Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Solidarité numérique avec N’Gogom
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Technologies de l'information et de la communication
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2011
Contexte
La communauté rurale de N’Gogom, située à l’est de Dakar dans la région de Diourbel, se compose de quarante et un villages et d’une population estimée à 31 000 habitants.
Le village de Bambey Sérère est le plus peuplé, près de 15 000 habitants, et le plus scolarisé de la communauté rurale. Le collège dernièrement a vu ses effectifs augmenter. Le village de Bambey Sérère est le village situé le plus près de la Ville de Bambey (6km), ce qui a conduit de nombreux habitants de la communauté rurale à s’y installer.
Certains villages de la communauté rurale sont particulièrement enclavés, les élèves du secondaire de ces villages ne pouvant se rendre à pied au collège de Bambey Sérère doivent être accueillis dans les familles de Bambey Sérère. Ce qui explique en partie le nombre important des effectifs du collège.
Un autre facteur explique l’augmentation de la fréquentation du collège. Depuis quelques années, les élus et les enseignants se sont particulièrement impliqués pour augmenter dans les établissements élémentaires le taux de scolarisation des enfants –en particulier celui des filles. La communauté rurale compte 17 établissements primaires et 3 cases des tous petits, et même si les distances parcourues par les élèves restent encore trop longues, les enfants peuvent fréquenter l’école sans trop de contraintes.
Cependant, ce village ne possède pas de prestation de service informatique et Internet. Il faut parcourir plus de six kilomètres pour se rendre à Bambey afin d’avoir accès à l’outil informatique, au sein d’un cyber café, en sachant que le trajet se fait à pied pour la majorité des habitants.
A l’heure de la mondialisation et de la globalisation, les auteurs des projets soulèvent le fait que l’outil informatique est un élément de développement incontournable. Ils défendent ainsi la nécessité que représente la création d’un Cyber Espace ainsi que d’une salle informatique pour répondre en partie aux besoins et demandes de la population en technologies de l’information et de la communication (TIC).

Historique
La communauté rurale de N’Gogom et la Ville de Malakoff ont signé en mars 2007 une convention de coopération décentralisée. Depuis 2002, des actions de solidarité ont été menées sur la ville et ont contribué à l’achat d’une pompe à eau, d’un moulin à mil, la construction d’une cantine scolaire…
Avec le soutien du SEDIF un réseau d’adduction alimentant sept villages en eau potable a été mis en place.

Plus qu’une juxtaposition d’actions un peu éparpillées, nous nous engageons depuis 2008 dans une coopération décentralisée basée sur une aide à la gouvernance locale s’appuyant sur la valorisation et l’évaluation et permettant de développer des échanges d’expériences et une meilleure connaissance réciproque.
Il s’agit désormais d’établir avec la communauté rurale des programmes d’aide au développement qui se traduisent par l’instauration d’un dialogue structuré.

En 2008-2009 des opérations d’aide au développement ont été réalisées : construction d’une case des tout petits, aide au désenclavement numérique, installation de bibliothèques scolaires, mise en place d’un transport scolaire entre le collège et le lycée du secteur, construction d’un mur de clôture pour un lieu ayant une vocation culturelle et sportive, don par la RATP d’un bus qui reliera N’Gogom à la capitale et sera générateur de recettes.

Dans le cadre du désenclavement numérique, la communauté rurale de N’Gogom a été équipée en matériel informatique afin d’améliorer la communication entre nos deux collectivités. Le site Internet de la communauté rurale a été créé et est opérationnel.

Ces opérations étaient accompagnées d’échanges entre professionnels des deux communautés, de missions exploratoires régulières (1 à 2 fois par an), dont les objectifs sont d’actualiser les besoins et effectuer un suivi des projets en cours, concerter la population et ses représentants pour mettre en évidence les projets les plus viables et porteurs (projets alliant économique et social en général pour satisfaire durablement et rapidement aux besoins de la communauté).

