Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui à l’Entente interdépartementale de Ziguinchor en vue de soutenir le développement économique durable et l’attractivité du territoire, à travers la mise en œuvre d’une stratégie de gestion environnementale et de marketing territorial
Année de première signature de la convention
2015
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
Située au Sud du Sénégal, entre la Gambie et la Guinée-Bissau, la Casamance regroupe trois sous-zones géographiques. Le projet concerne la basse Casamance (ex-région de Ziguinchor) qui compte 550 000 habitants. Le tissu économique local repose sur le tourisme et l’agriculture, secteurs largement touchés par les troubles des années 2000. La situation est aujourd’hui apaisée et les acteurs locaux engagés dans la relance de l’économie locale. Le développement reste toutefois faible et le taux de pauvreté supérieur à la moyenne nationale.
En 2014, l’Acte III de la décentralisation a supprimé l’échelon régional et créé les collectivités départementales. Le territoire de l’ex-région de Ziguinchor est depuis lors couvert par trois départements : Ziguinchor, Oussouye et Bignona, qui se sont engagés en 2015, avec l’appui de la Région Grand Est, de l’Ircod et des deux États, dans la mise en place d’une Entente interdépartementale mutualisant leurs efforts en faveur du développement intégré de la région.
Les partenaires ont pérennisé l’office de tourisme de Casamance initié en 2009 par le Conseil régional de Ziguinchor, à travers une refonte de la gouvernance de la structure et des engagements financiers qui ont permis de mobiliser d’autres collectivités de Casamance.
Le principal enjeu réside à présent dans le renforcement de l’attractivité de la zone via une stratégie de développement misant sur la relance de l’économie locale et de l’emploi. La Casamance bénéficie aujourd’hui d’un contexte favorable grâce aux facilités proposées par l’État afin de renforcer les investissements. En outre, l’évolution positive de l’information sécuritaire des autorités françaises ouvre de nouvelles possibilités de développement.
Dans ce contexte, les collectivités partenaires ont réalisé un diagnostic des filières économiques et élaboré un plan stratégique ciblant des secteurs moteurs du développement local et des filières génératrices d’emploi et de revenus en milieu rural. L’Entente vise à soutenir l’économie à travers une approche de marketing territorial associant les opérateurs économiques locaux dans une démarche de qualité en renforçant l’attractivité de la Casamance.
La Casamance, poumon vert du Sénégal, se caractérise à la fois par sa richesse naturelle et ses ressources fragiles, en particulier les zones forestières et de mangrove. Les partenaires intègrent les préoccupations environnementales dans leur stratégie et priorisent des approches écologiques en matière de gestion des eaux usées et d’énergie. Une action ciblée sur ces questions est menée en partenariat avec des opérateurs spécialisés du territoire Grand Est.
Historique
Le partenariat entre la Région Grand Est et les trois départements de basse Casamance (le chef de file étant le département d’Oussouye) constitue le nouveau cadre institutionnel d’une coopération née en 1996 entre la Région Alsace, le Conseil régional de Ziguinchor et l’Ircod priorisant le développement économique local.
De 2010 à 2016, le partenariat s’est centré sur l’accompagnement de la mise en place d’une stratégie de développement touristique en Casamance, avec l’appui financier du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international. Ce volet d’intervention a permis de professionnaliser les acteurs du tourisme en Casamance et de renforcer la visibilité de la destination, tout en accompagnant la structuration d’un office de tourisme régional unique au Sénégal. L’action menée a largement contribué à la relance du secteur touristique en Casamance. Aujourd’hui l’évolution positive des contraintes sécuritaires établies par les autorités françaises permet d’envisager de nouveaux développements sur cette thématique centrale du partenariat notamment via un dispositif de contrat de destination.
La coopération a été fortement impactée par les réformes menées en France et au Sénégal en 2014-2015. Suite à la disparition du Conseil régional de Ziguinchor, la Région Alsace a dans un premier temps poursuivi les échanges avec les nouvelles collectivités départementales de basse Casamance, à travers la mise en œuvre d’un programme annuel soutenu par le fonds franco-sénégalais visant à accompagner la mise en place d’une Entente interdépartementale, pilote au Sénégal. Ce projet, en cours de finalisation, a permis aux départements de définir une stratégie de développement économique tout en structurant leur coopération interdépartementale. Le partenariat, encadré par une convention signée en 2015, a été repris dès 2016 par la Région Grand Est, constituant la première coopération des ex-régions à élargir ainsi son assise territoriale.
L’accueil d’une délégation institutionnelle de basse Casamance par la Région Grand Est fin 2016 a permis aux nouveaux exécutifs de définir les perspectives de leur coopération.
Depuis 2014, les actions menées dans le cadre de ce partenariat sont coordonnées et accompagnées au Sénégal par un volontaire de solidarité internationale mobilisé en partenariat avec l’Ircod et le Cefode, et mutualisé avec la coopération Bennwihr / Nguéniène également soutenue par le fonds franco-sénégalais.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
À long terme le projet vise à enclencher une relance de l’économie locale sur la base d’une démarche qualité mobilisant les opérateurs autour d’une « marque » qui permettra de promouvoir la région et d’y attirer investisseurs et partenaires. Cette relance économique, appuyée sur des filières prioritaires et expérimentations écologiques, permettra de faire de la Casamance une région pionnière au Sénégal en matière de développement durable intégré. Le projet contribuera à renforcer les capacités des collectivités et à structurer leur Entente de manière à en renforcer l’autonomie et à en faire une base d’appui pour un futur pôle régional de Casamance. Enfin, la concertation multi-partenariale et notamment le dialogue entre collectivités, société civile et opérateurs économiques autour d’objectifs partagés contribuera à une amélioration de la gouvernance participative locale.

