Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ottawa"

Correspondant coopération décentralisée
Sarah VAILLANT
Courriel : sarah.vaillant[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Stéphane CATTA
Courriel : stephane.catta[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
La Beauté connectée de la France au Québec
Année de première signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention
Pôles de compétitivité, clusters, filières

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
1)Sur le plan international : Plusieurs signaux indiquent qu’une différenciation technologique est à l’œuvre sur le marché mondial de la Beauté : création de l’espace «Beauty tech» pour la première fois sur le CES de Las Vegas 2016,croissance rapide de la filière cosmétique coréenne (CA de 6,6 Mds$) adossée à des innovations digitales,et intérêt massif pour les startups de la part des professionnels du monde entier participant au salon mondial de l’innovation organisé par la Cosmetic Valley : Cosmetic 360.

2)Sur le plan national : Les startups cosméto-numériques (150 identifiées au 1er avril 2016 par Chartres Métropole et Cosmetic Valley) sont dispersées sur les territoires et faiblement liées aux acteurs de la filière industrielle. Celles-ci ont besoin de s’identifier à un réseau d’industriels, laboratoires français et québécois pour mieux saisir les enjeux des marchés.De son côté, la filière cosmétique, incarnée par le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, a entamé dans le cadre de son Domaine d’Excellence Stratégique Territoriale «Beauté Connectée» conduit en partenariat avec Chartres métropole, un travail de transition numérique lui ayant permis de comprendre le besoin de se rapprocher des sociétés du numérique.

3)Sur plan local : Le développement de la thématique sur le territoire :
- Chartrain est en cohérence avec la création à Chartres d’un pôle Beauty Tech qui positionne aujourd’hui Chartres comme la capitale de la beauté connectée en France. Cette stratégie est mise en place en lien étroit avec la cosmetic valley dans le cadre d’un Domaine d’Excellence Stratégique Territorial «Beauté connectée».
- Québécois est en cohérence avec le développement stratégique de la Ville de Québec pour faire du cartier St-Roch, le pôle de développement du numérique à Québec. Par ailleurs, la ville de Québec a été considérée comme une des "21 Smart Communities", nomination décernée par l’Intelligent community forum. La création de "LE CAMP", un incubateur et accélérateur d'entreprises technologiques par Québec International, en témoigne de son engagement au développement du secteur numérique à Québec.
- Le projet est adossé à un écosystème de la cosmétique déjà structuré et organisé en France à travers la Cosmetic Valley et au Québec à travers des créneaux d’excellence comme ceux d’arts numériques et divertissement interactif (ANDI), Technologies de l’information et la communication (TIC).
Dans un contexte où chacun souhaite se positionner en leader sur ce segment de marché, l’initiative d’un projet comme celui-ci permettra de structurer une dynamique de recherche et de développement économique sur les deux territoires.
Historique
L’arrivée puis la généralisation d’internet ont « disrupté » l’ensemble des modèles économiques : le transport : Uber, Blablacar ; le tourisme : AirBnB, Booking ; La distribution : Amazon.

La Cosmétique n’y échappe pas : plateformes de vente en ligne, vente en marketing multi-level, émergence du lowcost, services de personnalisation et contournement des marques : blogueuses, lucette.com, approches « home made »…

C’est dans ce contexte que Cosmetic Valley et Chartres Métropole se sont engagés dès 2015 dans une démarche de « transition numérique » globale de la filière, avec la mise en place d’un Domaine d’Excellence Stratégique Territorial dédié à la beauté connectée. Ce travail a permis de structurer une dynamique au niveau national (notamment de créer des partenariats avec les réseaux French Tech) à travers notamment l’organisation de groupes de travail et la mise en place d’un premier colloque « Beauty 3.0 » à Chartres le 5 juillet 2016.

Le projet proposé ici ouvre la dynamique à l’international en créant une synergie entre France et Québec sur ce thème dont l’histoire est récente mais pour lequel le développement est aujourd’hui très rapide.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Il s’agit d’un projet structurant, qui devrait pouvoir se rendre auto-suffisant par la création d’un centre de ressources mondial autonome, axé sur le développement des produits et technologies innovantes.
À l’image de la médicine personnalisée, la cosmétique personnalisée fait appel de plus en plus à différentes technologies (génomique, réalité virtuelle/augmentée, etc.) et expertises (dermatologie, micro-électronique, etc.). Ce sont les entreprises et centres de recherche de la France et du Québec qui seront les principaux artisans de ce projet. Ce projet vise essentiellement à répondre pro activement aux tendances d’un marché de plus en plus familier avec les applications numériques.

Objectifs en France :
L’objectif est de positionner Chartres comme la capitale de la beauté connectée. La structuration en France est engagée depuis 2 ans. Le projet proposé est une brique essentielle à la mise en place d’un réseau mondial de compétences cosméto-digitales.

Ce réseau mondial pourra s’appuyer sur la dynamique amorcée à Chartres : création d’un incubateur, organisation d’un événement annuel dédié (Beauty 3.0), et focus thématique sur le salon mondial de l’innovation Cosmetic360.

Ce projet est nécessaire pour le développement des territoires en France et au Québec :
- La cosmétique représente un levier de développement économique fort pour la filière numérique actuellement en pleine effervescence
- Le numérique devient incontournable pour les entreprises cosmétiques : massification et analyse des données (big data), plateformes de vente en ligne, objets connectés, etc.
Description détaillée du partenariat
La Cosmétique française est le leader mondial sur son marché. Elle constitue le deuxième secteur le plus exportateur de l’économie nationale. Cette ambition mondiale est chaque jour plus forte, et les pépites de la cosmétique veulent mettre toutes les chances de leur côté dans un monde de plus en plus digital, où les opportunités sont nombreuses.
Le projet « La beauté connectée de la France au Québec » répond à un objectif commun des partenaires, qui est d’associer deux filières d’excellence, la beauté et le numérique. Pour ce faire, diverses missions économiques seront organisées entre les entreprises et laboratoires français et ceux de Québec avec pour but ultime le développement et l’implantation de nouvelles sociétés innovantes sur les deux territoires. Ainsi les partenaires souhaitent créer un nouveau « super » réseau transatlantique de compétences cosmeto-digitales.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Communauté d'agglomération Chartres métropole
Bénéficiaire(s)
Les entreprises et centres de recherche travaillant dans les secteurs du numérique et de la cosmétique vont pouvoir positionner leurs expertises dans un marché de plus en plus grandissant. Les communautés locales vont pouvoir consolider leur positionnement stratégique dans un secteur très niché favorisant ainsi l’attraction des investissements et de main d’œuvre qualifiée.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Québec International Canada commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Québec International Garro Jean Michel Directeur développement des affaires jmgarro@quebecinternational.ca

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté d'agglomération Chartres métropole commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5257 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 5257 2018
Communauté d'agglomération Chartres métropole 9514 2017
Communauté d'agglomération Chartres métropole 11514 2018
Collectivités et partenaires étrangers 10514 2017
Collectivités et partenaires étrangers 10514 2018
Cosmetic Valley 20400 2017
Cosmetic Valley 22400 2018




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013