Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Beyrouth"

Correspondant coopération décentralisée
Martine HERLEM-HAMIDI
Courriel : martine.herlem[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Denis GAILLARD
Courriel : denis.gaillard[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Définition d’une démarche durable de valorisation du patrimoine archéologique, historique, culturel et naturel au Liban en s’appuyant sur l’expérience française des Grands Sites de France.
Année de première signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Patrimoine
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Le Liban est pourvu d’un patrimoine archéologique, historique et culturel considérable. De nombreux sites sont d’une telle importance qu’ils sont inscrits par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité.
Parallèlement, le Liban est aussi pourvu d’un patrimoine naturel lui aussi remarquable, bien qu’encore moins bien conservé et peu mis en valeur, voire dans certains cas, purement et simplement négligé.
Pourtant, ces sites patrimoniaux concernés sont d’une importance majeure bien au-delà des seules frontières du Liban. Situé sur un espace stratégique dans les ères de nombreuses civilisations comme dans l’aire des espèces naturelles, ces sites sont d’intérêt planétaire.
Le Liban a mis en place une organisation et une politique rigoureuses de conservation du patrimoine archéologique et historique dont a notamment la charge la Direction générale des antiquités.
Cependant, au-delà des aspects réglementaires, une meilleure appropriation socio-économique et populaire des éléments de patrimoine est nécessaire pour apporter toutes les garanties de durabilité et d’efficacité en matière de conservation. Surtout, une dynamique de développement durable est à insuffler pour transformer en atouts économiques et sociaux ainsi qu’en marqueurs identitaires les joyaux de rayonnement sociétaux que sont ces sites patrimoniaux.
De ce point de vue, l’expérience française des Grands Sites de France et de la synergie générée et entretenue par le Réseau National des Grands Sites de France est une source d’inspiration de grande utilité. De la même manière, confronter ses principes et ses modalités aux réalités libanaises sera pour le modèle français un excellent moyen d’en vérifier, voire d’affiner, la teneur et la philosophie.
Historique
Baalbeck est inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.
Ce site accueille de nombreux visiteurs chaque année, à considérer dans le contexte socio-économique et géopolitique libanais actuel.
Tenant compte de ce contexte, dans ses difficultés comme dans la réalité de ses atouts, potentiels et points de forces avérées, le gisement de développement socio-économique est indéniable : il est juste à concevoir et à organiser par rapport à ce contexte autant que par rapport à ces potentiels et surtout par rapport aux finalités durables recherchées.
Il est à préciser que le nouveau maire de Baalbeck est le président du réseau des villes historiques et archéologiques du Liban.
La communauté de communes Vallée de l’Hérault (CCVH) a déjà conduit des programmes de coopération sur le territoire de Baalbeck qui lui a permis de mesurer les atouts et faiblesses comme les opportunités et menaces en cours sur ce site.
De cette expérience est née une connaissance réelle et réciproque du terrain, avec l’accueil de délégations d’élus et de techniciens et partenaires tant sur Baalbeck qu’en Vallée de l’Hérault, avec la production de diagnostics et de projets pré opérationnels conséquents et validés.
De cette expérience est née une volonté d’aller plus loin, de faire preuve de davantage d’ambition pour mieux répondre aux grands enjeux locaux sur lesquels un consensus s’est fait pour considérer que des leviers existent qui permettent d’envisager de changer le cours des choses, de générer du développement durable.
De cette expérience a grandi une volonté de continuer à travailler ensemble et apprendre les uns des autres en confrontant les réalités, les volontés, les questionnements, les politiques publiques conçues et mises en œuvre dans ces contextes si différents.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
A plus long terme, la stratégie proposée vise à mieux exploiter les ressources archéologiques et historiques, patrimoniales locales comme "matière première" d’un développement économique et touristique durable.
La mise en œuvre d’éléments structurants en terme d’accueil et d’offres touristiques permettra de promouvoir le territoire comme une réelle destination de séjour avec points d’accueil touristiques, sites de visites aménagés, circuits organisés, prestataires qualifiés (hébergements, restauration, lieux de visites et d’activités)
D’autre part, au delà du site en lui-même qui est territoire pilote, c’est à terme un essaimage sur les différents sites libanais potentiellement concernés qui va être favorisé et encouragé.

Objectifs en France :
A plus long terme, ce qui est attendu est le renforcement des coopérations effectives par échanges de bonnes pratiques, expérimentations croisées de mise en œuvre et suivi de politiques publiques dans la gestion des sites patrimoniaux et d’accueil d’un tourisme culturel de qualité, échanges de collections et expositions, etc….
Description détaillée du partenariat
Mise en place d’une démarche de valorisation du patrimoine en s’appuyant sur l’expérience des Grands Sites de France. Cette démarche vise la protection la gestion et la mise en valeur de sites exceptionnels et de forte notoriété. Cette démarche sera initiée et expérimentée, à titre de préfiguration, sur le site de Baalbeck avant d’être proposée ultérieurement aux autres sites libanais éligibles de par leur patrimoine, leurs paysages, et les problématiques environnementales au travers le Réseau des villes historiques et archéologiques du Liban.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Communauté de communes Vallée de l'Hérault, Mairie de Baalbeck, Bureau Technique des Villes Libanaises
Bénéficiaire(s)
Les acteurs socio-économiques de Baalbeck et de la Beekaa qui vont pouvoir bénéficier d’une plus grande ouverture à leur environnement national et international, d’une plus grande reconnaissance, d’une meilleure insertion, ainsi que les professionnels du tourisme, actuels et à venir, directs et indirects, les élus et responsables socio-économiques de la Vallée de l’Hérault qui vont confronter leur modèle d’action à un autre contexte, d’autres formes de réaction.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mairie de Baalbeck Liban commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Mairie de Baalbeck JBEILY ABIR Directrice des relations internationales ajbeily@yahoo.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté de communes Vallée de l'Hérault commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 17000 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 17000 2018
Communauté de communes Vallée de l'Hérault 10243 2017
Communauté de communes Vallée de l'Hérault 10242 2018
Collectivités et partenaires étrangers 8510 2017
Collectivités et partenaires étrangers 8510 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013