Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Oulan-Bator"

Correspondant coopération décentralisée
Jean-Florent FILTZ
Courriel : jean-florent.filtz[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Florent FILTZ
Courriel : jean-florent.filtz[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
appui au développement de la Province de l'Uvurkhangaï
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Santé
Sous-sous-thématique d'intervention
Prévention et éducation à la santé

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2016
Contexte
Les projets se situent en Mongolie dans l’Aïmag de l’Uvurkhangaïet pour le projet global d’appui au développement de la Province et à Oulan Bator pour le projet spécifique médical avec la maternité n°1.

L’Aimag de l’Uvurkhangaï est une vaste région centrale de Mongolie de 63 500 km2 dont l’activité économique est essentiellement liée à l’élevage de type nomade. La moitié est située en zone de steppe, l’autre moitié en montagne et désert de Gobi à l’altitude moyenne de 1 700 mètres. La capitale, Arvaikheer, 27 000 habitants, est le centre administratif de l’Aimag, siège du Gouverneur et du Khoural. Elle regroupe le grand hôpital de région, des écoles primaires et secondaires, de petites entreprises, des hôtels, un théâtre et un grand marché.

75 % du PIB proviennent des 2,9 millions de têtes de bétail (moutons, chèvres, chameaux, chevaux, bovins). Les cultures céréalières et maraîchères existent dans le nord de la province. Les mines de charbon et d’or sont exploitées. La position centrale de l’Aimag, le potentiel agricole, les infrastructures routières, la connexion au réseau électrique, le réseau téléphonique et internet, les sites historiques (Khakhorin), la variété des paysages et des richesses naturelles en font une région d’avenir.

La rapide transformation de la Mongolie surprend. D’année en année le payse se métamorphose et l’amélioration des conditions socio-économiques est réelle.

Néanmoins, les conditions de vie en steppe et en zone rurale sont rudes. Les nomades sont les garants des traditions et de la culture mongole. Ils exploitent les ressources naturelles, élevage, produits laitiers, peaux, laines. Ils contribuent largement à l’économie locale. Mais l’exode rural s’accélère d’année en année. Le tissu social se délite rapidement. Les enseignants, les médecins, les infirmières, les vétérinaires, les artisans manquent à l’appel dans les villages. Les quartiers de yourtes encombrent les périphéries des agglomérations urbaines.
La Province de l’Uvurkhangaï, comme le Département de l’Allier, doivent faire face à cette problématique de l’exode rural.
Historique
Daniel DESVIGNES, médecin de campagne à Châtel de Neuvre, Allier, dirige en été 1998 pour le compte de Santé Sud la fin d’une mission de réhabilitation d’hôpitaux de l’Aimag Uvurkhangaï, financée par le programme européen TACIS.
Pendant trois ans de présence, il renforce les liens d’amitié et de coopération tissés par tous les volontaires de passage dans les hôpitaux, devenus des familiers des habitants de l’Aimag.
En France, il sollicite le Conseil Départemental de l’Allier pour prendre le relais de ce partenariat sous forme d’une coopération décentralisée entre le département de l’Allier et l’Aimag Uvurkhangaï.
L’Association Pays d’Allier-Uvurkhangaï, APAU, France Mongolie, soutenue par le Conseil Départemental de l’Allier et l’Ambassade de France, voit le jour en juin 2000.
Depuis 15 ans les territoires de l’Allier et de l’Uvurkhangaï ont su développer des liens très forts en s’appuyant sur des échanges continus avec l’envoi chaque année de plusieurs missions de volontaires de l’Allier en Mongolie et la venue régulière d’étudiants et de médecins mongols en Auvergne.
La coopération entre les deux territoires cible en priorité les actions de formation médicale dans le domaine de la « santé Mère Enfant ». Mais elle a également contribué à la mise en place d’une formation agricole à Khakhorin de 2002 à 2006 et technologique à Bogd Gobi de 2007 à 2009.
La coopération céréalière à Khakhorin, financée par un programme d’aide alimentaire de la France, a consisté en la réhabilitation d’activités culturales d’un ancien kolkhoze avec l’intervention de céréaliers et étudiants agronomes compétents. Les projets menés dans le cadre de cette « coopération agricole » ont malheureusement dû être interrompus suite à des problématiques locales de personnes.
L’implantation d’un système éolien et solaire de production d’électricité et d’eau chaude dans le collège de Bogd Gobi a été réalisée en 2007 par une équipe de jeunes franco-mongole très efficace (Lycée Albert Londres de Vichy).

