Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Niamey"

Correspondant coopération décentralisée
Courriel :
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Electrification solaire des cases de santé de la commune urbaine d'Agadez.
Année de première signature de la convention
2002
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Santé
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2002
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La commune urbaine d’Agadez demandeuse du projet a pour compétence d’assurer à ses ressortissants l’accès aux services de base, dont la santé. Ainsi, en collaboration avec le District Sanitaire d’Agadez, elle gère les centres de santé intégrés, dont la majorité est en zone urbaine, et les cases de santé, principalement implantées en brousse, c’est-à-dire en zone rurale.

Les cases de santé sont tenues par des agents de santé de base ou des infirmiers auxquels sont associées des sages femmes, dans la mesure des disponibilités. Ce personnel administre les soins de santé de base et en cas de complication, les patients sont référés à partir des CSI ou des cases de santé à l’hôpital de district ou au Centre Hospitalier Régional si nécessaire.

La commune d’Agadez, qui compte environ 110 000 habitants, dispose de sept Centre de Santé Intégrés dans les quartiers urbains, pour une population de référence d’environ 100 000 personnes, et de quinze cases de santé en zone rurale pour une population de référence de 10 955 personnes.
Or contrairement à la zone urbaine de la commune, aucune des zones rurales et donc aucune des cases de santé n’est électrifiée, ce qui limite la qualité des soins administrés :
- stockage non sécurisé des médicaments ;
- conditions de travail et de consultation difficiles ;
- temps de travail des agents de santé limité aux heures de jour, ce qui ne permet pas de faire face à toutes les urgences, notamment les accouchements nocturnes.

La commune urbaine d’Agadez est alimentée en électricité grâce à la centrale thermique (charbon) de la SONICHAR située à environ 40 km au nord, à Tchirozérine. Cependant seule une partie de la zone urbaine d’Agadez est électrifiée (le taux d’électrification est actuellement estimé à 41%), et les cases de santé concernées situées en zone rurale sont trop éloignées du réseau électrique public classique pour espérer une électrification, même dans les dix années à venir. En effet, le réseau actuel reste obsolète et la demande galopante en zone urbaine dépasse largement l’offre concomitante au développement de l’habitat et la reprise des activités économiques depuis la fin de la deuxième rébellion (2007-2009).

Afin de palier à cette situation, La Commune d’Agadez a sollicité ses partenaires pour assurer l’autonomie énergétique des structures de santé et donc doter les cases de santé d’une installation intérieure assurant l’éclairage, la ventilation des locaux et la réfrigération des médicaments. Le projet intègre également, dans un souci de pérennisation des installations, la mise en place d’une structure de maintenance technique des équipements et d’un organisme chargé de la gestion. La commune fait donc appel à un soutien financier et à un appui technique dans la réalisation du projet car son personnel est limité. Le service communal de l’Energie et du Pétrole est en effet restreint à une personne, mise à disposition par la Direction Régionale de l’Energie et du Pétrole (service déconcentré de l’Etat).

Rappelons que ce projet est en conformité avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement (Objectifs : n°5 : "Améliorer la santé maternelle", n°4 :"Réduire la mortalité infantile", n°7 "Préserver l'environnement"), avec le Plan de Développement Sanitaire de la République du Niger et le Plan de Développement Communal d’Agadez.

La population du Niger est estimée à 15 730 754 habitants en 2011. Le Niger possède le taux de fécondité le plus élevé au monde avec environ sept naissances par femme en moyenne (en 2011). Il est aussi l'un des pays les plus pauvres, avec un indice de développement humain classé 186e sur 187 pays (en 2011). Au centre des préoccupations du Plan de Développement Sanitaire de la République du Niger sont "le malade, la croissance démographique et la santé de la mère et de l’enfant. C’est pourquoi l’objectif général est de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infanto-juvénile en améliorant l’efficience et la qualité du système de santé à partir des potentialités actuelles".

