Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU PAR LA GESTION DES DECHETS Mise en œuvre de la première phase de préservation des ressources en eau potable, en organisant la modernisation et la gestion du tri sélectif sur la ville de Rufisque EST. Phase prépa
Année de première signature de la convention
2003
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2017
Contexte
Au Sénégal, la gestion des déchets reste le parent pauvre des politiques urbaines. Il est injustement considéré comme moins prioritaire que la distribution d’eau potable et la gestion des eaux usées, à Laquelle il doit être étroitement associé. La pratique de l’enfouissement des déchets solides non triés par les ménages en particulier, entraîne une pollution manifeste des eaux provoquant des problèmes liés à l’hygiène et à la santé publique.
La rareté de la ressource en eau de qualité dans la zone du projet nécessite la mise en place d’une
Politique de traitement efficace. La gestion des déchets ne peut être efficace et efficiente que si elle est appréhendée de façon globale et intégrée. Aussi, est-il difficile voire impossible de régler la problématique de l’eau des sans s’attaquer aux comportements sociaux des ménages et à la mise en œuvre vigoureuse de mesures préventives et curatives concernant la gestion des déchets.
L'action s’inscrit dans la mise en œuvre de la Politique Sectorielle de l’Hydraulique et de l’Assainissement en milieu urbain et rural dont les cadres stratégiques majeurs sont :Le Programme du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et ses volets consacrés au développement des infrastructures, des ressources humaines et à la participation du secteur privé ;L’approche de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) ;Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) visant à réduire de moitié à l’horizon 2015 la proportion de personnes ne disposant pas d’un accès adéquat à l’eau potable et à l’assainissement en 2002 (Sommet de Johannesburg) ;- Le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP II) dont les objectifs sont ajustés aux OMD y compris dans le domaine de l’eau potable et l’assainissement.
Historique
Les relations de coopération décentralisée entre la mairie du Soler et LE SENEGAL existent depuis 2002 et ont été concrétisées en 2003 par la signature d'une convention liant le Soler et Rufisque. Le premier axe de développement proposé par la ville de Rufisque a été la mise en eau potable et en électricité solaire d'un village rural sur la communauté rurale de SANGALCAM. Cette action s'est poursuivie par l'implantation d'un tunnel agricole équipé de gouttes à gouttes pour l'irrigation et la gestion de l'eau. Suite à la demande de la commune de MBOUR , LE SOLER et ST HIPPOLYTE se sont engagés dans un projet de coopération touchant le monde rural, agricole, la jeunesse et la lutte contre la dette alimentaire. En fin de projet, la ville de Rufisque a émis le souhait d’étendre le partenariat entre les deux villes sur la thématique de développement durable axée sur la préservation de la ressource en eau à travers la modernisation de la gestion des déchets solides (salubrité publique et hygiène).
Lors de la mission effectuée au mois de février 2016 par des techniciens du comité départemental de la coopération décentralisée des Pyrénées Orientales assistés d’un expert du SYDETOM 66, il a été constaté l’extrême nécessité de structurer la gestion des déchets sur le bassin de vie de Rufisque afin de préserver
La ressource en eau (forages entre 5 et 7 mètres il y a quelques années, aujourd’hui 18 à 30 mètres)
La problématique environnementale majeure sur ce territoire, induit un cheminement construit et élaboré nécessitant un suivi et une évaluation qualitative pointue.
La réponse aux différents enjeux de préservation de la ressource en eau potable, de santé publique, de pollution et d’hygiène impose la mise en œuvre opérationnelle d’une gouvernance Spécifique. Les échanges entre les différents partenaires institutionnels ont débouché sur la proposition de création d’un syndicat mixte chargé de préserver la ressource en eau à travers la modernisation et la gestion des déchets.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Structuration des collectivités par la prise en compte de la problématique environnementale dans la politique publique. Modification des comportements des ménages et des usagers en matière de tri sélectif afin de préserver la ressource en eau. Organisation efficace de la collecte des déchets. Valorisation économique importante Réduction conséquente de la production des déchets.Assainir les zones polluées afin de préserver les nappes phréatiques.Développement de la filière du compostage sur les zones rurales et valorisation du compost. Amélioration du cadre de vie, de l’environnement et de la santé des populations. Renforcement des capacités opérationnelles de gouvernance de l’ensemble des collectivités impliquées dans le projet. Implication des acteurs non mobilisés. Émergence d’une société civile responsabilisée.

Objectifs en France :
Élargissement du champ de la coopération à travers la mise en œuvre d’actions nouvelles ayant le même fil conducteur.
Partage des expériences et vision commune.
Accroissement des échanges institutionnels et citoyens.
Implication d’autres collectivités locales sur la même thématique afin d’augmenter les capacités humaines et financières (communes du bords des berges de la Têt).
Description détaillée du partenariat
Mise en œuvre de la première phase de préservation des ressources en eau potable, en organisant la modernisation et la gestion du tri sélectif sur la ville de Rufisque EST. Mise en place d’un syndicat mixte de traitement des déchets et de son comité de pilotage. Détermination des outils de communication et de sensibilisation en direction de tous les publics. Formation de développement durable axée sur l’eau et l’assainissement (ambassadeurs du tri sélectif ). Mise en œuvre de l’opération tri citoyen associant tous les administrés au nettoyage des zones pilotes, en particuliers les canaux d’évacuation des eaux usées à ciel ouvert et les berges du front de mer (dépollution pour préserver les nappes phréatiques). Mise en œuvre du suivi et de l’évaluation de la première phase par le comité de pilotage et détermination des choix prioritaires pour la pérennisation du projet.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Le Soler, MAIRIE RUFISQUE EST, unité de coordination et de gestion des déchets UCG
Bénéficiaire(s)
COMMUNE de RUFISQUE EST – Les QUARTIERS CITE YOUSSOU MBARGANE -ARAFAT 3 ET ARAFAT 4 L’ensemble des populations locales urbaines ou rurales du bassin de vie pré cité. (Ménages)L’ensemble des acteurs économiques (charretiers, transporteurs, manutentionnaires).COMMUNE DU SOLER LE SYDETOM 66 Une expérience exportée et mise à disposition d’un pays en voie de développement et en demande d’acquisition de compétence dans cette thématique.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
MAIRIE RUFISQUE EST Sénégal commun.ico.loupe.alter
Ministère de la gouvernance locale et de l’aménagement du territoire Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
MAIRIE RUFISQUE EST THIAW IDRISSA Chef service développement local durable –Pole déchet –assainissement thiawidrissa@yahoo.fr
Ministère de la gouvernance locale et de l’aménagement du territoire TURPIN ETIENNE SECRETAIRE GENERAL

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Le Soler commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 13835 2016
Le Soler 14970 1 0 1 2016
Collectivités et partenaires étrangers 5750 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013