Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Consul général à Jérusalem"

Correspondant coopération décentralisée
Jacqueline COULON-LASCAUX
Courriel : jacqueline.coulon-lascaux[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Paul GHONEIM
Courriel : jean-paul.ghoneim[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet d’appui aux initiatives portées par les associations de Beit Sira pour le développement local, les droits des femmes et la protection de l’enfance
Année de première signature de la convention
2013
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Jeunesse & genre
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Située à seulement 22 km du centre de Ramallah, Beit Sira est pourtant un territoire fortement enclavé. Non seulement Beit Sira est sous contrôle israélien (elle est située en zones B et C), mais elle est en outre enclavée de trois côtés : elle est bordée à l’ouest par le Mur de séparation, au nord par l’autoroute 443 dont l’accès est étroitement contrôlé par un check-point et au sud par une colonie. Cette situation géo-politique a des conséquences importantes au niveau des conditions de vie des habitants, aussi bien en termes économiques, qu’en termes de droits des populations fragiles (femmes et enfants).

D’un point de vue économique, l’enclavement a d’importantes répercussions au niveau du développement local et de l'emploi :
- la construction du Mur et l’annexion des terres ont privé le village de 70% de ses terres agricoles
- le Mur a fait disparaître les commerces qui bénéficiaient autrefois d’une situation géographique privilégiée (au croisement de l’axe est-ouest Tel Aviv - Jérusalem et de l'axe nord-sud Ramallah – Gaza)
- les difficultés pour passer le check-point limitent les possibilités d’emploi en Israël
- les restrictions pour utiliser la route 443 ont multiplié par trois le temps de transport pour aller au centre économique qu'est Ramallah.

Tout particulièrement touchées par ces difficultés économiques, les femmes ont la plus grande difficulté à trouver un emploi et à gagner en autonomie. Afin de prendre des initiatives et de promouvoir leurs droits, les femmes de Beit Sira ont créé une coopérative et une association culturelle. Mais ces deux structures sont encore fragiles et ont besoin de soutien pour pouvoir mieux s’organiser et développer leurs activités.

La vulnérabilité psychologique des enfants a été constatée par un psychologue qui est intervenu dans le cadre du projet de rénovation de l’école maternelle (cf document annexe). Il a constaté que tous les enfants de Beit Sira vivent dans la crainte des incursions militaires et des arrestations. Dans un tel contexte, il est important de leur proposer des activités culturelles et sportives afin qu’ils puissent grandir et s’épanouir. Les membres de l’association des femmes et du Club des jeunes organisent bénévolement des animations pour les enfants, mais ces activités ont fortement besoin d’être renforcées.
Historique
Convaincues de l’importance du rôle des collectivités locales dans le développement et la solidarité internationale, les villes de Montreuil et de Beit Sira se sont engagées dès 2005 dans une relation partenariale qui s’est institutionnalisée en 2009 avec la signature d’un premier protocole triennal.

Cette coopération a été reconduite en 2013 avec la signature d’un deuxième protocole triennal qui en définit les cinq domaines prioritaires d’action :
- Appui au développement et à la pérennisation des services et infrastructures publiques de base
- Education, enfance et jeunesse
- Sensibilisation à l’environnement et au développement durable
- Développement local et soutien aux initiatives citoyennes
- Renforcement des liens entre les populations des deux territoires

L’appui aux services publics locaux (gestion des déchets, eau et éclairage public) a été au coeur des projets menés dans le cadre de deux contrats triennaux avec le Ministère des Affaires étrangères (2010-2012 et 2013-2015). Le deuxième contrat triennal a également permis d’engager un travail en direction de la société civile en soutenant la création d’activités économiques. La Coopérative des femmes a été soutenue par l’association ACAD qui a témoigné de son expertise en terme de développement rural. Cette coopération a aussi été marquée par l’organisation en 2015 d’un échange de jeunes entre les deux villes qui a fait l’objet d’un film documentaire dont la sortie est prévue en 2017 : « La pêche et l’olive ».

