Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme de développement local Boussé-Sao 2010-2012
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
30/06/2013
Contexte
Il s'agit d'un troisième PDL dans un pays sahélien, à destination de la commune de Boussé.

La région site du Projet
La commune urbaine de Boussé abrite le chef lieu de la province du Kourwéogo qui est l’une des trois provinces de la région du plateau central.
Cette région est composé de deux grands ensembles topographiques : la plaine avec une altitude moyenne de 300 m et les bas fonds qui entaillent la plaine avec une altitude moyenne de 200 m. La région a un climat tropical contrasté de type soudanien.
La pluviométrie enregistrée entre 1971 et 2000 se situe entre 701 mm et 900 mm et cela décroît d’année en année. Les températures les plus élevées (42°) se situent aux mois d’avril et de mai tandis que les plus basses (17°) sont atteintes aux mois de décembre et de janvier.

La Commune de Boussé
- Limites géographiques
La commune de Boussé est limitée à l’Ouest par la commune de Niou et la province du Boulkiemdé, au Nord par les communes de Toéghin et Niou, à l’Est par la province d’Oubritenga, au Sud par la commune de Laye et les provinces du Boulkiemde et du Kadiogo.
La commune est située à 52 km au Nord-Ouest de Ouagadougou, sur la nationale N°2 (Ouagadougou-Ouahigouya-Frontière du Mali).

- Population
Le recensement général de la population et de l’habitat de 2006 a estimé la population de la commune à 43 352 habitants dont 23 718 femmes (55%) et 19 634 hommes (45%). La pression démographique devient de plus en plus grande.

- Organisation et fonctionnement de la mairie de Boussé
La commune de Boussé est composée de 5 secteurs et des 16 villages qui lui ont été rattachés lors de la communalisation intégrale intervenue en 2006 et la mise en place du premier conseil municipal issu de cette nouvelle configuration.
Le conseil municipal actuel compte 42 conseillers dont 15 femmes. Le principal handicap du fonctionnement du conseil municipal est le fort taux d’analphabétisme des membres.
Avec à sa tête le maire, l’administration communale de Boussé dispose de six agents répartis dans les services techniques suivants : comptabilité (02), Etat Civil (02), service domanial (01) et le secrétariat (01). La coordination des services est assurée par un secrétaire général mis à la disposition de la mairie par le ministère de tutelle.
L’insuffisance du personnel et leur manque de qualification constituent des soucis majeurs de la commune aujourd’hui, face aux enjeux de la décentralisation.
Conformément au processus de décentralisation, il est mis en place dans chaque village, un Conseil Villageois de Développement (CVD) qui a pour rôle de coordonner les actions de développement à l’échelle du village et sous le contrôle du Conseil Municipal.
Historique
Une convention de coopération décentralisée a été signée, le 10 décembre 1999, entre la Ville de Cholet et le village de Sao, situé à cinquante kilomètres au Nord de Ouagadougou au Burkina Faso.
La Ville de Cholet, maître d'ouvrage, a instauré, dès 2000, un partenariat avec l'ONG SOS SAHEL International France (SOSSIF) pour la mise en œuvre des actions de la coopération Cholet-Sao au Burkina Faso. Ainsi, par une délibération municipale en date du 13 juin 2000, renouvelée le 14 mai 2007 pour une durée de quatre ans, une convention cadre est venue contractualiser ce partenariat et consacrer SOSSIF comme maître d'œuvre du projet dans son ensemble. SOSSIF délègue sa maîtrise d'œuvre pour ce qui est de l'exécution des activités sur le terrain à l'ONG SOS SAHEL International Burkina Faso (SOSSIBF), qui est maître d'oeuvre délégué du projet.
En 2001, grâce à l’accompagnement de SOS SAHEL International, la Ville de Cholet et le village de Sao ont mis en place un premier PDL de cinq ans (2001-2005), à destination du village de Sao, portant sur l'hydraulique, la santé, la formation et l'éducation. En 2003, le PDL s'est étendu à huit villages, puis à treize en 2004, soit près de 25 000 habitants à la fin du programme en 2006. Soutenu financièrement, depuis 2001, par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes et la Région des Pays de la Loire, mais également par SOSSIF à partir de 2003, ce PDL s'est révélé très encourageant.
En décembre 2004, le Code Général des Collectivités Territoriales a été adopté au Burkina Faso et Sao est ainsi devenu un village de la commune urbaine de Boussé. Le premier conseil municipal de la commune, dans sa nouvelle configuration, a été mis en place en avril 2006.
Forts des résultats obtenus et de l'impact auprès des populations, les partenaires impliqués ont décidé de poursuivre leurs efforts dans le cadre d'un second PDL de cinq ans axé sur l'appui institutionnel et le développement local à destination de la commune de Boussé. Une convention de partenariat a été signée entre la Ville de Cholet et la commune de Boussé le 11 juillet 2008.

