Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
1. RENFORCEMENT INSTITUTIONNEL - Renforcement institutionnel de la Mairie du Cap Haïtien (Haïti)
Année de première signature de la convention
1998
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1998
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Le territoire du Cap Haïtien est en proie à de profondes mutations. La ville doit faire face à un afflux de population venu des campagnes et des zones directement touchées par les catastrophes naturelles frappant régulièrement le pays. Ce phénomène massif d’exode rural a produit une croissance exponentielle de la population depuis les années 1950. On estime que la population du Cap Haïtien aurait été multipliée par 20 en 60 ans.

Elle est confrontée à une urbanisation non maîtrisée, à l’insalubrité et à un manque de moyens. Lors du lancement de la coopération en 1998, la collectivité disposait d’une vision limitée des acteurs qui composaient son territoire.

Pourtant la ville dispose d’un véritable potentiel de développement économique et touristique. Le Cap Haïtien était appelé au XVIIIe siècle le "Paris de Saint-Domingue". La ville se caractérise par un centre historique à l’architecture coloniale remarquable, en partie classée au patrimoine national, elle possède un port et un aéroport, se trouve à proximité de sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et de plages sauvegardées… Le département du Nord, dont la ville du Cap Haïtien, a été identifié, dans les stratégies de développement de l'Etat haïtien, comme un pôle de développement majeur du pays.

Il est essentiel que la mairie définisse un plan de développement communal pour lui permettre de devenir le chef d’orchestre de son territoire, de définir ses priorités, de développer une démarche de concertation et que les différents acteurs locaux s’inscrivent dans les lignes directrices décidées par l’autorité territoriale.
Historique
En décembre 1998, la ville de Suresnes est invitée à participer à un colloque sur la coopération décentralisée en Haïti, à Port-au-Prince. De ces rencontres avec les responsables d'organisations internationales, la ville de Suresnes a pu constater que ce pays reçoit une aide importante, mais qu'il est incapable d'utiliser les fonds mis à sa disposition car il manque de cadres haïtiens pour déposer les dossiers et en être les maîtres d'œuvres.

Aussi, la ville de Suresnes a décidé d'axer son action, inscrite dans la durée, sur l'échange de savoir-faire et l'accompagnement au développement de projets locaux (voir description détaillée du projet).

Ainsi, la ville de Suresnes a décidé d’appuyer la ville du Cap Haïtien sur :
- Le renforcement institutionnel par la transmission d’outils et de méthodes d’agents à agents, d’élus à élus pour permettre à la mairie du Cap Haïtien de se réapproprier ses domaines de compétences et de redevenir le chef d’orchestre sur son territoire. Il s’agit d’une démarche pragmatique d’accompagnement par l’appropriation de ces outils afin de favoriser la responsabilisation des acteurs locaux.

- Un rôle d’ensemblier où la ville de Suresnes recherche soit des partenaires financiers, soit des partenaires d’expertise dans des thématiques complémentaires pour venir renforcer les capacités des acteurs haïtiens, mairie ou société civile, pour permettre un développement local intégré. Dans cet esprit, la ville de Suresnes s’attache à mobiliser les acteurs de son territoire pour qu’ils s’engagent dans des projets de solidarité internationale en faveur du Cap-Haïtien. Chaque année, une exposition est organisée, en novembre, « Ti coup d’œil sou Haïti » afin de sensibiliser la population suresnoise à la situation en Haïti et lui faire découvrir une autre culture.
- Une coordination avec les acteurs de la coopération impliqués dans le Département du Nord d’Haïti (Région Aquitaine, Conseil Général des Hauts-de-Seine, Communauté des Communes de Larmont, Ville de Suresnes, Arras, CHU d’Amiens, associations alto-séquanaises,…) a été engagée, à l’initiative de la ville de Suresnes, afin d’inscrire nos actions dans une logique de schéma de développement départemental.

