Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de la maîtrise d'ouvrage de la Communauté rurale de Nguéniène par et pour la mise en oeuvre de sa politique socio-éducative
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
22/08/2016
Contexte
La Région passe par le biais de l'Institut Régional de Coopération Développement (IRCOD) qui mutualise les actions de coopération de diverses collectivités alsaciennes. Le montant indiqué ci-dessous correspond à un financement mutualisé IRCOD (cf. rubrique "structures intercommunales"/IRCOD).

La Communauté rurale de Nguéniène est située à 120kms au sud de Dakar, dans l’arrondissement de Sessene, département de Mbour, Région de Thiès.

La Communauté rurale de Nguéniène se compose d’un village centre (chef-lieu), Nguéniène, et de 24 villages répartis sur 226km². Certains villages de la Communauté sont très enclavés, particulièrement en saison des pluies, rendant la gestion de la collectivité particulièrement difficile et notamment la mise en place de services publics de proximité.

La mise en place de services publics locaux est d’autant plus difficile que le taux d’incivilité fiscale est très élevé. A titre d’exemple, en novembre 2010, sur près de 14millions de recouvrement attendus, la Taxe rurale n’a été recouvrée qu’à hauteur de 1,1millions de Francs Cfa, ce qui est extrêmement bas. Le niveau de progression est donc considérable et devra être une exigence concernant le projet proposé par les partenaires.

La population de la Communauté rurale de Nguéniène est estimée à 35 176 habitants dont 51% de sexe masculin et 49% de sexe féminin. 58% de la population a moins de 20 ans, alors que la population âgée de 60 ans et plus ne représente que 6,7% de l’ensemble.

71,6% de la population ne sait ni lire, ni écrire dans une quelconque langue ; cette situation touche plus les femmes (75,9%) que les hommes, (67,5%). 22,10% des enfants de 7 à 14 ans ne sont jamais allés à l’école.

Selon les résultats d’une enquête menée par la Commission éducative du Conseil de la Communauté rurale de Nguéniène, le nombre total d’écoles tous cycles confondus est de 42 réparties comme suit :

- Niveau préscolaire : 15
- Niveau élémentaire : 24
- Niveau moyen secondaire : 3

La répartition des élèves par niveau et par sexe est la suivante :

- Préscolaire:
* Hommes : 483
* Femmes : 723
Total : 1206

- Elémentaire:
* Hommes : 2829
* Femmes : 3492
Total : 6321

- Moyen secondaire :
* Hommes : 621
* Femmes : 694
Total : 1315

La répartition des enseignants par niveau et par sexe est la suivante :

- Préscolaire:
* Hommes 2
* Femmes : 26
Total : 28

- Elémentaire:
* Hommes : 98
* Femmes : 26
Total : 124

- Moyen et secondaire:
* Hommes : 36
* Femmes : 6
Total : 42

Sur les 24 écoles élémentaires, 11 sont à cycle complet (avec 6 classes allant du Cours Initial, CI, au Cours Moyen seconde année, CM2) et 13 sont à cycle incomplet (moins de six classes.).

Pour ces 24 écoles, il y a un nombre total de 127 salles de classes bâties pour un nombre total de 147 classes ouvertes, le déficit étant résorbé par 19 abris provisoires et une classe multigrades.

En synthèse :

La communauté rurale de Nguéniène compte sur son territoire :

- ECOLES A CYCLE COMPLET:11 - ECOLES A CYCLE INCOMPLET : 13
- SALLES DE CLASSE BATIES : 127
- NOMBRE DE CLASSES : 147
- ABRIS PROVISOIRES : 19
- CLASSE MULTIGRADES : 01

Pour ce qui est des dispositions en termes d’hygiène et d’assainissement dans les écoles, la commission éducative fait le constat suivant :

* Les écoles primaires ne disposent que de 77 latrines pour 6321 élèves, ce qui donne un ratio de 1/82 (1 latrine pour 82 élèves) ;
* le nombre de points d’eau (puits, robinets…) au niveau des 24 écoles primaires est de 15 ;
* sur les 24 écoles primaires, 11 bénéficient d’un mur de clôture dont un affaissé sur une soixantaine de mètres. Deux ont un mur d’enceinte incomplet et un a un mur de clôture trop bas.

L’éducation dans ses composantes « accès et qualité » est reconnue comme une priorité par la Communauté rurale de Nguéniène. Ainsi, sur la base du diagnostic posé par la commission éducative et en vertu des 9 compétences (dont l’éducation préscolaire et primaire) transférées aux Communautés rurales sénégalaises, la collectivité locale a décidé de mettre en place une stratégie visant à améliorer la qualité :

* de l’accès à l’école en développant un volet « amélioration de la qualité des infrastructures scolaires » ;
* de l’enseignement à l’école et hors de l’école en renforçant sa politique de promotion d’accès au livre, à la lecture et de promotion de l’apprentissage du français.

