Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Alimentation en eau potable et développement de l'assainissement dans la Communauté rurale de Ronkh
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
L’objectif de cette nouvelle tranche de travaux est de mettre en œuvre, avec le Conseil rural et les organisations villageoises, les infrastructures qui permettront de satisfaire à la demande des populations et atteindre plusieurs objectifs;

- Avoir accès à un approvisionnement durable en eau potable.
- Améliorer les conditions de vie des personnes bénéficiaires.
- Développer l’assainissement et l’hygiène publique.
- Améliorer la santé publique.
- Renforcer l’appui à la maîtrise d’ouvrage.
- Accroître les compétences locales.
- Renforcer les capacités de gestion des élus de la communauté rurale et des comités villageois
- Pérenniser les installations et organismes de gestion villageoises et inter villageoises
- Contribuer au développement local
- Participer l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement .

Le diagnostic est partagé et les actions demandées par la Communauté Rurale le sont dans le cadre du PLD. Le service de l'eau fonctionne correctement, nous le suivons depuis la mise en service en 2005 de la 1ere tranche à Ndiaténe La qualité de l'eau est vérifiée par suivi de la chloration et de la turbidité. Concernant les villages zone sud, la gestion est intégrée à la Sénégalaise des Eaux (SDE) qui gère les zones urbaines ce qui est une garantie de fonctionnement par des professionnels.

Le projet est conforme aux institutions du Pays, il est en lien avec la division générale de l'hydraulique et la SONES (société nationale des eaux du Sénégal).Convention SONES jointe.
Il est conforme au PLD de la communauté rurale de Ronkh

Ce programme permet de
- Créer et de pérenniser à Ndiaténe 4 emplois : 1 fontainier, 2 techniciens maintenance et 1 gestionnaire
- Renforcer les compétences de gestion et techniques. Des formations ont été dispensées lors de la 1ere tranche (cf. rapport joint)
- Renforcer une nouvelle organisation inter-villageoise pour la gestion de l'eau sous forme associative, syndicat des eaux

La maintenance est assurée par des entreprises locales pour Ndiaténe et l’entretien électromécanique par les opérateurs qui ont été formés.

Historique
La ville de REZE entretient un partenariat de longue date avec la Communauté Rurale de RONKH au SENEGAL.

REZE a mutualisé ses moyens et compétences avec la ville de COMMERCY, 55200, afin de mettre en œuvre divers programmes de coopération décentralisée, dans le cadre d’un partenariat avec la Communauté Rurale de Ronkh et en conformité avec son Plan Local de Développement (PLD).

Avec l’aide financière de NANTES METROPOLE, une première tranche de travaux s’achève et va permettre à 4200 personnes d’accéder à l’eau potable. Cette importante réalisation contribue avant tout à l’amélioration, des conditions de vie et de santé de populations défavorisées. Elle favorise aussi la scolarisation des jeunes filles. La réalisation des travaux et la gestion des services d’eau ont des effets structurants dans le développement par l’appui à la maîtrise d’ouvrage et à la gestion de services publics.

Cette nouvelle demande de soutien financier a pour objectif de permettre une deuxième tranche de travaux d’infrastructures pour l’accès à l’eau potable et pour le développement de l’assainissement.
Objectif du partenariat
Les branchements apportent une amélioration de la qualité de l'eau consommée, car, ils évitent le transport et le stockage intermédiaire qui sont source de dégradation de la qualité (temps de séjour plus important-récipient non désinfecté)

La maintenance continuera à être assurée par des entreprises locales pour Ndiaténe, et l’entretien électromécanique par les opérateurs formés.

Pour les villages de la zone sud, les branchements seront intégrés au patrimoine de la Société Nationale des Eaux du Sénégal et la gestion sera effectuée par la Sénégalaise des Eaux. Ces villages bénéficieront d’un tarif favorable (application du tarif national avec péréquation) .La SDE distribue de l’eau traitée, potable et réalise des analyses. En cas de non-conformité des actions correctives sont engagées.
Dans les autres villages, cas de Ndiatène : La qualité de l'eau est vérifiée par suivi de la chloration et de la turbidité, Nous avons fourni le matériel de mesure et les opérateurs ont été formés par le technicien Veolia. Les contrôles sont quotidiens en sortie du réservoir sur la distribution. Des contrôles hebdomadaires sont effectués dans les villages (Ndiaténe-Khor-Kher). En cas d’absence de chlore des corrections de traitement sont apportées. Concernant la turbidité, le système de traitement par retro filtration lente garanti une turbidité inférieure à 2 NTU. Voir extrait rapport en PJ
Il n’y a pas d’analyse de type bactériologique (trop compliqué et laboratoires trop éloignés)

Concernant la gestion ultérieure des infrastructures d’assainissement, deux cas se présentent :

- Des villages disposent d’assainissement individuel (habitat en dur), latrines avec fosse étanche, un prestataire vide la fosse lorsqu’elle est pleine. Paiement par l’habitant.

- Autre cas, certains villages Peuls, habitats de type « case » peu de population de 200 à 600 habitants par village, il n’y a pas de programme d’assainissement de prévu. Dans un premier temps, l’eau est une priorité et serait déjà un grand progrès pour ces populations.
Description détaillée du partenariat

VILLAGES ZONES SUD : ACCES A L’EAU POTABLE

Travaux en cours tranche ferme pour 2150 personnes :
Ces travaux ont bénéficié de l’aide financière de NANTES METROPOLE. Ils sont réalisés à 95%, la réception est prévue début octobre 2011.

