Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Accompagnement au déploiement et à la structuration du corps des sapeurs-pompiers d'Antananarivo
Année de première signature de la convention
2003
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2003
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2014
Contexte
La coopération dans le domaine de la protection civile trouve son origine en 1998, suite à l’incendie du Palais de la Reine, qui n’avait pu être sauvé des flammes. Dès lors, à la demande de la Commune Urbaine d’Antananarivo, le Conseil Général de la Vendée a souhaité participer au renforcement et au déploiement du corps des sapeurs-pompiers, avec la participation opérationnelle du Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Vendée.

Les fondements de cette coopération ont porté, dès l’origine, sur les cinq axes principaux suivants :

- l’élaboration du Schéma d'Analyse et de Couverture des Risques de l'agglomération d'Antananarivo ;
- la mise à disposition de matériels pour équiper les personnels et les centres de secours ;
- la mise à disposition de véhicules ;
- la formation sur site des personnels, notamment à la gestion opérationnelle et au commandement ;
- la formation de stagiaires malgaches en Vendée.

Les conventions du 9 février 1998, du 18 mars 2003, du 14 septembre 2006 et du 9 octobre 2009 ont déterminé les modalités de mise en œuvre de cette coopération décentralisée entre la Commune Urbaine d’Antananarivo et le Conseil Général de la Vendée. Si la première convention était établie pour cinq années (1998-2002), les suivantes ont été signées pour des durées de 3 ans, qui se traduisent par les résultats suivants :

- Au total ce sont 28 véhicules (11 véhicules incendie, 7 véhicules de secours aux asphyxiés et blessés, 11 véhicules de liaison et 1 échelle pivotante) qui ont été envoyés par le SDIS de Vendée. En mai 2009, 23 étaient fonctionnels, et 5 d’entre eux nécessitaient des réparations. De plus, tous les sapeurs-pompiers opérationnels sont équipés d’une tenue d’intervention leur assurant une protection minimale ;

- Tous les sapeurs-pompiers actifs d’Antananarivo ont bénéficié d’une formation de base en incendie et en secours à personne. Des formations spécialisées ont été dispensées, apportant des notions dans les domaines du sauvetage-déblaiement, de la transmission, de la prévention des risques, du secourisme et secourisme routier, de la mécanique et de l’enseignement afin de former des formateurs malgaches qui peuvent transmettre à leur tour les savoir-faire et connaissances.

- Seize officiers et sous-officiers du corps d’Antananarivo sont venus se former en Vendée.

Grâce aux actions citées précédemment, l’activité opérationnelle du centre de secours d’Antananarivo est passée de 193 sorties en 1997 à une moyenne de 1500 interventions annuelles depuis 2005.

Souhaitant poursuivre son développement, la Commune Urbaine d’Antananarivo qui avait recruté soixante pompiers en 2004, a embauché de nouveau cinquante sapeurs-pompiers en 2009, attachés au Centre Périphérique du 6ème arrondissement qui a été inauguré en octobre de cette même année.

La nouvelle convention, signée le 9 octobre 2009, établit de nouvelles perspectives de coopération qui permettront de poursuivre la professionnalisation des sapeurs-pompiers d’Antananarivo, la structuration du Centre Périphérique du 6ème arrondissement, et la création de nouveaux centres périphériques pour une meilleure couverture du territoire de la Communauté Urbaine.

Les sapeurs-pompiers malgaches se divisaient en deux catégories jusqu’en 2009 : l’encadrement était militaire et le reste du corps employé par la Commune Urbaine. Or, suite aux mouvements politiques, les militaires se sont retirés, réduisant ainsi l’effectif des sapeurs-pompiers, et laissant leurs fonctions d’encadrement vacantes. Aujourd’hui, 91 sapeurs-pompiers sont en exercice.

Les différentes conventions ont permis au fil du temps la mise en place d’un partenariat basé sur la confiance, l’élaboration de méthodes de travail et d’organisation, la formation dans les domaines cités ci-dessus, et la dotation en véhicules et matériels spécifiques à ce corps de métier.

Les changements politiques (retrait de l’armée dans les postes de commandement au sein du corps des sapeurs-pompiers, changements politiques tels l’arrivée d’Andry Rajoelina à la mairie de Tananaive en 2008 puis son accession la Présidence de la Haute Autorité de Transition), les retards pris dans la mise en place de centres périphériques, ainsi que le souhait des pompiers malgaches et des services de la CUA de poursuivre le développement du corps des pompiers ont amené à la signature d’une nouvelle convention signée en octobre 2009, pour une durée de 3 ans.

