Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "AMBASSADE DE FRANCE A TUNIS"

Correspondant coopération décentralisée
Pierre-Yves SONALET
Courriel : pierre-yves.sonalet[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Valéry FRELAND
Courriel : valery.freland[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Dunkerque-Bizerte, des territoires durables. Engagées dans une coopération décentralisée depuis 2007, la Ville de Bizerte et la Communauté urbaine de Dunkerque se sont entendues pour explorer les moyens de coopérer sur les questions liées à la co
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Déchets

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
La collecte et le traitement des déchets constituent des enjeux majeurs du développement territorial en Tunisie notamment dans le contexte Postrévolutionnaire. L’instabilité politique et les difficultés structurelles associées à la crise économique consécutive aux événements de violences enregistrées dans le pays ont mis à mal l’économie du pays et entrainé l’effondrement des finances publiques.

La fracture liée au soulèvement récent de la population est visible sur le plan national mais aussi au niveau local. Les représentants des institutions publiques sont encore associés dans l’esprit des citoyens aux dérives des systèmes politiques précédents, générant un climat de défiance vis-à-vis des autorités et par voie de conséquence rend difficile la mise en œuvre de politiques publiques. La fragilisation des institutions publiques a donc très largement affecté l’autorité municipale de sorte qu’elle éprouve des difficultés à instituer des cadres et des règles notamment en ce qui concerne la question des déchets. Or il n’est pas rare de rencontrer en milieu urbain des zones de dépôts sauvages et d’enregistrer des comportements d’incivilité difficiles à corriger. Le littoral de la ville de Bizerte présente en effet des zones où les déchets ménagers des riverains s’accumulent et entrainent donc une multitude de nuisances de toutes sortes y compris sur le plan sanitaire avec la prolifération de rongeurs. Par ailleurs, la présence de ces déchets sur la voie publique ruine les efforts de la municipalité pour assurer un cadre de vie propre et agréable aux habitants et aux touristes de passage. Les investissements réalisés notamment pour la sauvegarde de la Médina et l’attention portée à l’esthétique du petit port de pêche souffrent en effet de la récurrence de ces dépôts pour le moins disgracieux.

Les collectivités tunisiennes sont par ailleurs aujourd’hui dans une situation financière leur interdisant des investissements pourtant nécessaires. Pour collecter les déchets ménagers, la Ville de Bizerte dispose par exemple de trois véhicules de collecte vieillissants pour une population de 220 000 habitants. A titre de comparaison, la Communauté Urbaine de Dunkerque dispose pour sa collecte en porte à porte de 44 véhicules de collecte « classiques » et de 9 véhicules spécifiques pour les PAVs pour une population sensiblement équivalente. Ce manque de moyens conduit inévitablement la Ville de Bizerte à expérimenter des méthodes de collecte alternative mobilisant moins de ressources notamment en réduisant le territoire de la collecte quotidienne et en ajustant au mieux le rythme des collectes à la disponibilité des matériels roulants.
Historique
Cela fait de nombreuses années déjà que la Ville de Bizerte s’échine à trouver des solutions à ses difficultés de collecte et de traitement de ses déchets. Or ces questions sont devenues de plus en plus prégnantes dans les politiques municipales sans pour autant être durablement traitées. La coopération instituée entre la Communauté Urbaine de Dunkerque et la Ville de Bizerte s’est nouée en 2007 à l’occasion d’un projet réunissant Dunkerque à la ville algérienne d’Annaba auquel s’est jointe la ville de Bizerte qui était à l’époque jumelle d’Annaba et le demeure encore aujourd’hui.

Cette coopération triangulaire a porté sur la thématique de l’urbanisme et notamment de la protection du Patrimoine. Des ateliers réunissant des professionnels des trois collectivités (architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs …) se sont déroulés dans chacun des trois territoires pendant trois ans. La somme des acquis techniques a constitué pour les participants la principale plus-value du projet. Elle a entrainé une meilleure connaissance des territoires et de leurs spécificités. Cette coopération s’est ensuite orientée sur les questions de développement durable en s’inscrivant dans la préparation de la tenue à Paris de la COP21.

