Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Phnom-Penh"

Correspondant coopération décentralisée
Guillaume NARJOLLET
Courriel : guillaume.narjollet[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Guillaume NARJOLLET
Courriel : guillaume.narjollet[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Traitement et Valorisation des déchets plastiques-Cambodge
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Déchets

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2017
Contexte
Le sac plastique a fait son apparition depuis les années 1950 dans les pays occidentaux.
Conséquence des habitudes nées des sociétés de consommation et de la création des supermarchés, son apparition au Cambodge peut se situer vers les années 90.
Dès lors, les industries cambodgiennes se sont lancées frénétiquement dans la production de sacs plastiques. Les consommateurs qui étaient pourtant habitués à l’utilisation d’emballages ou autres objets plus écologiques comme les paniers, les sacs en coton, en jute lors des courses domestiques ont progressivement délaissé ces solutions traditionnelles au profit des sacs plastiques.
Plus de 500 milliards de sacs plastiques sont distribués dans le monde chaque année pourtant, un sachet ne sert qu’environ 20 mn…
La quantité de déchets plastiques produite sur tout le territoire Cambodgien se situe entre 250 000 à 300 000 tonnes par an dont 50 000 tonnes pour la seule ville de Phnom Penh. Dans les villes des pays en développement, même si la majeure partie des déchets est constituée de matière organique, on retrouve une part non négligeable de matières plastiques, environ 12 % du poids total, au Cambodge.

Si les plastiques ont une très grande utilité dans notre vie de tous les jours, les impacts négatifs liés à leur prolifération dans les villes et les campagnes ne sont plus à démontrer.

La plupart des composants des déchets solides sont biodégradables donc faciles à transformer, sauf pour le cas des matières plastiques qui sont qualifiées de déchets non biodégradables, par le fait de leur durée de vie.

Les plastiques sont des polluants directs, ni altérables, ni biodégradables. Ils polluent l’environnement et nuisent à la santé des populations.
Les plastiques sont à l’origine de la prolifération de plusieurs maladies comme : le paludisme (ils sont à l’origine des eaux stagnantes qui engendrent les moustiques) et la peste.
Les sachets plastiques se retrouvent partout dans les rues, ils sont emportés par le vent et s’éparpillent dans les lieux publics et dans les champs, s’accrochent aux arbres. Avec les pluies, ils s’engouffrent dans les caniveaux, empêchant l’écoulement de l’eau. Ceci peut engendrer des inondations. De plus, ils enlaidissent le paysage et constituent une pollution visuelle.
Une dégradation sensible de la qualité de l’air est occasionnée par l’incinération non contrôlée des déchets plastiques qui libèrent des substances polluantes souvent cancérigènes et par conséquent, très dangereuses pour la santé humaine
Historique
Ce sont ces raisons qui ont poussés l'association SOURIRES à étudier des solutions viables de traitement et de valorisation.
Nous souhaitons effectuer la valorisation, à une échelle pilote, de ces déchets plastiques pour la fabrication de matériaux de construction tels que le pavé autobloquant ou tout autre objet de la vie courante.

Nous avons pris appui sur diverses études réalisées par des organismes ou organisations reconnus, tels que GEVALOR (ONG Française) et MADACOMPOST (société Malgache) pour développer notre projet.

Un partenariat sera entériné courant 2016 entre l’association SOURIRES et la société malgache MADACOMPOST.
Objectif du partenariat
Les objectifs principaux seront :

- Sensibilisation de la jeunesse cambodgienne aux problèmes de gestion des déchets, par la réalisation d’ateliers pédagogiques dans les structures scolaires.

- Information et argumentation auprès des responsables de structures, en utilisant le film pédagogique.

- Création d’événements à l’échelle locale afin de créer une réflexion rassemblant le plus de monde possible sur la problème de l’environnement.

- Implantation de nouveaux points de tri et de compacteurs dans les structures visées.
Description détaillée du partenariat
Face à cette situation l’association SOURIRES à décidé de s’impliquer pleinement dans un projet pilote de traitement et de valorisation des déchets plastiques.

Notre projet s’articule autour de cinq axes principaux de développement :

- Mettre en œuvre une stratégie de communication autour des sachets plastiques. Ce projet pouvant ensuite être reproduit dans toutes les régions du pays afin de favoriser un changement de comportement dans l’utilisation du sachet plastique.

- Réaliser des actions d’information pédagogiques dans les écoles de la province à destination des enfants. Lancer une grande campagne de formation et d’information des instituteurs, des professeurs afin d’obtenir une meilleure implication de ceux-ci dans la mise en œuvre de notre projet en leur fournissant les moyens nécessaires.

- Apporter des compensations en matériels pédagogiques à destination des écoles collèges et lycées participants à la collecte.

- Collecter et valoriser les matières plastiques en les transformant en matériaux de constructions tels les pavés autobloquants.

- Etudier et mettre en place une filière commerciale.
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Association SOURIRES France et représentants au Cambodge
Maître(s) d'ouvrage
Association SOURIRES
Bénéficiaire(s)
les populations de Voa Soar

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Village de Voa Soar Cambodge Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Allier Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2016
Conseil départemental de l'Allier 2000 0 0 0 2016
Association SOURIRES 15638 2016




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation

Documents

Documents
Titre du document Taille en Ko Nom du fichier  
Bilan 2016 association SOURIRES 1645,15 rapport mission 2016.pdf Icone d'un document à télécharger


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013