Historique
Plusieurs phases, correspondant aux différentes conventions signées entre notre département et la CUA sont à distinguer. Et notamment:

• Convention 1 : 1998 / 2002

Durant ces 5 premières années, la coopération s’est manifestée par l’envoi de 14 véhicules (ambulances, fourgons, véhicules incendies, échelle), de tenues de feu et de matériels de réparation mécanique.

Par ailleurs, des formations ont été dispensées, essentiellement basées sur les notions fondamentales de secours à la personne, de lutte contre les incendies, de transmission et d’utilisation des véhicules.

Au total, ce sont 181 246 € investis, dont une part a été financée dans le cadre des aides MAE (136 000 FRF en 1999, puis 34903€ au titre du contrat Etat-Région en 2001 et 2002).

• Convention 2 : 2003 / 2005

La convention du 18 mars 2003 entre la Commune Urbaine d’Antanarivo et le Conseil Général de la Vendée a fixé un nouveau programme de coopération pour trois années. Les sapeurs pompiers vendéens ont élaboré un Schéma d’Analyse et de Couverture des Risques sur l’agglomération d’Antananarivo. Ce recueil de données économiques, démographiques et statistiques a garanti l’intérêt des actions de coopération, constituant un outil d’aide à la décision en matière de gestion des ressources humaines et d’équipements en matériels.

Des formations sur les transmissions radioélectriques, sur la mécanique et sur le travail des conducteurs d’engins pompe et dans le domaine de l’encadrement et de la lutte contre les risques chimiques ont été dispensées.

La Commune Urbaine a apporté tout son appui en prenant en charge le recrutement de nouveaux sapeurs-pompiers.

Le budget relatif à ces différentes actions s’est élevé à 153 500 €. Les subventions accordées par le Ministère des Affaires Etrangères est venu appuyer ces projets à hauteur de 43 968€.

Une délégation officielle du Conseil Général de la Vendée s’est rendue à Madagascar du 13 au 21 novembre 2005, conduite par M.Dominique Souchet, Président de la Commission des Actions Educatives, Culturelles, Sportives et de Coopération Internationale et Mme Véronique Besse, Vice-Présidente du Conseil Général et Député de la Vendée. Egalement présents, M. Gérard Villette, Vice-Président du Conseil Général et Président du SDIS, M. Norbert Barbarit, Conseiller Général membre du Conseil d’Administration du S.D.I.S. et le Colonel Michel Montalétang, Directeur Départemental du S.D.I.S, ont retrouvé sur place la mission technique conduite par les sapeurs-pompiers vendéens.

Cette mission officielle souhaitait apporter une conclusion aux premières conventions de coopération en inaugurant aux côtés de la Commune Urbaine d’Antananarivo, et en la présence de M. Alain Le Roy, Ambassadeur de France, le centre de secours principal. Ce dernier a d’ailleurs souligné l’adéquation de cette coopération aux besoins malgaches, et a salué la réussite de ce projet et la nécessité de perspectives pour les années à venir.

• Convention 3 : 2006 / 2008

 Année 2006 d’un coût total de 58 000€

L’année 2006 fut marquée par la signature d’une nouvelle convention signée entre le Département de la Vendée et la Commune Urbaine d’Antananarivo, fixant les objectifs à atteindre de septembre 2006 à septembre 2008.

Cette convention engageait notre collectivité pour un transfert de compétences et un accompagnement dans les domaines de la formation des sapeurs-pompiers et de leurs propres formateurs, et la mise en place de plans opérationnels visant à l’organisation et au déploiement du corps des sapeurs pompiers malgaches.

En mars 2006 le Capitaine Dominique MICHAUD, le Lieutenant Lionel GUERIN et M. François TESSIER se sont rendus à Tananarive pour aider à l’élaboration d’un plan opérationnel d’ouverture du centre périphérique du 6ème arrondissement. Ils ont notamment collaboré avec les responsables malgaches pour les liaisons radios à prévoir entre le centre principal et le centre périphérique.

Une deuxième mission s’est tenue en novembre, permettant de dispenser des formations dans les domaines de l’armement des véhicules, du secours à la personne, des transmissions, de la conduite d’engins pompe, de l’utilisation de la grande échelle, de la maintenance d’engins et du management. Au total, ce sont 75 Malgaches qui ont reçu une formation.

