Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Soutien à l'apiculture villageoise dans le Banico au Mali
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
30/09/2013
Contexte
Dans le Banico ainsi que dans les autres régions cotonnières du Mali, les revenus des villageois tirés de la vente du coton sont aléatoires et orientés à la baisse. Les villageois du cercle de Dioïla, en majorité dépendants de cette filière, voient depuis les années 90, et plus encore depuis 2001, leurs revenus diminuer, et le coût de la vie augmenter. En conséquence, ils connaissent une régression de leurs conditions de vie à plusieurs niveaux : alimentation, santé, éducation.

Pour générer des revenus supplémentaires, indispensables pour s’alimenter notamment pendant les périodes de soudure, les agriculteurs ont choisi de développer l’exploitation et la commercialisation de miel. L’apiculture présente en effet l’intérêt de générer des revenus complémentaires réguliers et importants (environ 100 € par an pour quatre ruches exploitées), d’augmenter les rendements des cultures et d’améliorer la qualité des fruits pour un investissement assez modeste.

Par ailleurs, la fabrication de ruches, tenues et autres outils apicoles ainsi que la construction de mielleries génèrent une activité économique pour les artisans locaux.

Les problèmes spécifiques au développement de l’apiculture sont les suivants :
• Qualité du miel : dans la majeure partie des cas, le rendement est faible, le miel contient des impuretés (cire, couvain, opercule, abeilles mortes) se conserve mal et s’imbibe d’eau. Il se détériore et ne peut être vendu à un bon prix compte tenu de sa mauvaise qualité, alors que la demande existe localement et dans les grandes villes. Le seul miel de bonne qualité est importé, donc cher.
• Manque de professionnalisation de la filière apicole : les moyens d’investissements sont inexistants, l'organisation des coopératives doit être renforcée pour assurer la production d'un miel de qualité dans des proportions importantes et sa commercialisation.
Historique
Objectif du partenariat
Améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des habitants du Banico (sur trois communes: Kémé Kafo, N’Golobougou et N’Garadougou) tout en participant activement à la protection de l'environnement et à l'intégration des femmes dans le développement.
Description détaillée du partenariat
Volet 1 : Appui à la production d’un miel de qualité
- Installation de mielleries et de ruchers écoles;
- Formations théoriques et pratiques des apiculteurs;
- Construction des ruches pendant les formations et vente à un tarif préférentiel;
- Fourniture de tenues et matériel apicole;
- Plantations d’espèces mellifères.

Volet 2 : Exploitation des ruchers et commercialisation du miel du Banico
- étude de marché et démarchage des clients potentiels;
- mise en place du dispositif de commercialisation.

Volet 3 : Mise en place de quatre microprojets pilotes autour de la sécurité alimentaire
- Culture de la spiruline ;
- Inoculation microbiologique de plantes vivrières ou de rentes ;
- Culture du Moringa ;
- Fertilisation des sols grâce aux latrines écologiques.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Guilde Européenne du Raid
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général des Hauts-de-Seine
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs : 600 apiculteurs de l’Union de coopératives Djiko Dié - Population des 66 villages : 85 000 habitants

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Non défini Mali commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Hauts de Seine commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2010
Conseil départemental des Hauts de Seine 77451 0 2013
Conseil départemental des Hauts de Seine 527818 0 2010
Valorisation Apiflordev et population locale 160249 2010




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013