt bancaire. Ainsi depuis 17 ans, Touraine Chinonais Initiatives a permis la création de 430 entreprises dans le Chinonais avec un taux de remboursement de 93%.
Aujourd’hui le réseau FIR regroupe 236 plateformes et a permis la création ou le développement de 12202 entreprises pour la seule année 2006. Premier réseau associatif pour la création d’entreprises en France, FIR, dans le cadre de son projet stratégique 2006-2013 souhaite développer le modèle plateforme à l’international. La démarche engagée à Tenkodogo est précurseur dans ce domaine.
Une première mission a été effectuée en juillet 2007 à Tenkodogo par le Président et l’animateur de la plateforme avec pour objectif d’étudier la faisabilité de créer à Tenkodogo, la première plateforme Burkinabé.
Cette première mission a permis de rencontrer sur le plan national et local l’ensemble des acteurs économiques. Ce projet a reçu une écoute très favorable, l’accès au crédit restant fermé à de nombreux créateurs d’entreprise (montant des garanties et taux d’emprunt très élevés). Une deuxième mission début décembre 2007, a permis de mesurer la volonté des acteurs locaux. L’ensemble du réseau bancaire, les chambres consulaires, la maison des artisans et la ville de Tenkodogo se disent prêtes à créer un tel outil.

L’objectif sur l’année 2009 est de rendre la plateforme opérationnelle. Une mission de mise en place est prévue mi février 2009.


Ce projet s’inscrit également en complément d’un programme en cours cofinancé par l’Ambassade de France et confié à l’ONG Ethnic. L’association Ethnic par le biais de son chef de projet, M Alain Lejeune, basé à Tenkodogo pour une durée de deux ans, a pour mission de travailler sur la création d’une zone artisanale et d’une pépinière d’entreprises à Tenkodogo. L’objectif est de rechercher des complémentarités entre ces deux actions, afin de créer une dynamique économique sur le territoire de Tenkodogo.
Il est également prévu dans le cadre du programme de coopération décentralisée Chinon-Tenkodogo de mettre de nouveau à disposition deux stagiaires, pour une durée de quatre mois de l’Ecole polytechnique de l’université de Tours, Département Aménagement (juin à septembre 2009).
Un des stagiaires, travaillera sur le volet urbanisme en lien avec la cellule d’adressage, le contenu du stage du deuxième étudiant sera orienté sur l’appui à la définition d’une stratégie de développement économique pour le territoire de Tenkodogo. La sélection des étudiants est en cours.

Le montant total de ce deuxième programme s’élève à 88 783 euros. A cela s’ajoutera la participation de l’AMBF sur l’adressage d’un montant de 14500 euros.



La coopération décentralisée Etaules – Tenkodogo

Les villes de Tenkodogo, et d’Etaules ont signé en 2004 une convention de coopération décentralisée. Ce partenariat se décline autour de quatre thèmes principaux :

Culture :
Création et animation d’un Festival de culture locale basé à Tenkodogo tous les deux ans. Deux éditions de ce Festival Nord Sud ont été réalisées en 2005 et en 2007. La prochaine édition de ce Festival aura lieu en octobre/ novembre 2009.

Formation :
Chaque année depuis 2004, un élu et un fonctionnaire municipal de Tenkodogo sont accueillis à Etaules et dans les autres communes de la communauté d’agglomération Royan Atlantique pour un stage de formation de cinq semaines.
Pour l’année 2008, sont venus en formation Mme Elise Segda, 2ème ajointe au Maire et M Youssouf Ouedraogo, Commandant de la Police Municipale. La ville de Chinon les a reçus dans ses services une journée.
Pour 2009, un élu et un agent de la direction des services techniques municipaux seront accueillis en octobre. Il est prévu de les accueillir pour une durée plus longue à Chinon.

Sportif :
Des rencontres sportives sont annexées au Festival Nord Sud tous les deux ans et offrent la possibilité d’échanges humains et formateurs pour les ressortissants des deux villes concernées.

Technique :
La commune d’Etaules s’est engagée depuis 2005 dans un partenariat technique avec la ville de Tenkodogo portant principalement sur l’amélioration de la collecte et la gestion des déchets ménagers et assimilés de la ville de Tenkodogo. Un broyeur a été mis à la disposition de la mairie de Tenkodogo et des deux associations de femmes en charge de la collecte et du tri des déchets.




La volonté pour les trois communes de travailler ensemble et de poursuivre la dynamique engagée autour de la mise en place d’un troisième programme qui sera soumis à l’appel à projet MAEE 2009

Depuis près d’un an et demi, des rencontres régulières entre les deux collectivités françaises ont permis de mieux se connaître et d’envisager la mise en place d’un programme conjoint, en s’appuyant sur le même opérateur technique, l’ADUC sans remettre en cause les actions développées par chacune d’entre elles. Notamment, la commune d’Etaules qui poursuivra son action sur le champ culturel et sportif.


