Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme de formation d’animateurs spécialisés et d’appui institutionnel pour un développement territorial durable et participatif
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
La commune de Bobo-Dioulasso qui couvre une superficie de 160 000 ha est située à l’Ouest du Burkina Faso. Seconde ville du pays, elle a une population estimée à 850000 habitants (INSD, 2012) avec un taux d’accroissement de 40,6% sur les dix dernières années en milieu urbain.
Dans le cadre de la décentralisation, l’Etat a adopté en décembre 2004 le code général des collectivités territoriales qui a déterminé les compétences à transférer aux collectivités territoriales. En effet, les collectivités territoriales du Burkina ont bénéficié de certaines compétences en matière des sports, des loisirs, de la culture et du tourisme. Ce transfert confère aux collectivités territoriales de nouvelles missions en vue de satisfaire les populations tout en mettant à leur disposition des infrastructures, des équipements, des services, des lieux de pratiques d’activités de toute nature.
Au, Burkina Faso, à l’heure où les défis du développement sont au centre des préoccupations, la question de la formation et de l’employabilité des jeunes constitue un frein au développement et à l’épanouissement de la jeunesse. Sur une population estimée à 16 millions d'habitants, les jeunes de 16 à 35 ans représentent 61% de la population active burkinabè ; quant à ceux de 16 à 24 ans, ils représentent 32% de la population en âge de travailler. Le principal problème auquel ces jeunes sont confrontés sur le marché du travail est leur manque de compétences ou l’inadaptation de ces compétences aux besoins du marché du travail.
C’est dans ce contexte que le conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso a décidé d’accorder une attention particulière à la formation des jeunes et à l’animation des activités de jeunesse. Cette préoccupation de la commune de Bobo-Dioulasso a été prise en compte par le Département de la Gironde dans la cadre de deux accords triennaux de coopération (période 2010-2016). Cette fructueuse coopération a été très bénéfique pour les jeunes de la commune de Bobo-Dioulasso qui ont pu bénéficier des formations dans le domaine de l’animation socioéducative qui a impliqué l’association VALT33 de la Gironde et le Collectif des associations et mouvements de jeunesse du Houet.
Aussi, la commune de Bobo-Dioulasso ambitionne de poursuivre le renforcement de capacités socioéducatives des animateurs par des formations de spécialisation, ce qui permettra à ce public, en quête d’emploi stable, d’obtenir une qualification et une activité rémunérée. Parallèlement les agents de la Gironde valoriseront leur expertise auprès des jeunes Burkinabé.
Historique
La coopération entre la Gironde en France et la Province du Houët est née il y a 24 ans. Cet accord a été renouvelé en 1997, 2000,2005 et 2010. Fondée autour de « l’aide aux pays sous- développés et d’actions humanitaires», cette coopération a évolué vers la solidarité, « devenue le moteur clé de l’évolution des conditions d’existence des hommes et femmes de notre planète».
En 2010, de nouveaux accords de coopération ont été adoptés avec 3 communes. Il s’agit de la ville de Bobo-Dioulasso et des communes de Koundougou, où le Département a construit un Centre de santé au début des années 2000, et de Karankasso-Sambla où le Département a entrepris une action dans le domaine de l’eau, localisée dans le village de Souroukoudingan.
Le projet de formation des animateurs à Bobo-Dioulasso est né en 2007. Cette idée fait suite à la rencontre entre l’Espace Rencontre Jeunesse de Dafra (ERJ) et l’association Valt 33. De cette rencontre nait l’idée d’adapter la formation BAFA aux leaders d’association de jeunesse de Bobo-Dioulasso. L’idée a été murie et clarifiée par l’association VALT33, l’ERJ et le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunesse du Houet (CAMJH) grâce à des échanges, des séances de préparation et la recherche de réponses à des questionnements.
C’est ainsi qu’un programme de formation des animateurs a été initié par le CAMJH et VALT33 et soutenu par la Gironde, la Commune de Bobo-Dioulasso, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports d’Aquitaine et le Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi du Burkina.
