Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Création du centre de formation continue par alternance de Koudougou, Burkina Faso
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Au Burkina Faso, l’offre de formation professionnelle non formelle est concentrée à Ouagadougou et Bobo. Koudougou, 3ème ville du pays, ne bénéficie pas d’une telle offre, alors que le marché potentiel dans les domaines artisanaux et techniques y est présent. La formation dans ces secteurs manque de structure, de visibilité et de reconnaissance. Par ailleurs, l’efficacité externe du système de formation est très faible : les sortants méconnaissent les techniques de recherches d’emploi, le lien n’est pas fait entre le lieu de formation, trop théorique, et le monde du travail.
Le programme du centre de formation par alternance de Koudougou intervient dans le domaine de la formation professionnelle par alternance, mais aussi de l’éducation, de la promotion de l’emploi et de l’entreprise, et de la santé. Les responsables de l’ARPJ chargés de la conduite du projet sont actifs dans le domaine de la formation professionnelle et technique depuis 1985.
Historique
La durée du montage du projet est de 4 ans (2008/2011). L’acquisition du terrain s’est faite en 2006, et depuis, le bâtiment administratif, les ateliers de coiffure et de maçonnerie, ainsi qu’une salle informatique bénéficiant du réseau Internet ont été réalisés. 40 apprentis suivent déjà les cours. D’autres formations ont déjà lieu (informatique, culture générale, SIDA et contraception…). Le centre se nomme désormais « Centre de formation Anne-Marie Brubach » (CAMB). Un atelier électricité ouvrira en 2010, puis des ateliers plomberie, couture, menuiserie.
Un des freins essentiels à la bonne conduite de la formation professionnelle est la santé de ces jeunes. Pour y remédier, l’ARPJ s’est engagée à construire dans le centre de formation une infirmerie destinée aux stagiaires, mais aussi à la population locale, avec la présence d’un infirmier breveté une fois par semaine ou plus si besoin. C’est sur cette partie du projet que la CAPS a été sollicitée. Ce bâtiment médical sera un premier lieu d’expérimentation de construction utilisant les énergies renouvelables.
Objectif du partenariat
Le programme comporte au total 4 projets, répondant à la volonté de l’ARPJ de favoriser un mode de développement local durable, conciliant croissance économique, progrès social et préservation de l’environnement :
- La formation par alternance des jeunes déscolarisés du milieu défavorisé de Koudougou, habitant dans la zone d’implantation du centre : les filières de formation répondent aux besoins du marché de l’emploi local, aujourd’hui des ateliers de coiffure et de maçonnerie. Le passage au Centre se fait en 3 temps : il comprend le recrutement, la formation et l’insertion. Par ailleurs, l’ARPJ a prévu de favoriser la mise en réseau des centres de formation professionnelle du Burkina Faso. Le centre est agréé par l’Etat burkinabais car il est sous la tutelle de la Direction régionale coordonnant les activités de l’enseignement.
- Le perfectionnement des artisans qui accueillent les jeunes formés en stage pratique (gestion financière et matérielle, marketing, aspiration vers l’entreprenariat, connaissance des textes requis sur la profession).
- La santé (construction d’une infirmerie -utilisant les énergies renouvelables, suivi médical des stagiaires, consultations et soins des habitants du quartier, informations et formations, notamment en matière d’hygiène ou sur la pandémie VIH/SIDA).
- L’action environnementale : le centre de formation intègre des notions de respect de l’environnement dans sa construction (panneaux solaires, utilisation d’une éolienne) et dans son fonctionnement (traitement des déchets, recyclage des plastiques, récupération de l’eau de pluie) ; la construction de l’infirmerie est prévue selon ces mêmes considérations environnementales (utilisation de briques locales en pierres taillées, panneaux solaires) ; par ailleurs, le Centre promeut l’éducation civique et sociale des stagiaires (des activités spéciales de sensibilisation à l’environnement en terme d’hygiène, de salubrité et de comportement sont prévues : plantation d’arbres et jardinage sur le terrain de 3 hectares, système biogaz…).
Description détaillée du partenariat
L’Association burkinabaise pour la réduction de la pauvreté chez les jeunes (ARPJ) crée depuis 2008 un centre de formation professionnelle pour les jeunes de Koudougou. La CAPS intervient dans ce projet en 2010 sur la construction de l’infirmerie du centre, utilisant des matériaux renouvelables et destinée aux élèves et à la population. Cette action de la CAPS doit évoluer vers de la formation en action environnementale.
- Construction de l’infirmerie du centre destinée aux élèves et à la population, et utilisant les énergies renouvelables.
Objectif de l’action : -Objectif de formation en termes de construction et de fonctionnement d’un bâtiment utilisant les énergies renouvelables.
-Utilisation des matériaux locaux dans la construction des bâtiments et respect de la typologie et du patrimoine.
-Objectif de santé publique.

Description sommaire : Un des freins essentiels à la bonne conduite de la formation professionnelle est la santé des jeunes de Koudougou. Pour y remédier, l’ARPJ s’est engagée à construire dans le centre de formation une infirmerie destinée aux stagiaires, mais aussi à la population locale, avec la présence d’un infirmier breveté une fois par semaine ou plus si besoin. Ce bâtiment médical sera un premier lieu d’expérimentation de construction utilisant les énergies renouvelables.

La CAPS appuiera le centre de formation sur les notions de respect de l’environnement dans sa construction (panneaux solaires, utilisation d’une éolienne) et dans son fonctionnement (traitement des déchets, recyclage des plastiques, récupération de l’eau de pluie).

Par ailleurs, la CAPS offrira au centre son expertise dans la promotion de l’éducation civique et sociale des stagiaires (des activités spéciales de sensibilisation à l’environnement en terme d’hygiène, de salubrité et de comportement sont prévues : plantation d’arbres et jardinage sur le terrain de 3 hectares, système biogaz…).
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Association pour la Réduction de la pauvreté chez les Jeunes (ARPJ)
Maître(s) d'ouvrage
Association KOTOAKA
Bénéficiaire(s)
Directs - A partir de 2009-2010, 180 jeunes en formation professionnelle annuellement (pour les 3 filières de base) -L’ARPJ -La population avoisinante Indirects - La communauté de la Région du Centre Ouest, - Les opérateurs économiques de la Région.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie de Koudougou Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie de Koudougou yameogo Isidore K.

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté d'agglomération du Plateau de Saclay commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Mairie de Koudougou


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 268000 0 2010
Communauté d'agglomération du Plateau de Saclay 32000 0 2010




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013