Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
6. PATRIMOINE – Réalisation d’une stratégie municipale pour la sauvegarde du patrimoine du Cap Haïtien (Haïti)
Année de première signature de la convention
1998
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Patrimoine
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2012
Contexte
Le Cap Haïtien était appelé au XVIIIe siècle le "Paris de Saint-Domingue". La ville se caractérise par un centre historique à l’architecture coloniale remarquable, en partie classée au patrimoine national, se trouve à proximité de sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, dispose d’un port, d’un aéroport, atouts pour amorcer un développement économique par le tourisme.
Toutefois, les moyens limités de la collectivité ne permettent pas d’endiguer la dégradation progressive de son patrimoine architectural. Aussi, la mairie du Cap Haïtien, avec l’appui de la ville de Suresnes et en partenariat avec l’ISPAN, a décidé de travailler à la réalisation d’une stratégie municipale pour la sauvegarde du patrimoine bâti.
Historique
Dès 2003, la ville de Suresnes a contribué à une action de restauration du patrimoine en mobilisant des partenariats pour la réfection des lanterneaux de la Cathédrale du Cap Haïtien. Cette réfection a été réalisée réalisées entre 2003 et 2005 par des compagnons français qui ont formé à cette occasion des personnels du Cap Haïtien.
Objectif du partenariat
- Réaliser un état des lieux du patrimoine bâti remarquable,
- proposer des actions de réhabilitation,
- aider à sa préservation,
- proposer des outils de valorisation
- maintenir un potentiel touristique
- Réaliser une stratégie municipale de sauvegarde du patrimoine du Cap Haïtien
- A terme, inscription du centre ancien au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Description détaillée du partenariat
Un inventaire du patrimoine bâti du centre ancien du Cap Haïtien a été réalisé par l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement de la Sorbonne-Paris IV et l’Université de Quisqueya de Port-au-Prince en 2010-2011, en partenariat avec l’ISPAN :
- Capitalisation des données (prises de vue, caractéristiques architecturales, réalisation de cartes, rattachement des données aux ilots et bâtiments étudiés) : mission en avril 2010 de 6 étudiants de l’IUA de la Sorbonne, accompagnés de leur professeur au sein des locaux de l’ISPAN, et en collaboration avec 16 étudiants en architecture de l’université de Quisqueya. Finalisation de l’inventaire au cours d’une seconde mission en avril 2011.
- Production de fiches d’inventaire
- Proposition d’actions à court et moyen terme pour la préservation du patrimoine architectural et urbain de Cap-Haïtien, en tant qu’outil de développement local
- Intégration des données dans un système d’information géographique (SIG)

La réalisation d’une feuille de route d’une politique municipale pour la sauvegarde du patrimoine a ensuite été confiée par la mairie du Cap Haïtien à François Dumail, Professeur à l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement de la Sorbonne-Paris IV (décembre 2011-mai 2012), qui a participé au projet d’inventaire du patrimoine avec les étudiants.
Elle prévoit des outils réglementaires et l’identification d’actions de restauration de bâtiments remarquables et de traitement de l’espace urbain dans une optique de mise en valeur du patrimoine pour un développement touristique.

Suite à la réalisation de l’inventaire et de la feuille de route, la mairie du Cap Haïtien fait partie du Comité de pilotage du projet de Préservation du patrimoine et appui au secteur touristique (PAST) financé par la Banque Mondiale, inauguré en 2014, dont un volet cible la sauvegarde du patrimoine du Cap Haïtien. Deux bâtiments ont été ciblés prioritairement, dans un premier temps, pour faire l’objet d’une réhabilitation : la Maison Antenor Firmin qui serait dédiée à un Centre d’Interprétation d’Architecture et du Patrimoine, et la demeure accueillant l’Alliance Française du Cap Haïtien.
La démarche a été portée à la connaissance de l’Unesco afin de rechercher une cohérence territoriale sur le département du Nord compte-tenu de la proximité de la ville avec les sites classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco (Citadelle, Palais Sans souci,…).
La ville de Suresnes a initié des contacts avec la Nouvelle Orléans en vue d’un futur partenariat, qui pourrait permettre des échanges de bonnes pratiques et d’expériences concernant la préservation du bâti du carré français.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Institut d’Urbanisme et d’Aménagement de la Sorbonne-Paris IV, Université de Quisqueya de Port-au-Prince
Maître(s) d'ouvrage
Mairie du Cap Haïtien
Bénéficiaire(s)
Mairie du Cap Haïtien, population civile du Cap Haïtien

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie du Cap-Haïtien Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Suresnes commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2010
Suresnes 0 0 2010
Agence Française de Développement (AFD) 35000 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013