Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Niamey"

Correspondant coopération décentralisée
Courriel :
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet Eau et Assainissement pour un Développement Durable
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2008
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
13/12/2010
Contexte
L’ONG Eau Vive, association de solidarité internationale, accompagne depuis 30 ans les projets de développement des communautés rurales du Sahel. Eau Vive s'engage auprès des habitants des communes défavorisées qui souhaitent entreprendre pour progresser. Dans le respect de leur dignité, de leur responsabilité et de leurs initiatives, Eau Vive les soutient dans la réalisation de leurs projets et les aide à jouer pleinement leur rôle dans le développement de leur pays. Eau Vive intervient depuis 1983 au Niger et y a ouvert un bureau en 2000.
Contexte de l’eau et de l’assainissement au Niger
Le Niger est un pays vaste, aride et essentiellement rural, où la mise en place de nombreux programmes centralisés en matière d’eau et d’assainissement n’a pas permis de traiter les problèmes posés par l’accès et la qualité de l’eau pour la majorité de la population (surtout rurale). Il est l’un des pays du monde aux plus faibles revenus, avec un indice de développement humain de situé au dernier rang du classement en 2007 (indice IDH – PNUD).
Aujourd’hui, deux stratégies nationales reconnaissent l’accès à l’eau et à l’assainissement, la décentralisation et le transfert effectif de pouvoirs de décision aux entités décentralisées (les communes) comme facteurs déterminants de croissance et de développement. Mais, malgré l’élection et la mise en place des premières instances communales en 2005, l’opérationnalisation du transfert de compétences et l’allocation de ressources pour les mettre en œuvre ne sont pas effectifs. Cela empêche la fourniture des services sociaux de base aux citoyens et la traduction des Objectifs de Développement du Millénaire au niveau local.
De nombreux programmes de coopération (comme ceux de l’ONG Eau Vive notamment) ont permis de financer la mise en place de systèmes d’assainissement autonome en milieu rural mais ils n’ont pas abouti à l’émergence d’un marché économique local de l’assainissement autonome (augmentation de la demande locale, création d’emplois...), c’est-à-dire au développement de la construction de latrines familiales et de puisards au-delà de la durée et de la zone d’action du programme.
Historique
L’ONG Eau Vive, association de solidarité internationale, accompagne depuis 30 ans les projets de développement des communautés rurales du Sahel. Eau Vive a lancé un programme au Niger intitulé « Programme Eau et Assainissement pour un Développement Durable » dans 12 Communes du Niger (PEADD). Dans le but de renforcer la problématique assainissement de son programme, Eau Vive a sollicité l’appui technique et financier du SIAAP pour ce projet également cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre de la Facilité Eau et l’Agence Française de Développement. Une convention d’une durée de quatre ans a été signée en juillet 2008 entre l’ONG Eau Vive et le SIAAP concernant le projet PEADD.
Objectif du partenariat
L’objectif global du Programme Eau et Assainissement pour un Développement Durable dans 12 communes du Niger (PEADD) vise une réduction de la pauvreté par une amélioration des services d’eau et d’assainissement dans 12 communes du Niger, le renforcement de la gouvernance locale de l’eau et l’amélioration de l’économie locale au sein des communautés d’intervention.
Description détaillée du partenariat
Mené sur 4 ans, ce programme vise à améliorer les services d’eau potable et d’assainissement dans 12 communes réparties sur tout le territoire du Niger au bénéfice de 154.000 habitants.
Pour ce faire plusieurs volets sont mis en œuvre :
1. Amélioration des services d’eau potable et d’assainissement : création de poste hygiène et assainissement dans les 12 communes bénéficiaires du programme, réalisation d’infrastructures hydrauliques (puits, adduction d’eau…) et d’assainissement (aménagement de surface autour de puits, latrines familiales et scolaires, postes d’eau potables, système de collecte de déchets….) ;
2. Renforcement des capacités techniques des acteurs (formations, rencontres intercommunales, appui aux acteurs de la mise en œuvre du programme, appui institutionnel aux communes…) ;
3. Promotion de l’hygiène de base et prévention contre le VIH/SIDA ;
4. Appui à la concertation entre les acteurs aux niveaux national et international.

