Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Brasilia"

Correspondant coopération décentralisée
Rose-Anne BISIAUX
Courriel : rose-anne.bisiaux[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Paul REBAUD
Courriel : jean-paul.rebaud[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme de coopération franco-brésilien : renforcement de la gestion intégrée et participative dans les mosaïques d’aires protégées pour le développement territorial durable
Année de première signature de la convention
2004
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Aménagement du territoire et transports
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2004
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
02/05/2017
Contexte
Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une démarche bilatérale autour de la thématique de développement durable des territoires ruraux initiée il y a plus de 4 ans par le Ministère de l’Ecologie en France et par le Ministère de l’Environnement (MMA) au Brésil.

Trois Régions se sont progressivement intégrées au dispositif : Nord-Pas de Calais, Provence Alpes Côte d’Azur et Rhône Alpes, représentant notamment 14 Parcs naturels régionaux, d’autres catégories d’espaces naturels et de territoires organisés.
Ce programme articule donc coopérations bilatérale et décentralisée au profit notamment du Ministère de l’environnement brésilien et de ses institutions, de 9 territoires brésiliens d’une part et de trois Régions françaises, de leurs espaces naturels protégés (Parcs naturels régionaux, Parcs Nationaux, Conservatoire du littoral…) et du réseau des Parcs naturels régionaux de France d’autre part.

2009 est une année charnière du programme « Mosaïques » puisque ce sera l’année d’achèvement de la deuxième phase du projet qui devrait voir une reconnaissance officielle de certaines mosaïques au Brésil ainsi qu’une finalisation du concept au niveau du Gouvernement Central. Par ailleurs, en France, une réflexion sur les corridors et les trames vertes et bleues est engagée dans plusieurs Régions et devrait permettre de tirer des enseignements cette même année.
Enfin 2009 va être l’Année de la France au Brésil, l’occasion de valoriser des projets franco-brésiliens innovants et pérennes tels que la démarche « Mosaïques ». D’ailleurs, il est à souligner que le présent projet a fait l’objet d’une labellisation par le commissariat franco-brésilien de l’Année de la France au Brésil.
Historique
De nombreuses expériences sont à l'origine des projets en cours.

En ce qui concerne la coopération française avec le Parc National de la Serra de Capivara, éminemment scientifique, il convient de rappeler et faire ressortir la contribution des professionnels institutionnels et académiques français pour la consolidation du Parc et des projets en cours. En d'autres termes, la contribution des chercheurs français a été majeure pour consolider ce Parc et l'aider ainsi à obtenir la reconnaissance Internationale de Patrimoine Culturel de l'Humanité.

Ainsi, c'est à partir des initiatives du milieu des années quatre vingt dix à Baia da Ilha Grande dans l'État de Rio de Janeiro et, cinq ans plus tard, à Serra do Araripe à Pernambuco, et au Pantanal, dans l'État du Mato Grosso du Sud, que le programme de coopération bilatérale est né.
Sur la base de l'expérience française en matière d'approche paysagère, l'Etat du Mato Grosso du Sud et la Fédération des Parcs Naturels régionaux de France ont testé la mise en place du modèle de gestion territoriale dans le Pantanal du Mato Grosso. La stratégie de constitution originale d'un pacte entre les propriétaires de "fazendas" dans ce biome ainsi que le programme environnemental de l'Etat se basait sur l'augmentation des revenus des agriculteurs qui maintenaient l'élevage traditionnel. Ainsi, l'élevage extensif avec un pâturage naturel à faible impact environnemental permettait à la fois d'éviter la progression des grandes cultures et de maintenir les qualités paysagères de ce biome.
Sur la base du succès de cette expérience au Pantanal et des propositions développées dans la Baia da Ilha Grande à Rio de Janeiro, les brésiliens ont manifesté leur intérêt pour expérimenter le modèle français des PNR dans les Aires Protégées environnementales (APA). Parallèlement il y eu un souhait de considérer cette catégorie d'aire protégée dans le Système National Brésilien des Unités de conservation de la nature (SNUC). Ces deux perspectives ont réuni la Fédération des parcs naturels régionaux de France (FPNRF) et l'Institut Brésilien de l'Environnement et des ressources naturelles renouvelables (IBAMA) actuel Institut Chico Mendes pour la biodiversité (ICM Bio), dans un programme de travail qui a donné lieu à l'intervention de la coopération technique en matière d'aires protégées entre les deux pays en 2001-2002.
Au cours des visites et des échanges entre les équipes brésiliennes et françaises au Brésil et en France, la coopération technique s'est tournée progressivement vers les mosaïques d'aires protégées. Cette forme de gestion territoriale, identifiée dans la loi brésilienne sur les aire sprotégées, se veut intégrée et participative ; ainsi, correspondant davantage aux expériences françaises, a particulièrement intéressé la coopération française, et a donné lieu en 2004, à la signature du mémorandum d'accord entre les Ministères de l’environnement au Brésil et de l’Écologie en France concernant la coopération en environnement et développement durable.

