Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Mise en place de salles multimédias dans les écoles élémentaires de la ville de Dakar
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Technologies de l'information et de la communication
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
30/04/2016
Contexte
Le Sénégal s’est engagé à faire de « l’éducation pour tous » une réalité à l’horizon 2015. Ainsi d’immenses efforts ont été notés au plan de l’accès, de la qualité et de la gestion de l’éducation.

La Loi n°96-07 du 22 mars 1996 portant transfert de compétences aux régions, communes et communautés rurales à son article 41 dit que la commune reçoit les compétences suivantes dans le domaine de l’éducation : « la construction d'équipement, l'entretien et la maintenance des écoles élémentaires et des établissements préscolaires ; le recrutement et la prise en charge du personnel d'appoint des écoles élémentaires et des établissements préscolaires; l'allocation de bourses et d'aides scolaires; la participation à l'acquisition des manuels et aux fournitures scolaires ».

La municipalité de Dakar, qui a en charge la gestion de 147 établissements scolaires répartis sur 19 communes, a ainsi défini une politique générale de soutien à l’éducation élémentaire ayant pour mot d’ordre « La Mairie de Dakar en bon parent d’élèves » et axée autour de 4 composantes spécifiques :

Santé-nutrition
 « Lait a l’école » 3 distributions par semaine à tous les élèves
 « Santé à l’école » visite et suivi médical pour tous les élèves

Art et sports
 « Art à l’école » Eveiller et de stimuler la création
 « Sports à l’école» kid’s athletic avec comme partenaire l’IAAF (Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme)

Droits des enfants
 Communication pour la vulgarisation des droits des enfants en partenariat avec l’UNICEF

Education et amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage

 « Réfection des écoles » 88 établissements réhabilités
 « Ecoles vertes» jardins scolaires avec la FAO comme partenaire
 « Généralisation des uniformes scolaires » 150 000 uniformes scolaires distribués aux élèves
 « Dotation gratuite de cartables et de fournitures scolaires »
 « Bourses et allocations scolaires » 5625 bourses en 2010 et de 7000 en 2011
 « Soutien scolaire » 1 tuteur pour 5 élèves en difficulté
 « Semaine de l’école » rencontre entre la communauté éducative et la ville
 « L’introduction des technologies de l’information et de la communication appliquée a l’éducation à l’école (TICE) »

La question de l’accès pour tous aux TIC se pose cruellement et représente l’un des défis majeurs auxquels le secteur de l’éducation doit faire face. Dans le cadre de la réforme de l’éducation, la promotion de l’utilisation pédagogique des technologies de l’information et de la communication dans les établissements scolaires est évoquée pour l’amélioration de la qualité des pratiques d’enseignement et des apprentissages. De plus, l’utilisation des TIC pour la formation représente une stratégie pour faire face au besoin d’encadrement exprimé par les enseignants.

Au mois de mai 2009, la ville de Dakar accueillait la 4ème conférence internationale « E-Learning Africa », consacrée aux TIC appliquées au développement, à l’enseignement et à la formation. Le Sénégal a pu à cette occasion découvrir les initiatives engagées par d’autres pays en matière de formation en ligne.
Historique
La ville d’Evry a un accord de coopération avec la ville de Dakar depuis 2003, qui repose sur trois axes principaux :

• L’Etat Civil et la mise en réseau de l’ensemble des communes d’arrondissement
• La réalisation d’une étude comparative des modes de fonctionnement des conseils de quartiers des deux villes et plus généralement, des outils de la démocratie participative.
• La mise en place d’un programme de formation en direction du personnel municipal au sein du Centre de formation de la ville de Dakar.

Ce dernier point est la thématique concernée par le projet de coopération en cours entre la ville d’Evry et la ville de Dakar. Ce projet à pour objectifs de renforcer les capacités des ressources humaines de la ville et d’optimiser l’utilisation du Centre de formation construit en 2003 dans le cadre de la coopération entre la ville de Dakar et l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF).

