Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Le programme d’adduction d’eau potable a pour but de renforcer l’accès à l’eau potable de la population de la commune de Sangha en vue d’améliorer les conditions sanitaires. Il vise en particulier à mettre en place les infrastructures nécessaires à
Année de première signature de la convention
2004
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
La persistance des maladies hydriques
Au Mali, les maladies hydriques représentent un problème important. Les principales causes de cette persistance des maladies hydriques sont :
•L’absence d’accès à l’eau potable
•La méconnaissance des liens entre les comportements quotidiens et l’apparition de certaines maladies Depuis 2010 et la mise en place des programmes d’adduction d’eau dans le cadre de la coopération décentralisée, les maladies hydriques ont diminuées de 80%, toujours d’après les chiffres du médecin du CSCOM de Sangha.

La rareté de l’eau
Pendant l’hivernage (Juin-Juillet) les marigots se remplissent permettant d’alimenter les cultures et jusqu’en mars-avril. L’eau de surface n’est cependant pas potable. L’eau potable doit être puisée dans les nappes phréatiques parfois à plus de 100mètres de profondeur. D’autre part, entre avril et juin, à la fin de la saison sèche, les nappes phréatiques sont très basses. Il faut donc aller puiser d’autant plus profondément.

Le manque d’équipement adapté
Au niveau communal, les Plans de Développement Économique, Social et Culturel (PDESC) locaux recensent les besoins pour chaque commune. Le dernier PDESC réalisé pour la période 2010-2014 recense, 87 puits, 23 Pompes à motricité humaine et 16 bornes fontaines.
Selon ce document, 17 villages n’avaient pas accès à l’eau potable en 2010 (cf. Annexe 1 : PDESC de Sangha, page 12, répartition par village des infrastructures hydrauliques). Dans ses objectifs globaux, la commune de Sangha se fixe notamment pour but d’ «Assurer la couverture des besoins des populations en eau potable». La solution choisie pour les projets d’adduction d’eau menée depuis 2011 est celle ?es Adductions d’Eau Simplifiée (AES) avec pompage solaire . Les projets ont permis d’assurer la mise en place de 8 AES en 3 phase différentes.

Le besoin de renforcement des capacités d’organisation locales
Au Mali, les directives de la direction nationale de l’eau et de l’assainissement demandent la mise en place d’associations des usagers de l’eau pour chaque nouveau forage créé. Cependant, la mise en place de ses associations ne s’accompagne pas toujours d’un appui organisationnel, ce qui pose parfois problème car les compétences nécessaires à la gestion des infrastructures notamment comptabilité ou sur les points techniques ne sont pas toujours présentes chez les membres des AUEP.
Historique
La ville d’Allonnes est partenaire de la commune de Sangha depuis 2004 et a signé, le 14 mai 2004, une convention de partenariat avec cette dernière. Les axes sur lesquels se basaient alors cette coopération étaient la sécurité alimentaire, l’hydraulique et la réhabilitation du barrage Marcel Griaule. Entre 2004 et 2009, la coopération décentralisée a essentiellement permis de créer des échanges entre les deux populations, de donner des fournitures scolaires et des équipements d’urgence et d’effectuer les travaux de réhabilitation du barrage Marcel Griaule, qui ont eu lieu en 2007 et 2008. En 2008, la ville d’Allonnes a organisé en France une table ronde des acteurs français intervenant à Sangha afin de faciliter la synergie entre les associations souhaitant participer au développement économique, social et culturel de la commune. À cette occasion, la ville d’Allonnes a rencontré l’association ADESAF, dont l’objectif était de mettre en œuvre à Sangha un projet global de développement. Pour concrétiser l’un des axes du partenariat de la ville d’Allonnes avec la commune de Sangha, cette dernière et l’ADESAF ont souhaité associer l’association ACAD, qui avait déjà une expérience de coopération au Mali dans le domaine de l’eau potable. En décembre 2009, la commune de Sangha et la ville d’Allonnes ont organisé au Mali un forum réunissant les acteurs maliens et français et dont l’un des thèmes était l’accès à l’eau potable des populations de Sangha. Depuis 2010, conformément à l’une des priorités émises lors du forum de 2009, la ville d’Allonnes et la commune de Sangha ont porté, avec leurs partenaires opérationnels, un projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable sur la commune. Bien que la situation actuelle du Mali ait ralenti les actions menées dans le cadre de la coopération décentralisée, elle n’a pas entravé la volonté des deux villes de maintenir et d’optimiser leurs relations vieilles de près de treize années. Aussi, en janvier 2017, le bureau puis le conseil municipal d’Allonnes ont entériné la décision, votée à l’unanimité par le conseil municipal de Sangha le 12 mars 2016, de mener à bien le présent projet.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Améliorer les conditions de santé des populations de Sangha par la mise en place d’une stratégie de sensibilisation à l’hygiène de l’eau
Renforcer la gouvernance et l’autonomie de la commune et des bénéficiaires dans la gestion du service de l’eau à travers la création et la formation des Associations des Usagers de l’Eau et l’appui à la mise en place d’un service public de l’eau

Objectifs en France :
Faire vivre le partenariat (validé par une convention de coopération) entre la commune d’Allonnes et celle de Sangha dans le respect des préoccupations des populations et des institutions.
Description détaillée du partenariat
Le projet comprend le raccordement de trois villages de la commune de Sangha à des forages existant et alimentant, par l’installation d’une pompe solaire, un réservoir situé à une altitude supérieure aux habitations et alimentant plusieurs bornes fontaines dans le village. Le projet vise également à mettre en place un accompagnement social qui permettra d’organiser la gestion collective de l’eau dans les villages concernés par les adductions d’eau. De plus, le projet permettra de réaliser les études nécessaires à la mise en place d’un service public de l’eau dans la commune de Sangha. Enfin, le projet a pour objectif de sensibiliser la population française, et en particulier les habitants et élèves de la commune d’Allonnes, aux thématiques de solidarité internationale afin de favoriser l’engagement citoyen.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ADESAF, ACAD, Léo Lagrange Solidarité Mali, Bureau d’Études Hydrauliques, Via Sahel Quercy Périgord
Maître(s) d'ouvrage
Allonnes, Sangha
Bénéficiaire(s)
À Sangha, ce sont les 2 226 habitants des villages de Barrou (535 habitants), Banani (982 habitants) et Sobanou (709 habitants) qui bénéficieront du projet. En France, 100 élèves des écoles, collèges et lycée d’Allonnes, les élus locaux d’Allonnes et, plus généralement, les 11 442 habitants de la commune bénéficieront des actions de sensibilisation à la solidarité internationale et au développement.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Sangha Mali Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Sangha Inogo Dolo Ali Maire doloboury@hotmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Allonnes Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 14400 2017
Allonnes 14400 14400 2017
Collectivités et partenaires étrangers 3000 2017
ADESAF 500 2017
Via Sahel Quercy Périgord 15000 2017
Agence de l'Eau Loire Bretagne 93000 2017
Le Mans Métropole 3900 2017
SIDERM 4000 2017




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013