Ainsi, la Communauté rurale a souhaité mettre la priorité sur :

- Le remplacement sur 5 ans des 19 salles de classes construites en matériaux provisoires par des infrastructures en matériaux définitifs.
- Le renforcement de sa bibliothèque communautaire qui fonctionne depuis maintenant deux ans avec l’appui du partenariat de Coopération décentralisée avec l’Ircod Alsace et la Commune de Bennwihr. La Communauté rurale souhaite désormais que les ouvrages soient mis à disposition des écoles des villages éloignés du bourg-centre par la mise en place d’un système de malle itinérantes.
- L’augmentation du niveau de recouvrement de la taxe rurale pour la pérennisation des actions mises en place.
- Le renforcement de sa capacité de gestion et de programmation du développement locale par le renforcement des compétences de son personnel et des acteurs locaux mobilisés autour des projets menés par la collectivité.
Historique
Depuis 2006, des liens d'amitié se sont établis entre la Communauté rurale sénégalaise de Nguéniène et la commune française de Bennwihr.

Les relations s’institutionnalisant progressivement, les deux collectivités ont alors décidé de travailler ensemble et ont fait appel à un bureau d'étude sénégalais afin d'identifier le(s) secteur(s) d'intervention pertinent(s) sur lesquels pourraient démarrer le partenariat.

Une fois le diagnostic finalisé et partagé, il a été décidé de concentrer les efforts sur le volet socio-éducatif et notamment sur une première action concrète, à savoir la réhabilitation du foyer de jeunes pour accueillir une bibliothèque communautaire. Au-delà de la construction, les partenaires s’étaient pleinement engagés à travailler sur les modalités de gestion de ce nouveau service public local ainsi que sur l’animation autour de la lecture et du livre.

De façon transversale, les acteurs considéraient également indispensable de renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage de la collectivité en commençant par la formation de l’assistant communautaire (ASCOM) et l’appui-conseil réalisé à distance ou sur le terrain par des missions d’expertise ponctuelles.

Une fois les domaines d’intervention ciblés, les partenaires ont procédé en 2007 à la signature d’une première convention de partenariat, suivie de conventions opérationnelles pour chacun des axes de travail ciblés.

De 2007 à 2010 les partenaires ont longuement et méthodiquement travaillé sur les modalités concrètes de gestion de la bibliothèque mais aussi et surtout sur l’association des acteurs locaux à la gestion quotidienne et à l’animation de ce nouveau service public (un comité de gestion mis en place dans le cadre d’une contractualisation claire avec la Communauté rurale). Un effort particulier a également été fourni sur l’intégration de cette bibliothèque dans le réseau sénégalais de lecture publique (notamment le réseau des Centres de lecture et d’animation culturelle - Clac - soutenu par l’Organisation internationale de la Francophonie).

La mise en place d’une bibliothèque communautaire à Nguéniène constituait ainsi le socle d’un appui à la maîtrise d’ouvrage et à la gouvernance locale de l’institution communale sénégalaise.
Ce premier projet a en effet permis :

- la mise en place d’une dynamique d’acteurs à Nguéniène à travers la participation des acteurs du territoire au projet (parents d’élèves, enseignants, direction départementale de la culture) ainsi qu’à la promotion des échanges entre établissements scolaires ;
- la mise en place d’une aide budgétaire directe via le réseau du Trésor national (perception de Mbour) qui, après une étude fine de faisabilité, a permis de travailler de façon intégrée, sur les mécanismes de la dépense publique : passation de marché, circuit administratif de la dépense….
- la prise en charge d’une formation par alternance de l’assistant communautaire en gestion d’une collectivité et du développement local. Cette formation alliée à l’action sur le terrain a notamment permis à l’assistant communautaire de mener à bien le processus de définition et de mise en œuvre des modalités de réalisation du projet : construction-réhabilitation de la bibliothèque, définition des modalités de gestion et d’animation du service public créé.

Fin 2010, après de nombreux échanges directs entre partenaires (mission d’une délégation de Bennwihr à Nguéniène en mars 2010 et mission d’une délégation de Nguéniène à Bennwihr en juin 2010), les acteurs de la coopération décentralisée ont souhaité franchir une nouvelle étape dans ce partenariat et signer une nouvelle convention cadre engageant la commune de Bennwihr, la Communauté rurale de Nguéniène et l’IRCOD pour les trois prochaines années.

A travers cette convention, les partenaires ont souhaité continuer de travailler sur le développement socio-éducatif de la Communauté rurale en renforçant et développant les acquis des trois dernières années.
Cette nouvelle convention intègre de fait et de façon transversale le renforcement de la maîtrise d’ouvrage et la gouvernance locale. Cet axe de travail est considéré comme une condition de réussite majeure.

