Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
"projet d'appui à la formation des acteurs locaux du Cercle de Niafunké"
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Le Cercle de Niafunké se trouve au nord-est du Mali, dans la région de Tombouctou, à 800 km de Bamako. Cette zone du Sahel malien traversée par le fleuve Niger est fortement déshéritée (désertification grandissante et inquiétante pour l’avenir de la région, faiblesse des infrastructures techniques et des moyens de communication, santé précaire et malnutrition, déficit scolaire).
Les habitants du Cercle de Niafunké sont regroupés dans des villages le long du fleuve et autour d’anciens lacs souvent asséchés pendant une longue partie de l’année.

Plus de la moitié de la population rurale active sont des femmes. Elles effectuent tous les travaux domestiques. Elles ont la principale responsabilité des soins et de l’éducation des enfants. En plus des champs des familles, elles exploitent leurs propres parcelles. Elles s’occupent des activités de transformation des céréales, des produits de cueillette, d’élevage et de pêche. Ainsi, elles assument 70 à 80 % de la production alimentaire. Pourtant, le travail de la femme, en dépit de sa valeur économique et sociale indéniable est considéré comme un appoint à celui de l’homme.

Un autre aspect important du contexte économique est à prendre en compte : très peu de produits de construction sont d’origine malienne, donc importés dans la capitale. La majorité des entreprises et produits transformés viennent de Bamako et cette évolution profite peu aux populations locales malgré un réel marché avec le développement des structures publiques (mairies, écoles, centres de santé…).

Les élus sont donc très «demandeurs» de développement de structures de qualité qui permettent de fixer sur place les populations, jeunes diplômés ou en demande de formation, de créer de l’activité et d’acheter à meilleur prix.

Ils ont ainsi validé la mise en place de l’atelier bois-métal et du magasin de pièces détachées dans la zone artisanale de Niafunké qui ont permis de créer les conditions d’une dynamique économique.
Dédoué TRAORE, député de Niafunké, lors d’une visite dans l’Allier en mai 2016, a évoqué les problèmes liés au monde agricole et en particulier l’approvisionnement en pièces détachées pour les motos pompes. Ce constat conforte la pertinence de la création du magasin de pièces détachées par l’association Réflexe de Brousse, membres du Comité de Jumelage Allier Niafunké. Il complète la remise en fonctionnement de l’atelier bois-métal de la zone artisanale de Niafunké.
Ce projet global d’appui à la formation des acteurs locaux du Cercle permettra de consolider cette reprise économique en favorisant notamment un accès plus large des femmes et des jeunes à des activités génératrices de revenus pérennes.
Historique
En 1987, Jean-Paul Briseul, originaire de Vichy, conseiller de l’ambassade de France à Bamako tisse des liens avec Younoussi Touré, haut fonctionnaire Malien originaire du cercle de Niafunké. De retour en France, il mobilise les élus de l’Allier. En 1988, l’assemblée départementale valide le principe de cette coopération à l’unanimité. Une première convention de partenariat est signée en 1989.
Le Comité de Jumelage Allier Niafunké est créé pour mettre en œuvre les actions de développement que lui délègue le Conseil Départemental.
1989-2017 : 28 ans d’échanges solides et soutenus ont permis d’ancrer durablement la coopération entre le Département de l’Allier et le Cercle de Niafunké.
Cette période a été marquée par l’avènement de la décentralisation au Mali. 8 communes ont été créées dans le Cercle de Niafunké en septembre 1999 : SOBOUNDOU, LERE, DIANKE, SOUMPI, BANIKANE, FITTOUGA, N’GORKOU, KOUMEIRA avec lesquelles le Conseil Départemental, des communes et intercommunalités de l’Allier ont mené des actions d’appui à la décentralisation.
A la demande des autorités locales, plusieurs actions de formation ont été conduites avec succès au Mali et en France : en 2002, 2003, 2005, 2007 et 2009, impliquant les structures référentes (Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l’Allier, DNCT de Bamako).
En signant une nouvelle charte de partenariat le 24 mars 2009, les élus de l’Allier et de Niafunké ont décidé de renforcer la cohérence de leurs actions dans le domaine du développement local durable avec des objectifs prioritaires :
- éducation, prévention santé et hydraulique,
-appui aux activités génératrices de revenus et aux groupes vulnérables (femmes/enfants),
-appui à la formation initiale, continue et professionnelle,
-appui au développement et à la qualification des ressources humaines du cercle.
Les dernières missions sur le Cercle ont été effectuées en 2010 mais l’aide, recentrée sur les actions d’urgence, s’est poursuivie pendant la guerre grâce aux relais maliens fiables et efficaces.
Dès la sortie de crise, des actions privilégiées ont été mises en place pour permettre la reprise économique du Cercle (réactivation de l’atelier bois-métal et du magasin de pièces détachées). Elles ramènent au socle fondateur de la convention-cadre de coopération décentralisée «de porter une attention particulière à la cohérence de leurs expériences dans le domaine du développement local durable dans l’intérêt mutuel de leurs populations et dans les domaines qui relèvent de leurs compétences tout en renforçant les échanges d’expériences et de savoir-faire entre les deux collectivités».
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Depuis l’avènement de la décentralisation au Mali, les communautés, avec l’appui des partenaires techniques, financiers et institutionnels, ont déployé des efforts importants pour jeter les bases d’un développement durable de leur localité. Les citoyens partagent dorénavant avec l’Etat et les collectivités territoriales les responsabilités du développement de leur territoire.

