Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Patrimoine et traditions du fer
Année de première signature de la convention
2016
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Patrimoine
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
28/02/2019
Contexte
La commune de Kaya, capitale de la région Centre-Nord du Burkina Faso et de la province du Sanmatenga, est localisée à une centaine de kilomètres au nord de Ouagadougou à laquelle elle est reliée à une route de bonne qualité. Située dans la zone sahélienne (et aride) du pays, elle comptait en 2011 une population de 134.000,habitants répartis en 71 villages et 7 secteurs, sur une étendue de plus de 900 km2. L’extrême pauvreté de la région se double d’un manque généralisé d’infrastructures et de services publics, même les plus élémentaires (accès à l’eau, à l’électricité, à la santé).
Kaya est également située dans une région très riche en sites archéologiques qui témoignent de la longue histoire de la sidérurgie en Afrique de l’Ouest, sous la forme de milliers de fourneaux où le minerai était réduit en fer par un procédé plusieurs fois millénaire qui est progressivement tombé en désuétude avec la colonisation. Ce patrimoine fragile et peu spectaculaire est omniprésent dans le paysage est très peu connu des habitants, qui sont en revanche très attachés aux traditions encore vivantes en relations avec le travail du fer, fortement attachées à la figure du forgeron.
Ce riche patrimoine culturel, bien connu des spécialistes, a suscité d’importantes recherches archéologiques avec le soutien de chercheurs internationaux et a récemment incité le ministère de la culture et du tourisme du Burkina Faso à tenter de faire inscrire les sites sidérurgiques les mieux conservés du pays – dont une partie importante se situe autour de Kaya, voir sur la commune même, plus précisément sur le territoire du village de Tiwéga – sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Historique
Depuis 2013, le Réseau des Grands Sites de France (RGSF) et l’EPCC Bibracte accompagnent les autorités burkinabe dans leur projet d’inscription des sites de sidérurgie ancienne sur la liste du patrimoine mondial, comme bien en série. Cette action se fait dans le cadre du pôle international francophone de formation et d’échanges de gestionnaires de sites patrimoniaux (www.polepatrimoine.org) animé par RGSF. RGSF est un réseau associatif national qui fédère les collectivités participant à la politique d’excellence associée au label Grand Site de France, qui distingue les collectivités qui mènent une gestion exemplaire des sites classés au
titre des paysages les plus emblématiques du pays. Bibracte est un établissement public autonome, qui assure la gestion intégrée d’un site archéologique majeur situé en Bourgogne et qui bénéficie du soutien de plusieurs grandes collectivités (Conseil régional, Conseils départementaux, Parc naturel régional) ainsi que de l’Etat. La ville de Kaya est également le siège du festival Web Bindé créé en 2005, qui a pour vocation de perpétuer les traditions techniques, culturelles et artistiques des forgerons. Porté par l’association Passaté, le festival a notamment permis, année après année, d’inviter des artisans de différentes régions d’Afrique de l’Ouest, voire même de régions plus lointaines, à faire des démonstrations de leur savoir-faire. Il en résulte un véritable musée à ciel ouvert qui regroupe des fourneaux témoignant des différentes traditions techniques africaines.
Un atelier international tenu à Kaya en novembre 2014 à l’initiative du ministère de la culture et du tourisme du Burkina Faso et animé par Bibracte et RGSF a réuni une trentaine de professionnels du patrimoine et du tourisme, de scientifiques sur la thématique de la gestion et de la mise en valeur des sites paléo-métallurgiques du Burkina Faso et d'Afrique de l'Ouest. Cet atelier a également été l’opportunité de prises de contacts avec les pouvoirs publics régionaux et avec des représentants des autorités traditionnelles. Il a permis à la délégation française d’apprécier le potentiel de valorisation de ce patrimoine – tout comme l’importance de la coopération internationale pour venir en aide à une collectivité très démunie – et il s’est notamment soldé par la décision concrète de produire au musée de Bibracte une exposition intitulée « Un âge du Fer africain » qui a vocation à se déplacer ensuite en différents lieux d’Afrique de l’Ouest. Cette exposition ouvrira
en avril 2016.
Objectif du partenariat
Dans le respect de l’éthique qui soutient la politique des Grands Sites de France, le projet vise à instituer une gestion durable du patrimoine matériel et immatériel du fer à Kaya et dans sa région. Cette gestion durable est nécessairement participative (c’est à dire qu’elle doit mobiliser l’ensemble des parties prenantes : collectivités, société civile, acteurs du domaine économique…) et intégrée (dans le sens où il ne peut y avoir de bonne gestion du patrimoine sans prise en compte d’une chaîne de métiers et de compétences, des scientifiques qui en améliorent
la connaissance aux opérateurs économiques qui l’exploitent au bénéfice de la collectivité). Cette éthique s’exprime simplement par le respect d’un équilibre entre les trois pôles d’un triangles : l’élément patrimonial, les visiteurs venus l’apprécier et les habitants qui le côtoient au quotidien.
Description détaillée du partenariat
Le programme d’actions défini sur trois ans se fixe trois objectifs :
1.soutenir et valoriser le « musée des fourneaux » déjà créé par l’association Passaté à Kaya par des actions de court terme qui en amélioreront la qualité, la visibilité et l’impact économique et social ;
2.définir un plan de développement sur le long terme pour le musée des fourneaux;
3.contribuer à faire connaître ce patrimoine au public européen et africain grâce à une exposition itinérante.
Le projet porté par Bibracte et la commune de Kaya mobilisera différents partenaires en France comme au Burkina Faso. L’association Passaté assurera la maîtrise d’oeuvre et la conduite d’une grande partie des actions côté burkinabé.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
BIBRACTE EPCC
Maître(s) d'ouvrage
BIBRACTE EPCC
Bénéficiaire(s)
Ville de Kaya, Association Passaté, ministèe de la culture du Burkina Faso

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Kaya Burkina Faso Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Kaya OUÉDRAOGO Harouna Secrétaire général tarnam2@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
BIBRACTE Icone d'une loupe



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
BIBRACTE 66800 0 0 0 2016
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 3600 2016
Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté 5000 2016
commmune de Kaya / association Passaté 2400 2016
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 6000 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2100 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation

Documents

Documents
Titre du document Taille en Ko Nom du fichier  
Coopé_Bibracte_Kaya_synthese 30,25 Coope?_Bibracte_Kaya_synthese.docx Icone d'un document à télécharger
Bibracte_Kaya_calendrier 41,52 Bibracte_Kaya_calendrier.pdf Icone d'un document à télécharger
Atelier_Kaya_11_2014_bilan 1008,51 Atelier_Kaya_11_2014_bilan.pdf Icone d'un document à télécharger
expo_bibracte_2016 3169,96 expo_bibracte_2016.pdf Icone d'un document à télécharger
2017_04Bibracte_Kaya_cr2016 205,82 2017_04Bibracte_Kaya_CR2016.doc Icone d'un document à télécharger


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013