Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui au développement de l'éducation dans la Région de Matam par l'introduction des Technologies de l'Information et de la Communication dans les écoles élémentaires
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Technologies de l'information et de la communication
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Depuis le début des années 90, la politique éducative du Sénégal s’inscrit dans le cadre de rencontres internationales œuvrant à son développement.

Aussi, en réponse à la Déclaration Mondiale de l’Education pour Tous, le Sénégal a organisé différents colloques régionaux qui ont permis d’identifier « un plan d’actions pour chacun des sous-secteurs de l’Education, dans une démarche sectorielle, compilée dans le Programme de Développement de l’Education et de la Formation (PDEF).

Ce programme est un cadre d’opérationnalisation pour la démocratisation de l’accès à l’Education de base, de l’amélioration de la qualité des enseignements et de l’efficience de la gestion du système ; traduction des objectifs de Dakar 2000.

La région de Matam applique ce plan de développement de l’éducation.

Sous secteur de l’éducation formelle, l’enseignement élémentaire s’adresse aux enfants de 7 à 12 ans pour l’acquisition des connaissances de base.

Le cursus scolaire est d’une durée de 6 ans, sanctionné par le certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), outil de sélection pour l’accès à l’enseignement moyen.

À l’échelle nationale, l’enseignement élémentaire public connait une évolution en dents-de-scie du Taux Brut de Scolarisation (TBS), variations d’autant plus significatives entre le milieu urbain et le milieu rural et entre les genres.

Au niveau de la région de Matam, les dernières études permettent de disposer des statistiques suivantes :

- Pourcentage de scolarisation des garçons: 48%
- Pourcentage de scolarisation des filles: 52%;
- Taux de réussite au CFEE : 78%.
Historique
La ville de Mantes-la-Jolie, 3ème ville des Yvelines, située à l’ouest de l’Ile de France, compte 44 000 habitants. Forte de ses richesses culturelles, résultat des flux migratoires de la deuxième moitié du XXème siècle, la ville a répondu présent aux sollicitations de la population migrante quant aux questions de développement local des territoires de migrations dont sont originaires ses ressortissants.

Largement représentée, la communauté sénégalaise, majoritairement Foutinké (originaire du Fouta, c’est-à-dire du bord du fleuve Sénégal), a interpellé la Mairie de Mantes-la-Jolie, son maire et l’ensemble des élus au sujet des projets qu’ils souhaitaient mettre en œuvre dans leur village d’origine.

En 2001, la ville de Mantes-la-Jolie s’est engagée dans un programme pour la petite enfance et a contractualisé son engagement par la signature en avril 2002, d’une convention de coopération avec la commune de Kanel, dans la région de Matam.

Cette convention s’est concrétisée par la construction d’une « Case des tous petits » pour la ville de Kanel. Elle permet d’accueillir et de socialiser les jeunes enfants avant leur entrée en cycle scolaire.

Forte de cette expérience, la ville a renouvelé son engagement par la signature d’une convention de coopération décentralisée avec le Conseil Régional de Matam en mars 2007 lors d’une première visite des élus de Mantes-La-Jolie.

Les objectifs de la Convention de coopération étant :

- d’échanger dans le cadre de projets éducatifs, sociaux et sanitaires en direction de la petite enfance ;
- d’enrichir la vie culturelle, sociale, économique et urbaine ;
- de poursuivre et de développer des actions dans les secteurs du développement économique, de l’agriculture, de la formation, de l’artisanat, de la santé, de l’agriculture ou d’autres domaines identifiés par les deux partenaires.

À cette fin, Mantes-la-Jolie s’est engagée dans un programme pour l’éducation avec l’équipement en mobilier scolaire de classes de 11 écoles maternelles et élémentaires et d’une Case des tous Petits dans la région de Matam faisant ainsi suite à l’expression des besoins et des attentes villageoises.

Actuellement, en concertation avec le Conseil régional de Matam, la ville de Mantes-la-Jolie entend poursuivre son programme pour l’éducation dans les écoles de la région de Matam avec pour objectif l’équipement des salles de classe en tableaux numériques interactifs.
Objectif du partenariat
L’objectif final du projet est d’améliorer les conditions d’enseignement dans la Région de Matam. « Le mariage du numérique et de l’éducation transforme la transmission des connaissances » dixit le programme Sankoré « pour le partage solidaire du savoir au service de l’éducation pour tous en Afrique » auquel la Municipalité de Mantes-La-Jolie et le Conseil régional de Matam souhaitent participer en appui de leur projet.

Pour atteindre cet objectif, et pour garantir la réussite du projet, il s’agit tout d’abord de mobiliser des moyens humains.

Le projet sera mis en place dans quatre écoles, qui constitueront une coopérative locale d’enseignants, constituée par 2 ou 3 enseignants volontaires par école. Ces enseignants devront en outre avoir un projet pédagogique commun par école.

En effet, l'implication des enseignants dans le projet en garantira la pérennité (volontariat, investissement en temps, engagement personnel, constitution de coopérative, ...).

Notons que d’une part les enseignants bénéficieront de la formation prévue dans le cadre du programme Sankoré au niveau régional et que d’autre part ils pourront bénéficier de l’expérience des enseignants volontaires de Mantes la Jolie dans l’utilisation du TNI et dans les contenus des enseignements dispensés.

Consécutivement à la formation, les classes seront équipées : on placera 2 TNI dans chaque école (soit huit TNI au total), pour permettre une mise en commun entre les enseignants d’une même école d’une part, et entre la coopérative d’enseignants des différentes écoles d’autre part.