Suite à cela était organisé en novembre 2004 un séminaire sur l’aménagement du territoire à Brasilia et était menée une étude sur le sujet dans le cadre de l’université de Brasilia. Suite à cette étude, avaient été déterminés des stratégies et des axes de travail sur les thèmes Aire protégée/Aménagement du territoire et Développement durable par un groupe interministériel brésilien.

Après de nombreux contacts et échanges entre les partenaires francais et brésiliens, deux séminaires de travail organisés en 2006 au Brésil (Porto Seguro – Septembre) et en France (Novembre – Décembre) ont permis de définir les thématiques preferentielles du programme « mosaïque d`aires protegées » et d’entrer dans une déclinaison territoriale du programme avec la participation de 6 territoires de projet de mosaiques d`aires protegées brésiliens.
Les travaux et séminaires organisés en 2007 et 2008 ont permis de développer les échanges et les territoires et partenaires impliqués, menant à 9 la participation des projets côté Brésil, avec 3 Régions françaises et leurs espaces naturels associés. En parallèle, des accords de coopérations décentralisées ont été passés entre les 3 Régions françaises et des Etats brésiliens, venant enrichir et compléter la démarche bilatérale : Protocole d’intention entre la Région Provence Alpes Côte d’Azur et l’Etat de Sao Paulo en novembre 2002 avec un accord environnement et développement durable en avril 2009, Accord de coopération entre la Région Rhone Alpes et l’Etat du Parana en 2005, Agrément de jumelage entre la Région Nord-Pas-de-Calais et l’Etat du Minas Gérais en novembre 2008 puis Accord de coopération en avril 2009.
Objectif du partenariat
L’objectif du projet est de contribuer à asseoir la pérennité de cette coopération exemplaire, d’en permettre la démultiplication et d’en renforcer la visibilité pour une valorisation effective. En effet, ce programme participe d’une démarche remarquable à la fois par son articulation originale bilatérale/décentralisée, par le nombre significatif de territoires engagés dans la construction du projet ainsi que par ses thématiques de développement durable de territoires ruraux et de travail en réseau.
Chaque temps qui compose le projet correspond donc à un objectif de capitalisation et de valorisation :
- l'exposition renforcera la visibilité de la démarche à la fois en France et au Brésil,
- le séminaire au Brésil va permettre d’inscrire le projet dans la durée, d’élargir et de formaliser la démarche en l’inscrivant notamment dans un Plan de formation pérenne,
- la publication du recueil évolutif des bonnes pratiques sera l’occasion de revenir sur les acquis, de les valider et de les capitaliser de façon à ce qu’elles puissent réutilisées pour d’autres programmes.

Les objectifs sont donc clairs : pouvoir à la fois améliorer la visibilité d’un projet remarquable, valoriser et capitaliser ce qui a déjà été fait, et inscrire le programme dans la durée pour lui permettre d’enrichir les démarches conduites en France au Brésil et dans d’autres zones.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2009.

Il s’agit d’un projet à triple détente qui s’inscrit dans le cadre de la coopération Franco-Brésilienne en matière de développement durable des territoires : le programme « Mosaïques d’aires protégées ». Ce projet s’articule donc en trois temps :
· Une exposition qui sera réalisée de façon concertée entre la France et le Brésil. Elle a vocation à présenter et faire connaître la démarche entreprise, les partenaires et les résultats ; elle doit donc être une démonstration de ce que peut produire un tel travail en réseau, convaincre les acteurs des mosaïques et des territoires pressentis pour des trames vertes et bleues en France, du bien fondé de la démarche et d’inciter les territoires français à s’impliquer. Elle se présentera sous forme de panneaux, traduits, facilement montables et démontables et aura vocation à circuler dans les territoires au Brésil et en France. Elle fera l’objet d’une présentation formelle lors des 3ème assises de la coopération décentralisée franco-brésilienne qui se tiendront à Lyon en décembre 2009.A l’issue de ces assises, l’exposition circulera à nouveau dans les territoires français et brésiliens.