En signant une convention-cadre de coopération décentralisée en novembre 2011 et en la renouvelant le 13 octobre 2015, le Conseil Départemental de l’Allier et la Province de l’Uvurkhangaï ont inscrit leurs projets dans une perspective de développement et d’échanges à long terme. En 2012, les partenaires ont décidé de mettre en place un premier projet global d’appui au développement de la Province autour de deux actions prioritaires : le soutien au développement des activités de tourisme en Uvurkhangaï et le soutien aux actions médicales en Uvurkhangaï et à Oulan Bator.
M. DELAUNAY a suivi avec intérêt la réalisation des différentes phases de ce projet ainsi que la prise de conscience et la mobilisation des élus de la Province sur l’importance de structurer la filière du tourisme. Il nous a encouragé à poursuivre cette structuration en la complétant par un volet « agriculture-valorisation des produits locaux ».
L’Ambassade de Mongolie en France nous a également sollicités pour mettre en place une formation de cuisiniers mongols dans le cadre du prochain Congrès de l’ASEM à Oulan Bator en juillet 2016. Ce volet de formation inscrit dans le projet global 2016-2018 clôturera également les actions de soutien au développement touristique de la Province.
Objectif du partenariat
Le projet global 2016-2018 s’inscrit dans la continuité de l’expérience acquise depuis 2000 avec comme priorité le développement et la diversification des échanges de compétences dans le domaine de l’appui au développement et valorisation touristique et agricole de l’Uvurkhangaï selon le même modèle de ce qui a été mis en place dans le domaine de la santé mère-enfant.
Ce projet a été élaboré en liaison étroite avec les autorités mongoles, sous couvert de l’ambassade de France lors du déplacement de la mission officielle du Conseil Départemental de l’Allier en juin 2015.
Ce projet d’appui au développement de l’Uvurkhangaï permettra de soutenir l’économie locale et de maintenir les populations sur leur territoire en favorisant le développement économique et la santé. Il sera un frein à l’exode rural.
Description détaillée du partenariat
Action 1 : appui au développement des activités agricoles de l’Uvurkhangaï (sur trois ans)
Action 2 : appui aux activités médicales en Uvurkhangaï et à Oulan Bator (sur trois ans)
Action 3 : appui au développement des activités de tourisme en Uvurkhangaï (sur un an pour clôturer le volet « appui au développement touristique » initié en 2012)
L’action 1 vise à mettre en place un modèle simple et reproductible d’exploitation agricole de référence couvrant une surface d’une trentaine d’hectares permettant à une famille de 5 à 6 personnes de vivre correctement de son travail : implantation, sur une ferme existante appartenant à un agriculteur à la fois céréalier et éleveur, de cet espace de productions de référence qui comportera une zone céréalière (blé, avoine, orge), une zone de production fourragère (luzerne), éventuellement une zone maraîchère (choux, navets, pommes de terre). Un linéaire de haies protègera cet espace et un petit massif boisé sera implanté permettant de protéger les cultures contre le vent, les animaux…) et de fournir du bois (biodiversité). Un volet « fromagerie » sera intégré à cet « espace de référence » pour permettre aux femmes d’améliorer leur production de produits laitiers et ainsi leurs revenus.
action 2 : Le projet consiste à former aux bonnes pratiques médicales et mettre à niveau les professionnels de santé mongols dans les domaines de la mère et l’enfant (gynéco obstétrique, pédiatrie, néonatologie, médecine générale, infirmières, sages-femmes, éducateurs). Il implique en priorité les étudiants et les jeunes professionnels de santé mongols beaucoup plus réceptifs que leurs aînés à la pédagogie et aux techniques médicales modernes.
Les Instituts médicaux français et mongols participent activement aux projets pédagogiques et aux stages. Les professionnels de santé français et mongols accueillent les étudiants stagiaires français et mongols pendant chaque mission en Mongolie.
Il s’agit de mettre en application et diffuser les nouvelles connaissances médicales acquises pendant ces formations en accord avec les partenaires mongols de façon à améliorer la prise en charge des patientes et des enfants en Uvurkhangaï et à UB.
Les formations médicales se déroulent dans les hôpitaux, maternités et instituts partenaires, de façon à atteindre le plus grand nombre de professionnels de santé.
Les actions de prévention et d’éducation à la santé ont lieu dans les collèges et les villages.
Chaque mission et chaque stage sont suivis d’un rapport d’activité circonstancié.

action 3 : Il s’agit de la poursuite des échanges entre professionnels du tourisme de l’Allier et les partenaires mongols identifiés en 2012. La formation à Moulins en 2016 de cuisiniers mongols à de bonnes pratiques culinaires permettra de conforter l’accueil des touristes en Uvurkhangaï. L’Ambassade de Mongolie en France est également partenaire du projet en vue d’améliorer les prestations gastronomiques lors du Congrès de l’ASEM prévu à Oulan Bator en juillet 2016.

L’institut de Formation Interprofessionnel de Moulins IFI 03, école hôtelière renommée, accueillera deux cuisiniers mongols stagiaires qui se perfectionneront pendant deux semaines en février-mars 2016.

L’objectif de la formation : maîtrise des bases de cuisine française pour proposer à la clientèle mongole et étrangère de meilleures prestations culinaires d’inspiration française et bourbonnaise, élaborées avec les produits de qualité des éleveurs et maraichers de l’Uvurkhnagaï .

Un volet « développement durable » (inscrit dans la charte de l’établissement) sera intégré à la formation des cuisiniers autour de la sensibilisation au tri des déchets, gaspillage alimentaire, utilisation des produits non toxiques pour l’environnement, hygiène corporelle…..
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Province de l'Uvurkhangaï
Maître(s) d'ouvrage
Conseil Départemental de l'Allier
Bénéficiaire(s)
les populations de l'Uvurkhangaï et les professionnels français et mongols

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Province de l'Uvurkhangaï Mongolie Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Province de l'Uvurkhangaï GOCHOO Ganbold président des députés d'Uvurkhangaï odon_ch@yahoo.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Allier Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 12500 2016
Conseil départemental de l'Allier 19320 0 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013