Sur le plan matériel, un véhicule de secours et d’assistance aux blessés ainsi qu’un véhicule de liaison et d’opérations diverses ont été acheminés par conteneurs en octobre 2006. Du matériel médical, des outils (pour l’atelier de réparation et de manutention), des vêtements de travail ont aussi été acheminés auprès du centre des sapeurs-pompiers de Tananarive.

Le cofinancement MAE n’a pas été perçu ni signé en 2006.

 Année 2007 d’un coût total de 51 152 € dont 16 000€ financés par le Fonds de Solidarité Prioritaire du M.A.E.

Une mission d’audit s’est effectuée du 12 au 20 mars 2007 par le capitaine Dominique MICHAUD et M. Marcel GREAU, technicien du S.D.I.S., permettant de rendre compte de l’état de certains locaux désaffectés, qui pourraient être réhabilités en centres de secours périphériques. En effet, la Communauté Urbaine d’Antananarivo s’étend sur un domaine géographique important, il semble indispensable de prévoir une meilleure couverture de ce territoire urbain.

Trois véhicules ont été acheminés au cours de cette même année, venant compléter le parc d’engins motorisés spécialisés dans le secours aux personnes et la lutte contre les incendies. Des vêtements, des équipements mécaniques et matériels de secours ont aussi été acheminés et réceptionnés par les pompiers vendéens au cours d’une seconde mission composée de six représentants du S.D.I.S.

Lors de cette période, du 19 octobre au 12 novembre 2007, un inventaire détaillé a été réalisé en collaboration avec les responsables malgaches, ainsi que la réhabilitation de certains matériels. Les formations ont constitué par ailleurs l’essentiel de cette mission, notamment par l’apport de connaissances en matière de mise en œuvre des modules d’assistance respiratoire et dans le domaine de la coordination des équipes, concrétisée par des manœuvres et exercices pratiques.

Des rénovations ont été entreprises au cours de cette année 2008, qui permettront à un premier centre périphérique de voir le jour dans le 6ème arrondissement.

Une subvention de 32 000€ a été accordée au S.D.I.S. de Vendée pour la réalisation de ces différents projets au cours de l’année 2007.

NB : En décembre 2007 Andry Rajoelina est élu maire de Tananarive, contre un candidat du Président Ravalomanana. La coopération doit prendre en considération ce changement dont les répercussions se font sentir aux plans national et local.

 Année 2008 d’un coût total de 55 444 € dont 9250 € financés par le Fonds de Solidarité Prioritaire du M.A.E

L’année 2008 a principalement porté sur la formation, avec l’accueil de deux stagiaires malgaches du 11 au 14 octobre, formés à la mécanique, au management, à la gestion opérationnelle de commandement, au sauvetage avec utilisation d’harnachements, à la technique et à la logistique.

Puis plusieurs formations ont été organisées durant les mois d’octobre et de novembre, portant principalement sur le port de l’appareil respiratoire isolant encadrées par trois officiers vendéens formateurs au S.D.I.S. 85.

Cette formation faisait suite à l’affectation des matériels envoyés en 2007 et 2008. Un programme théorique et pratique s’appuyant sur le guide national de référence appliqué en France a été mis en place pour des stagiaires militaires, des sapeurs pompiers-civils et formateurs malgaches. Au total ce sont 38 personnes qui ont suivi les formations.

L’instabilité politique et le contexte local n’ont pas permis d’ouvrir en 2008, comme prévu, le centre périphérique du 6ème arrondissement.

NB : année de perturbations politiques et manifestations pacifistes contre le Président, pour soutenir Andry Rajoelina, dont la chaîne télévisée a été interdite de diffusion par le Président Ravalomanana.

 Année 2009 d’un coût total de 52 209 €

L’année 2009 a été particulièrement bouleversée par les événements politiques. Par ailleurs, le corps des sapeurs pompiers malgaches, qui était jusqu’alors lié à l’ordre militaire, doit s’organiser différemment puisque ces derniers ne font plus partie des effectifs de secours.