· un séminaire à l’automne, au Brésil qui s`attachera à réunir l’ensemble des acteurs du programme ainsi que des partenaires potentiels. Il aura vocation à faire un bilan des travaux réalisés dans le cadre de la première partie de la démarche, et d’ouvrir les perspectives pour la suite tant en matière de thématiques que de nouvelles coopérations ou partenariats. Les pistes de travail sont les suivantes :
1. la poursuite de l’accompagnement des mosaïques au Brésil et des territoires organisés en France, parties prenantes du dispositif,
2. une lecture croisée des modes d’organisation (trame verte, plan bleu, zones protégées et espaces interstitiels) et des modes de gouvernance des territoires,
3. l’appropriation de ces démarches par les territoires français et brésiliens,
4. la mise en place de modules de formation permanents au Brésil et en France.


· La publication d’un recueil évolutif de bonnes pratiques dont l’édition est prévue pour 2010 et dont la rédaction se fera de façon croisée entre la France et le Brésil ce qui permettra de capitaliser les acquis de la démarche, de les formaliser et de les diffuser. Ces thématiques sont susceptibles d’évoluer dans le temps en fonction des travaux menés en commun. L’objectif est que cette démarche innovante puisse être reproduite, en France dans différentes Régions, en Europe et en Amérique Latine, notamment au sein du Cône Sud. Ce guide sera rédigé en français et en portugais. Il pourra être traduit en espagnol et en anglais pour une diffusion, à terme, la plus large possible. Il comprendra des exemples de stratégie et de mises en œuvre concrètes d’opérations au Brésil comme en France et sera destiné aux institutionnels, aux acteurs de l’aménagement et aux gestionnaires d’espaces naturels. L`esquisse de cet ouvrage sera présentée à Lyon lors des assises de la coopération décentralisée franco-brésilienne.

- Réalisation d’une exposition dans le cadre du programme franco-brésilien « Mosaïques d’aires protégées »
Objectif de l’action : Il s’agit de communiquer sur le programme de coopération franco-brésilien sur les aires protégées : son contenu, son originalité, ses partenariats, son double réseau, pour une meilleure appropriation de la démarche par les acteurs des territoires et les décideurs et pour en améliorer la visibilité.
Description sommaire : Le fil conducteur de l’exposition est bien de montrer la coopération bilatérale et décentralisée franco-brésilienne sur les Aires protégées et de faire ressortir les sujets de travail et de transfert qui intéressent le Brésil et la France autour de ce thème.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ambassade de France au Brésil
Maître(s) d'ouvrage
Fédération des Parcs Naturels Régionaux
Bénéficiaire(s)
Dans la démarche Mosaïques c’est bien l’ensemble des membres du réseau qui bénéficient du projet. En effet, tant côté brésilien que côté français, la démarche profite aux acteurs y étant engagés. On peut donc citer en exemple les territoires mosaïques au Brésil et les aires protégées et habitants qui les constituent, les Etats brésiliens tels que Sao Paulo, le Parana ou le Minas Gerais, les Régions françaises (PACA, Rhône Alpes et Nord Pas de Calais), les Parcs naturels régionaux, Parcs Nationaux, gestionnaires d’espaces naturels et acteurs de projets de territoires, etc.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Secrétariat d'Etat à la Biodiversité et Forêt Brésil Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Secrétariat d'Etat à la Biodiversité et Forêt WEI DE BRITO Maria cecilia

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de Hauts-de-France Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Région Rhône-Alpes Région PACA
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Secrétariat d'Etat à la biodiversité et Forêt
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional du Nord-Pas de Calais



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 104000 0 2004
Conseil régional de Hauts-de-France 10000 0 2004
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 9000 2004
Conseil régional de Rhône-Alpes, Secrétariat dEtat 95000 2004




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013