Objectifs en France :
À long terme, le projet vise à renforcer le dialogue multi-partenarial et la promotion des synergies en matière de coopération, qu’elle soit décentralisée, économique ou associative. Les partenaires cherchent à établir sur le territoire Grand Est un réseau d’acteurs investis au Sénégal et notamment en Casamance, afin de maximiser les actions menées et d’en démultiplier les résultats. La mobilisation structurée d’opérateurs du secteur privé et l’appui à la mise en place d’une stratégie d’attractivité en Casamance permettront à terme d’encourager et de faciliter des partenariats économiques, en particulier sur des secteurs de niche liés à l’économie verte, avec des retombées escomptées en matière d’emploi dans les deux pays.
Description détaillée du partenariat
Bâtissant sur les acquis d’un partenariat de coopération décentralisée de quinze ans, la basse Casamance et le Grand Est, appuyés par l’Ircod, engagent une action visant à consolider les capacités de maîtrise d’ouvrage des collectivités départementales et de leur Entente, dans un contexte d’évolutions institutionnelles majeures des collectivités en France et au Sénégal. Le projet vise à renforcer la structuration de ce dispositif interdépartemental pilote autour des priorités économiques et de développement durable, en mobilisant des expertises d’excellence du Grand Est. Une démarche de marketing territorial appuyée sur une filière touristique professionnalisée et sur l’amorce d’une dynamique d’économie verte permettra de renforcer l’attractivité de la Casamance et d’y soutenir un développement économique inclusif et durable, tout en contribuant aux objectifs de l’Agenda 2030.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Institut régional de coopération-développement (Ircod Alsace)
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional du Grand Est, Conseil départemental d’Oussouye, Conseil départemental de Bignona, Conseil départemental de Ziguinchor
Bénéficiaire(s)
Sénégal : élus et cadres administratifs des Conseils départementaux Ziguinchor, Bignona et Oussouye et de l’Entente, acteurs socio-économiques et société civile, populations locales (en ciblant jeunes et femmes), personnel et administrateurs de l’office de tourisme de Casamance, jeunes professionnels (stagiaires). France : élus et cadres administratifs Région Grand Est, acteurs socio-économiques, organisations de la diaspora sénégalaise, jeunes professionnels (volontaires et stagiaires).

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil départemental de Bignona Sénégal Icone d'une loupe
Conseil départemental d’Oussouye Sénégal Icone d'une loupe
Conseil départemental de Ziguinchor Sénégal Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil départemental d’Oussouye SALL Souleymane Secrétaire général majosie@hotmail.com
Conseil départemental de Bignona BADJI Mamadou Secrétaire général modoubadji@yahoo.fr
Conseil départemental de Ziguinchor GASSAMA Kadialy Secrétaire général kadialy.gassama@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est Icone d'une loupe



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 10000 2017
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 10000 2018
Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 10000 2019
Conseil régional du Grand Est 15000 600 600 2017
Conseil régional du Grand Est 15000 600 600 2018
Conseil régional du Grand Est 0 600 600 2019
Collectivités et partenaires étrangers 3333 2017
Collectivités et partenaires étrangers 3333 2018
Collectivités et partenaires étrangers 3333 2019




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international 2013