Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme de lutte contre l’extrême pauvreté et la malnutrition dans le Cercle de Gourma Rharous au Mali
Année de première signature de la convention
2008
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2008
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
01/01/2014
Contexte
Au Mali, la pauvreté touche environ deux tiers de la population, dont 78 % sont en milieu rural.
Dans le cercle de Gourma-Rharous, situé dans la région de Tombouctou, plus de 70% des habitants vivent avec moins d’un dollar par jour.

Le manque d’eau potable et d’assainissement expose la population, surtout sa couche vulnérable (enfants, femmes enceintes), aux maladies hydriques. Celle-ci boit en effet l’eau du fleuve Niger impropre à la consommation. Les ménages ne disposent pas de latrines, d’où la fréquence accrue des maladies diarrhéiques.

L’insuffisance alimentaire quantitative et qualitative affecte les familles démunies et se caractérise par une malnutrition aigüe (mesurée par l’indice poids/taille) qui touche 11% des enfants de 0 à 5 ans et une malnutrition chronique (mesurée par l’indice taille/âge) affecte 38% des enfants dans la région de Tombouctou.

Au niveau agricole, l’environnement global est défavorable. Or, plus de 75% de la population active vit de l’agriculture. Les sols sont pauvres et dans leur majorité occupés par des dunes de sable. Les parties arables se trouvent sur les berges du fleuve Niger mais celles-ci subissent une baisse progressive de leur fertilité. Le secteur agricole est essentiellement occupé par de petites exploitations familiales faiblement mécanisées qui privilégient une agriculture extensive de subsistance orientée principalement vers l’autoconsommation. Les superficies irrigables actuellement aménagées sont estimées à 920 ha pour la production agricole pour un potentiel de 44 000 ha, et demeurent insuffisantes pour couvrir les besoins de la population. La production annuelle de la zone est estimée à 6 100 T pour 37 100 habitants. Cette production, rapportée à la moyenne de la population, est de 164 kg par an et inférieure à la norme de la FAO fixée à 250 kg de céréales par individu et par an.

L’élevage constitue un autre maillon essentiel de la sécurité alimentaire à Gourma Rharous. Dans le cercle se trouvent 45% du cheptel de la région. L’élevage y est traditionnel, de type extensif, et reste confronté aux épizooties, à l’insuffisance de fourrage et de parcs de vaccination, à la dégradation des pâturages et au manque d’eau qui occasionne une perte moyenne de 30% du cheptel de la zone par an.
Historique
Objectif du partenariat
Améliorer durablement les conditions de vie socio-économiques et environnementales des populations les plus vulnérables, dans quatre communes du cercle de Gourma Rharous (Banikane, Hamzakoma, Rharous, Séréré).
Tout en luttant contre la malnutrition infantile aigue, afin de répondre à l’urgence de la situation, le projet s’attache à améliorer durablement la sécurité alimentaire des populations bénéficiaires, en proposant un appui à une production intégrée agriculture / élevage.
Description détaillée du partenariat
Volet 1 : Approvisionnement en eau potable et assainissement :
-Réalisation et réhabilitation d'ouvrages hydrauliques ;
-Structuration des comités villageois de gestion de l’eau ;
-Construction de latrines au niveau des centres de santé et des écoles ;
- Formation d'artisans réparateurs ;
- Etude et réalisation de l’Adduction d’Eau Potable (AEP) de Rharous.

Volet 2 : Rattrapage nutritionnel d’enfants malnutris et sensibilisation à la lutte contre la malnutrition :
-Mise à disposition de kits nutritionnels (Farine+lait+bouillies enrichies) dans les centres de santé communautaire (CSCOM) pour les enfants malnutris;
-Formation de 60 relais nutritionnistes villageois ;
-Formation des mères en techniques de composition d’aliments nutritifs.

Volet 3 : Renforcement de la sécurité alimentaire à travers l’appui à la production intégrée (agriculture, élevage)
- sur la base d'une étude socio-économique : mise en place d’un périmètre irrigué de 35 ha dans le village de Moyadji Koïra
- appui à l'élevage : réhabilitation d’un puits pastoral, formations et équipement des exploitants du périmètre en vue de contribuer à l’alimentation des ruminants.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
SOS SAHEL
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général des Hauts-de-Seine
Bénéficiaire(s)
Habitants de quatre communes de Gourma Rharous (Banikane, Hamzakoma, Rharous, Séréré), soit environ 37 000 personnes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Non défini Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Hauts de Seine commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2008
Conseil départemental des Hauts de Seine 95772 0 2013
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2008
Conseil départemental des Hauts de Seine 1153812 0 2008
SOS SAHEL, Monaco, population locale 163177 2008




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation

Documents

Documents
Titre du document Taille en Ko Nom du fichier  
Fiche synthétique de présentation 39.42 fiche de présentation.doc commun.ico.doc.alter


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013