Les actions de formations menées au Burkina et en Gironde concernent:
- 16 animateurs diplôme français du BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) ;
- 27 animateurs diplôme burkinabé d’animation le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Animateurs (financement par la Gironde et FAFPA au Burkina) ;
- 20 animateurs sportifs ; Formation de 9 formateurs BAFA/CAFA.
Le conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso en sa session du 27 juillet 2012 a autorisé la création d’un Centre de Formation aux Métiers de l’Animation (CFMA).
Concernant le volet de formation des élus et des acteurs locaux de la commune de Bobo-Dioulasso, une première session de formation a eu lieu en décembre 2016 lors de la mission à Bobo de la délégation de la Gironde. Animée par le bureau Inter-Action spécialisé en développement durable, cette formation s’est développée sur 3 jours et elle a concerné 56 participants dont de nombreux animateurs, mais également quelques élus, des fonctionnaires (enseignants en particulier) et des responsables associatifs.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Au plan de la vision politique, le projet s’inscrit aussi bien dans le Plan National de Développement Economique et Social du Burkina-Faso (PNDES) 2016-2020 que dans le Plan de Développement Communal de Bobo-Dioulasso (PDC 2017-2021, qui est en cours de révision). Au titre du PNDES, ce projet contribuera à l’atteinte de l’Axe 2 « Développer le capital humain » à travers l’Objectif Stratégique 2.4 « Promouvoir l'emploi décent et la protection sociale pour tous, particulièrement pour les jeunes et les femmes ».Le but est de Professionnaliser le métier de l’animation et de résoudre la question de l’employabilité des jeunes dans la Commune de Bobo-Dioulasso et ailleurs au Burkina-Faso via le CFMA

Objectifs en France :
Les animateurs formés pourront être embauchés pour participer à l’encadrement d’un séjour en France proposé par Valt 33 pour les enfants des agents du Département via le Comité des œuvres sociales. Cette action pourrait être reproduite sur un séjour au Burkina en fonction du succès de la première opération.
Description détaillée du partenariat
La formation des animateurs spécialisés vise à les qualifier pour mieux ajuster leurs d’interventions à la spécificité des publics et de l’environnement institutionnel pour concevoir et soutenir des projets d’animation sociale. Il vise à résoudre la question de l’employabilité des jeunes dans la commune (thème de l’art, patrimoine et développement touristique responsable). Il s’appuie sur les activités initiées par la coopération entre Bobo et la Gironde. La formation des élus concerne les conseillers municipaux de Bobo-Dioulasso, et les élus du Conseil Régional des Hauts-Bassins et également les acteurs et cadres locaux qui ont déjà suivi une formation organisée par la Gironde à Bobo sur le thème du DD en 2016. Il s’agit de les sensibiliser à la mise en pratique des options du DD afin qu’ils puissent soutenir la politique municipale visant à faire de Bobo une « ville durable ».
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de Gironde, Commune de Bobo-Dioulasso
Bénéficiaire(s)
directs : - les 35 jeunes formés en animation qui vont se spécialiser, - les 53 cadres locaux qui ont participé à un 1 atelier DD en 2016 - les 50 élus municipaux et régionaux (2 sessions 2017) indirects : - les 7 arrondissements de Bobo, - les représentants des 36 villages (territoires ruraux) de la Commune, - les citoyens de Bobo-Dioulasso. En France : - les agents du Département - l’association VALT33 (pour son expertise) - l’association INTERACTION (pour son expertise)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Bobo-Dioulasso Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Bobo-Dioulasso BAGUIAN Hamidou Chargé de programme h_baguian@hotmail.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Gironde commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 13700 2017
Conseil départemental de Gironde 14515 2017
Collectivités et partenaires étrangers 21100 2017
VALT33 8400 2017
INTERACTION - Développement Durable 1000 2017




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013