En 2016, Montreuil et Beit Sira ont prolongé d’un an leur protocole afin, d’une part, de terminer les projets engagés et, d’autre part, de mener une évaluation externe de cette coopération décentralisée. Souhaitant attendre les résultats de l’évaluation pour définir ensemble les termes d’un nouveau protocole pluri-annuel, les deux villes ont convenu lors d’une mission technique fin 2016 qu’il était préférable de prolonger encore d’un an le protocole de coopération 2013-2015.

Cette deuxième prolongation offre un cadre légal pour mettre en œuvre en 2017 les actions émanant de la société civile de Beit Sira, notamment sous l’impulsion de la nouvelle présidente de la Coopérative des femmes qui a pris ses fonctions en avril 2016. Ce sont les associations de Beit Sira (Coopérative des femmes, Association culturelle des femmes et Club des jeunes) qui ont présenté au Conseil local de Beit Sira et à la ville de Montreuil leurs propositions de projets à mettre en œuvre en 2017. Les ateliers organisés lors de la mission technique de novembre 2016 ont permis d’affiner ces propositions et d’identifier deux actions complémentaires pour le développement local à Beit Sira.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
A plus long terme, ce projet vise à permettre :
- une meilleure organisation des associations pour qu'elles soient capable d’organiser de nouvelles activités les années suivantes
- l'amélioration de la situation socio-économique des femmes les plus démunies, et tout particulièrement des veuves
- l'épanouissement des enfants qui pourront bénéficier d’activités socio-culturelles tout au long de l’année
- le développement du sentiment de volontariat chez les enfants pour qu'ils aient envie de devenir à leur tour de jeunes citoyens bénévoles et engagés

Pour cela, le Conseil local de Beit Sira soutiendra l'organisation de ces activités et aidera à expliquer aux familles l’importance de contribuer financièrement aux frais de fonctionnement des activités pour les enfants.

Objectifs en France :
L’année 2017 étant une année de transition durant laquelle sera discutée et redéfinie la stratégie de coopération entre Montreuil et Beit Sira, la ville de Montreuil espère que la mise en œuvre de ce projet contribuera à ce que les deux villes accordent, dans leur prochain protocole de coopération, une place importante au soutien aux initiatives citoyennes et aux échanges entre habitants des deux territoires.

Le développement des échanges entre associations des deux territoires est un outil d'ouverture culturelle aussi bien à Montreuil qu'à Beit Sira. La professionnalisation des associations de Beit Sira dans le secteur de l'animation devrait permettre de développer, dans le futur, les échanges d'expériences dans ce domaine.
Description détaillée du partenariat
Ce projet vise à soutenir les initiatives portées par les associations de Beit Sira afin de contribuer au développement local de cette commune située en zone C, le long du mur de séparation. La coopération décentralisée met l’accent sur le renforcement de compétences et l’échange de pratiques entre associations françaises et palestiniennes. Ce projet cible deux secteurs clefs pour le développement local : l’appui aux initiatives portées par les femmes et le renforcement des activités pour les enfants. Il s’agit d’appuyer la création d’une activité artisanale génératrice de revenus pour les femmes et de renforcer les capacités organisationnelles des associations de femmes de Beit Sira. Le projet soutiendra aussi les activités périscolaires organisées par l’Association des femmes et le Club des jeunes, en renforçant les compétences et l’équipement de ces acteurs associatifs locaux.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Montreuil-Sous-Bois, Conseil local de Beit Sira, Réseau de Coopération décentralisée pour la Palestine
Bénéficiaire(s)
- femmes des associations de Beit Sira : environ 20 femmes - femmes veuves à Beit Sira : 5 femmes âgées de 28 à 55 ans - jeunes du Club des jeunes de Beit Sira : environ 10 jeunes - enfants qui participeront aux activités culturelles et sportives : environ 250 enfants - femmes des associations montreuilloises : environ 40 femmes - habitants de Montreuil qui participeront à l’accueil des femmes : environ 100 habitants

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil local de Beit Sira Territoires palestiniens Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil local de Beit Sira Abu Khalil Majida Coordinatrice locale local.coordinator_majida@yahoo.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Montreuil-Sous-Bois Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 8000 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 8000 2018
Montreuil-Sous-Bois 29300 2017
Montreuil-Sous-Bois 0 2018
Collectivités et partenaires étrangers 10175 2017
Collectivités et partenaires étrangers 10175 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013