Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Consul général à Jérusalem"

Correspondant coopération décentralisée
Jacqueline COULON-LASCAUX
Courriel : jacqueline.coulon-lascaux[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Paul GHONEIM
Courriel : jean-paul.ghoneim[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Coopération Décentralisée Toulouse – Ramallah
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Infrastructures, équipements et manifestations culturelles
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Contexte national
Le partenariat euro-méditerranéen, anciennement appelé «processus de Barcelone», a été relancé à travers l’Union pour la Méditerranée lors du sommet de Paris pour la Méditerranée, organisé en juillet 2008, puis lors de la réunion des ministres euro-méditerranéens des Affaires Etrangères qui s'est tenue à Marseille en novembre 2008. Le partenariat réunit désormais les 27 États membres de l'Union européenne et 16 partenaires issus de la région du Sud de la Méditerranée et du Moyen-Orient.

Cette relance vise à donner un nouveau souffle au partenariat et à renforcer le caractère politique des relations stratégiques entre l'Union européenne et ses voisins méridionaux.

Tout en conservant l'acquis du processus de Barcelone qui l'a précédée, l'Union pour la Méditerranée offre une gouvernance plus équilibrée et une meilleure visibilité à ses citoyens, ainsi qu'un engagement à réaliser des projets concrets, régionaux et transnationaux.

Quelques-unes des innovations les plus importantes de l'Union pour la Méditerranée résident dans la mise en place d'une coprésidence tournante, avec un président issu de l'UE et un président représentant les partenaires méditerranéens, ainsi que dans la création d'un secrétariat, à Barcelone, chargé de détecter et de promouvoir des projets multisectoriels utiles sur le plan régional, sous-régional et transnational.

L'Union pour la Méditerranée a également défini six projets prioritaires, qui sont au coeur de ses activités:
- la dépollution de la mer Méditerranée;
- la création d'autoroutes maritimes et terrestres;
- le lancement d'initiatives de protection civile destinées à lutter contre les catastrophes d'origine naturelle et humaine;
- l'élaboration d'un plan solaire méditerranéen;
- l'inauguration d'une université euro-méditerranéenne en Slovénie;
- l'initiative méditerranéenne de développement des entreprises axée sur les micro-entreprises et les PME.
Présentation de la Ville de Ramallah
Ramallah est située dans la zone de collines du centre des Territoires palestiniens, à environ 15 km au nord de Jérusalem. L'altitude moyenne de la ville est de 900 m.

A partir de 1994, comme toutes les grandes villes de Cisjordanie et de la bande de Gaza, Ramallah est placée sous l’administration directe de l’Autorité palestinienne en application des accords d’Oslo.

En 2008, la Ville de Ramallah a célébré son centenaire. Elle est actuellement le siège de l'Autorité Nationale Palestinienne, représentation politique des palestiniens de l'intérieur créée suite aux accords d'Oslo.

Actuellement Ramallah est la capitale de facto de la Palestine.

Historique
La Ville de Ramallah, retenue en raison de son importance stratégique, a accueilli une délégation toulousaine pour évoquer les bases d’un rapprochement entre les deux villes et construire un partenariat privilégié.

Ainsi, il a été proposé lors du Conseil Municipal de décembre 2009 d’entamer une coopération avec cette ville par la signature d’un accord cadre intégrant plusieurs domaines tels que les échanges éducatifs, universitaires, culturels, techniques, la gestion municipale ou encore la santé et le domaine social.
Objectif du partenariat
Ce rapprochement entre les deux villes, placé sur des bases de réciprocité, entend contribuer à plusieurs objectifs généraux :

- approfondir la connaissance culturelle entre les habitants de chaque ville
- aboutir à une meilleure compréhension du contexte local
- faciliter des échanges à travers une implication citoyenne
- promouvoir la compréhension mutuelle et établir un dialogue de longue durée entre les acteurs locaux des deux villes.


L’objectif sur un volet plus opérationnel est d’accompagner les financements d’infrastructures pour la modernisation et le renforcement de la Ville à l’échelon local et régional et d’améliorer les capacités des autorités locales en matière de pratiques de gouvernance à travers un développement urbain durable et intégré inscrit dans le temps ainsi que par la définition de priorités et de stratégies cohérentes, et ce via une approche participative.

L’accord cadre de coopération est en adéquation avec les objectifs de la Politique Européenne de Voisinage (PEV), qui consistent en la création d’une zone de stabilité partagée, de sécurité et de prospérité dans les pays voisins à l’Union Européenne.

Il est également important que les initiatives de part et d'autre de la Méditerranée placent la démocratie locale au centre du débat, tant sur le plan de son renforcement que sur celui de la collaboration directe entre régions et villes des deux rives de la Méditerranée dans le cadre du Processus de Barcelone: une Union pour la Méditerranée;

En effet, l’échelon territorial est un niveau de gouvernance à partir duquel peuvent s'élaborer
des solutions à la fois d’adaptation et de réponse aux défis posés en étroite collaboration avec les autres échelles institutionnelles. Les autorités locales et régionales, notamment en Europe se sont révélées comme une échelle pertinente pour accompagner la construction euro méditerranéenne.

Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Une réflexion globale a été engagée sur la dimension internationale et européenne de la Ville de Toulouse afin de renforcer son positionnement et d’élargir à de nouvelles zones géographiques les accords de coopération.

Ainsi, un des objectifs est d’assurer une implication plus importante de Toulouse dans la politique euro - méditerranéenne en travaillant à de nouveaux échanges avec des villes du bassin méditerranéen, notamment en Palestine.

En effet, plusieurs actions ont été d’ores et déjà menées dans les territoires palestiniens :

- organisation d’un séjour pour des enfants de Naplouse
- Accueil de l’évènement symbolique « D’une Seule Voix », ensemble composé de 100 artistes israéliens et palestiniens
- Envoi d’ordinateurs pour deux lycées pour un montant de 10 000 €.
- Soutien financier à hauteur de 20 000 € à l’Association Middle East Aid. Implantée dans les territoires, cette association apporte un soutien à la population locale par le prêt de matériel médical pour les personnes handicapées.

Après ces différents appuis ponctuels à des projets en direction de ce pays, la Ville de Toulouse a considéré indispensable de s’engager dans un accord de coopération décentralisée avec une ville palestinienne dans l’objectif également de transmettre un message de dialogue et de paix.


- Mobilisation des acteurs locaux pour un dialogue interculturel inscrit dans la durée
Objectif de l’action : - Pérenniser des liens entre les acteurs institutionnels et culturels locaux
- Promouvoir la création culturelle palestinienne en favorisant l'échange entre jeunes européens et palestiniens.
- Promouvoir le dialogue et l'échange entre les cultures, la compréhension mutuelle de l'autre ;

Description sommaire : Action 1. 1 Création d’un lien permanent entre institutions culturelles des deux villes

Le volet culturel apportera une dimension supplémentaire en terme de rayonnement et de connaissance entre les peuples. Une jonction sera particulièrement établie entre les équipements et acteurs culturels des deux villes, avec pour objectif d’aboutir à différents échanges :

- Accueil d’artistes palestiniens : résidences d’artistes – organisation de manifestations culturelles : danse, musique, expositions de peinture en lien avec le Centre Culturel Français à Ramallah
- Conférences sur le patrimoine culturel palestinien en lien avec le Muséum d’Histoire Naturelle
- Implication de plusieurs compagnies toulousaines particulièrement reconnues dans le domaine des arts de la rue, concerts musique actuelle,…
- Evènements autour de la littérature et des auteurs palestiniens
- Echanges et coopération entre les Musées et Médiathèques des deux villes. Implication du Conservatoire de Toulouse.


Action 1.2 Participation citoyenne et implication des jeunes en lien avec le Rectorat et les centres socioculturels

Les coopérations entre établissements scolaires toulousains et ceux de Ramallah seront développées avec le concours du Rectorat.

Le Service de l’Animation socioculturelle se trouvera impliqué pour renforcer les échanges entre jeunes toulousains et palestiniens à travers un projet pédagogique.
De plus, l’Association « Jeunes du Monde », à vocation artistique prépare la création “Terre, d'universel” en septembre 2010, dont l’objectif est de réunir des jeunes de différentes origines culturelles, d’échanger sur les pratiques artistiques et de favoriser le dialogue des cultures.

Cette création, impliquant de jeunes artistes (18/25ans), est un engagement pour permettre aux jeunes de déposer un message afin de valoriser la diversité, de lutter contre les discriminations et pour soutenir l'égale dignité des cultures.

Cette création “Terre, d'universel” accueillera un jeune artiste venant de villes avec qui Toulouse a un accord de coopération, pour participation à cette création collective, ainsi qu'à la représentation prévue pour juin 2011 au Théâtre National de Toulouse.

La Ville de Ramallah est sollicitée pour qu’un jeune artiste soit associé à ce projet. La Ville de Toulouse et l’Association « Jeunes du Monde » prendront en charge le déplacement et l’accueil.

Action 1.3 Projet d’échanges entre l’Ecole de Cirque de Toulouse et l’Ecole de Cirque de Palestine

Présentation du spectacle « Derrière le Mur » et création artistique conjointe
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie de Ramallah
Maître(s) d'ouvrage
Toulouse
Bénéficiaire(s)
Populations de Ramallah, Publics jeunes et étudiants, Associations locales

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ramallah Territoires palestiniens Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ramallah Shihadeh MAHA pr@ramallah.ps

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Toulouse Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 27500 0 2010
Toulouse 65900 0 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 36000 2010
, AGENCE DE L'EAU ADOUR GARONNE, ACAD 64600 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013