Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Volontaires pour Châtellerault-Kaya
Année de première signature de la convention
1997
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Le projet d'échanges de volontaires de service civique s'inscrit dans le projet global de coopération décentralisée Châtellerault-Kaya. Le contexte est largement décrit dans le formulaire de candidature de l'appel à projet triennal 2016-2018 en PJ. Le présent projet implique les mêmes opérateurs en termes de pilotage au sein de deux communes, leurs associations de jumelages et leurs partenaires. Kaya est une commune urbaine de 150 000 habitants étendue (plus de 900km2) qui regroupe un centre urbain et 71 villages. Châtellerault est une ville de 35000 habitants au cœur d'une agglomération de 55 000 habitants qui va passer à 88 000 habitants au 1er janvier 2017. La population de Châtellerault est marquée par une sur-représentation du quartile des revenus les plus modestes. A Kaya, 60% de la population a moins de 25 ans. A Châtellerault, le chômage touche particulièrement les jeunes. Ville industrielle dont l'économie est tournée vers l'international, elle accueille des populations d'origine diverses dont un contingent significatif de populations d'origine sahélienne. Les évolutions récentes des contextes politiques renforcent la volonté des autorités locales de valoriser les parcours d'insertion et l'échange interculturel parmi la jeunesse. Les possibilités de la loi Oudin ont incité la mairie de Châtellerault à solliciter la communauté d’agglomération à s'engager à ses côtés. La coopération entre les 2 cités met maintenant en avant des thématiques environnementales (eau, assainissement, déchets, énergies renouvelables, développement rural raisonné). La coopération se ré-invente autour de thèmes fédérateurs pour les jeunes, parties prenantes d'une même communauté internationale, confrontée aux mêmes enjeux environnementaux et à des formes de pauvreté urbaines. La thématique de la lutte contre le réchauffement climatique irrigue le projet de coopération ; à Châtellerault, la ville bénéficie de la labèlisation « Cit'ergie » autour de programmes de planification territoriale, de gestion de l’énergie et de l'eau, d'approvisionnement énergétique et de gestion des déchets avec un volet spécifique sur la communication et la sensibilisation des publics et la coopération en matière d'adaptation.
Historique
Le présent projet permet de donner une nouvelle impulsion à une dynamique existante en matière d'action jeunesse, au sein des projets de coopération.
Dès 1977, des échanges sont organisés permettant à des jeunes châtelleraudais et allemands de s'impliquer concrètement en luttant contre la désertification (plantation d'arbres). Les jeunes sont alors très actifs dans la mise en eouvre de plusieurs actions nées au sein des associations de jumelage coopération : construction de centres de soins (CSPS), d'équipements d'enseignement, MJC de Kaya. Avec Châtellerault Kaya jumelage coopération, les structures « jeunesse » de Châtellerault ont porté divers projets en matière d'éducation à la santé (Projet : « Y'a Sida »), en matière culturelle (résidence du groupe de hip hop Yeelen), de développement économique (groupe tutoré d'étudiants de l'IUT de Châtellerault sur la commercialisation de produits agricoles) impactant des groupes de jeunes au nord et au sud. Au début des années 2000, le processus de décentralisation au Burkina-Faso appelle la mobilisation des services municipaux et pousse l'appui institutionnel.
développement du numérique et des TIC. L'espace numérique public de Kaya est né d'une demande exprimée par les associations de jeunesse de Kaya, elle se développe encore (action 4 du triennal en cours),
d'énergies renouvelables (action 1 et 5) avec des projets réussis d'électrification photovoltaïque en milieu rural et urbain et celle de l'espace numérique de Kaya,
formation des jeunes entrepreneurs (Action 9)
L'implication et la participation de la jeunesse s'est traduit au Nord par l'émergence de la Course de solidarité « Courir Pour Kaya », mise en œuvre par des lycéens à Herzogenaurach et à Châtellerault dans le cadre d'une coopération décentralisée devenue officiellement trilatérale en 2011. Celle-ci facilite notamment le développement du programme AEPA avec l'agence de l'eau Loire-Bretagne. Elle impacte des jeunes des 2 pays en matière d'insertion professionnelle (créations de postes et formation de jeunes agents recrutés à Kaya) et stages d'application pour des étudiants d'IUT ou Licence pro à Kaya et à Châtellerault.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Transmettre aux jeunes des savoirs et des savoir-faire en matière de solidarité internationale et de développement local.
Les jeunes deviennent acteurs du changement. Ils s'impliquent concrètement dans les activités de solidarité internationale en faveur du développement et sont mobilisés autour des actions de la coopération Châtellerault-Kaya en matière d'adaptation au changement climatique , notamment dans les secteurs d'intervention privilégiés : agriculture durable, économie circulaire, gestion de l'eau potable et hygiène, gestion des déchets, des énergies renouvelables.
Transmettre aux jeunes les valeurs et la connaissance des organisations de la société civile et soutenir leur engagement notamment dans l'association de jumelage coopération

Objectifs en France :
Augmenter le capital de connaissances des jeunes pour comprendre les risques et les opportunités d'un monde ouvert. Améliorer la connaissance de l'offre de mobilité internationale en solidarité
Renforcer les capacités de Châtellerault et du pays châtelleraudais à accompagner les acteurs locaux à l'international pour rester attractifs aux yeux des jeunes.
Favoriser l'appropriation par les jeunes des initiatives du territoire en matière d'adaptation au changement climatique, notamment dans les secteurs d'intervention privilégiés : agriculture durable et économie circulaire, gestion de l'eau potable, gestion des déchets, des énergies renouvelables et utilisation des TIC.
Mobiliser de nouvelles forces vives pour l'action associative Châtellerault Kaya.
Description détaillée du partenariat
Au cœur de la coopération décentralisée Châtellerault-Kaya, ce programme est un échange entre 2 services civiques, un jeune de Châtellerault et un jeune de Kaya. Après une formation aux techniques écrites et audiovisuelles de communication, pendant 4 mois le Châtelleraudais partira sur le terrain travailler avec les acteurs burkinabé à la découverte des réalisations de la coopération, en immersion dans de nouvelles conditions de vie. A son retour son travail fera l'objet de présentations et d'animations coréalisées avec le conseil départemental de la Vienne et le 4, structure jeunesse à Châtellerault. Le jeune volontaire burkinabé participera à valoriser la coopération auprès de la jeunesse à Kaya et à Châtellerault, où il viendra acquérir une expérience du travail jeunesse au sein du 4 qui propose des activités d'orientation, de pratiques de loisirs et culturelles aux jeunes.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Chatellerault, Programme National de Volontariat du Burkina-Faso
Bénéficiaire(s)
A Châtellerault : 1 jeune volontaire par an. Les jeunes de la CAPC ( 85000 hbts)  : les participants aux animations scolaires et universitaires, aux événements. A Kaya : 1 jeune volontaire par an. Les jeunes à Kaya (160 000hbts) : urbains et ruraux des programmes de CKJC, bénéficiaires des programmes AEPA, déchets, agents municipaux, entrepreneurs, acteurs économiques et sociaux.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Kaya Burkina Faso Icone d'une loupe
Programme National de Volontariat du Burkina-Faso Burkina Faso Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Kaya OUEDRAOGO HAROUNA SECRETAIRE GENERAL DE MAIRIE tarnam2@yahoo.fr
Programme National de Volontariat du Burkina-Faso SOU Didier Calixte Direceteur du PNVB

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Chatellerault Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7500 2016
Chatellerault 15500 2016
Collectivités et partenaires étrangers 3850 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013