La Communauté Urbaine et la Ville de Bizerte ont souhaité en effet contribuer à la mise en œuvre d’un projet de coopération mettant en exergue les solutions éprouvées sur les territoires pour contrer les effets du réchauffement climatique. Ce projet intitulé « Climed » a notamment permit de renforcer la volonté des deux territoires de coopérer davantage sur les questions ayant trait à la « ville de demain » et à ses exigences en terme de développement durable. Ce projet de coopération autour de l’environnement comportait, par ailleurs, une dimension jeunesse importante avec l’organisation d’échanges de services civiques qui débuteront au 1er septembre 2017 et l’organisation d’un chantier de jeunes sur l’environnement qui débutera le 15 octobre 2017 C’est dans le prolongement de ces actions, que le projet de coopération sur les déchets est apparu.

S’appuyant sur une expérience certaine de la Communauté Urbaine de Dunkerque en matière de collecte et de valorisation des déchets, notamment dans sa dimension de collecte, la Ville de Bizerte a souhaité naturellement bénéficier des acquis et des savoirs faires de la collectivité française. Pour appuyer et développer son projet, Bizerte s’est par ailleurs assurée du savoir-faire allemand de notre ville allemande jumelle commune qui en complément de notre action, réalisera un centre de traitement des déchets organiques à Bizerte.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le système de collecte proposé souhaite offrir une collecte plus propre, plus écologique, plus esthétique et vise principalement l’élimination de la fouille anarchique (secteur informel de la fouille du plastique), des animaux (principalement les bovins) cherchant de la nourriture aux alentours et dans les conteneurs collectifs actuels. Il permettra aussi d’augmenter l’efficacité opérationnelle par la réduction des déplacements véhiculaires, les conteneurs proposés ne sont pas vidés tous les jours. Enfin, ce système devrait permettre à la Ville de Bizerte de réduire le déficit des moyens humains, les véhicules destinés aux vidages des conteneurs sont utilisés par une seule personne.

Objectifs en France :
La Coopération avec Bizerte dans le domaine des déchets constitue une première qui structurera l’avenir de notre coopération. Partageant une façade maritime et un écosystème marin en profonde transformation, les deux territoires ont à cœur d’échanger plus fondamentalement sur les questions environnementales. Cet engagement permettra à la CUD d’améliorer ses capacités d’expertise dans ce domaine, d’anticiper les solutions de demain et d’internationaliser ses capacités d’intervention en matière de politiques publiques dédiées à l’environnement.
Description détaillée du partenariat
Le projet « Dunkerque-Bizerte, des territoires durables » vise à accompagner la Ville de Bizerte dans la mise en œuvre d’un projet d’amélioration du niveau de propreté et de la qualité de l’environnement. Bizerte se propose, parmi les systèmes de collecte courants (porte à porte, conteneurs à roues collectifs) de promouvoir un système de collecte en apport volontaire avec des conteneurs enterrés.
Grace à un réseau de PAVs (Points d’Apports Volontaires) disséminés dans les artères littorales de Bizerte, la ville souhaite enrayer le phénomène de dépôts sauvages dans l’optique d’améliorer le cadre de vie des habitants et rendre le littoral plus attractif. La pose de PAVs par enfouissement s’accompagnera d’une démarche de tri permettant la valorisation des déchets organiques selon la méthode du compostage. Des actions de sensibilisation et d’information du grand public seront organisées.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de Bizerte
Maître(s) d'ouvrage
Dunkerque Grand Littoral Communauté urbaine, Ville de Dunkerque
Bénéficiaire(s)
Les techniciens de la Ville de Bizerte bénéficieront de l’appui de la CUD pour la mise en œuvre du projet de déploiement de PAVs. Ils se formeront aux techniques de gestion du dispositif grâce aux ateliers qui leur seront proposés. Les associations citoyennes impliquées dans le projet seront familiarisées avec les techniques de sensibilisation aux questions du tri. Les riverains des artères centrales retenues pour accueillir les PAVs bénéficieront d’une amélioration de leur cadre de vie.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville de Bizerte Tunisie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ville de Bizerte BOUSBIH Lotfi Directeur du Service des déchets. lotfi.bousbih@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Dunkerque Grand Littoral Communauté urbaine commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 16032 2017
Dunkerque Grand Littoral Communauté urbaine 6731 5703 2017
Collectivités et partenaires étrangers 2000 2017




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013