Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Berlin"

Correspondant coopération décentralisée
Jean D'HAUSSONVILLE
Courriel : jean.dhaussonville[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean D'HAUSSONVILLE
Courriel : jean.dhaussonville[at]diplomatie.gouv.fr

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Rencontre multilatérale de jeunes apprentis et demandeurs d'emploi en parcours d'insertion
Année de première signature de la convention
2014
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
L'aide publique et la solidarité internationale conditionnent encore le développement de pays pauvres comme le Burkina-Faso, pays sahélien sans ouverture maritime (PNB par habitant de 1500 $ /an environ) dont la croissance économique est caractérisée par de fortes disparités. La coopération Châtellerault Herzogenaurach Kaya agit de façon concertée pour contribuer à la résolution de problématiques communes. Parmi les celles-ci, les questions de renforcement des capacités sont devenues centrales dans un contexte de fragilité environnementale accentuée par le changement climatique. Les jeunes citoyens des trois villes doivent donc être formés aux questions d'adaptation à ces changements. Les trois municipalités, élus et services, associations de jumelage et des acteurs très divers (structures de jeunesse, organisations de la société civile) coopèrent ensemble pour la fourniture de services publics de base aux populations de Kaya dans le domaine des énergies renouvelables, des TIC, de l'approvisionnement en eau potable et assainissement et de la gestion des déchets. En outre, le Burkina-Faso a surmonté en 2014 et 2015 deux crises politiques menaçant son développement démocratique, tandis que la coopération européenne subissait de violentes attaques en France et (dans une moindre mesure) en Allemagne lors de consultations électorales. Pour les trois partenaires, le champ de l'aide au développement constitue un outil de mobilisation pour éduquer à la citoyenneté mais aussi pour contribuer à l'insertion dans la vie professionnelle. Depuis plusieurs années, des dizaines de professionnels et d'étudiants ont eu l'occasion de s'impliquer et de prendre des responsabilités dans des actions de développement selon des modalités alternant apprentissages en Europe et au Burkina-Faso. Dans le cadre du programme les jeunes auront à s'impliquer dans des activités visant à lutter contre :
la dégradation des terres (aggravée par la désertification) ;
la menace de stress hydrique permanent et la dégradation des ressources en eau par pollution urbaine, domestique et agricole ;
la non-durabilité des ressources énergétiques actuelles (sur-exploitation du bois), disponibilité incertaines de l'énergie électrique provenant du réseau national Sonabel
la surconsommation des ressources naturelles, l'accumulation des nuisances et de l'insalubrité, la précarité et la pauvreté croissantes dans les villes.
Les porteurs du projet en attendent des résultats concrets sur le développement de la maturité de jeunes apprenants, leur compréhension de l'utilité sociale, le développement de leur engagement personnel et la place du travail des individus dans une équipe.
Historique
Née en 1976, la coopération Châtellerault-Kaya s'est profondément transformée sous l'effet de la décentralisation, au fil des transferts de compétences dont ont bénéficié les communes burkinabé. Kaya et Châtellerault se sont engagés dans le processus depuis 2005 en complétant la démarche des associations de jumelage d'un fort volet institutionnel mettant le renforcement des capacités au cœur de la démarche de coopération. La mobilisation des compétences locales et la professionnalisation des services municipaux ont été les préoccupations centrales. Avec Herzogenaurach, les relations de jumelages entre associations se sont trouvées amplifiées par l'affirmation d'une volonté institutionnelle à partir de 2008, conduisant à l'adoption d'une déclaration d'amitié tripartite entre les maires (2011). L'officialisation des intentions et l'engagement des institutions au plus haut niveau a dynamisé la construction de plusieurs projets, concrétisés sur les préoccupations centrales de la commune burkinabé, appelée à prendre toute sa part dans le processus de décentralisation : l'eau potable, l'assainissement et plus récemment la gestion des déchets ont fait l'objet de conventions trilatérales. De son côté, Châtellerault a poursuivi avec constance une coopération dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et la fourniture d'énergies renouvelables. Désormais juridiquement compétent dans ces domaines, l’échelon communal s'affirme cohérent pour le déploiement de services publics locaux de base. La mobilisation de nouveaux moyens, suite à l'adoption de la loi Oudin en France a facilité la mise en place de projets plus ambitieux. Beaucoup de ces projets contenaient un volet formation - renforcement de capacités dont ont bénéficié des étudiants (stages d'étudiants français à Kaya) et des professionnels (partages d'expériences et missions de formation des agents de collectivités), plus rarement des jeunes inscrits dans des processus d'éducation non formelle. En octobre 2016, lors de la conférence de pilotage de la coopération trilatérale, la commune d'Herzogenaurach a proposé à ses partenaires un nouveau projet visant à inclure de jeunes apprentis dans les programmes de coopération. L'évaluation des précédents projets, validant la pertinence de l'action internationale au service de la formation des acteurs dans les 3 villes,a conduit leurs services à s'engager dans des échanges pour construire ce projet, opportunité de mobiliser de nouvelles catégories de publics, parfois tenues éloignées des programmes d'aide au développement. Une visite de préparation du chef de file (Herzogenaurach) a eu lieu à Kaya en décembre 2016.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Tous les programmes de la coopération Châtellerault-Kaya ont mis au cœur de leurs activités le renforcement de capacités :
de groupes de la société civile : développement agricole durable des villageois , formation d'artisans pour les actions des associations de jumelage, créateurs d'entreprises (appui institutionnel à la direction de le jeunesse et de l'emploi)
stagiaires et agents des communes (volet formation ou volet numérique sur financement communes) et programmes dans le domaine eau potable/assainissement ou gestion des déchets solides (financement communauté d'agglomération).
Ces efforts de formation avec l'Europe doivent dorénavant bénéficier à d'autres jeunes dans le but de renforcer leurs capacités dans leur domaine de compétence. Une formation trilatérale en France, serait un complément logique, après évaluation de la première phase, en Allemagne et au Burkina.