Objectif du partenariat
Les objectifs sont les suivants :
- Promouvoir l'accès à des outils performant et économiques pour la gestion des activités communautaire et l’éducation des populations.
- Favoriser une citoyenneté mondiale et une ouverture culturelle et éducative via un accès à Internet et à l’informatique : création de dossier sur traitement de texte, recherches sur Internet, communication rapide et peu couteuse (mails, skype…), documents de recherche pour les enseignants des écoles, outils de gestion d’activités…
- Sensibiliser les élus, les responsables associatifs ou autres, et leur donner ainsi, des éléments leur permettant d’équiper éventuellement leur structure ou leur commune pour démultiplier et prolonger cette sensibilisation auprès du public.

Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Dans le cadre de notre action de coopération décentralisée, le projet de désenclavement numérique vient renforcer les actions menées au préalable sur cette même thématique.
Il s’agit de soutenir les initiatives de la population de N’Gogom visant à lutter contre la fracture numérique en facilitant l’accès au plus grand nombre à l’outil informatique.

Le projet se compose de trois volets :
Création d’un Cyber Espace :
Le conseil rural souhaite créer un espace informatique avec accès Internet et formation à destination de la population de N’Gogom. Il est appuyé par les jeunes élus du conseil rural et les dirigeants du « Foyer des jeunes de Bambey Sérère ». Ces jeunes sont les porteurs du projet.

Il s’agira dans un premier temps de dispenser une formation aux gérants de ce Cyber Espace, d’aménager le local construit par la communauté rurale à Bambey Sérère et de l’équiper en matériel informatique.

Aménagement d’une salle informatique au collège de Bambey Sérère
Les enseignants du collège nous on fait part de leur volonté de créer un espace informatique au sein du collège afin de proposer une initiation et des cours d’informatique aux élèves.
Il s’agira de construire un espace, de l’équiper en matériel informatique et de dispenser une formation aux enseignants en les aidant à créer des supports de cours.

Création d’un forum d’échanges sur Internet entre les écoles de Malakoff et de N’Gogom
Sept établissements scolaires de Malakoff entretiennent des correspondances avec sept établissements de N’Gogom. La longueur d’acheminement du courrier est un frein à ces échanges pourtant riches et fructueux entre nos deux communautés. Aucune école de la communauté rurale n’est pourvue d’ordinateur et de ligne Internet. Il s’agira de doter chaque école d’un ordinateur et d’installer une ligne Internet quand cela sera possible.


- Création d’un Cyber Espace Jeunes.
Objectif de l’action : Permettre un accès facilité à l’outil informatique pour la population de la communauté rurale de N’Gogom, ainsi qu’une ouverture à la communication, à l’information et à la mondialisation.
Description sommaire : Il s’agit d’aménager un espace et de l’équiper en matériel informatique. En parallèle une formation du gérant de ce Cyber Espace sur la gestion, la comptabilité et l’organisation sera nécessaire à un bon fonctionnement. Des formations sont également programmées pour les personnes ressources et les habitants de la communauté rurale.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
N'Gogom
Maître(s) d'ouvrage
Malakoff
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directesLes initiateurs du projet « Cyber Espace » : « Foyer des jeunes de Bambey Sérère ». Création de deux emplois.Les élèves du collège ainsi que leurs enseignants : formation et cours d’informatique.Les personnes ressources de la communauté rurale, en particulier les responsables d’association notamment la mutuelle de microprojets, ce lieu ayant également une vocation à la formation à l’outil informatique et au montage de projet.Bénéficiaires indirectes Les habitants du village de Bambey Sérère, et plus particulièrement les jeunes, étudiants et enseignants, dans un cadre scolaire, professionnel, ludique ou personnel.De manière plus large, la population de la communauté rurale de N’Gogom, et tous ceux ayant besoin de communiquer sans se déplacer (diasporas à l’international, commerçants et entrepreneurs locaux, familles éclatées…).

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
N'Gogom Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
N'Gogom Ndiaye Baboucar crngogom@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Malakoff commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Genaf
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
vision mondiale associaton des jeunes du foyer rural


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 50200 0 2007
Malakoff 35980 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 16000 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013