Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet de coopération décentralisée pour une énergie durable
Année de première signature de la convention
2005
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Energie
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2016
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
01/09/2019
Contexte
Après la tenue de la COP 21 en France, c’est le qui Maroc a prganisé du 7 au 18 novembre 2016 la 22ème session de la Conférence des Parties (COP22) à Marrakech, à laquelle nos deux villes ont participé conjointement. L’engagement environnemental et la coordination des deux pays est symbolisé par “l’appel de Tanger pour une action solidaire et forte en faveur du climat” du 20 septembre 2015.

Ce rapprochement entre Etat marocain et Etat français est une opportunité pour les villes marocaines et françaises de concrétiser la mise en place d’une coopération décentralisée en matière de développement durable. Ainsi, la Commune d’Oujda et la Ville de Lille proposent dans ce projet la réalisation d’une action d’énergie durable conjointe pour contribuer à leurs engagements locaux, régionaux, nationaux et internationaux et à la lutte contre le dérèglement climatique.

Le Maroc a élaboré sa stratégie énergétique en 2009 dans l’objectif de réduire, d’ici 2020 sa consommation d’énergie de 12% et pourvoir 42% de ses besoins en électricité à partir de sources d’énergie renouvelable. À l’occasion de la COP 21, cet objectif a été augmenté à 52% à l’horizon 2030. Pour s’aligner sur cette politique nationale, la Commune d’Oujda a adhéré, depuis l’année 2013, à un ensemble de programmes et projets afin de renforcer ses capacités en matière d’élaboration et de mise en œuvre d’une stratégie et d’un plan d’action communal d’énergie durable. Parmi ces programmes et projets nationaux et internationaux, on cite : Réseau Marocain de Maitrise de l’Energie, Convention des Maires, projet CES-MED (Promouvoir les énergies durables dans les villes du sud de la méditerranée), Villes Vertes, Association Marocaine des Ecovilles, Energy cities... Oujda a d’ailleurs été sélectionnée comme ville pilote (avec Agadir et Chefchaouen) par le dispositif Jiha-Tinou de l’ADEREE (équivalent de Cit’ergies) qui encourage et accompagne les acteurs locaux en matière de planification énergétique.
La politique énergétique de la France est en alignement avec la politique énergétique européenne. Cette dernière s’est manifestée par un engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030.

La Ville de Lille s’est engagée, elle aussi, par l’intermédiaire de plusieurs dispositif (Plan Climat, Agenda 21, Convention des Maires) en faveur des économies d’énergie et du développement des énergies renouvelables.
Historique
Le jumelage entre Lille et Oujda, signé en 2005, a d’ores et déjà débouché sur de nombreux projets de coopération dans des domaines variés tels que l’insertion professionnelle, l’économie sociale et solidaire, la gastronomie (valorisation des savoir-faire et du terroir), la préservation du patrimoine, le développement durable, les échanges de jeunes et la culture. Afin de maintenir et renforcer cette dynamique, la Ville de Lille envoie un volontaire à Oudja en tant que chargé de coopération, favorisant l’instauration d’un dialogue permanent entre les deux villes. Cette compréhension mutuelle est à la base de notre projet, mis en place à travers un travail conjoint renforcé à même de satisfaire les intérêts de nos deux territoires.

La construction de ce projet est le fruit d’un travail conjoint ponctué par deux missions de travail menées respectivement à Lille puis à Oujda. La première mission a eu lieu à Lille du 27 au 29 juillet 2015 et était notamment composée du responsable du Service Planification Environnement et Développement Durable (SPEDD) et d’une représentante du Centre Régional d’Investissement (CRI). Les premières prises de contact ont eu lieu, aboutissant à la constitution d’un groupe de travail autour du futur projet (services techniques et représentants économiques). La mission lilloise à Oujda, qui s’est déroulée du 10 au 14 avril 2016, a ensuite eu pour objectif de définir le projet, suite aux échanges développés depuis un an, et de le valider au niveau politique : Marie-Pierre Bresson, adjointe au Maire déléguée à la coopération internationale qui et Omar Hejira ont validé ensemble les axes du projet à cette occasion.

Le développement durable est un secteur qui n’est pas étranger à la coopération Lille-Oujda. En effet, des échanges sur la gestion des parcs et jardins avaient été mis en place en 2011 et la préoccupation environnementale était au cœur du projet de rénovation de l’ancienne gare d’Oujda. Projet phare de notre coopération, cette réhabilitation s’est faite sur le modèle de la gare Saint-Sauveur à Lille. Aujourd’hui, ce sont non seulement deux pôles culturels valorisant le patrimoine historique mais également des exemples en matière de développement durable. La Gare Saint Sauveur sera par ailleurs le centre du futur éco-quartier de Lille. La gare d’Oujda est quant à elle rénovée de façon à respecter le plus de critères énergétiques possibles : isolation thermique et sonore avec des matériaux locaux, système de récupération d’eau, pompes solaires pour l’arrosage, panneaux photovoltaïques…
Objectif du partenariat
Améliorer l'efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables à Lille et Oujda
Description détaillée du partenariat
Ce projet, qui s’inscrit dans les stratégies énergétiques de la Commune d’Oudja (Plan d’Action Energie Durable) et de la Ville de Lille (Plan Climat, Agenda 21, Agenda des Solutions), a pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables de nos deux territoires. Nous y développerons une approche multi-sectorielle, à même d’impliquer une grande diversité d’acteurs (structures publiques, économiques, académiques…). La plupart des actions sont composées d’échanges et de formations entre structures équivalentes en France et au Maroc. Il s’agira donc d’améliorer l’efficacité énergétique des patrimoines municipaux, c’est-à-dire l’ensemble des bâtiments communaux, (action 1), de former et qualifier du secteur privé en matière d'efficacité énergétique (action 2) et de sensibiliser et améliorer l’efficacité énergétique du patrimoine privé (action 3).
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de Lille et Commune d'Oujda
Maître(s) d'ouvrage
Bénéficiaire(s)
Population d'Oujda et de l'Oriental (habitants, agents communaux, centres de formation...)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Oujda Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Oujda SAADI Rachida Chef du service des Relations Internationales cuo.cooperation@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Lille commun.ico.loupe.alter
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 14600 2016
Lille 5000 0 0 0 2016
Conseil régional du Grand Est 0 0 0 0 2016
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 24900 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 18000 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013