La tranche 2 , concerne 295 personnes

Travaux envisagés :
- Réseau : environ 9100 mètres de canalisation
- Desserte par bornes fontaines
Bénéficiaires :
- Environ 295 personnes.
Maîtrise d’ouvrage :
- Communauté Rurale de Ronkh. Les installations seront reprises et gérées par la Société Nationale des Eaux du Sénégal.
Coût estimatif :
- 85000€
Commentaire :
-Cette tranche sera réalisée après appel d’offres.

NDIATENE ET KHOR : RENFORCEMENT DE L’ACCES A EAU POTABLE

La population est d’environ 3000 habitants (Khor 700 et Ndiatène 2300 habitants). Plusieurs programmes de travaux ont permis de créer les infrastructures et l’organisation pour l’alimentation en eau potable. Le service de l’eau fonctionne depuis 2005.
La réalisation de branchements particuliers a permis :
 Une amélioration de la qualité de l’eau en réduisant les risques de dégradation pouvant être causée par le stockage prolongé entre la borne-fontaine et la consommation ou réalisé dans de mauvaises conditions.
 Une augmentation de la consommation ce qui génère ;
- Une baisse du prix de vente et donc l’accès à tous au service de l’eau.
- Un renforcement des finances du service de l’eau et ainsi de ses capacités de gestion administrative (formations et assistance d’un organisme de gestion, compte d’immobilisation) et de gestion technique (contrat de maintenance pour les pompes, prestation en réseau d’une entreprise spécialisée).
- Une consolidation de la continuité du service.

Programme 2011- 2011 :
- Les travaux demandés consistent en l’extension de canalisations du réseau afin de permettre la réalisation de nouveaux branchements particuliers demandés par les habitants.
Travaux envisagés :
- Réseau : environ 1000 mètres de canalisation
- Branchements : 50 branchements sont demandés – Les demandeurs apportent une participation de (36€) 26 % du coût moyen d’un branchement.
Bénéficiaires :
- Environ 11 personnes par branchement soit 550 personnes.
Maîtrise d’ouvrage :
- Communauté Rurale de Ronkh et le Comité Villageois de gestion du service de l’eau.
Coût estimatif :
- 16 020 €
Commentaire :
- Les branchements seront réalisés par ordre de demande, en fonction des financements obtenus.

NDIATENE: ASSAINISSEMENT - EVACUATION DES EAUX DE PLUIE

Depuis plusieurs années durant la saison des pluies (mi-juillet à mi-septembre), les fortes précipitations provoquent des inondations avec des dégâts important pour les habitations. La mobilité est rendue très difficile. Les eaux stagnantes deviennent des zones de prolifération de moustiques vecteurs de risques graves pour la santé publique (paludisme) .
Travaux envisagés :
- Il s’agit de créer une digue, de profiler les rues du village, de créer des caniveaux, des fossés, des drainages d’évacuation des eaux vers un point bas. Les eaux seront stockées dans un bassin et refoulées vers le fleuve.
Bénéficiaires :
- Les 2300 habitants de NDIATENE.
Maîtrise d’ouvrage :
Communauté Rurale de Ronkh et le Comité Villageois de développement (CVD)
Coût estimatif :
- Tranche ferme = 33 000 €
- Tranche conditionnelle = 10 000€
Commentaire :
- La tranche ferme sera réalisée. La tranche conditionnelle dépendra des financements obtenus.

KHEUNE 2 : ACCES A L’EAU POTABLE
Permettre à des populations défavorisées d’avoir accès à l’eau potable et aussi contribuer au développement du service public et à l’égalité sociale des habitants.
Travaux envisagés :
- Il s’agit de d’étendre un réseau existant afin de desservir un hameau. Canalisation à poser sur 1200 mètres avec distribution de l’eau à une borne fontaine.
Bénéficiaires :
- Les 250 habitants de KHEUNE 2.
Maîtrise d’ouvrage :
Communauté Rurale de Ronkh et le Comité Villageois de développement (CVD)
Coût estimatif :
- 11200 €

DIVERS COMMUNAUTE RURALE : EAU ET ASSAINISSEMENT A L’ECOLE
L’accès à l’eau et à l’assainissement contribue à la scolarisation. L’absence de sanitaire pousse des familles à retirer leurs enfants de écoles, principalement les jeunes filles. La création d’installations sanitaires permettra aux acteurs locaux (service d’hygiène, district sanitaire) de sensibiliser les élèves à l’hygiène. Le maintien de ces équipements sera effectué par les comités villageois.
Travaux envisagés pour 4 écoles ou postes de santé :
Raccordement au réseau public par un branchement. Réalisation d’une borne fontaine avec bac de récupération des eaux. Créations de latrines pour filles et garçons avec récupérations des eaux vannes.
Bénéficiaires :
- Elèves des écoles ou patients des postes de santé. Environ 150 élèves par école soit 600 élèves.
Maîtrise d’ouvrage :
Communauté Rurale de Ronkh et le Comité Villageois de développement (CVD)
Coût estimatif :
- 3000€ par installation – soit 12000€.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Bénéficiaire(s)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communauté Rurale de Ronkh Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communauté Rurale de Ronkh DIOP Moussa

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Rezé commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 126320 0 2007
Rezé 18500 35000 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 37000 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013