Les politiques de développement ne partiront plus exclusivement d’en haut pour redescendre vers la base. Elles seront d’abord et avant tout conçues par la base. Il s’agit, avec ce projet de favoriser les conditions de cette appropriation du développement qui contribuera à la consolidation d’une paix et d’une réconciliation durable des territoires du Cercle fragilisés par la guerre.

Objectifs en France :
La mise en place de ce projet global aura un impact important sur l’activité de l’association et de la coopération Allier Niafunké en ouvrant des « horizons nouveaux » vers une coopération plus près des réalités et plus « productive ».
Il s’agit également de redonner une visibilité et un rayonnement de cette coopération sur le département de l’Allier par le relais des associations, collectivités et membres du Comité de Jumelage Allier Niafunké présents sur l’ensemble du territoire départemental. Ces structures, remobilisées par un projet durable et innovant pourront à leur tour fédérer de nouvelles compétences locales.
Ce projet participe à la valorisation du territoire départemental à l’international, à la sensibilisation des citoyens à la solidarité internationale, à la lutte contre les préjugés.
Description détaillée du partenariat
Ce projet global d’appui à la formation des acteurs locaux du Cercle de Niafunké est centré sur la ville de Niafunké mais touche l’ensemble du Cercle sur un panel de populations varié à travers 6 axes de formation :
-Axe 1 : création d’un centre de formation mobile.
-Axe 2 : formation de formateurs et sensibilisation des femmes en agro écologie.
-Axe 3 : formation des techniciens de l’atelier bois-métal à la fabrication/entretien/logistique de fontaines à eau à filtre à sable «bio filtre».
-Axe 4 : formation des Groupements Féminins du Cercle de Niafunké à la production de savon
-Axe 5 : formation en prothèse-dentaire

Il s’inscrit dans la continuité d’une longue expérience de partenariat depuis 1989 et renforce la reprise des actions d’appui au développement du Cercle depuis la sortie de crise au Nord Mali particulièrement en faveur des populations fragilisées par la guerre.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Entreprise SAS ABP, Entreprise METAL UVER, Lycée Jean Monnet, Syndicat Mixte des Eaux de l'Allier
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de l'Allier, Conseil de Cercle de Niafunké, Commune de Soboundou, Commune de Soumpi, Commune de Fittouga, Commune de Banikane, Commune de Koumeira, Comité de Jumelage Allier Niafunké, Association Réflexe de Brousse, Bureau Départemental de la Qualité de l'Eau, Comité de Jumela
Bénéficiaire(s)
Dans le Cercle de Niafunké : les femmes et les jeunes pour les axes 1-2-4 et plus largement l’ensemble des populations qui bénéficieront de nouvelles compétences, savoir-faire et connaissances. Les techniciens et artisans formés. Dans le département de l’Allier : les techniciens des entreprises partenaires. Les associations et collectivités membres du Comité de Jumelage Allier Niafunké.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil de Cercle de Niafunké Mali Icone d'une loupe
Commune de Soboundou Mali Icone d'une loupe
Commune de Soumpi Mali Icone d'une loupe
Commune de Fittouga Mali Icone d'une loupe
Commune de Banikane Mali Icone d'une loupe
Commune de Koumeira Mali Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil de Cercle de Niafunké TRAORE Dédéou Député de Niafunké dedeou73@gmail.com
Commune de Soboundou BAH Samaba Maire
Commune de Soumpi AG AHMED Mohamed Maire
Commune de Fittouga COULIBALY Salif Maire
Commune de Banikane TOURE Sadou Maire
Commune de Koumeira KALOSSI Amadou Oumar Maire

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Allier Icone d'une loupe
Chappes Icone d'une loupe
Tronget Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 22486 2017
Conseil départemental de l'Allier 17083 2500 2017
Chappes 172 2017
Tronget 174 2017
Collectivités et partenaires étrangers 2040 2017
Comité de Jumelage Allier Niafunké 40144 2017
Syndicat Mixte des Eaux de l'Allier 2500 2017




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013