Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet d'Appui à la Gestion des Déchets Solides ménagers de la ville de KAYA
Année de première signature de la convention
2014
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Au Burkina-Faso, le processus de décentralisation a confié aux communes la fourniture de services de base aux populations. Parmi ceux-ci figure l'assainissement avec ses trois composantes : eaux usées et excrétas, eaux pluviales et déchets solides. La prise de la compétence par les communes s’est réalisée sans transfert effectif de ressources humaines et financières. En outre, la gestion des déchets solides reste insuffisamment encadrée et organisée au plan national, ce qui pénalise l'engagement des villes secondaires. La faiblesse de leurs ressources financières aggrave la situation.
La production des déchets est en forte croissance, compte tenu de l’urbanisation, des changements de comportements de consommation dus aux développement de l'offre de produits et des mouvements de populations vers Kaya, capitale de la région Centre-Nord. L'insatisfaction des populations se traduit par des manifestations récurrentes, par exemple de commerçants au marché central de Kaya. La commune doit agir car l’insalubrité augmente. Les dépôts sauvages se multiplient en ville. Cette prolifération contribue à augmenter la pollution des sols, des nappes phréatiques et les émissions de GES. Les impacts sur la santé des populations sont nombreux. Selon le Centre d’Information Sanitaire et de Surveillance Epidémiologique (CISSE) de Kaya, la plupart des consultations ont un lien avec le mauvais assainissement de la ville. Les maladies les plus fréquentes sont le paludisme et la fièvre typhoïde. Plus généralement, l'OMS considère que la prévalence des infections respiratoires est multipliée par 6 et celle des diarrhées par 2 dans les zones où les déchets ne sont pas collectés.
La problématique de l’assainissement est inscrite dans le plan communal de développement de Kaya. Il prévoit notamment la réalisation du plan stratégique d’assainissement et le renforcement des réseaux pluviaux. Faute de ressources propres, le projet n'a pas vu le jour. Sans outil de planification, instrument de mobilisation, la gestion des déchets solides (GDS) ne progresse pas.
Les infrastructures de GDS sont insuffisantes dans la commune. Un seul centre de tri, aux capacités limitées, existe mais ne répond pas aux normes. Les déchets collectés sont donc insuffisamment triés.
La concertation entre les différents acteurs n'est pas organisée.
Les espaces publics sont envahis de dépôts sauvages.
Moins de 7 % de la population est abonnée a un service de précollecte.
Historique
Née en 1976, la coopération Châtellerault-Kaya s'est profondément transformée sous l'effet de la décentralisation, au fil des transferts de compétences dont ont bénéficié les communes burkinabé. Kaya et Châtellerault se sont engagés dans le processus depuis 2005 en complétant la démarche des associations de juemelage d'un fort volet institutionnel. Le renforcement des capacités a été au coeur de la démarche de coopération entre services municipaux. Avec la mobilisation des compétences, la professionalisation des services municipaux a été la préoccupation centrale. Dorénavant, Châtellerault accompagne Kaya comme « assembleur », de façon à permettre à la commune burkinabé de joeur pleinement son rôle d'animateur du territoire.
Dès 2008, le maire de Kaya a impulsé auprès de Châtellerault la thématique de l'adaptation au changement climatique. La réalisation d'un premier programme mutualisé avec 6 autres coopérations décentralisées en faveur de la structuration de services techniques municipaux de l'eau et de l'assainissement a facilité l'opérationalisation de la maîtrise d'ouvrage communale. Désormais juridiquement compétent, l'echelon commuinal s'affirme cohérent pour le déploiement de services publics locaux de base. La mobilisation de nouveaux moyens, suite à l'adoption de la loi Oudin en France et la mise en place d'une coopération trilatérale avec Herzogenaurach ont facilité la mise en place de projets dans des domaines souvent sur-déterminés par la question du changement climatique : l'aménagement du territoire rural en AEPA ou la recherche de solutions d'approvisionnement énergétiques pour répondre aux besoins d'autonomisation par exemple.
Mais contrairement au domaine de l'AEPA, la gestion des déchets ne bénéficie pas encore d'une politique nationale et d'un encadrement structuré, adapté aux centres urbains secondaires. Châtellerault et Kaya ont donc convenu, dans le cadre de la définition du programme triennal de coopération décentralisée 2016-2018 de s'associer avec des compétences locales identifiées, capables de soutenir la structuration communale dans ce domaine. La perspective d'un appel à projet européen OSC-AL motivait également cette orientation, la capacité de mobilisation financière de la coopération trilatérale paraissant insuffisante au regard des enjeux et des besoins locaux à Kaya. L'expérience capitalisée depuis quelques années par l’ONG « CEAS Burkina » accompagnée par « Autre Terre » s'est imposée, conduisant à mutualiser des ressources pour constituer un consortium capable de gérer le présent projet.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le niveau de salubrité public dans la commune est amélioré (le taux d’abonnement, le taux de collecte, de tri et de valorisation des déchets solides) ;
La commune sait organiser et planifier le service à la population
Les acteurs (service technique municipal, organisations de pré-collecte, collecte, de traitement et les autres acteurs du cadre de concertation) sont formés et mettent en œuvre leurs activités avec efficacité
La population est sensibilisée et formée aux bonnes pratiques en matière d'hygiène
Le dispositif de financement de la GDS est opérationnel et pérenne.
La prise en compte des enjeux environnementaux a progressé à Kaya, Herzogenaurach et Châtellerault

Objectifs en France :
Améliorer la connaissance des enjeux et des initiatives du territoire en matière d'adaptation au changement climatique.
Renforcer les liens de solidarité avec les communautés les plus exposés aux changements climatiques, particulièrement à celles menacées par la désertification et/ou des régimes de précipitations déréglés.
Faciliter l'acceptation des populations aux stratégies de la communauté internationale en matière de lutte contre le réchauffement climatique.
Description détaillée du partenariat
Au coeur d'un projet global traversé par la thématique de l'adaptation au changement climatique, et pour améliorer spécifiquement l'hygiène publique urbaine, ce projet innovant accompagne la commune de Kaya pour organiser l'assainissement solide à travers l'élaboration d'un plan de gestion des déchets, le renforcement des capacités des acteurs, l'équipement des organisations de collecte et la réalisation d'ouvrages et infrastructures de gestion des déchets. La finalité est la mise en place de manière participative d'un système de gestion des déchets solides adapté aux capacités techniques et financières de la commune. Il entend capitaliser et s'appuyer sur l'expérience acquise par les communes de Saaba, Gourcy, Pô, Yako et Kombissiri dans le cadre du Projet d’Appui à la Gestion des Déchets Municipaux dans les Villes Secondaires (PAGDM/VS) mené par les ONG CEAS Burkina et Autre Terre.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Chatellerault, Commune de Kaya
Bénéficiaire(s)
La population de la zone agglomérée de Kaya estimée à 68 000 habitants, les organisations parties-prenantes à Kaya: associations de pré-collecte, issues du secteur informel, les opérateurs de collecte et de traitement, l'autorité communale et ses services techniques, mieux reconnus car plus efficaces. A Châtellerault, la population sensibilisée aux projets locaux d'adaptation, dans le cadre de la labèlisation Cit'ergie les opérateurs et les services techniques municipaux, partenaires.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Kaya Burkina Faso Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Kaya OUEDRAOGO HAROUNA SECRETAIRE GENERAL DE MAIRIE tarnam2@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Chatellerault Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 25028 2016
Chatellerault 25701 25400 2016
Collectivités et partenaires étrangers 60663 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013