Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Oulan-Bator"

Correspondant coopération décentralisée
Jean-Florent FILTZ
Courriel : jean-florent.filtz[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Florent FILTZ
Courriel : jean-florent.filtz[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Soutien des professionnels de santé mongols dans le domaine de la mère et de l'enfant
Année de première signature de la convention
2000
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Santé
Sous-sous-thématique d'intervention
Coopération hospitalière

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2011
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2011
Contexte
La Mongolie est située en Asie centrale, vaste comme trois fois la France, 1 566 500 km², peuplée de 2 700 000 habitants, dont la moitié vivent en zone urbaine et l’autre moitié sont de tradition nomade. L’altitude moyenne est de 1 500 mètres. Le climat est de type continental sud sibérien, avec des écarts thermiques allant de + 20° à – 25 ° en moyenne et un ensoleillement de plus de 250 jours par an.

La Mongolie est une République parlementaire où le président et les députés du Grand Khural (Parlement) sont élus pour quatre ans. Le pays compte 21 Aimags (Provinces) divisés en Soums.

L’Uvurkhangaï

L’association APAU se consacre à l’aide au développement de l’Aimag Uvurkhangaï, vaste région centrale de Mongolie, grande comme deux fois et demie l’Auvergne, 63 500 km², peuplée de 120 000 habitants, dont l’activité économique est essentiellement liée à l’élevage de type nomade. La moitié est située en zone de steppe, l’autre moitié en montagne et en désert de Gobi, à l’altitude moyenne de 1 700 mètres. La capitale, Arvairkheer, 27 000 habitants, est le centre administratif de l’Aimag, siège du Gouverneur et du Khoural. Elle regroupe le grand Hôpital de région, des écoles primaires et secondaires, de petites entreprises, des hôtels, un théâtre et un grand marché.

75 % du PIB proviennent des 2,9 millions de têtes de bétail (moutons, chèvres, chameaux, chevaux, bovins). Les cultures céréalières et maraîchères existent dans le nord de la province. Les mines de charbon et d’or sont exploitées. La position centrale de l’Aimag, le potentiel agricole, les infrastructures routières, la connexion au réseau électrique, le réseau téléphonique et internet, les sites historiques (Khakhorin), la variété des paysages et des richesses naturelles en font une région d’avenir.

Le projet se situe en Mongolie dans l’Aimag Uvurkhangaï et à Ulaan-Baator (UB) (cf carte ci-jointe, annexe 1).
Historique
Daniel DESVIGNES, médecin de campagne à Châtel de Neuvre, Allier, dirige en été 1998 pour le compte de Santé Sud, Organisation Non Gouvernementale de Marseille, la fin d’une mission de réhabilitation d’hôpitaux de l’Aimag Uvurkhangaï, financée par le programme européen TACIS.

Après trois ans de présence de Santé Sud en Mongolie, il lui semble évident de renforcer les liens d’amitié et de coopération tissés au long de ces années par tous les volontaires de passage dans les hôpitaux, devenus des familiers des habitants de l’Aimag.

De retour en France, il sollicite le Conseil Général de l’Allier pour prendre le relais de ce partenariat sous forme d’une coopération décentralisée entre le département de l’Allier et l’Aimag Uvurkhangaï. Le Conseil Général accueille très favorablement ce projet dont il pressent le grand intérêt humain et les atouts d’ouverture sur le monde pour ces deux régions rurales.

Les Ambassadeurs de France en Mongolie, depuis M. Jacques-Olivier MANENT jusqu’à M. Jean-Paul DUMONT, les ambassadeurs de Mongolie à Paris, soutiennent avec bienveillance cette coopération décentralisée.

L’Association Pays d’Allier-Uvurkhangaï, APAU, France Mongolie, soutenue par le Conseil Général de l’Allier et l’Ambassade de France, voit le jour en juin 2000.

Trois conseillers généraux de l’Allier se sont rendus en Mongolie successivement : M. CHARETTE en 2000, M. DILLARD en 2004 et M.TABUTIN en 2010. Ils ont rencontré tous les partenaires sur les différents sites d’intervention d’APAU, en Uvurkhangaï et à Ulaan Baator. Ils ont évalué et constaté la pertinence des actions de coopération décentralisée en Mongolie avec à l’appui une convention de partenariat reconduite tous les trois ans.

Depuis 10 ans les territoires de l’Allier et de l’Uvurkhangaï ont su développer des liens très forts en s’appuyant sur des échanges continus avec l’envoi de plusieurs missions de Allier en Mongolie chaque année et la venue régulière d’étudiants et de médecins mongols en Auvergne).

La coopération entre les deux territoires cible en priorité depuis 10 ans les actions de formation médicale dans le domaine de la « santé Mère Enfant ». Elle a également permis de mettre en place une formation agricole à Khakhorin de 2002 à 2006 et technologique à Bogd Gobi de 2007 à 2009.