Suresnes appuie son homologue, en matière de renforcement institutionnel, sur les thématiques suivantes : Administration générale, Système d’informations, Urbanisme, Collecte des déchets, Capacités financières,… ; en matière d’appui aux politiques publiques avec les acteurs locaux : amélioration de la gestion et du traitement intercommunal des déchets, sauvegarde du patrimoine, Education, Santé publique, Affaires Sociales. Suresnes accompagne sa collectivité partenaire dans la définition de ses stratégies municipales.

Favoriser l’essor d’un éco-système pour refonder l’ordre local, créer des synergies entre acteurs nationaux et locaux pour une gouvernance territoriale, se donner le temps pour l’appropriation de la conduite du changement, sont des plus-values de cette coopération décentralisée grâce auxquelles nous co-construisons par cette démarche holistique les conditions opérationnelles de la décentralisation.
Objectif du partenariat
La structuration de l’administration communale et le développement de premiers outils d’organisation de l’espace et de gestion adaptée figurent parmi les objectifs prioritaires de la mairie du Cap Haïtien pour :
- que la municipalité se réapproprie ses domaines de compétences
- qu’elle redevienne et reste le chef d’orchestre des actions menées sur son territoire
- favoriser la responsabilisation des élus
- accompagner le processus de décentralisation
- appuyer la collectivité dans la définition et la mise en œuvre de ses stratégies municipales
Description détaillée du partenariat
Pour répondre aux objectifs définis, la première étape a consisté à :
- Mettre en place des ateliers pour la formation d’élus haïtiens, de techniciens municipaux et de la société civile haïtienne en gestion de projets dans le domaine de la gestion des ordures ménagères (2003-2005) en partenariat avec la Communauté Urbaine de Strasbourg via l’IRCOD (Institut régional de coopération – développement) et la Conseil général de Savoie, via Pays de Savoie Solidaires, en coopération respectivement avec les villes de Dessalines et de Jacmel. Ce projet, piloté par le département de la Savoie, a bénéficié du soutien du Ministère des Affaires Etrangères dans le cadre de l’ancien FICOD.
- Réaliser, de juillet à décembre 2008, un diagnostic institutionnel, sur les capacités en moyens humains, techniques et financiers de la mairie du Cap Haïtien (partenariat tripartite avec l’INUJED, université capoise, la Mairie du Cap Haïtien et la ville de Suresnes) afin de définir ses forces et ses faiblesses (voir fiche diagnostic institutionnel de la mairie du Cap Haïtien).
- Celui-ci se poursuit par l’élaboration d’un plan de renforcement institutionnel déclinant les différentes actions à entreprendre.
- Le processus d’un diagnostic territorial a démarré en 2008 et se poursuit actuellement.
- Afin de permettre une meilleure connaissance des acteurs du territoire du Cap Haïtien et la mise en place d’actions en concertation avec la mairie, des tables de concertations communales (depuis 2010) ont été mises en place réunissant les services déconcentrés de l’Etat, les ONG actives sur le Cap Haïtien, les représentants des sections communales et communautés locales. Un chargé d’animation du territoire / démocratie de proximité a été recrutée en 2015.
- Un inventaire du patrimoine bâti du centre ancien (voir fiche patrimoine) a été mené en 2010-2011 par des étudiants de l’IUA de la Sorbonne-Paris IV et de l’université de Quisqueya, en partenariat avec l’ISPAN, afin d’identifier les bâtiments remarquables et utiliser les données dans le cadre d’actions de préservation du patrimoine.
- Afin d’alimenter le plan de développement communal, la mairie de Suresnes accompagne la mairie du Cap Haïtien dans la mise en œuvre de projets concrets et structurants.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie du Cap Haïtien, avec l’appui-conseil de la ville de Suresnes
Maître(s) d'ouvrage
Mairie du Cap Haïtien, avec l’appui-conseil de la ville de Suresnes
Bénéficiaire(s)
Elus et techniciens de mairie, la population du Cap Haïtien

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie du Cap-Haïtien Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Suresnes commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 1998
Suresnes 0 0 1998




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013