La mission de reconnaissance qui a lieu chaque année au cours du premier trimestre a été effectuée en mai par le Capitaine Dominique MICHAUD et le Major Michel BOISSELIER. Cette mission fut particulièrement importante pour évaluer la situation des sapeurs pompiers malgaches et leur besoins, suite au retrait des militaires qui occupaient, avant les événements politiques, les postes clés d’encadrement et de décision.

Cependant, sur le plan de la coopération, le centre périphérique du 6ème arrondissement a vu le jour, auquel 50 pompiers ont été affectés. Il fut inauguré en octobre, par Monsieur Philippe de VILLIERS, Président du Conseil Général de la Vendée, en présence du Président de la Délégation Spéciale de la Communauté Urbaine d’Antananarivo, de M. Jean-Marc CHATEIGNER, Ambassadeur de France, des principaux acteurs du SDIS et des pompiers malgaches.

Un avenant d’un an a été signé, permettant de poursuivre les projets initialement portés dans la convention 2006-2008. Il rappelle les objectifs de la coopération entre le Département de la Vendée et la CUA (Communauté Urbaine d’Antananarivo). Puis une nouvelle convention, signée en octobre, permettra de poursuivre la coopération pour la période 2010-2013.

Enfin, le Département de la Vendée mettant à l’honneur l’action des pompiers par une exposition présentée à l’Historial de la Vendée le 4 décembre, à l’occasion de la Sainte Barbe, le commandant Augustin RAKOTONIAINA ainsi que son adjoint, M. RAMAROKOTO ont été accueillis pour quelques jours en Vendée.


NB : les Malgaches ont connu une année de mouvements politiques. Le maire de Tananarive, Andry Rajoelina s’est vu confier par les militaires le poste de Président de la Haute Autorité de Transition, succédant ainsi à au Président Ravalomanana. Le pays est dans une impasse politique, conduit par un gouvernement de transition qui peine à mettre en place des élections démocratiques. Une première vague d’élections législatives seraient organisées en mars 2010.

Objectif du partenariat
Cette coopération vise trois principaux objectifs :

- Aider à la structuration du corps des sapeurs-pompiers malgaches (mise en place d’une organisation de commandement entre le centre principal, le centre du 6ème arrondissement et les centres périphériques à venir, répertorier les formations nécessaires…)

- Soutenir les efforts de la CUA (Commune Urbaine d’Antananarivo) en matière de formation et d’organisation et apporter un suivi dans le domaine logistique (étude des différents projets de création de centres périphériques, affectation des matériels dans chaque centre, inventaire du matériel et suivi des réparations éventuelles…)

- Donner à la CUA une part importante dans les décisions pour qu’elle acquiert peu à peu son autonomie.

Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Depuis plusieurs années, le Conseil Général de la Vendée, par voie de convention avec le Service d'Incendie et de Secours 85, a établi une coopération en matière de protection civile pour soutenir le développement du corps des sapeurs-pompiers d'Antananarivo, la capitale malgache.
Il en résulte une meilleure organisation matérielle, administrative et managériale; et des efforts importants de la Commune Urbaine d’Antananarivo qui investi dans des moyens humains et matériels nécessaires à la professionnalisation des pompiers.
Par ailleurs, les audits établis chaque année font ressortir la nécessité de poursuivre cette coopération, notamment en matière de formation, d’aide à la décision, et d’appui à l’ouverture de centres périphériques.
Les informations contenues dans ce dossier mettent l’accent sur l’historique de la coopération, les évolutions constatées ainsi que les perspectives nécessaires pour les années 2010, 2011, 2012.

- FORMATION
Objectif de l’action : Permettre au corps des sapeurs-pompiers malgaches d'approfondir leurs compétences professionnelles


Description sommaire : Les formations sont établies selon les résultats de l'audit du 1er semestre. Elle sont ensuite réparties en 2 phases:
- formations initiales dispensées par une délégation de pompiers français, et les formateurs malgaches
- formations complémentaires basées sur le management en octobre / novembre en Vendée.

Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
COMMUNE URBAINE D'ANTANANARIVO
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de Vendée
Bénéficiaire(s)
La Commune Urbaine d'Antananarivo; le corps des sapeurs pompiers malgaches (qui dépend de la CUA) ; et par conséquent les administrés de la CUA.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune urbaine d'Antananarivo Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune urbaine d'Antananarivo RAZAFINDRAVAHY Edgard

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Vendée commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 57500 0 2003
Conseil départemental de Vendée 217000 0 2003
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2333 2003
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2333 2004
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2334 2005




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013