Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Lomé"

Correspondant coopération décentralisée
Antoine BOUDOU
Courriel : antoine.boudou[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Gilles GANIVET
Courriel : gilles.ganivet[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement pédagogique, technique et financier du Lycée d’enseignement technique et professionnel d’Anèho-Glidji
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
Localisée dans la Région maritime, à une heure de Lomé et à la frontière avec le Bénin, la ville d’Anèho est le chef-lieu de la Préfecture des Lacs et son principal centre urbain. Malgré une situation enclavée entre l’Océan atlantique et sa lagune, qui entraîne une forte densité (25 000 habitants sur une superficie de 32 km²), la ville jouit d’une situation privilégiée liée à quatre facteurs : la présence de la route inter-états ouest-africaine, dont le développement de Freetown à Lagos en reliant chacun des ports (Cotonou, Lomé, Abidjan, Accra) est l’une des priorités des institutions régionales et internationales ; sa position de ville frontière, qui fait de la commune une ville-étape pour le trafic routier ; sa proximité avec Lomé et les zones industrielles qui se trouvent entre Anèho et la la mettent en prise avec un bassin d’emplois du secteur secondaire qui est le plus important du Togo ; enfin, son patrimoine architectural relativement préservé et sa situation doublement côtière (océan et lagune) en font un lieu apprécié de villégiature. Sur la commune d’Anèho sont recensés 17 écoles primaires, 4 collèges d’enseignement général, 1 collège privé d’enseignement technique commercial, 4 lycée d’enseignement général, et depuis 2013, un lycée d’enseignement technique.

Dans le cadre de sa coopération décentralisée avec le Département des Yvelines, la ville a souhaité répondre aux besoins d’insertion vers l’emploi de ses jeunes : 55% de sa population a moins de 14 ans. L’étude de diagnostic relève que leur niveau de qualification est relativement faible, tandis que des flux importants de migrations des jeunes vers Lomé sont constatés : une partie importante de la jeunesse se tourne vers la capitale pour répondre à ses besoins de formation, laissant sur place ceux dont les capacités financières ne permettent pas cette émigration. Paradoxalement, la demande locale d’emplois qualifiés est forte et non-satisfaite : l’économie d’Anèho et de ses environs est essentiellement tertiaire (le principal secteur d’emploi est l’hôtellerie-restauration-commerce, environ 42% des emplois, les administrations publiques et de santé 25%). Parmi les principaux besoins non satisfaits exprimés par les employeurs locaux (y compris banlieue de Lomé) figurent notamment la réalisation et la maintenance des systèmes électriques des bâtiments et usines (éclairage, alimentation électrique, climatisation…) et la maintenance des matériels informatiques.
Historique
En 2008, la Commune d’Anèho a souhaité prendre en compte l’insertion vers l’emploi des jeunes de son territoire, et sollicité l’accompagnement du Département des Yvelines. Après une étude de diagnostic des caractéristiques de la zone et des potentialités du bassin d’emploi, la coopération s’est orientée vers la création d’un Lycée d’enseignement technique et professionnel (LETP), dont la conception et l’accompagnement ont été confiés au Lycée polyvalent Jules Ferry (LPJF) de Versailles. Après avoir obtenu les autorisations en 2010 auprès du Ministère togolais de l’enseignement technique, le projet de construction a été lancé, parallèlement à l’ébauche des nouvelles maquettes d’enseignement qu’il convenait de moderniser. Deux filières courtes, de niveau « Brevet de technicien » (trois ans d’études après le collège), dans les domaines de la maintenance informatique et de l’électrotechnique, ont été ciblées pour répondre aux besoins de main d’œuvre qualifiée identifiés dans l’étude.