Enfin, la nouvelle convention cadre considère également l’Education au Développement (EAD) comme un axe de travail transversal permettant d’impliquer différents acteurs pour favoriser un dialogue juste et équilibré entre les cultures et prolonger l’action de coopération décentralisée par une ouverture et une implication des citoyens aux enjeux du développement.
Objectif du partenariat
Permettre à la Communauté rurale de Nguéniène d’exercer pleinement ses compétences. Pour cela, le projet visera essentiellement à renforcer les capacités de maîtrise d’ouvrage de la Communauté rurale par un appui concret à la mise en œuvre de sa politique en matière socio-éducative ainsi qu'à sa pérennisation.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Ce projet consiste à accompagner la Communauté rurale de Nguéniène pour une meilleure gouvernance de son développement. L’appui à la gouvernance se basera sur le renforcement de l’institution et de ses capacités de maîtrise d’ouvrage. Or, renforcer les capacités institutionnelles et de maîtrise d’ouvrage d’une collectivité ne peut se faire que sur la base d’un cas concret et pratique en lien avec les compétences transférées par l’Etat central. C’est ainsi que le présent projet visera à renforcer la gouvernance du développement local via la mise en œuvre de la politique socio-éducative de la Communauté rurale. En la matière et sur la base d’un travail participatif préalable mené avec le Conseil de la Communauté rurale et les acteurs associatif du territoire (Cf. Rapport de l’étude participative, septembre 2010), les priorités des partenaires de Nguéniène sont centrées sur :
- la promotion de l’accès à l’éducation primaire ;
- la promotion de la lecture publique et de la langue française comme moyen d'améliorer la qualité de l'enseignement primaire, en complément des actions menées par l’Etat (programme, formation des enseignants…).

Ce projet s'attache également à consolider et à développer les acquis de la coopération décentralisée entre la Communauté rurale de Nguéniène et la Commune de Bennwihr, déjà orientée sur le renforcement des capacités d'administration et de gestion de l'institution communale, ainsi que la promotion de la lecture publique.

La mise en œuvre des axes de travail du projet repose sur le dialogue direct et les échanges de savoir-faire et d’expériences entre la Communauté rurale de Nguéniène et des acteurs en Alsace (notamment la commune de Bennwihr et sa bibliothèque communale). Les actions du projet sont centrées sur le renforcement des capacités de gestion au niveau local, la promotion du livre comme facteur du développement, ainsi que l’amélioration des conditions de travail des enseignants et élèves par une action sur la qualité des infrastructures d’accueil.

Dans ce cadre, l’IRCOD et les partenaires alsaciens apportent :
- Un appui au renforcement de la gouvernance locale et des capacités de l’administration communautaire pour :
* renforcer la mobilisation des ressources financières issues de la fiscalité locale ;
* renforcer l’accès à la bibliothèque communale et à son fond d’ouvrages ;
* mettre en œuvre des travaux de construction d’infrastructures éducatives et sanitaires et en assurer le suivi.

Ce projet bénéficiera à l'ensemble de la population de la Communauté rurale sénégalaise, et plus particulièrement aux élèves, parents d’élèves, aux enseignants des écoles primaires ainsi qu’au personnel de la Communauté rurale.

Les deux collectivités ont également développés depuis 2007 des échanges entre écoles et associations. Des actions de promotion et de sensibilisation sur le partenariat ont également été organisées à Bennwihr concourant à l’éducation au développement des habitants de la commune. Ces actions seront poursuivies et renforcées en 2011.

- Renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage de la Communauté rurale de Nguéniène pour la mise en œuvre de ses priorités en matière de politique socio-éducative.
Objectif de l’action : Renforcer les capacités de gestion, de conduite d’un projet de développement local et de mobilisation des ressources issues de la fiscalité locale.
Description sommaire : Cette action se décline en trois sous-actions :
- Le renforcement des capacités de l’administration communautaire, notamment la formation de l’assistant communautaire (ASCOM) en gestion de collectivité et conduite du développement local.
- L’appui à la mobilisation des ressources financières de la collectivité et au suivi du niveau de recouvrement par une action spécifique centrée sur l’augmentation de la perception de la « taxe rurale » (impôt le plus générateur de ressources pour la collectivité) et la mise en place d’un tableau de bord mensuel sur le niveau de recouvrement, permettant ainsi aux élus de cibler leurs actions de communication/sensibilisation
- L’association des acteurs du territoire à la définition et la mise en œuvre de projets de développement local.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Nguéniène
Maître(s) d'ouvrage
Ircod
Bénéficiaire(s)
Ce projet bénéficie à l'ensemble de la population de la Communauté Rurale de Nguéniène et plus particulièrement :- aux élèves et enseignants des écoles et collèges de la Communauté rurale ;- au personnel de la Communauté rurale.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communauté Rurale de Nguéniéne Sénégal Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communauté Rurale de Nguéniéne Magueye NDAO jeanmare57@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Commune de BENNWIHR, REGION ALSACE
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Communauté rurale de Nguéniène
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional d'Alsace



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 300 0 2010
Conseil régional du Grand Est 7400 0 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 13000 2010
cf. IRCOD rubrique "éléments financiers" 17250 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013