Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Cotonou"

Correspondant coopération décentralisée
Lara GILMAN
Courriel : lara.gilman-ancb[at]hotmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Michel KASBARIAN
Courriel : jean-michel.kasbarian[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui au développement des politiques publiques en faveur de la jeunesse et à un développement local durable dans le domaine économique, social et culturel par le renforcement des capacités institutionnelles et financières de la Commune de Comè
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
L’intégration d’un Volontaire de Solidarité Internationale (VSI), déjà effective dans les programmes triennaux précédents, demeure une garantie de la réussite de ces actions. Dans le programme 2016-2018, le dispositif terrain et la gouvernance de la coopération seront consolidés par cette mise à disposition du VSI et par la structure commune de la coopération décentralisée. Cette dernière se compose d’une instance politique et stratégique, le Comité de pilotage, et d’une instance technique et opérationnelle, la Cellule technique.
Le programme de coopération décentralisée 2016-2018 fera l’objet d’un suivi technique et financier régulier, à travers les missions conjointes de Guyancourt et Comè, les échanges hebdomadaires téléphoniques entre Comè et Guyancourt par le biais de la cellule technique et la rédaction de comptes-rendus annuels. Les actions prévues seront également évaluées, par le biais d’évaluations intermédiaires en fin d’année et d’une évaluation finale sur les six derniers mois du programme en 2018
Historique
Les premiers contacts avec la Ville de Comè datent de 1997 : un voyage d’étude est mené par Guyancourt au Bénin et au Mali afin de nouer des liens avec une ville d’Afrique de l’Ouest. Comè est retenue du fait de la qualité des échanges, du dynamisme des élus locaux et de son accessibilité. Les premiers projets ont donc pris forme dans le cadre de relations de jumelage entre les deux Villes. Des actions sont alors mises en œuvre à l’initiative des deux Villes et du Comité de Jumelage de Guyancourt : dénomination de rues, envoi d’un container de matériel pédagogique, organisation de chantiers-jeunes et mission d’échanges à Comè. Le partenariat entre les deux Villes s’intensifie, notamment à travers des missions communes à Guyancourt et à Comè. En 2007, 2008 et 2009, trois délégations partent au Bénin, composées de cadres administratifs, de la Direction Générale des Services et d’élus. En 2009 et 2010, des cadres et des élus de Comè sont accueillis en France, notamment à l’occasion des Assises Yvelinoises de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale. A partir de 2004, les liens de jumelage s’officialisent à travers la signature de plusieurs conventions opérationnelles. Cette structuration permet d’établir un cadre d’intervention. A partir de 2010, les projets ont pris de l’ampleur, avec notamment l’engagement dans un nouveau projet de développement urbain : le Registre Foncier Urbain (RFU). Cette orientation s’exprime à travers la Convention de coopération décentralisée 2010-2012 relative au programme d’actions triennal, programme ayant bénéficié de l’appui du MAE (appel à projets triennal 2010-2012). La volonté commune de structurer les liens de jumelage vers une coopération décentralisée débouche en 2009 sur la mise à disposition pour la Commune de Comè d’un Volontaire de Solidarité Internationale (une convention de portage est alors signée avec France Volontaires). Ce dernier joue le rôle de lien institutionnel et de relais entre les deux collectivités. Il permet une représentation locale de la coopération (facilitation des échanges, du suivi technique des projets et des relations partenariales avec les acteurs locaux) tout en assurant l’animation et le suivi de la coopération Comè-Guyancourt
Objectif du partenariat
L’objectif général du programme de coopération décentralisée entre Guyancourt et Comè pour 2016-2018 est d’appuyer le développement des politiques publiques en faveur de la jeunesse et le développement local durable dans le domaine économique, social et culturel par le renforcement des capacités institutionnelles et financières de la Commune de Comè
Description détaillée du partenariat
Le choix des actions à mener dans le cadre du programme triennal 2016-2018 s’est effectué en fonction du bilan du programme triennal précédent qui a permis notamment de faire émerger des actions clés pour le développement de Comè, à reconduire pour 2016-2018.
La mise en place d’un Registre Foncier urbain (RFU) à Comè, projet fort de la convention triennale 2010-2012 et 2013-2015, a permis de doter Comè d’un outil de mobilisation de ses ressources fiscales à travers les différentes activités suivantes : enquêtes de terrain, opération d’adressage mais aussi renforcement du service RFU au sein de la Commune de Comè. Le bilan de cette action permet de mettre en lumière les réalisations effectuées grâce à cet outil mais souligne également la nécessité de consolider encore davantage le RFU à Comè afin d’en déployer pleinement les outils et les bénéfices pour la Commune. Cette action sera donc reconduite dans le programme triennal 2016-2018. L’accent sera mis sur le développement de la maîtrise du volet de gestion urbaine de l’outil RFU, sur une poursuite de l’appui au renforcement des capacités du service RFU, avec à terme un objectif d’autonomisation de la Commune de Comè sur la gestion de l’outil RFU.