Le Lycée a été ouvert en 2013, il compte aujourd’hui environ 180 élèves, avec des taux de réussite aux examens plus élevés que dans le reste du pays. Un comité de développement a été mis en place aux côtés du Lycée, qui regroupe les partenaires de coopération et les entreprises. Son rôle est notamment de développer les liens avec le monde économique, de mobiliser des ressources additionnelles à celles de l’établissement pour assurer l’entretien du plateau technique, et de mettre au point une offre de formation continue en direction des entreprises. Le Lycée Jules Ferry continue par ailleurs l’accompagnement pédagogique des équipes d’Anèho dans le cadre d’un appariement officiel avec le LETP d’Anèho-Glidji, à travers de fréquentes missions sur le terrain de la part des personnels administratifs et enseignants, ainsi qu’à travers l’échange à distance de conseils et de ressources pédagogiques permis grâce à l’installation d’un système de visioconférence. Depuis son démarrage, le projet a représenté un investissement global de plus d’un million d’euros, dont 100 000€ avaient été obtenus de la part des autorités françaises dans le cadre du programme 301 « Migrations et développement » en 2012, et 150 000€ auprès du Président de la République togolaise. Les derniers travaux sont en cours d’achèvement.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le LETP d’Anèho est positionné comme un établissement de formation technique d’excellence au Togo, dont l’Etat togolais peut s’inspirer pour conduire la modernisation de ses autres établissements. Le Lycée maîtrise son plateau technique, assure une mise à niveau régulière des compétences de son corps enseignant, et dispose de ressources additionnelles pour maintenir son niveau de formation, grâce aux formations continues qu’il propose aux entreprises et aux productions annexes qu’il assure en lien avec la pédagogie. Le Lycée se positionne par ailleurs sur les métiers de demain liés à l’informatique et aux énergies renouvelables.

Objectifs en France :
Le Lycée Jules Ferry dispose d’une expérience de long terme dans l’accompagnement pédagogique de projets de coopération dans le domaine de la formation professionnelle qu’il est susceptible de réinvestir dans d’autres projets. Des entreprises yvelinoises sont impliquées dans le développement des activités du Lycée, et par les réseaux créés au Togo, sont en mesure de prospecter de nouveaux marchés. YCID dispose d’un outil pour assurer la promotion, en collaboration avec le Département des Yvelines, des appariements entre établissements scolaires yvelinois et africains, et favorise ainsi une plus grande sensibilisation des jeunes citoyens aux questions de coopération Nord-Sud. Les associations yvelinoises de solidarité internationale peuvent intégrer le Koombook78 dans des projets d’éducation afin de rendre accessibles les ressources numériques en ligne et l’apprentissage des NTIC
Description détaillée du partenariat
Le LETP d’Anèho est un établissement accueillant aujourd’hui environ 180 élèves, et qui se positionne comme un établissement pilote de la modernisation de l’enseignement technique au Togo. Il bénéficie à ce titre du concours financier de la coopération Yvelines-Anèho depuis 2010, et de l’accompagnement pédagogique du Lycée Jules Ferry de Versailles. Le présent projet, d’une durée de 2 ans, vise à développer d’une part les capacités des personnels enseignants et administratifs du Lycée d’Anèho à travers des formations et stages proposées par le Lycée Jules Ferry, ainsi qu’un développement des spécialités proposées ; et d’autre part à développer un outil technique informatique dont le but final est de favoriser les jumelages entre établissements scolaires yvelinois et africains, et dont la production serait assurée par le Lycée d’Anèho. Le coût global prévisionnel du projet est 187 980€.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Bibliothèques sans frontières (BSF), Lycée polyvalent Jules Ferry, Lycée d'enseignement technique et professionnel d'Anèho-Glidji
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental des Yvelines, Commune d'Anèho
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires en France sont : quatre élèves du Lycée Jules Ferry de Versailles (niveau Bac Pro et BTS), et deux élèves d’une école de commerce yvelinoise (en cours d’identification). Les bénéficiaires au Togo sont : les 21 enseignants et les 8 personnels administratifs du LETP d’Anèho-Glidji, ainsi que les 30 élèves de 3e année de la section « maintenance informatique ».

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune d'Anèho Togo commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune d'Anèho POURCHET-DAVID Marie-Caroline Assistante technique coop-togo@yvelines.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Yvelines commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 29230 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 29230 2018
Conseil départemental des Yvelines 17960 2017
Conseil départemental des Yvelines 40960 2018
Yvelines coopération internationale et développement (YCID) 34000 2017
Yvelines coopération internationale et développement (YCID) 36600 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013