La coopération céréalière à Khakhorin, financée par un programme d’aide alimentaire de la France, a consisté à la réhabilitation d’activités culturales d’un ancien kolkhoze avec l’intervention de céréaliers et étudiants agronomes compétents.

L’implantation d’un système éolien et solaire de production d’électricité et d’eau chaude dans le collège de Bogd Gobi a été réalisée en 2007 par une équipe franco-mongole très efficace (Lycée Albert Londres de Vichy).

Cette coopération entre l’Allier, l’Uvurkhangaï et Ulaan Baator crée des liens très forts entre les partenaires concernés et les populations aidées. Ce compagnonnage suscite depuis 10 ans de belles amitiés et développe un climat de grande confiance réciproque. La réussite dans le domaine médical est surtout due aux exceptionnelles qualités humaines, professionnelles, à la grande honnêteté intellectuelle, à l’opiniâtreté et la générosité des nombreux praticiens, étudiants, infirmières mongols et français qui se rencontrent régulièrement.

En 2010, une convention de partenariat entre APAU et le Conseil Général de l’Allier est signée portant sur le programme d’actions 2010. Celui-ci comporte trois grands thèmes :

 L’éducation à la santé
Une relation très forte et des échanges fructueux se sont instaurés depuis 10 ans entre les professionnels de santé, les stagiaires d’APAU et leurs collègues mongols, dans les hôpitaux, les villages et les collèges partenaires, dans un climat de confiance et de grande estime réciproques. La priorité est donnée à l’éducation à la santé des jeunes populations lors de stages d’élèves infirmières des deux pays.
L’exode rural massif, la natalité relativement importante, la paupérisation accélérée touchent en effet les femmes et les enfants en premier. Stage annuel d’élèves infirmières françaises et mongoles en Mongolie, accompagnées de maîtres de stage français et mongol.

Les formations concernent chaque année directement trois stagiaires français et plusieurs centaines de jeunes Mongols (élèves infirmières, collégiens, jeunes mamans)

Depuis 10 ans, 5 professionnels de santé mongols ont été formés en France au CHRU de Clermont-Ferrand et 300 professionnels de santé mongols ont été formés en Mongolie par une soixantaine de professionnels et stagiaires de santé français.

La formation médicale
Une relation très forte et des échanges fructueux se sont instaurés entre les médecins, les infirmières et les professionnels de santé d’APAU et leurs collègues mongols, dans un climat de confiance et de grande estime réciproques. Pendant ces dix années de coopération en Uvurkhangaï, les formations médico-chirurgicales d’APAU se consacrent essentiellement au domaine de la « Santé de la Mère et de l’Enfant ». Elle tient la place essentielle des projets d’APAU en Mongolie qui se consacre depuis 10 ans au soutien des professionnels de santé mongols dans le domaine de la « Santé de la Mère et de l’Enfant ».
Stage annuel d’élèves infirmières françaises et mongoles en Mongolie, accompagnées de maîtres de stage français et mongol.
Soutien sur place de médecins, d’infirmières, d’étudiants en médecine français à leurs confrères mongols, sous forme de compagnonnage.

Apport des formations sur les professionnels
Les professionnels de santé mongols sont tous formés sur le modèle soviétique russe à l’Université d’Ulan Bator sur des schémas pédagogiques au contenu obsolète. Ils aspirent tous à la bonne pratique médicale de type occidental. Les volontaires formateurs d’APAU veillent toujours à respecter le savoir-faire traditionnel des professionnels mongols de santé qui permet une médecine économe en médicaments souvent inutiles. Les formations médicales d’APAU se consacrent au domaine de la mère et de l’enfant. Elles privilégient des programmes de mise à niveau, à la demande des partenaires mongols et en adéquation avec leurs besoins et leurs possibilités en pédiatrie, néonatologie, gynéco-obstétrique, médecine générale, et toute spécialité adjacente. Ainsi, de nombreux pédiatres ont acquis une maîtrise parfaite des soins de haut niveau en néonatologie, les gynécologues et obstétriciens sont maintenant capables d’exercer et de pratiquer leur art de façon parfaitement autonome. Une jeune pédiatre néonatologue a poursuivi une longue formation dans les CHU français notamment avec le soutien du Professeur Maurice-Antoine Bruhat de l’Académie de Médecine, fondateur du Centre International de Chirurgie Endoscopique (CICE).
Le grand projet d’APAU de former en France au CHU de Clermont-Ferrand des gynécologues mongols aux techniques complexes de la coelioscopie lors de trois stages de six mois a permis de créer à Ulan Bator le Centre Universitaire de Référence de Formation et de Pratique de la Coelioscopie Gynécologique en Mongolie. Une solide équipe de coelioscopie gynécologie est maintenant opérationnel à la Maternité n°1 d’Ulaan Baator et en est à plus de 80 interventions depuis début 2009.