L’accord entre Evry et Dakar a été renforcé en 2005 par un accord-cadre de partenariat tripartite signé entre les deux villes et l’Université d'Evry Val d’Essonne. Cette dernière est elle-même en coopération avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar depuis janvier 2000.

De plus, le Conseil régional Ile de France et le Conseil régional de Dakar ont décidé d’accompagner et de participer à la formulation des plans de formation élargissant ainsi le partenariat autour de ce projet.

La Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne à rejoint cette dynamique de coopération en s’engageant en 2010 dans un partenariat quadripartite incluant la ville d’Evry et les communes de Bamako et Dakar. En 2011, ce partenariat s’est élargi à la communauté urbaine de Nouakchott.

Différents domaines de coopération et d’échanges ont été définis entre les cinq collectivités tels que la formation et la recherche, la démocratie participative et le renforcement institutionnel, la jeunesse et l’éducation, l’assainissement et l’environnement, la mobilisation des acteurs locaux et la mise en réseau, le développement local, notamment le développement économique, social et culturel.

Une délégation de la Communauté d’agglomération Evry Centre Essonne et de la Ville d’Evry a effectué une mission d’étude du 10 au 17 décembre 2011 à Dakar, afin d’échanger autour des projets de coopération et de la mise en place de salles multimédias en particulier. De nombreuses réunions avec les partenaires institutionnels ont permis de définir avec précision les contours de cette nouvelle coopération et les visites de terrain ont permis de dresser un premier état des lieux en matière de TIC à Dakar.
Objectif du partenariat
L’objectif principal de ce projet est de promouvoir l’informatique chez les élèves provenant généralement de franges sociales démunies afin de réduire la fracture numérique. Cela leur permettra d’acquérir une culture informatique qui les préparera ainsi à participer activement à la société de l’information et du savoir.

Il s’agira également d’apporter un soutien pédagogique gratuit aux élèves de ces établissements par le biais des TIC, dans le but d’accroître leurs performances en vue de les maintenir dans le cursus scolaire. Cela participera à la lutte contre les déperditions (redoublement et abandon).

A terme, la recherche d’une dynamique partenariale entre les différentes villes partenaires de la Communauté d’agglomération Evry Centre Essonne sera appuyée par le développement de liens entre les écoles de Dakar et du territoire Centre Essonnien, puis vers les villes de Kayes et Bamako au Mali.

Ce projet pilote constitue une phase expérimentale en vue d’un projet plus global de mise en place de 3 salles multimédias dans chacune des 19 communes d’arrondissement de la ville de Dakar, d’ici à 2014.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
En septembre 2010 la ville de Dakar, disposant d’un accord de coopération depuis 2003 avec la ville d’Evry, s’est engagée dans un accord de coopération quadripartite avec l’agglomération d’Evry Centre Essonne et les villes d’Evry et de Bamako. En 2011, ce partenariat s’est élargi à la communauté urbaine de Nouakchott.

La nouvelle équipe municipale installée en 2009 a défini parmi ses priorités une politique générale de soutien à l’éducation élémentaire. La ville de Dakar a en effet en charge la gestion de 147 établissements scolaires répartis sur 19 communes (71 673 élèves). Dans le cadre de la coopération décentralisée, la Communauté d’agglomération et la ville d’Evry ont été sollicitées par la ville de Dakar afin de l’appuyer sur la composante éducation et amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage, en favorisant l’accès aux TIC aux élèves scolarisés dans les écoles publiques.

Prévu sur une durée d’un an, ce projet pilote prévoit la mise en place d’une salle multimédia dans chacune des 4 Inspections Départementales de l’Education Nationale (IDEN) de Dakar. Cette phase expérimentale s’inscrit dans un projet plus vaste (2013-2014) qui prévoit la construction ainsi que l’équipement en mobilier, matériel informatique et équipement solaire de trois salles multimédias dans chacune des 19 communes d’arrondissement de la ville de Dakar, suivant un modèle économique optimisé, reproductible et respectant les principes de développement durable. La maintenance des salles multimédias sera assurée par le personnel de la ville de Dakar.