Ainsi, parmi les objectifs spécifiques poursuivis par le PDS du Niger, on peut souligner ceux auxquels contribuerait le présent projet, qui sont de :
- Augmenter l’accessibilité des populations à des services et soins de qualité ;
- Renforcer les activités de santé autour de la natalité;
- Renforcer le processus de décentralisation dans le secteur de la santé ;
- Accroître la participation de la communauté aux politiques locales de santé ;
- Accroître l’efficacité et l’efficience de la gestion des infrastructures et des ressources matérielles mise à la disposition des services de santé ;
- Accroître la disponibilité des médicaments essentiels et consommables de qualité dans les
formations sanitaires.

Enfin, malgré la situation géopolitique complexe du Sahel où se situe Agadez, il semble primordial de continuer à agir et de maintenir des coopérations existantes depuis de nombreuses années. Si nous ignorons quand nous pourrons retourner sur place, nous souhaitons continuer à travailler conjointement avec la commune urbaine d'Agadez à travers des processus que nous avons déjà utilisés avec succès dans des projets précédents (la construction de la maternité d'Agadez par exemple). La présence d'une personne sur place fournissant des prestations d'assistance à maitrise d'ouvrage pour la ville de Saint-Brieuc est centrale dans ce projet.
Historique
En 2013, dans le cadre de sa coopération avec Agadez, la Ville de Saint-Brieuc souhaite participer à la réalisation de l’électrification de ces 15 cases de santé. Pour ce faire il lui appartient de mener une étude de faisabilité préalable à cette action. Agissant comme maître d’ouvrage, Saint-Brieuc apporte un appui institutionnel à la Ville d’Agadez dans le développement de ses services publics, dans la recherche de financements et dans la réalisation technique des projets nécessitant une expertise spécifique.

C’est à ce dernier titre que Saint-Brieuc a sollicité en 2012 l’association Electriciens sans Frontières pour l’accompagner dans cette démarche. Electriciens Sans Frontières, (Association loi 1901 reconnue d’intérêt général) a depuis sa création en 1986, pour ambition de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations les plus pauvres, en mobilisant le savoir-faire de ses adhérents en matière d’accès à l’électricité. Cette association est expérimentée dans l'accompagnement de ce type de projet et a une connaissance avancée du Sahel et notamment du Niger.

Ce projet s'inscrit dans le volet "santé" de la coopération décentralisée entre les villes
de Saint-Brieuc et d'Agadez. Une maternité a été construite et équipée au sein du Centre de santé intégré "CSI centre" entre 2010 et 2012. Ce projet avait pour objectif de concourir à la diminution du nombre d’accouchements effectués sans encadrement, et donc déjà d'améliorer les conditions de vie des habitants d'Agadez à travers l'accès à un service de base.

La coopération entre la commune urbaine d'Agadez, la ville de Saint-Brieuc ou plus largement le département des Côtes d'Armor est ancienne et active, toutes les actions menées en étroite coopération et avec réussite ces dernières années sont un gage de fiabilité et de pérennité du projet.
Objectif du partenariat
Au vu du contexte, seule une solution décentralisée est envisageable : l’électrification solaire individuelle de chaque case de santé permettra d’assurer l’autonomie énergétique des structures. Il est donc prévu d’équiper chaque case de santé de panneaux, régulateurs et batteries solaires permettant d’alimenter une installation intérieure assurant l’éclairage et la ventilation des bâtiments et la réfrigération des médicaments.

De plus, pour assurer la maintenance de ces installations, on prévoit d’une part de former deux électriciens qui seront recrutés par la mairie et encadrés par le service des mines et de l’énergie, et qui seront chargés de la maintenance technique des installations, et d’autre part, de mettre en place un comité local d’électrification au sein des communautés villageoises qui assurera la gestion courante de l’installation, veillera à son utilisation correcte avec les agents de la case de santé et préviendra les services techniques si nécessaire en cas de problème ou de panne.

