Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme de développement local (PDL)
Année de première signature de la convention
2008
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention
Pôles de compétitivité, clusters, filières

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2008
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La commune de Kampti compte aujourd’hui 117 villages (2 villages sont considérés comme hameaux de culture et n’ont pas eu droit à des conseillers municipaux) pour une population de plus de 44 026 habitants selon le dernier recensement de 2006.
Le nombre élevé de villages est un défi pour la municipalité, dotée d’un nouveau maire, Serges Théophile DA, représentant du parti présidentiel et d’un conseil municipal de 234 conseillers, pour la plupart analphabètes et non avertis au fonctionnement d’une mairie.
Le territoire de Kampti souffre notamment de l’absence d’électricité, d’éclairage public, d’un nombre limité de points d’eau et d’un manque de structures de santé (difficulté d’approvisionnement en médicaments, manque de moyens matériel et humain, véhicules inadaptés, absence de matériel…). A cela s’ajoute un traitement des déchets inexistant.
Historique
La commune de Fosses et le comité de jumelage de Fosses entretiennent depuis 1999 des liens de solidarité avec le département de Kampti, la municipalité élue en avril 2006 et le comité de jumelage local. Ces relations ont engendré la réalisation d’un projet de coopération qui s’est concrétisé en 2004 par la signature d’un plan de développement local (2004-2006), prolongé d’un an (fin 2007).
L’objectif est d’accompagner les populations dans une dynamique d’émancipation et d’autonomie visant à l’amélioration de leurs conditions de vie en adéquation avec la politique de décentralisation menée au Burkina Faso.
Sa mise en œuvre est conduite par l’Association Française des Volontaires du Progrès (AFVP) puis par le cabinet Poda Jr, opérateur, qui a installé sur place une Equipe d’Appui Conseil (EAC) composé de trois personnes dont un Volontaire de Solidarité Internationale, qui assurent également la gestion financière et administrative du dispositif.
Plusieurs projets ont pu être ainsi développés dans le domaine de l’éducation, de l’agriculture, de l’élevage et des activités génératrices de revenus pour les femmes.
Une nouvelle convention de trois ans (2008-2010) a alors été conclue entre les quatre partenaires et une demande de financement pour la première année (2008) adressée au Ministère des Affaires étrangères mi- décembre 2007.
Le financement par le ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire a été confirmé en Avril 2008 et les activités de cette première année ont été lancées dès juin par l’Equipe d’Appui Conseil.

En novembre 2009, la visite d’une délégation burkinabé à Fosses, composée d’élus, de représentants du comité de jumelage, et des différentes instances décisionnelles du PDL, a permis de réaliser un bilan qualitatif et global de la coopération après 10 années. Il était destiné d’une part à anticiper les évolutions à apporter au PDL pour les prochaines années, et d’autre part à ouvrir de nouveaux axes à instaurer dans le PDL afin de préparer le projet dans une perspective triennale.

Le succès de ces expériences a conduit les partenaires du jumelage à s’investir afin de renforcer le travail engagé pour les années 2010-2012.
Les partenaires du PDL (les deux municipalités et les deux comités de jumelages accompagnés des comités de décision et du collectif femmes ressources) sont convenus de poursuivre le travail autour des orientations suivantes :
- développement du programme d’appui institutionnel à la mairie de Kampti, avec notamment un appui dans le domaine de l’eau et l’assainissement
- poursuite de l’appui aux secteurs de l’agriculture et de l’élevage
- soutien reconduit aux activités génératrices de revenus pour les femmes - contribution aux actions de santé du centre médical.
- Etude de faisabilité du microcrédit
Objectif du partenariat
Il s’agit de créer les conditions d’un développement durable en renforçant les capacités de la commune à assurer son rôle.et en accompagnant les populations dans la construction et la mise en œuvre de projets économiques et sociaux en vue d’améliorer leurs conditions de vie.

L’objectif de développement durable énoncé ci-dessus s’inscrit dans une démarche qui privilégie l’autonomisation progressive des acteurs du territoire, tant du point de vue des populations que des acteurs locaux (commune et comité local de jumelage), vis-à-vis du PDL. Dans cette optique, le programme de développement local privilégie d’une part, le renforcement des compétences des différents acteurs et, d’autre part, en matière de développement économique et social, les actions levier visant à soutenir le démarrage d’activités, puis leur pérennisation et développement autonome. L’enjeu sur ce dernier point est d’apporter des aides au démarrage, pour faciliter l’activation de ressources propres et dans un second temps, le recours à l’autofinancement ou à d’autres sources de financement et à l'autogestion.