Ce programme bénéficie à l’ensemble des populations de 12 communes couvertes par le programme (commune de Niamey, de Ouallam, Filingué etc.) et de manière plus spécifique :
• Aux usagers dans les villages et centres bénéficiaires d’ouvrages hydrauliques et d’assainissement, estimés à environ 154.000 personnes dont plus de 60.000 personnes directement ;
• Aux femmes et aux jeunes filles, concernées en premier plan par la question de l’eau et de l’assainissement, estimées à environ 92.000 personnes (directement et indirectement) ;
• Aux personnels enseignants, élèves et leurs parents bénéficiaires des infrastructures sanitaires dans les écoles, estimés à 10.230 personnes ;
• Aux membres des structures associatives (comités de gestion des ouvrages, groupements d’intérêt économique ou de corps de métiers tels que les artisans réparateurs), estimés à environ 620 personnes ;
• Les élus des communes d’intervention, estimés à environ 220 personnes.

En tant que partenaire technique du PEADD, le SIAAP intervient sous diverses formes :
• Le renforcement des capacités locales et l’appui à la concertation entre les acteurs sur le plan national et international (formation de formateurs, appui aux formations des acteurs locaux, sensibilisation des élus locaux aux enjeux socio-économiques de l’assainissement, à l’intercommunalité…) ;
• L’accompagnement technique dans la réalisation d’infrastructures d’assainissement : latrines scolaires et familiales, assainissement du pourtour des bornes fontaines existantes, mise en place de postes d’hygiène de conservation de l’eau potable… ;
• La sensibilisation des populations par le financement d’outils de communication, la participation à des sessions de sensibilisation-discussion autour de l’hygiène de base ;
• L’identification d’actions complémentaires au PEADD (études de capitalisation, construction d’ouvrages supplémentaires en fonction de la demande des communes, organisation de voyages d’étude et de stages dans d’autres villes partenaires du SIAAP ou en France afin de faciliter la rencontre d’élus et la naissance de nouveaux partenariats...),
• L’intégration des communes intéressées dans les réseaux internationaux de collectivités locales.
La mobilisation des agents du SIAAP : Une ingénieur et une chef de projets de la Mission des Relations Internationales sont chargées de la coordination et de la gestion du projet.
Avancement du projet:
Mené sur 4 ans (2008-2012), le projet PEADD a avancé au bon rythme et s’est achevé en décembre 2010. A plusieurs reprises, l’expertise technique et socio-économique de l’équipe du SIAAP a été sollicitée soit par les élus locaux rencontrés et les populations locales, soit par l’équipe projet d’EAU VIVE.
Au niveau du renforcement de capacités, dans chacune des 12 communes bénéficiaires du programme, des agents hygiène et assainissement ont été recrutés, formés et équipés (poste informatique, moto…). Des comités de gestion des points d’eau et des comités d’hygiène et d’assainissement ont été mis en place. Plus de vingt maçons ont été formés et outillés.
Au niveau des réalisations d’équipements, 600 latrines familiales ont été réalisées, 20 blocs de latrines scolaires ont été réalisés, 1.000 postes d’eau potable et 200 laves mains ont été installés et 132 bornes fontaines ont été assainies.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Association Eau Vive
Maître(s) d'ouvrage
Eau Vie - SIAAP
Bénéficiaire(s)
Association Eau Vive

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Association Eau Vive Niger Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Association Eau Vive TOURE ROBERGET Danielle eauvive@eau-vive.org

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Union Européenne - AFD - Eau Vive
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Communes


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2008
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2008
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) 320619 320619 2008
Communes - Union Européenne - AFD - Eau Vive 3696154 2008




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013