Le projet a 3 finalités :

- dédier une salle par école pour l’initiation à l’informatique
- créer une plateforme d’enseignement, d’échange et de soutien via des supports pédagogiques évolutifs et adaptés
- créer une plateforme d’échange entre élèves au niveau local, et à terme international

La solution technique retenue prend en compte ces 3 éléments, en mettant l’accent d’une part sur la simplicité d’accès via une interface unique et d’autre part sur le transfert de compétences qui sera assuré vers les enseignants tout au long du déploiement du projet. La solution est donc un système intégré, alliant un ensemble d’outils qui constitue la plateforme de travail pour les élèves qui va permettre le développement des cours de soutien pédagogique gratuit. Le personnel enseignant, les inspecteurs des IDEN ainsi que les membres du comité de gestion des écoles (dont les parents d’élèves) bénéficieront de formations à l’utilisation de ces nouveaux outils, afin de concevoir, exécuter, suivre et encadrer les projets pédagogiques, en conformité avec le programme scolaire défini par le Ministère de l’Enseignement préscolaire, de l’Elémentaire, du moyen secondaire et des Langues nationales.

- Construction, électrification solaire et équipement en mobilier de quatre salles multimédias pilotes
Objectif de l’action : Mettre en place au sein de chaque école un cadre d’utilisation des TIC fonctionnel, sécurisé et accueillant
Assurer l’autonomie énergétique des salles grâce aux installations solaires
Prévenir les sources de dysfonctionnement des équipements grâce à des infrastructures adaptées aux conditions environnementales

Description sommaire : Le projet de mises en place de salles multimédias dans les écoles de la ville de Dakar prévoit dans sa phase expérimentale la construction d’une salle pilote dans chacune des quatre IDEN de la ville. Les quatre écoles retenues sont les écoles Amadou Diagne Woré (Grand Dakar), Matar Diop (Dakar Plateau), Diamalaye II (Almadies) et SOPRIM (Parcelles Assainies). La construction prévoit le gros œuvre, ainsi que les finitions, l’équipement en mobilier et l’ensemble de l’installation électrique solaire. Le plan de construction des salles multimédias répond sur le plan esthétique à une architecture moderne et au design accueillant. Chaque salle, d’une superficie de 59 m², sera équipée de 20 tables et de 40 chaises, à raison de deux chaises par table ainsi que d’un bureau et d’un fauteuil réservé à l’enseignant. Afin d’assurer l’autonomie des salles, elles seront également dotées de deux toilettes individuelles. Des grilles métalliques seront fixées aux portes et fenêtres afin assurer la sécurité du matériel en l’absence des élèves et de l’enseignant. Le réseau électrique de la salle respectera les normes de sécurité et sera alimenté par énergie solaire. Ainsi, les lampes utilisées seront des lampes à basse consommation et la ventilation sera assurée par des plafonniers pour une consommation énergétique minimale. Le plan de ces salles prévoit dès la construction initiale la possibilité d’une extension.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de Dakar
Maître(s) d'ouvrage
Communauté d'agglomération d'Evry Centre Essonne et la Ville d'Evry
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires directs du projet sont les élèves des écoles élémentaires de la ville de Dakar. Dans cette phase expérimentale qui sera conduite en 2012, 4 écoles ont été ciblées. Le personnel enseignant, les directeurs d’IDEN et membres du comité de gestion bénéficieront de formations, afin de concevoir, exécuter et encadrer les projets pédagogiques pour ensuite démultiplier leur expertise parallèlement à l’extension du projet.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville de Dakar Sénégal Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ville de Dakar GUEYE Mourade Dieye ehmouri@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté d'agglomération d'Evry Centre Essonne Icone d'une loupe
Evry Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33530 2010
Communauté d'agglomération d'Evry Centre Essonne 30000 0 2010
Ville de Dakar 44000 2010
Evry 24000 0 2010
Autre 770 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013