Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Skopje"

Correspondant coopération décentralisée
Sebastien BOTREAU-BONNETERRE
Courriel : sebastien.botreau-bonneterre[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Isabelle MARCHI-BARBAUX
Courriel : isabelle.marchi-barbaux[at]diplomaite.gouv.fr
Titre
Programme annuel de coopération décentralisée entre les acteurs normands et macédoniens de 2017, mené par la Ville de Colombelles
Année de première signature de la convention
2016
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Gouvernance et démocratie locales

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Ce programme intervient dans un contexte sensible. Au niveau européen, la crise politique, économique et sociale que traverse l’Union européenne a mis un coup d’arrêt temporaire à l’élargissement européen. Par ailleurs, le Sommet Paris – Balkans 2016 a réaffirmé la priorité donnée à la coopération européenne avec cette Région dans un but de stabilité.
La République de Macédoine connait une crise politique importante, mettant en danger sa stabilité et son intégration européenne. Candidate depuis 2007, elle poursuit malgré tout sa préparation à l’intégration européenne et son processus de décentralisation. Elle compte 81 municipalités et la Ville de Skopje. En 2007, le pays débute sa politique de développement régional. 8 Centres de développement régional sont créés pour mettre en œuvre la stratégie de développement régional. Un Conseil a été créé pour faciliter les liens entre les collectivités territoriales et le gouvernement. Dans la 3ème phase de décentralisation (2014–2017), les collectivités territoriales sont encouragées à être plus actives, indépendantes et innovantes dans la mise en place de politiques de développement local, régional et national. Dans ce contexte difficile, ce programme de coopération est une chance de maintenir des liens constructifs avec ce territoire.
La France a mis en œuvre une Réforme territoriale par la Loi de Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe), touchant fortement à la structure des collectivités françaises. Depuis janvier 2016, nombreuses stratégies internationales et de coopérations décentralisées sont en redéfinition par les nouvelles structures et équipes. La Région Normandie, issue de cette réforme, est conduite par une nouvelle équipe politique qui a défini une nouvelle politique européenne et internationale. Elle a ainsi choisi de recentrer son action avec la Macédoine sur la thématique mémorielle et a donc passé relais du « chef de filât» du programme Normandie/Macédoine à Colombelles. D’autres collectivités normandes partenaires connaissent également une restructuration en 2017 et certaines réajustent leur politique internationale.
Maintenir et développer les relations entre la Normandie et la Macédoine, au niveau local, est crucial dans ce contexte difficile. Ces coopérations des autorités locales normandes et macédoniennes développées pendant 10 ans ont construit des savoir-faire essentiels, renforçant les compétences de ces acteurs sur chacun des territoires. La coopération décentralisée permet ainsi aux territoires d’inventer ensemble des nouveaux modes de gouvernance, et par l’échange, de s’ouvrir au monde et de développer un sentiment d’appartenance à l’Union Européenne.
Historique
La coopération entre les territoires normands et macédoniens trouve ses racines en 2006 lorsque le Conseil Régional de Basse-Normandie lance un projet de coopération décentralisée avec l’Etat macédonien sur la question de la décentralisation. En 2007, ils officialisent leur partenariat et débutent alors un premier triennal soutenu par le Ministère des Affaires Etrangères français grâce à une dérogation exceptionnelle permettant à une Région de travailler en lien direct avec un Etat. Depuis, 3 programmes triennaux ont été menés soient plus de 9 ans de coopération.
Le Conseil Régional de Basse-Normandie a impulsé et accompagné la création de coopération décentralisée entre des collectivités bas-normandes et macédoniennes. C’est au total 18 collectivités qui se sont engagées dont 14 étaient actives à la fin du dernier programme (2013/2015). L’implication de ces collectivités fut essentielle pour développer des actions ancrées au niveau local, et répondre aux enjeux que la coopération décentralisée a souhaité atteindre en termes de gouvernance et de démocratie locale. Les thématiques développées par ces collectivités territoriales couvraient des domaines tels que la citoyenneté européenne, l’éducation, l’environnement (déchets), le patrimoine, l’économie (tourisme, agriculture…)...
En janvier 2016, la Réforme territoriale française a provoqué de nombreux changements, dont la fusion des Régions. La Basse et la Haute-Normandie ont fusionné en une seule Région, la Normandie. Les stratégies internationales ont été redéfinies et le nouvel exécutif normand a choisi de concentrer son action en Macédoine sur la question de Paix et de Mémoire du Front d’Orient.
La décision normande de se retirer du chef de filât du programme a été officialisée en 2016. La Ville de Colombelles mène désormais cette coopération en tant que chef de file. Etant données les circonstances et les délais, ce nouveau programme annuel est le signe de l’engagement fort des acteurs normands et macédoniens de poursuivre le travail de mutualisation et de réseau qui existait auparavant.
La période à venir est donc pleine de défis pour le nouveau consortium de partenaires. Il s’agira de construire une nouvelle relation de travail entre eux suite aux changements organisationnels intervenus. Pour cela, la première année connaitra des actions de coordination renforcées, avec des réunions de concertation et des prises de contact afin d’accompagner les acteurs dans la construction de leur projet et de la recherche de co-financement. Par ailleurs, cette coopération restera ouverte à l’entrée de nouveaux partenaires, en particulier, des acteurs situés sur l’ancien territoire de Haute-Normandie.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
- Favoriser la participation active des citoyens et de la société civile dans son ensemble ;
- Sensibiliser au dialogue interculturel et encourager l’émergence d’une citoyenneté européenne ;
- Promouvoir la démocratie, les droits de l’Homme et la Paix
- Privilégier une approche territoriale du développement qui prenne en considération les besoins et les potentiels locaux ;
- Renforcer les compétences des différents acteurs du développement;
- Encourager la cohérence territoriale et le développement équitable et durable par la mise en concertation des différents niveaux de gouvernance et secteurs d’activités ;
- Contribuer au développement économique au niveau local, national et régional par le tourisme de Mémoire de la Première Guerre mondiale
- Contribuer à l’attractivité de la francophonie par l’échange, l’éducation et l’activité économique (tourisme)