L’objectif est de développer des complémentarités et des synergies afin d’améliorer la cohérence et la puissance des actions menées.
Un premier protocole d’accord a été signé en décembre 2008. Une convention de coopération décentralisée tripartite est en cours de rédaction et sera signée en avril 2009 lors de la venue en France de M Alassane Zakané, maire de Tenkodogo.
La deuxième étape est la constitution d’un nouveau programme d’actions qui fait l’objet de ce présent appel à projet.

Une mission conjointe en décembre 2008 a permis de définir le contenu de ce programme qui comprend :
- Le maintien d’un volet appui institutionnel auprès des élus et des agents municipaux avec la poursuite d’un plan de formation.
- Le développement d’équipements favorisant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Les actions seront concentrées sur les villages de Tenkodogo et ce pour deux raisons principales :
- Le plan de développement communal sur l’accès à l’eau potable et l’assainissement réalisé par l’ONG Wateraids en 2008 fait apparaître un déficit d’installation dans les villages de Tenkodogo.
- La coopération danoise finance un programme sur cette thématique pour une durée de deux ans sur les secteurs urbains. Il paraît donc plus judicieux d’intervenir sur les villages et de travailler sur un équilibre ville/campagne.
- La mise en place d’actions de sensibilisation sur l’hygiène quotidienne.

Sur ce programme, différents partenaires sont associés et sollicités : la ville de Chinon, la ville d’Etaules et les communes de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, la ville de Tenkodogo, La Région Centre, l’Agence de Bassin Loire Bretagne et bien entendu le MAEE dans le cadre de son appel à projet.
Objectif du partenariat
Renforcer les capacités de maitrise d’ouvrage de la ville de Tenkodogo afin de permettre à la ville de s’inscrire dans une politique de développement durable et d’améliorer les conditions de vie de sa population, notamment dans le domaine de l’accès à l’eau potable et l’assainissement.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2009
Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopération décentralisée Chinon (37) - Etaules (17) et Tenkodogo (Burkina Faso). Troisième étape d’une démarche démarrée en 2005, il a pour finalité de poursuivre et renforcer l’appui institutionnel à la municipalité de Tenkodogo et d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement des populations.
Il comprend :
- Le maintien d’un volet appui institutionnel auprès des élus et des agents municipaux avec la poursuite d’un plan de formation.
- La construction d’équipements (forages, latrines scolaires) favorisant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Les actions seront concentrées sur les villages de Tenkodogo
- La mise en place d’actions de sensibilisation sur l’hygiène quotidienne.
Le montant total de ce projet s’élève à 151 828 euros

- Accès à l’eau potable et à l’assainissement des villages de Tenkodogo
Objectif de l’action : - Améliorer le taux d’équipement d’accès à l’eau potable des villages de Tenkodogo.
- Améliorer les conditions de vie dans les écoles, par l’installation de latrines.
- Sensibiliser les élèves du primaire à l’hygiène quotidienne dès leur plus jeune âge et par leur intermédiaire leurs familles
- Former et créer une dynamique de projet au sein de la direction des services techniques municipaux.
- Améliorer la lisibilité de l’action municipale dans les villages où le pouvoir coutumier reste très présent. (1er mandat pour l’ensemble des conseillers municipaux dans les villages).
- Respecter un équilibre entre les actions menées en secteur urbain et en secteur rural enfin d’éviter des disparités trop grandes dans les modes et les conditions de vie

Description sommaire : L’action n° 1 se décompose en trois volets :
- Un volet de mise à disposition de moyens supplémentaires pour la direction des services techniques municipaux, notamment des moyens de transport pour leur permettre de se déplacer dans les villages pour travailler avec les habitants, élaborer les projets par village ou par école et suivre les travaux.
- Un volet investissement avec la création de forages dans les villages et la création de latrines scolaires dans les écoles.
- Un volet sensibilisation et formation à l’hygiène quotidienne prioritairement dans les écoles.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
TENKODOGO
Maître(s) d'ouvrage
Chinon - Etaules
Bénéficiaire(s)
Les élus et les agents municipaux de la ville de Tenkodogo,la direction des services techniques municipaux, la population de Tenkodogo

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Tenkodogo Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Tenkodogo ZAKANE Alassane mairie_tenkodogo@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Chinon commun.ico.loupe.alter
Etaules commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
ETAULES


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 98228 2008
Etaules 0 0 2008
Chinon 17050 6000 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 18000 2008
ETAULES 18550 2008




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013