Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Construction d'une maternité en annexe du Centre de Santé Communautaire (CSCom) de Gory (MALI)
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Santé
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
GRON, commune de 1298 habitants située près de SENS (YONNE), a, sur son territoire, quelques familles d’origine africaine, dont une de la commune de GORY dans l’ouest du MALI (Région de KAYES, Cercle de YELIMANE).

La commune de GORY compte environ 12000 habitants dont 6000 pour le village de GORY et 6000 répartis dans une dizaine de petits villages : Mongoro, Takoutallah, Biladjimi, Banda, Sambacanou, Fongou, Moussala, Darsalam, Sabouciré, Chiguégué.

Historique
En septembre 2004, Gorogo DOUCOURE, habitant de GRON, revient d’un séjour dans son village natal (GORY) avec une lettre signée du maire (Maciré Bobo DOUCOURE) : Gorogo DOUCOURE est chargé de proposer un jumelage entre GRON et GORY.

Le Conseil Municipal de GRON, réuni le 15 octobre 2004, se déclare tout à fait favorable à ce projet :

- pour mieux intégrer les familles étrangères vivant dans la commune,
- pour « ouvrir » la commune sur le monde (adultes, enfants des écoles),
- parce que le Mali est un pays francophone et que les échanges en seront facilités,
- parce que, dans un contexte de développement durable, il convient d’être solidaire avec les pays du sud.

En juillet 2005, une délégation de GORY (composée du maire, de son secrétaire général, et de représentants d’associations de « Goriens » vivant en région parisienne) est accueillie à GRON pour un premier contact : visite de la commune, repas malien à la salle des fêtes, échanges sur l’avenir des relations entre les deux communes, sont au programme de la journée.

Au cours des mois qui suivent, les relations deviennent régulières. A GRON, une fête, une exposition, sont organisées pour commencer à sensibiliser la population. Puis se prépare le déplacement d’une délégation de Gronois au MALI.

La signature officielle du jumelage s’est faite à GORY le 27 janvier 2007. Quatorze représentants de GRON (élus, personnel communal, représentants d’association…) ont fait le voyage pour nouer des liens, découvrir une culture différente, et lister des priorités d’actions d’aide au développement.

ECHANGES CULTURELS ET AIDE AU DEVELOPPEMENT

Quatre domaines d’intervention ont été tout particulièrement repérés lors du voyage au Mali :


LA SANTE

L’EAU

L’EDUCATION

LE MARAICHAGE

Une délégation d’élus et d’agents administratifs de GORY viendra prochainement observer et apprendre le fonctionnement de la Commune de GRON.



Autre action, un premier container est parti par bateau, rempli de tables d’école et de lits d’hôpitaux récupérés.
Cette priorité s’explique : les habitants semblent ne pas rencontrer de problème d’approvisionnement en nourriture. Par contre, au Mali, l’espérance de vie à la naissance est de 50 ans. L’accès aux soins, aux médicaments, est très limité. Les déplacements pour rejoindre les hôpitaux sont souvent difficiles
Objectif du partenariat
La concertation de tous les acteurs (migrants de GORY en France, élus, chefs de village et associations de GORY, élus et associations de GRON) a défini la priorité des priorités : la santé, et, plus concrètement, décidé la construction d’une maternité, en annexe du Centre de Santé COMmunautaire (CSCOM) de GORY qui fonctionne déjà.
Description détaillée du partenariat
DESCRIPTION DU PROJET

GORY dispose d’un petit centre de santé vétuste dirigé par un « technicien médical ». Une « matrone » l’aide dans son travail auprès des femmes qui viennent accoucher. Les mêmes locaux servent à la fois pour les soins et pour les accouchements. Les médicaments sont très limités.

Le projet proposé dans ce dossier consiste à construire, à côté du centre de santé existant, un second bâtiment qui permettra de séparer les secteurs soins et maternité pour éviter les contaminations des uns par les autres. Les femmes et les hommes pourront aussi ne pas être soignés (ou en convalescence) dans les mêmes pièces.

Une maternité, fonctionnelle et accueillante, incitera les femmes à venir y accoucher, ce qui aura pour effet de donner aux nouveaux-nés un état civil. Sans état civil, un enfant n’existe pas. Adulte, il ne pourra pas passer un permis de conduire, avoir un compte en banque, emprunter…


La construction envisagée sera en béton (la terre ne résiste pas à la période des pluies), à l’architecture à toit plat qui rappelle typiquement celle d’autres constructions voisines.

Les besoins (surface, agencement des pièces) ont été définis par les professionnels de santé pour l’élaboration des plans et des devis joints en annexe.

La pérennité de ce service est garantie par les deux employés salariés de la commune de GORY, le salaire du « technicien médical » responsable de la gestion de l’établissement étant remboursé par l’Etat malien

- CONSTRUCTION D’UNE MATERNITE EN ANNEXE DU CENTRE DE SANTE COMMUNAUTAIRE (CSCom)
Objectif de l’action : priorité des priorités : la santé, et, plus concrètement, décidé la construction d’une maternité, en annexe du Centre de Santé COMmunautaire (CSCOM) de GORY qui fonctionne déjà.
Description sommaire : GORY dispose d’un petit centre de santé vétuste dirigé par un « technicien médical ». Une « matrone » l’aide dans son travail auprès des femmes qui viennent accoucher. Les mêmes locaux servent à la fois pour les soins et pour les accouchements. Les médicaments sont très limités.
Le projet proposé dans ce dossier consiste à construire, à côté du centre de santé existant, un second bâtiment qui permettra de séparer les secteurs soins et maternité pour éviter les contaminations des uns par les autres. Les femmes et les hommes pourront aussi ne pas être soignés (ou en convalescence) dans les mêmes pièces.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
COMMUNE DE GORY
Maître(s) d'ouvrage
Gron
Bénéficiaire(s)
Gory (Région de KAYES, Cercle de Yélimané) La commune de GORY compte environ 12000 habitants dont 6000 pour le village de GORY et 6000 répartis dans une dizaine de petits villages : Mongoro, Takoutallah, Biladjimi, Banda, Sambacanou, Fongou, Moussala, Darsalam, Sabouciré, Chiguégué.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Gory Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Gory DOUCOURE Maciré Bobo

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Gron commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat





Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013