À l’issue du projet, les indicateurs quantitatifs montrant l’amélioration des conditions d’enseignement dans la Région de Matam seront les suivants :

- Évolution du taux brut de scolarisation
- Taux d’abandon
- Taux d’achèvement du primaire
- Indice de parité
- Taux d’absentéisme
- Taux de redoublement
- Taux de réussite au Certificat de fin d'études élémentaires
- Taux d’utilisation par les enseignants
- Taux de participation des enseignants aux formations
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Depuis 2002, la Ville de Mantes la Jolie entretient des liens étroits avec le territoire d’origine de la majorité de ses ressortissants d’origine sénégalaise : la Région de Matam.

La signature d’une convention de coopération en 2007 a formalisé la relation entre les deux collectivités qui ont travaillé prioritairement sur la thématique de l’éducation.

L’accès à la scolarisation est un enjeu majeur pour la construction des sociétés et des pays dont le développement dépend des jeunes générations.

À l’heure du développement des technologies, la ville de Mantes-La-Jolie et la Région de Matam ont décidé de poursuivre de 2011 à 2013, leur coopération dans le domaine de l’Education. Effet, il s’agit d’une réponse aux programmes de développement nationaux (Programme de Développement de l’Education et de la Formation – PDEF) et aux engagements de la Communauté internationale pour l’accès à l’éducation de qualité pour tous les enfants en âge d’aller à l’école (Objectifs du Millénaires pour le Développement – OMD et Education Pour Tous - EPT),

Ensemble, les deux collectivités ont choisi de participer à la réduction de la fracture numérique par l’équipement des écoles de la Région de Matam en tableaux numériques interactifs (TNI), dispositif dont la ville de Mantes-la-Jolie a elle-même doté bon nombre de ses établissements scolaires primaires depuis 2007.

Ce nouvel outil, par sa connexion est en effet une fenêtre ouverte sur le monde, donnant accès à des ressources pédagogiques illimitées, et permettant aux écoles d’être connectées à d’autres écoles du monde entier et plus particulièrement à des écoles de Mantes-la-Jolie dans le cadre de jumelages Sankoré.

Par ailleurs, l’accès à Internet permettra aux enseignants d’adapter en permanence leur programme éducatif et leur pédagogie. Cette pédagogie interactive permettra, en temps réel, d’actualiser le contenu des leçons et de faire participer les élèves plus directement, devenant ainsi autant des acteurs que des contributeurs d’une société de connaissance.

Grâce au TNI, à la connexion Internet mais aussi à la clé USB (fournie dans le cadre du programme Sankoré) l’enseignant aura accès à des ressources telles que des images, des animations 3D, des textes, etc… (Contenant notamment un logiciel d’apprentissage de la lecture, la version 2010 de Wikipédia, l’encyclopédie en ligne)

D’autre part, l’utilisation de ces outils vise à améliorer l’interactivité des cours et donc la concentration, l’implication et la participation des élèves.

Enfin, la mise à disposition de cet équipement et de ces ressources permettra de palier l’éventuel manque de manuels scolaires (souvent en nombre insuffisant), et de placer le TNI en complément et en actualisation des livres.

Il s’agira dans un premier temps de doter quatre écoles de la Région de Matam de ce nouveau dispositif éducatif.

- Formation des enseignants volontaires et dotation des écoles pilotes en équipement numérique
Objectif de l’action : Les salles de classe sont équipées, opérationnelles et les enseignants préalablement formés à l’utilisation de l’équipement numérique et à la conception de contenus pédagogiques, dispensent leurs leçons en utilisant les outils numériques.
Description sommaire : Dans un premier temps, les enseignants suivront une formation dans le cadre du programme Sankoré. Il s’agira de permettre aux enseignants de se perfectionner avec le fonctionnement du TNI, du rétroprojecteur, de l’ordinateur avec le logiciel spécifiquement développé « Uniboard ».

Une large communication aura lieu au niveau des chefs d’établissement des écoles pilotes. En effet, un soutien de la hiérarchie est indispensable au bon déroulement et à la pérennité du projet.
Dans le cadre des jumelages qui seront mis en place (voir séquence 3), les enseignants du Nord, déjà familiers avec l’utilisation du TNI répondront aux questions pratiques que les enseignants de la région de Matam pourront se poser.
Les enseignants du Nord joueront le rôle de tuteur de ceux du Sud et par la suite le tutorat se déclinera Sud- Sud.

Puis, il s’agira d’équiper les classes des enseignants ayant suivi la formation.

Les kits d’équipement auront été au préalable achetés et acheminés dans les écoles. Leur installation se fera en lien avec les services techniques de la région qui aura également en charge le suivi technique et de la maintenance, en coordination avec un Volontaire de la Solidarité Numérique
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Région de Matam
Maître(s) d'ouvrage
Mantes la Jolie
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires directs du projet seront les enfants de primaire, âgés de 6 à 12 ans. Les bénéficiaires indirects seront les enseignants du sud et du nord, les écoliers du nord ( particulièrement de Mantes-La-Jolie), les agents régionaux mobilisés ainsi que les populations locales qui pourront également bénéficier de l’ouverture culturelle que les contenus d’enseignement offriront à leurs enfants.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région de Matam Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Région de Matam DRAME Abdoulaye abdoulayedrame54@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Mantes la Jolie commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Région de Matam


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2007
Mantes la Jolie 30000 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 11000 2007
, Région de Matam 5000 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013