Du point de vue environnemental, l’évolution climatique conduit à une augmentation des risques pour les populations et à une réduction des ressources naturelles liées à la dégradation du couvert végétal. La préservation de l’environnement est donc un enjeu incontournable pour le développement durable du territoire. L'agriculture étant le premier domaine gestionnaire de l'environnement et les activités du secteur informel étant un des premiers consommateurs de ressources naturelles (le bois étant notamment la principale source d'énergie), la problématique environnementale est abordée transversalement à travers l'ensemble des actions menées avec les acteurs locaux.

L’implication et la formation des femmes sont un point d’appui déterminant pour l’émancipation des populations. Par conséquent, l’approche de genre est un axe transversal du programme.

Un effort particulier pour renforcer leur poids économique est prévu, à travers la mise en place du système de microcrédit qui constitue depuis plus d’un an un sujet de discussions et de débats, tant avec la population qu’avec les organismes financiers.
Il convient de proposer une mise en place progressive du microcrédit en dosant la part subvention et la part microcrédit. Il est nécessaire de prévoir un accompagnement individualisé sur la gestion et le suivi de chaque dossier. Culturellement, cela pose la transition d’un système aidé à un système autonome.

La commune est par essence une institution composée de représentants démocratiquement élus. C’est de cette élection que les membres de la municipalité tirent leur légitimité. Dans ce contexte, promouvoir une approche participative et la promotion des populations locales ne saurait se concevoir sans qu’y soient associés les représentants élus de l’institution communale, dans l’optique d’un renforcement de leurs capacités à assumer leur fonction de représentation et leur responsabilité en matière de développement durable du territoire.

Enfin, l’eau et l’assainissement sont des domaines impératifs de santé publique, notifiés dans le PCD AEPA (Plan communal de Développement Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement) de Kampti. L’objectif de salubrité étant de caractère vital, une campagne de sensibilisation est programmée et une organisation sera mise en place pour assurer la collecte des déchets. Aussi, un projet d’aménagement d’une déchèterie sera instruit et soumis au FICOD pour financement.
Description détaillée du partenariat
Le présent projet est construit autour de la poursuite et des nouveaux enseignements des cinq orientations définies dans le PDL 2010-2012.
Ce nouveau plan de développement local approfondit les actions en cours réalisées par le cabinet PODA JR, EAC (équipe appui conseil) en partenariat avec les villes de Kampti et de Fosses associées aux comités de jumelage respectifs.

- Poursuite et soutien aux projets permettant aux agriculteurs locaux de promouvoir une agriculture de proximité, d’assurer leur sécurité alimentaire, de développer et de valoriser des filières de production tout en créant un circuit de distribution à l’échelle du territoire, local, régional, voir national (renforcement des capacités productives des paysans par le financement de matériel agricole, formations techniques d’accompagnement, promotion du maraichage et appui à la création d’une coopérative agricole).
- Communication et démarrage de la mise en œuvre du diagnostic réalisé par le projet Agora (Cités Unies France, GRET et Laboratoire Citoyenneté) en matière d’eau et d’assainissement. Renforcement de la collaboration avec la CISV (ONG Italienne) pour la mise en place et la formation des AUE (Association des Usagers de l’Eau) et accompagnement de la commune dans la mise en œuvre de loi sur la réforme de l’eau.
- Mise en place d’une campagne de sensibilisation et d’actions sur la thématique de l’hygiène et assainissement. (gestion des déchets à partir de la construction d’un incinérateur pour le Centre Médical et appui à l’organisation des groupements pour la collecte des ordures dans la commune). Campagne de sensibilisation à l’hygiène et à la propreté en partenariat avec l’équipe du centre médical.

- Accentuation de l’appui institutionnel en direction des 234 conseillers municipaux et du personnel communal.
- Développement des activités génératrices de revenus des femmes (AGRF) concernant de nouveaux produits à commercialiser.
- Application du microcrédit : communication, sensibilisation, mise en pratique et accompagnement technique sur un échantillon test.