Le bilan des actions « Appui technique et échanges entre les cadres et les élus de Comè et Guyancourt » et « Réalisation de chantiers-jeunes franco-béninois » du programme triennal est également positif.
Les échanges entre cadres et élus de Comè et Guyancourt ont permis, d’une part, d’assurer un suivi des projets en cours en lien direct avec les partenaires ou sur le terrain. D’autre part, les relations très suivies entre les deux Villes permettent non seulement d’assurer de réels échanges d’expérience mais également de cimenter la relation Comé-Guyancourt.
Les Chantier Jeunes représentent également un outil efficace pour renforcer la connaissance mutuelle des deux territoires et des deux cultures française et béninoise. Ils permettent également grâce à leur réciprocité (une année à Comè, une année à Guyancourt) de garantir aux jeunes qui y participent, un éveil sur le monde et à la solidarité internationale.
Fort de l’expérience de la mise en place de ces actions depuis 2010, Comè et Guyancourt souhaitent reconduire ces deux actions dans le programme triennal 2016-2018. Le Chantier Jeunes rebaptisé Séjour Interculturel franco-béninois et les échanges de cadres et d’élus de Comè et de Guyancourt seront réalisés en prenant en compte les leçons tirées des expériences précédentes (travail sur la pérennité des Chantier Jeunes et des échanges de cadres et d’élus sur l’année et non seulement de façon ponctuelle) mais également en les reliant fortement à l’action définie comme prioritaire pour le programme triennal 2016-2018 en direction de la jeunesse de Comè.

La mise en place du RFU a été depuis 2010, le projet phare des deux programmes triennaux précédents. Nous l’avons vu, aujourd’hui, le RFU entre dans une nouvelle phase de consolidation. L’appui de Guyancourt, tant d’un point de vu technique que financier, est toujours nécessaire mais moindre. Le programme de coopération décentralisée 2016-2018 doit permettre à la Commune de Comè d’être autonome sur la gestion de cet outil au terme de ce délai.
Guyancourt a donc souhaité que son appui dans le cadre du programme 2016-2018 puisse également porter sur une nouvelle thématique jugée prioritaire pour le territoire de Comè. La commune de Comè a identifié une problématique forte en matière d’actions à destination de la jeunesse. Ce diagnostic est partagé par Guyancourt et les deux communes ont ainsi choisi comme nouvelle action pour 2016-2018, l’appui au développement des politiques publiques de Comè en faveur de la jeunesse.
C’est tout d’abord, le constat de la réalité locale du territoire de Comè qui a conduit à ce choix. En effet, à ce jour, plus de 50 % de la population à moins de 25 ans. Des problématiques de violence ou de comportements à risque peuvent être observées sur le territoire. Le désœuvrement est en partie une cause de ces problématiques. Le développement de l’offre en termes d’activités culturelles, sportives et sociales à destination des jeunes est donc un bon moyen de répondre aux difficultés de la jeunesse. A Comè, on constate également que la Commune est peu présente dans l’accompagnement des structures jeunesse quelles soient municipales ou associatives. Une impulsion de la part de la Commune bénéficierait aux différents acteurs du territoire et à la jeunesse qui serait davantage prise en charge.
Le choix de s’orienter vers un projet en direction de la jeunesse est aussi dirigé par le souhait de Guyancourt de se maintenir sur de l’appui au développement de la maîtrise d’ouvrage de Comè et de ses services à la population. Or la Ville de Guyancourt bénéficie d’une expérience conséquente dans la mise en place des politiques publiques en faveur de la jeunesse. Plusieurs structures municipales existent ainsi depuis plusieurs années sur le territoire spécialisées tant dans la proposition d’activités de loisirs que dans l’accompagnement à l’orientation scolaire, universitaire et professionnelle, à la santé physique ou psychologique et que dans l’ouverture sur la culture et sur le monde.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Bénéficiaire(s)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Comé Bénin commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Comé HESSOU Coffi Pascal Maire
Commune de Comé DJIHOUN Blaise Pascal Secrétaire Général djihounblaise@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Guyancourt commun.ico.loupe.alter
Communauté d'agglomération de Saint Quentin en Yvelines commun.ico.loupe.alter
Conseil départemental des Yvelines commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 20000 2016
Guyancourt 20000 0 2016
Communauté d'agglomération de Saint Quentin en Yvelines 6500 0 2016
Conseil départemental des Yvelines 5000 0 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation
RECOULES Maëva animation et suivi du programme de coopération décentralisée entre la Ville de Guyancourt et la Commune de Comé appui institutionnel Mairie de Comè


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013