Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Port-Au-Prince"

Correspondant coopération décentralisée
Jérôme PENNEC
Courriel : jerome.pennec[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Regard croisé entre Suresnes et Cap-Haïtien pour l'amélioration de la qualité des politiques jeunesse au service du projet social du territoire
Année de première signature de la convention
2016
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Jeunesse & genre
Sous-sous-thématique d'intervention
Jeunesse, mobilité et protection de l'enfance

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
En 2014, a débuté le projet pour accompagner la mairie du Cap Haïtien dans la définition d'une stratégie municipale en direction de la jeunesse vulnérable. Un diagnostic social a été conduit en partenariat avec une université française, l'INSHEA, et une université capoise, l'INUJED, permettant de dégager des préconisations pour que cette jeunesse aujourd'hui considérée comme un problème pour le développement du territoire devienne une ressource. Des échanges ont eu lieu avec les acteurs jeunesse suresnois afin d'accompagner la mairie du Cap Haïtien dans la priorisation des préconisations du diagnostic. Les acteurs suresnois ont ainsi vu une occasion d'enrichir leur pratique, de réfléchir dans un contexte différent et notamment d'observer au Cap Haïtien comment la solidarité de proximité dans la communauté de voisinage fonctionne, là où à Suresnes elle doit être renforcée. S'agissant d'un axe prioritaire pour les acteurs jeunesse suresnois dans le projet social de la collectivité, cette coopération entend avoir un impact sur chaque territoire en modifiant les postures des acteurs et en développant les synergies des acteurs du territoire pour une meilleure cohésion sociale.
Historique
Le diagnostic social en direction de la jeunesse vulnérable, au Cap Haïtien, a mis en évidence une hétérogénéité parmi les jeunes en situation de grande vulnérabilité : enfants des rues, dans la rue,... complexifiant les modes de prises en charge possibles pour les accompagner dans un parcours de vie pour les resocialiser. Les plus vulnérables ont mis en place des mécanismes de "survie" alors que les jeunes, accueillis dans des structures, deviennent assistés et perdent leur capacité d'innover. Pour tous, l'insertion économique est une porte d'entrée pour se réinsérer : au delà de l'utilité dans la société, de quoi subsister est prioritaire dans leur choix au quotidien, l'éducation passe après. Les problématiques de santé sont très présentes, pour certains, un travail de médiation familiale pourrait être organisé. De nombreux acteurs plus ou moins professionnels agissent sur le territoire faisant fonction d'éducateurs sociaux. Réunis lors de deux tables sectorielles "Jeunesse vulnérable" par la Mairie du Cap Haïtien, ils sont motivés pour poursuivre des échanges, ils ont travaillé à l'élaboration d'une Charte de partenariat, proposé par la Mairie du Cap Haïtien. Le projet a permis de se rapprocher de la Chambre de Commerce du Nord et de penser à des systèmes de formation en alternance qui pourraient émerger au vu des nouveaux besoins du territoire, amené à se développer autour des métiers du tourisme. L'Etat haïtien suite au séisme de 2010 a, en effet, acté de faire du Département du Nord un pôle de développement touristique majeur. Grâce au diagnostic, il a également été identifié des ressources endogènes à la collectivité en terme de ressources humaines : la présence d'une Direction des affaires sociales, d'un animateur socio-culturel - positionné comme l'un des postes aidés dans le cadre du programme PINNE, prémisse d'une fonction publique locale, - et d'un Directeur Général impliqué.
Aujourd'hui, le manque de moyens financiers ne permet pas à la collectivité de disposer d'un local de type "Maison communale de la jeunesse" préconisation majeure du diagnostic. Un lien doit être maintenu avec les acteurs déconcentrés de l'Etat compétents sur ces sujets. Pour le territoire suresnois, des assises de la jeunesse ont été organisées donnant lieu à une réorganisation des activités et des structures où le jeune est force de propositions. La labellisation récente des maisons de quartier, lieux d'animations socio-culturelles, en centres sociaux, amène les structures jeunesse partenaires de la mairie à accompagner et encourager les initiatives citoyennes, à développer les instances participatives pour que, d'usagers, le Suresnois devient acteur de ces espaces.
Objectif du partenariat
Objectifs sur le territoire partenaire :
Accompagner la gouvernance locale en matière de politique publique pour le développement de services publics de base en direction de la jeunesse.
Accompagner le renforcement des capabilités des acteurs publics/privés pour la mise en œuvre de cette politique publique.
Objectifs sur le territoire français :
Décentrer les acteurs jeunesse dans leur pratique pour prendre en compte de nouveaux dispositifs, un autre contexte.
Améliorer la participation des citoyens et des jeunes au côté de la collectivité locale dans la mise en œuvre des politiques jeunesse de proximité.
Description détaillée du partenariat
Les deux collectivités, considérant la jeunesse comme une ressource pour leur territoire, ont décidé d'engager un projet où chacun apprendra de l'autre au vu des forces identifiées et des pratiques existantes en matière de politique publique jeunesse et notamment de la jeunesse en situation de vulnérabilité. Dans un contexte très institutionnalisé pour Suresnes et dans un contexte peu institutionnalisé au Cap Haïtien, il s'agira d'identifier les mécanismes sociaux sur les deux territoires permettant à l'autorité locale de créer un effet levier pour développer les services publics locaux avec et pour les citoyens pour accompagner l'inclusion économique et sociale des jeunes.
Le projet sera mis en œuvre autour de trois axes d'action:
1. Accompagnement de la gouvernance local au Cap-Haïtien en matière de politique jeunesse.
Il s'agit d'accompagner la mairie du Cap-Haïtien afin d'assurer un plaidoyer auprès des instances déconcentrées de l'Etat pour relancer les groupes de travail pour la protection de l'Enfance et les tables sectorielles des acteurs en lien avec la jeunesse.
2. Accompagnement au renforcement des capabilités des acteurs publics/privés suresnois et capois en matière de politique jeunesse.
A partir d'échanges, d'analyses, de visites de professionnels et de jeunes, il s'agit de valoriser les externalités positives de la coopération dans le domaine de la protection de l'enfance et des politiques jeunesse en identifiant et diffusant des "bonnes pratiques" appuyées sur des configurations administratives et sociologiques différentes mais complémentaires.
3. Accompagnement à l'organisation et l'évaluation d'activités fédératrices grand public, à destination plus particulièrement des jeunes.
Il s'agit d'accompagner la mairie du Cap-Haïtien dans l'organisation d'une activité grand public en mobilisant les acteurs en lien avec la jeunesse. A Suresnes, il s'agit d'organiser un évènement grand public d'éducation à la citoyenneté mondiale, et en particulier à destination des jeunes.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mairie du Cap-Haïtien
Maître(s) d'ouvrage
Mairie du Cap-Haïtien, Mairie de Suresnes
Bénéficiaire(s)
bénéficiaires coeur de cibles : les agents et élus des collectivités capoise et suresnoise. Les professionnels et la société civile en lien avec la jeunesse au Cap-Haïtien et à Suresnes. Bénéficiaire final : la jeunesse

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie du Cap-Haïtien Haïti commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie du Cap-Haïtien JEAN Frantzdy Directeur Général des Services jfrantzdy19@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Suresnes commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Suresnes 37522 0 0 0 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7439 2016
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7439 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 7439 2018
Suresnes 37522 0 0 0 2016
Suresnes 33522 0 0 0 2018
Mairie du Cap-Haïtien 150 2016
Mairie du Cap-Haïtien 1650 2017
Mairie du Cap-Haïtien 1650 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013