Objectifs en France :
- Privilégier une approche territoriale du développement qui prenne en considération les besoins et les potentiels locaux ;
- Encourager la cohérence territoriale et le développement équitable et durable par la mise en concertation des différents niveaux de gouvernance et secteurs d’activités;
- Favoriser la participation active des citoyens et de la société civile dans son ensemble ;
- Renforcer les compétences des différents acteurs du développement territorial et les faire rayonner à l’international ;
- Sensibiliser au dialogue interculturel et au contexte européen ;
- Privilégier les actions de proximité pour impliquer les citoyens au débat public, et encourager l’émergence d’une citoyenneté européenne ;
- Promouvoir la démocratie, la citoyenneté active, les droits de l’Homme et de la paix
Description détaillée du partenariat
Ce nouveau programme annuel de coopération entre les acteurs normands et macédoniens a pour but de maintenir et poursuivre les échanges et les partenariats qui ont été établis pendant les 10 dernières années. Ce programme repose sur l’engagement des acteurs de Normandie et de Macédoine.
Cette année sera consacrée à encourager la poursuite des échanges entre les acteurs normands et macédoniens tout en approfondissant leur mise en réseau afin de mener des actions en cohérence et mutualiser les moyens des différents partenaires. Ils travailleront sur les actions définies en commun, en créant du lien entre ces dernières mettront en œuvre une stratégie pour construire un programme d’action commun sur des sujets partagés tels que la question centrale de la Jeunesse, mais également de la Culture, du Patrimoine, de la Paix etc.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Association européenne pour la démocratie locale
Maître(s) d'ouvrage
Colombelles, Municipalité de Novaci, Conseil régional de Normandie, Fleury-sur-Orne, Ifs (14123), Karpos, Debar, Réseau Horizons Solidaires, Coalition SEGA, Centre macédonien de la photographie, Association des agences de la démocratie locale - Branche de Skopje, Institut d'Histoire Nationale de M
Bénéficiaire(s)
Les premiers bénéficiaires sont ceux qui sont impliqués dans les différentes actions : la population locale en général avec un focus particulier de tous les partenaires sur les jeunes, les élèves et étudiants des deux territoires, les professionnels impliqués au travers des structures et organisations non gouvernementales qui seront les parties prenantes des actions. Les seconds bénéficiaires du projet sont les agents et les élus des collectivités macédoniennes et normandes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Municipalité de Novaci Macédoine commun.ico.loupe.alter
Karpos Macédoine commun.ico.loupe.alter
Debar Macédoine commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Municipalité de Novaci CUKALEVSKA Katerina Chargée de mission katerinacukalevska@gmail.com
Karpos Jankovski Robert Conseiller pour la Coopération internationales des organisations robert.jankovski@karpos.gov.mk
Debar RAMADANI Adelina Agent de développement adelina.ramadani@yahoo.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Colombelles commun.ico.loupe.alter
Ifs commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 141700 2017
Colombelles 89164 2017
Ifs 6760 2017
Collectivités et partenaires étrangers 61350 2017
Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale 2000 2017
Réseau Horizons Solidaires 1800 2017
Maison pour tous Léo Lagrange de Cherbourg 34000 2017




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013