Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
12. FORMATION PROFESSIONNELLE - Projet d’appui pour la création d’une école de mécanique de formation à la mécanique pour véhicules « maintenance générale » et spécialités « motorisation et circuits hydrauliques » (Haïti)
Année de première signature de la convention
1998
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2014
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Nous faisons le constat, depuis des années, que les véhicules automobiles légers et utilitaires en Haïti ne bénéficient pas d’un entretien régulier voire d’interventions techniques susceptibles de pérenniser les véhicules notamment au niveau motorisation et hydraulique. Dès les premières pannes, soit par manque de formation ou de pièces détachées, les véhicules ne sont pas réparés et servent de « pièces détachées » pour les autres véhicules. Ainsi, assez rapidement, plus aucun véhicule ne fonctionne.
Pour exemple, 4 véhicules donnés par l’aide internationale pour la collecte des ordures ménagères au Cap Haïtien ne fonctionnent plus au bout de 4 ans alors qu’ils ont une durée de vie normalement beaucoup plus longue.
Le Ministère français de l’Intérieur en a fait l’expérience récemment suite aux dons de véhicules de secours après le séisme de 2010.

Des formations en mécanique pour les véhicules de services publics (pompiers, ambulance, camions déchets,…) contribueraient au-delà de son intérêt en matière d’employabilité à pérenniser les investissements faits par les bailleurs internationaux pour le plan de gestion des déchets de collecte et traitement des déchets au Cap Haïtien dans le cadre de notre programme GIDE.
En outre, la partie motorisation et hydraulique semble un enjeu majeur car d’un point de vue économique il apparaît plus opportun de remplacer des éléments que de procéder au rachat complet des structures notamment de motorisations très couteuses. L’amélioration du réseau routier en Haïti contribuera également au développement de l’automobile.

Aussi, apparaît-il opportun de renforcer une école professionnelle dans la spécialité de mécanicien en maintenance générale avec une spécialisation en motorisation et circuit hydraulique située à Aquin et au Cap Haïtien.
Historique
Le Secrétariat d’Etat haïtien à la Formation Professionnelle ayant confirmé par courrier du 24 janvier 2014 son intérêt pour la création d’une école de formation en mécanique automobile, adaptée aux nouveaux besoins du marché, des rencontres avec les différents acteurs identifiés en France sont programmées avec Madame la Ministre et son Directeur Général.

Des entretiens ont eu lieu du 20 au 22 octobre 2014 en présence des représentants du Secrétariat d’Etat à la Formation Professionnelle et de la ville de Suresnes avec : le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA), le GIP International, le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), l’Agence Française de Développement (AFD), et l’INSHEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés).
Des visites au Centre de Formation Professionnelle du GARAC, Ecole Nationale des Professions de l’Automobile, et au Centre de Formation Professionnelle du GNFA sont organisées.

Des différents échanges émerge le besoin d’une mission de préfiguration en 2015 afin d’estimer le temps de formations des formateurs, le nombre de professeurs nécessaires, la liste de matériels didactiques, le coût en investissement et fonctionnement d’une école. Cette mission permettra d’approfondir les types de partenariat public/privé en disposant d’une étude sur le parc automobile actuel et les perspectives de développement des marques, les débouchés possibles dans les garages, l’existant du secteur informel dans cette filière. L’étude devra proposer un modèle économique.
Objectif du partenariat
- Renforcer la formation professionnelle
- Pérenniser les investissements notamment en véhicules utilitaires
- Contribuer à l’amélioration de la fourniture des services publics
- Appuyer la prévention et la gestion des désastres
Description détaillée du partenariat
Le diagnostic se propose avant tout d’étudier :
• la modernisation de la filière de la mécanique automobile dans le pays en lien avec les besoins des marques présentes ou souhaitant se développer en Haïti ;
• la potentialité pour ses marques (en particulier françaises) de participer à l’équipement en outils pédagogiques (matériels didactiques, moteurs,…) pour réformer le cursus dans ses pratiques d’apprentissage (développer une approche par la pratique en complément du théorique) selon un partenariat public/privé.
Il doit ensuite :
• identifier les ressources existantes en professeurs sur le pays qui seraient à former en évaluant le niveau de formations à adapter par rapport à l’existant.
Enfin, il doit :
• évaluer la faisabilité de mettre en pratique ces nouveaux dispositifs avec la création de 2 centres de formation sur le modèle pré-cité (1 au nord et 1 au sud en proposant une priorisation) qui toujours sur une logique public – privé s’autofinanceraient en créant un atelier – école attenant au centre de formation.

Des locaux neufs situés à Aquin, de la fondation haïtienne « Haitian Resource Development Foundation » pourraient permettre d’accueillir 2 ateliers et un bâtiment scolaire pour accueillir des classes. Au Nord, le Parc industriel de Caracol serait intéressé pour accueillir cette école, M. Jean–Marie Theodat de l’Université de Limonade est d’accord sur un principe de partenariat

Le Centre National des Professions de l’Automobile, basé à Suresnes, nous a mis en relation avec l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA) et le Groupement National de la Formation Automobile (GNFA). L’ANFA a estimé à environ 83 000 euros les matériels susceptibles d’équiper un centre de formation et a dressé une liste d’équipements de maintenance générale à affiner en fonction du cursus révisé
A ce jour, des différents échanges émergent le besoin d’une mission de préfiguration afin d’estimer le temps de formations des formateurs, le nombre de professeurs nécessaires, la liste de matériels didactiques, le coût en investissement et fonctionnement d’une école. Cette mission permettra d’approfondir les types de partenariat public/privé en disposant d’une étude sur le parc automobile actuel et les perspectives de développement des marques, les débouchés possibles dans les garages, l’existant du secteur informel dans cette filière. L’étude devra proposer un modèle économique.

Le Secrétariat d’Etat à la Formation Professionnelle souhaite solliciter le Ministère des Finances pour mobiliser les fonds d’étude (FERC) pour la réalisation de ce diagnostic.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Bénéficiaire(s)
Mairie du Cap Haïtien, Ministère de l’Education Nationale et de la Formation professionnelle, les Haïtiens formés

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie du Cap-Haïtien Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Suresnes commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2014
Suresnes 0 0 2014




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013