Objectifs en France :
La mise en réseau internationale des professionnels du travail jeunesse doit être poursuivie pour répondre aux besoins de formation et de mobilité internationale des jeunes, constitutifs de la compétitivité et l'attractivité territoriale. Outre la qualification, la diversification et l'amélioration des parcours de formation, le territoire cherche à impliquer de nouveaux groupes de publics, prioritaires car plus éloignés de l'accès à l'international, dans les actions de coopération au bénéfice du dialogue interculturel dans la cité et de l'acceptation de différences (objectif de « vivre ensemble »). Il s'agit enfin de forger chez les jeunes citoyens une connaissance concrète des enjeux partagés du développement sur la gestion des biens communs, des ressources naturelles et du climat. (Adoption de comportements et pratiques éco-responsables).
Description détaillée du partenariat
La mobilité internationale des jeunes , et plus récemment le volontariat de service civique sont des activités répondant aux objectifs de formation de la coopération entre Châtellerault(F) et Kaya(BF). Capitalisant des expériences individuelles réussies, avec Herzogenaurach (D), les 3 collectivités souhaitent maintenant impliquer des jeunes dans le cadre de parcours d'accès à l'emploi et/ou de formation professionnelle. En 2017-2018, 8 jeunes de Châtellerault et 10 jeunes de Herzogenaurach, encadrés, participeront à un stage de préparation au départ (août 2017 en Allemagne) puis à deux semaines de formation sur le terrain à Kaya en janvier 2018. Les encadrants professionnels auront auparavant finalisé les modalités pratiques, les méthodes pédagogiques, les règles de vie commune et les activités proposées au cours d'une visite de préparation en juillet 2017.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Chatellerault, Commune de kaya, Stadt HERZOGENAURACH
Bénéficiaire(s)
A Kaya, au moins 30 participants relevant de structures de formation professionnelle. A Herzogenaurach, 10 apprentis. A Châtellerault, 8 majeurs (18 à 25 ans) inscrits dans des parcours de formation professionnelle (apprentissage, Ecole de la 2eme chance) ou relevant de contrats d'insertion et d'accès à l'emploi (service civique, garantie jeunes, PACEA). Dans les 3 villes, la jeunesse et toute la population, sensibilisée par l'impact communication du programme

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de kaya Burkina Faso Icone d'une loupe
Stadt HERZOGENAURACH Allemagne Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de kaya OUEDRAOGO Harouna Secrétaire Général mairie.kaya@fasonet.bf
Stadt HERZOGENAURACH ABEL Rosa Responsables des jumelages rosa.abel@herzogenaurach.de

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Chatellerault Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 3915 2017
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 3915 2018
Chatellerault 18640 13350 2017
Chatellerault 3900 13350 2018
Collectivités et partenaires étrangers 3200 2017
Collectivités et partenaires étrangers 3200 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013