Ce second PDL a permis d’atteindre les résultats suivants :
- En matière de renforcement des capacités des acteurs locaux
* Tenue de sessions de formation sur des thématiques variées et d’alphabétisation en langue locale au profit des membres des CVD, des agents de la mairie, des conseillers municipaux et des comités de gestion des infrastructures socio-économiques de base ;
* Organisation de comités de pilotage du projet avec la présence des principaux maîtres d’ouvrages (Ville de Cholet et Commune de Boussé).
- En matière d’appui au conseil municipal dans l’élaboration d’un projet de territoire concernant la zone rurale
* Appui à l’élaboration du Plan Communal de Développement 2008-2012 et à l’élaboration des plans annuels d’investissement (PAI).
- Au titre de la mise en place avec le conseil municipal d’un outil financier pour l’appui aux filières économiques
* Mise en place d’un Fonds d’Appui aux filières économiques de la commune en partenariat avec la caisse populaire de Boussé.
- Pour le cas de l’accompagnement de la transition des Comités Villageois des Gestions des Terroirs vers les Conseils Villageois de Développement et de leur appui à la gestion du FEI
* Appui à la sensibilisation, à la mise en place et formation des conseils villageois de développement dans tous les villages de la commune de Boussé en décembre 2007;
* Mise en œuvre de Fonds annuels d’Etudes et d’Investissement (FEI) destinés à la réalisation d’actions prioritaires des villages. Ces actions sont en conformité avec le plan communal de développement et validés par le conseil municipal.
- Pour l’appui à l’amélioration et le fonctionnement des comités de gestion de la santé et de l’éducation
* Réalisation d’un diagnostic organisationnel des comités de gestion des infrastructures de la santé et de l’éducation et renforcement de leurs capacités.

Ce second PDL a bénéficié, comme le précédent, de l’appui financier du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, de la Ville de Cholet et de SOSSIF. Arrivant à son terme en juin 2010, les acteurs du projet souhaitent poursuivre les actions engagées dans le cadre d'un troisième PDL.
Objectif du partenariat
Dans le cadre du processus de décentralisation, l’Etat burkinabè est en train de transférer progressivement un certain nombre de compétences aux communes. C’est ainsi que la santé, l’éducation, l’environnement et, récemment, l’eau potable et l’assainissement sont aujourd’hui des domaines transférés aux communes alors que la plupart d’entre elles ne disposent d'une situation exacte du patrimoine, des ressources humaines et financières ni même des compétences nécessaires pour assurer efficacement leur gestion.
La définition d’une vision claire, par la commune de Boussé, de son développement durable s’avère dès lors nécessaire. En ce sens, le projet a pour objectif principal d’appuyer la commune de Boussé dans son développement participatif et durable ; la réalisation de cet objectif dépendant de 4 objectifs spécifiques :
- Consolider le renforcement des capacités des acteurs locaux et développer un environnement institutionnel adéquat pour la commune de Boussé ;
- Contribuer à la mise en œuvre d’un projet de développement territorial réaliste et efficace pour la période 2013-2017 ;
- Accompagner la commune dans son développement économique ;
- Améliorer le taux de couverture de la commune en eau potable, hygiène et assainissement.
Description détaillée du partenariat
Il s'agit d'un troisième programme de développement local à destination de la commune de Boussé (43 352 habitants), visant à appuyer celle-ci dans son développement participatif et durable.
Quatre objectifs spécifiques permettront de concourir à la réalisation de ce projet :
- Consolider le renforcement des capacités des acteurs locaux et favoriser un environnement institutionnel adéquat de la municipalité de Boussé ;
- Contribuer à la mise en œuvre d’un programme de développement territorial ;
- Accompagner la commune dans son développement économique ;
- Améliorer le taux de couverture de la commune en eau potable, hygiène et assainissement.
- Appui à la consolidation du renforcement des capacités des acteurs locaux et de l’environnement institutionnel
Objectif de l’action : Permettre aux acteurs locaux de la commune d’acquérir de nouvelles compétences, de les capitaliser et de les valoriser.
Description sommaire : Pendant la deuxième phase du projet, des actions de renforcement des capacités ont été réalisées au profit des acteurs locaux, notamment des conseillers municipaux, des membres des CVD et des comités de gestion des infrastructures. Ces formations ont été identifiées, de façon concertée avec la commune de Boussé, au regard des besoins exprimés par les acteurs et de l’environnement institutionnel et politique du pays.