 Le suivi de la Coopération
Evaluation des projets d’APAU en Mongolie. Négociation de nouveaux projets avec les partenaires mongols.
Objectif du partenariat
Le projet 2011 s’inscrit dans la continuité de l’expérience acquise depuis 2000 avec comme priorité le développement et la diversification des échanges de compétences dans le domaine de la santé mère enfant pour les professionnels de santé mongols.

Toutes les actions sont construites sur une démarche de formation et de transfert du savoir-faire qui a pour objectif de donner aux partenaires mongols la technicité suffisante pour pouvoir ensuite la mettre en œuvre eux-mêmes. En ce sens, il est pleinement en conformité avec les principes de « l’Agenda 21 local » que le Département de l’Allier a choisi de suivre dans sa délibération du 21 juin 2007, enjeu N° 7 « promouvoir un changement progressif de culture en faveur du développement durable » - action 44 « développer la coopération internationale » (cf copie de la délibération en annexe).

Ce projet a été élaboré en liaison étroite avec les autorités mongoles, sous couvert de l’ambassade de France lors du déplacement de la mission officielle de l’Allier de septembre 2010 conduite par M. Michel TABUTIN, vice-président du Conseil général de l’Allier en charge de la coopération internationale
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Le projet de soutien des professionnels mongols dans le domaine de la santé de la Mère et de l’Enfant s’inscrit dans la continuité de l’expérience acquise depuis 2000 dans le cadre de la coopération décentralisée entre l’Allier (via l’Association Pays d’Allier Uvurkhangaï, APAU) et l’Aimag d’Uvurkhangaï en Mongolie (voir convention en annexe).

Le département de l’Allier privilégie depuis 10 ans les échanges de compétences avec l’Uvurkhangaï, les investissements technologiques et humains dans les domaines de la santé et de l’éducation qui correspondent aux sensibilités et aux potentiels de ces deux régions étonnamment complémentaires.

Le projet 2011 mis en place par l’association APAU porte sur le soutien et la formation sur place des professionnels de santé mongols dans le domaine de la « Mère et de l’Enfant » en Uvurkhangaï et à Ulaan Baator. Le projet privilégie la formation des médecins et infirmières mongols par le compagnonnage et les échanges de compétences qui impliquent le plus possible les étudiants et jeunes professionnels français et mongols dans chacune de ses missions. Il favorise également la formation en France des stagiaires mongols les plus motivés.

- Stage logistique d'une étudiante "Bioforce Lyon" (ordre de mission en annexe) - janvier-mi avril 2011
Objectif de l’action : Préparation et mise en oeuvre des projets de l'Association Pays d'Allier Uvurkhangaï (APAU) en Mongolie
Description sommaire : Accompagnement logistique des projet APAU 2011 :
- livraison du matériel de coelioscopie gynécologique à la Maternité N°1 d’Ulaan Bator
- approvisionnement pharmaceutique des hôpitaux partenaires
- préparation des deux missions médicales 2011
- préparation du congrès de coelioscopie gynécologique 2012
- co-thèse d’étudiants en médecine français et mongols
- préparation de la biennale de coopération du Conseil général de l’Allier en mai 2011 qui met à l’honneur les 10 ans de partenariat avec la Mongolie
- préparation du projet de tourisme solidaire 2012 du Département de l’Allier
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Centre Hospitalier Universitaire d'Oulan Bator - Maternité n°1
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de l'Allier, Association Pays d'Allier Uvurkhangaï (APAU) partenaire du Conseil général de l'Allier pour la mise en oeuvre des actions en Mongolie
Bénéficiaire(s)
Le projet est essentiellement d’ordre médical et bénéficiera en priorité aux femmes et aux enfants de l’uvurkhangaï (120 000 habitants).Le service de coelioscopie gynécologique de la maternité n°1 d’Ulaan Bator est l’unité de référence d’enseignement et de pratiques de cette spécialité unique en Mongolie (2 600 000 habitants

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Aïmag de l'Uvurkhangaï Mongolie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Aïmag de l'Uvurkhangaï TOGTOKHSURENT Dulamdorj d.togtokhsuren@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Allier commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Association Pays d'Allier Uvurkhangaï (APAU) partenaire du Conseil général de l'Allier pour la mise en oeuvre des actions en Mongolie
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Aimag de l'Uvurkhangaï, Centre Hospitalier Universitaire d'Oulan Bator - Maternité n°1


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 4767 2011
Conseil départemental de l'Allier 8768 0 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 3000 2011
Association Pays d'Allier Uvurkhangaï (APAU) parte 21961 2011




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013