Cette initiative contribuera à l'amélioration globale des soins dispensés. A terme, les cases de santé devraient être équipées de systèmes photovoltaïques répondant aux normes de développement durable. Les cases gagneront en confort et permettront d'offrir une meilleure qualité des soins de jour comme de nuit, un stockage plus efficace des produits. L'éclairage permettra de prolonger le temps de travail des agents de santé et facilitera par exemple le suivi des accouchements de nuit.
Description détaillée du partenariat
Dans le cadre de l’amélioration de l’accès aux soins de santé de base pour la population, le projet vise à procéder à l’électrification solaire et à l’équipement des quinze cases de santé situées dans la zone périphérique rurale de la commune d'Agadez. Les cases de santé sont les structures de soin de base au Niger et donc à Agadez.

Les finalités du projet sont de :
- sécuriser le stockage des médicaments ;
- améliorer les conditions de travail des agents de santé ;
- augmenter les horaires possibles de travail des agents de santé la nuit et ainsi permettre de faire face à toutes les urgences, notamment les accouchements nocturnes ;

Pour répondre à ces finalités, le projet entend tout d'abord doter les 15 cases de santé de tout l’équipement nécessaire pour assurer leur autonomie en électricité. Il s’agit d’éclairer et de ventiler les locaux et d'assurer la réfrigération des médicaments.

La Commune d'Agadez prendra également en charge la formation de deux électriciens à l'entretien et à la maintenance des installations réalisées afin d'assurer la pérennité des installations et ainsi le maintien de conditions de soin et d'accouchement améliorées pour les habitants du territoire.

Enfin, un comité local d’électrification sera mis en place pour impliquer les bénéficiaires dans la gestion quotidienne des installations. L'appropriation par les populations des enjeux et intérêts de tels équipements pour les conditions générales de soin est indispensable. Par ailleurs, ce travail effectué en lien avec la municipalité d'Agadez renforce la bonne gouvernance locale.

La maitrise d'ouvrage sera portée par la ville de Saint-Brieuc, la Commune d'Agadez assurant la maitrise d'œuvre à travers son service communal de l’énergie et du pétrole.

L'association Electriciens sans frontières (ESF) assurera quant à elle une assistance à la maitrise d'ouvrage en fournissant notamment une expertise de l’étude faite par le service communal de l’Energie et du Pétrole d’Agadez en vue d’établir des recommandations et d'émettre un avis d’expert sur les choix techniques d’électrification des cases de santé. ESF participera à la définition et au suivi des actions prévues dans le domaine de la sensibilisation aux économies d’électricité.

- Préparation de l'électrification solaire des cases de santé
Objectif de l’action : Création des conditions optimales pour la réalisation de l'électrification solaire des 15 cases de santé.
Description sommaire : - Définir avec la commune d'Agadez les critères de choix des entreprises

- Sélection, passation des marchés et acquisition du matériel
- Transport du matériel et préparation des sites (notamment construction d’un local ou réalisation d’un emplacement spécifique sécurisé pour les batteries)
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune urbaine d'Agadez
Maître(s) d'ouvrage
Saint Brieuc
Bénéficiaire(s)
- Les populations rurales d'AGADEZ qui pourront faire appel plus largement à ces infrastructures de santé dont l'accès sera amélioré s’inscrivant dans un développement local durable (Estimation : 10.955 personnes). - Les professionnels de l'électricité qui seront formés et employés grâce à la création de cette nouvelle compétence locale "électricité solaire" favorisant ainsi le développement économique local- La commune d'Agadez dotée de cases de santé électrifiées qui seront gérées avec le district sanitaire (s/c Direction Régionale de la Santé Publique) et en lien avec le Comité local d'électrification.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune urbaine d'Agadez Niger Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune urbaine d'Agadez Feltou Rhissa mairie.agadez@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Saint-Brieuc Agglomération Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Conseil Général des Côtes d'Armor, Conseil régional de Bretagne, Syndicat départemental de l'électricité
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune urbaine d'Agadez


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 13000 0 2002
Saint-Brieuc Agglomération 95000 0 2002
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 62000 2002
Conseil Général des Côtes d'Armor, Conseil régiona 85000 2002




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013