Les actions recensées ont été proposées à partir des perspectives des rapports d’activité et financier 2010, 2011 et 2012, des visites annuelles des délégations de Fosses et du comité de jumelage, des réunions de pilotage, assisté du cabinet René Poda, opérateur local, chargé de mettre en œuvre les préconisations de ces instances.
L’idée directrice est de toucher un maximum de personnes en étendant le dispositif à d’autres villages de Kampti. Pour mémoire, sur les 117 villages aujourd’hui recensés, 22 villages et 6 secteurs de Kampti ont bénéficié du PDL.
Si le principe de mutualisation a été bien compris par la collectivité de Fosses, les tentatives menées depuis deux ans auprès de Marly la Ville, Fontenay demeurent en phase de négociation.Il est à noter que Tremblay en France (93) étudie la réalisation d’un projet touristique à Loropéni, ville voisine de Kampti.
Cependant, la récente (janvier 2013) transformation de la communauté de communes Roissy Porte de France en Communauté d’agglomération ouvre des perspectives en terme de participation financière puisque une compétence coopération décentralisée a été crée.
Ainsi, des discussions se sont engagées depuis le début de l’année entre la ville de Fosses et la communauté d’agglomération. S’il y a aujourd’hui accord de principe pour une mutualisation sur ce projet, la décision officielle ne pourra intervenir qu’après la tenue du conseil communautaire, soit en avril prochain.
Il est donc entendu que la participation financière de la communauté d’agglomération en cours de négociation est soumise à cette décision finale.

- Egalité femmes-hommes et droits des femmes et intégration du genre
Objectif de l’action : Œuvrer pour la promotion de la femme dans l’ensemble des activités du PDL.
Description sommaire : La question du genre et particulièrement l’égalité femmes-hommes est pris en compte de façon transversale dans toutes les activités du PDL. Au sein de l’EAC une femme est en charge de la question du genre et veille à sa prise en compte dans les actions mises en œuvre. En vue d’accroitre les moyens de production des femmes dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage, celles-ci ont le même droit d’accès aux subventions que les hommes. Toutefois deux actions phares sont initiées en vue de favoriser la promotion de la femme. Il s’agit d’une part des campagnes de sensibilisation pour le changement de comportement et de plaidoiries en faveur de la femme et de la petite fille et d’autre part le financement des AGR uniquement pour les femmes via un fonds géré exclusivement par les femmes elles-mêmes.
De concert avec les services techniques des actions d’information et de sensibilisation sont organisées sur des thèmes ayant trait :
- aux codes de la famille et des personnes,
- à l’accouchement dans les centres de santé et la formation des accoucheuses villageoises,
- aux mutilations génitales féminines, les mariages précoces et forcés,
- à la scolarisation des enfants et un accès égal de la fille et du garçon à l’école.
Dans le domaine des AGR, en plus du financement des microprojets, des formations d’accompagnement sont organisées afin de les initier aux méthodes de gestion. Aussi, des cours d’alphabétisation seront organisées selon un programme souple permettant ainsi aux femmes de mener leurs activités sociales. Enfin, un appui à la structuration des groupements féminins existants ou à mettre en place sera monté dans la commune.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Kampti
Maître(s) d'ouvrage
Fosses, Communauté d'agglomération Roissy Porte de France
Bénéficiaire(s)
De façon directe, le PDL touche la population des villages concernés et les acteurs des secteurs concernés que sont la santé, l’agriculture, l’élevage et l’environnement. Pour les actions d’appui institutionnel et de santé, le PDL couvre l’ensemble du territoire de la commune de Kampti à savoir : - les 234 conseillers municipaux de Kampti ainsi que leurs partenaires, notamment les comités villageois de développement - Les comités de gestion des points d’eau et les AUE - Les femmes et les jeunes (sensibilisation santé) - Les agriculteurs et les agricultrices - Les maraichers et les maraichères - Les éleveurs et les éleveuses - Les femmes au travers des AGRF Impacts indirects : artisans, maçons pour la construction des bâtiments (poulaillers), éleveurs pour l’achat des bœufs, les vétérinaires, les rédacteurs locaux et enfin d’une manière générale, le marché local.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Kampti Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Kampti DA SERGES dstserges@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Fosses commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Communauté d'agglomération Roissy Porte de France
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Kampti


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 41000 0 2008
Fosses 93600 0 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 118000 2008
Communauté d'agglomération Roissy Porte de France, 113400 2008




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013