Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Reforestation des forets de Meguet
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2015
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Dégradation croissante et généralisée du couvert forestier du fait de la pression sur les terres et sur les ressources (bois de feu et de service, fourrage, …) : 110 000 ha de forêts sont défrichés chaque année au Burkina (source FAO)
-Forte croissance démographique accentuant la pression sur les ressources naturelles et les conflits d’usage sur la terre : éleveurs, charbonniers, agriculteurs, chasseurs et depuis peu, les orpailleurs.

-Désordres climatiques plus fréquents (sécheresses inopinées, pluies torrentielles, tornades et vents violents) provoquant disettes, inondations, destruction de biens et perte de surface agricole
Facteurs favorables
-Cadre institutionnel adapté à la gouvernance décentralisée des forêts :

•Création et organisation des communes du Burkina en tant que collectivités locales décentralisées,
•Organisation récente (2010) des communes forestières du Burkina en associations provinciales et adhésion à COFOR-International (2011)
•Cadre foncier favorable : Programme national de sécurisation foncière en milieu rural (PNSF) en cours, prévoyant l’élaboration de chartes foncières entre les villages et la commune.

-Motivation très forte des acteurs de la gestion décentralisée des forêts : en particulier, les autorités coutumières ont pris conscience de la nécessité urgente de préserver et valoriser les forêts villageoises et l’Administration elle- même considère que la gestion communale des ressources naturelles constitue la dernière chance de préserver ce patrimoine.

-Un programme forestier financé par la Banque Mondiale, échu en 2013, a permis d’élaborer un canevas d’aménagement simplifié, bien adapté aux forêts naturelles très dégradées

-Des programmes environnementaux en cours d’exécution ou d’instruction dans la même région viendront en cofinancement du présent projet : Programme d’appui au secteur forestier, Programme national du secteur rural (PNSR), Programme d’intervention forestier (PIF)
Historique
La commune de Méguet a noué un partenariat fructueux avec plusieurs Collectivités du Nord de la France, en particulier depuis 1986 avec la commune de Seclin dans l’Agglomération lilloise. Ce jumelage a permis de nombreux échanges entre élus et citoyens des 2 communes dont des camps de jeunes à Méguet et des spectacles traditionnels burkinabés à Seclin. Cette coopération décentralisée a permis le financement de plusieurs infrastructures à Méguet : collège, école primaire, maternité, reboisement, magasin d’intrants, foyer des jeunes, etc.

D’autre part, en 2008, les habitants du village de Kakim ont sollicité l’appui de leur commune (Méguet) pour délimiter le dernier reliquat de forêt naturelle de leur territoire, menacé de destruction par les feux de saison sèche et les coupeurs de bois. Avec l’appui technique de l’Administration forestière et le concours financier de la commune, les villageois ont défini un domaine forestier de 250 ha qu’ils ont eux-mêmes ceinturé par un pare-feu et pour la surveillance duquel ils ont constitué un comité de surveillance.
Entre 2009 et 2014, ce comité a procédé au déguerpissement définitif des troupeaux nomades, à l’enrichissement des trouées en essences locales, à la construction de cordons pierreux, à la récolte organisée du bois mort gisant tandis que les femmes ont récolté les noix de néré et karité. Enfin, la surface de la forêt a été portée à 400 ha en 2012.

Depuis 2008, la forêt villageoise n’a subi aucun feu de brousse alors qu’elle était dévastée chaque année auparavant. Le tapis de graminées disparaît peu à peu, permettant l’émergence de pousses ligneuses. De ce fait, la forêt devient naturellement résistante aux feux et héberge plusieurs espèces animales qui l’avaient désertée, en particulier des antilopes, des phacochères et des buffles.

La commune de Méguet souhaite donc poursuivre et amplifier ce processus de reconquête forestière en créant sur le même modèle deux autres forêts villageoises dans les zones les plus dégradées de son territoire
Objectif du partenariat
-La lutte contre le changement climatique par la protection et la restauration des forêts naturelles est confiée, non pas à des techniciens et des experts, mais aux riverains qui sont les premiers bénéficiaires des biens et services procurés par ces forêts et ont tout intérêt à les conserver. Les élus de la commune appuient leur démarche et représentent légitimement les intérêts de ces populations auprès de l’Etat et des partenaires du développement.

-La protection des forêts ne se limite pas à des actions purement sylvicoles conduites à l’intérieur du périmètre. Elle se décline aussi en activités agro-écologiques et pastorales conduites en forêt et en périphérie, concourant à

Bénéficiaire(s) du projet
-Populations riveraines des forêts villageoises
-Autres usagers de la forêt ; charbonniers, cueilleurs, éleveurs, apiculteurs
-Membres des groupements de gestion forestière (GFF)
-Elus locaux et Agents de l’Administration


Impact sur le climat et valeur ajoutée sur les territoires

-L’éradication complète des feux de brousse, la cessation immédiate des défrichements, la protection des forêts contre les coupes abusives, contre le surpâturage et contre les mutilations ainsi que les plantations d’enrichissement sont autant de mesures de conservation et de restauration des puits de carbone forestiers.

-La fixation de l’agriculture et la promotion d’activités génératrices de revenus alternatives sur le territoire villageois font baisser la pression sur les ressources naturelles et rendent inutile le recours à la culture sur brûlis. Ces surfaces sont donc soustraites aux défrichements ou à la dégradation et continuent de stocker du carbone.

Valeur ajoutée pour les territoires
Ce projet de protection et de restauration de forêts villageoises participe directement au développement de ce territoire rural :
- Il protège et améliore le cadre de vie des populations riveraines
- Il procure une formation et des emplois aux jeunes ruraux organisés en GGF
- Il assure des revenus à toute la population par la valorisation locale des produits forestiers
- Il améliore la condition des femmes en cantonnant la récolte du bois de feu et en fixant l'agriculture près des villages
- Il clarifie et formalise les relations entre les chefs coutumiers, les élus locaux et l'Administration dans les actes de la gestion forestière
- Il renforce la gouvernance décentralisée des forêts et conforte le processus de décentralisation
Description détaillée du partenariat
Action 1 : Délimitation concertée, cartographie et sécurisation foncière des forêts villageoises
Action 2 : Elaboration du plan d’aménagement agro-silvo-pastoral de chaque forêt villageoise et mise en œuvre de mesures d’urgence
Action 3 : Fixation de l’agriculture, promotion de l’agro écologie et d’activités nouvelles en périphérie des forêts villageoises
Action 4 : Renforcement des capacités et du cadre institutionnel
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de seclin
Maître(s) d'ouvrage
L’Association Solidarité Pour un Développement Communautaire,
Bénéficiaire(s)
Population de Meguet

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Meguet Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Seclin commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5000 2015
Seclin 5000 0 2015




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013