Ainsi, les principales formations dispensées ont porté sur les thèmes suivants :
- Organisation, attribution et fonctionnement du conseil municipal, rôle du conseiller municipal ;
- Exercice de la maîtrise d’ouvrage communale dans la réalisation et la gestion des infrastructures ;
- Initiation à l’élaboration du plan local de développement ;
- Techniques de mobilisation des ressources financières et des partenaires techniques nécessaires à la mise en œuvre du plan de développement communal ;
- Planification et suivi évaluation des projets et programmes ;
- Procédures de passation des marchés publics.

A côté de ces formations ponctuelles, des sessions d’alphabétisation ont été régulièrement organisées à l’intention des membres des CVD, des représentants des organisations paysannes et des membres de comités de gestion des infrastructures afin de leur permettre de capitaliser les informations et de jouer pleinement leur rôle. A ce jour, plus de 2000 personnes ont bénéficié de ces formations.
Les formations ont ainsi permis :
- l'amélioration de la concertation entre le conseil municipal et les CVD ;
- la réduction du taux d’analphabétisme ;
- la participation de plus en plus accrue des femmes aux débats et aux prises de décision ;
- la démocratisation du processus de décision ;
- une sensible maîtrise des techniques de montages des projets villageois, des techniques de recherche de financements et des outils de gestion des fonds ;
- une sensible maîtrise du processus de contractualisation (recherche et enrôlement des prestataires).

Ces sessions de formations se poursuivent, dans le cadre du troisième PDL, afin d'assurer une assimilation totale et un accompagnement pour une mise en pratique effective. Le renforcement des capacités permettra de mieux outiller les acteurs locaux pour répondre aux besoins du processus de décentralisation toujours en pleine évolution.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
SOS SAHEL International Burkina Faso
Maître(s) d'ouvrage
Commune de Boussé et Ville de Cholet
Bénéficiaire(s)
Le projet s’inscrivant dans le cadre de la coopération décentralisée, les populations des territoires des deux communes de Cholet et de Boussé sont les bénéficiaires du projet.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Boussé Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Boussé OUEDRAOGO Pierre

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Cholet commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune de Boussé


Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 19721 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 18343 2012
Cholet 45665 50000 2010
Cholet 45665 50000 2011
Cholet 45665 50000 2012
Boussé 35058 2010
Boussé 18534 2011
Boussé 14388 2012
Région Pays de Loire 21500 2010
Région Pays de Loire 19033 2011
Région Pays de Loire 18343 2012
Agence de l'eau Loire Bretagne 50000 2010
Agence de l'eau Loire Bretagne 50000 2011
Agence de l'eau Loire Bretagne 50000 2012
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 21500 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013