Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Beyrouth"

Correspondant coopération décentralisée
Martine HERLEM-HAMIDI
Courriel : martine.herlem[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Denis GAILLARD
Courriel : denis.gaillard[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Le projet s’intitule « Prévention et réduction des risques d’incendie dans 8 communes de la Fédération des Municipalités du Kesrouan–Ftouh ». Dans un contexte de pression urbaine et d’une volonté de la Fédération de sanctuariser les espaces naturels
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel Appui institutionnel 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
La Fédération du Kesrouan-Ftouh a été créée en 1977, elle est composée de 54 communes regroupant tout le caza du Kesrouan où vivent environ 360 000 habitants. Son budget pour l’année 2018 est de 5,3 million d’euros. Ses compétences sont identiques à celles des communes, et sont essentiellement exercées dans le sens de la coordination entre les communes membres (planification du développement, aménagement du territoire) et de la mutualisation des projets.

Selon la loi sur les municipalités libanaises, la Fédération est compétente dans la mise en place de mesures de prévention contre l’incendie et assure la sécurité de la population sur son territoire. La Direction de la défense civile est compétente dans la gestion de crise en cas d’incendie et coordonne les pompiers et l’acheminement des secours. La Croix-Rouge libanaise met en œuvre les plans de lutte contre les différents risques (naturels et technologiques), l’évacuation et l’aide aux victimes. Ces institutions interviennent au niveau national et sont les principaux opérateurs du pouvoir central.

Le projet concerne 8 municipalités du Kesrouan, dont certaines ont déjà subi des épisodes ravageurs de feux de forêt. Aintoura, Ain el Rihani, Daroun-Harissa ainsi que les zones voisines l’ont par exemple vécu en 2016. Les faiblesses identifiées sont :

- le comportement des populations dans les forêts est peu responsable ;
- les forêts sont denses et très peu entretenues, et le fait qu’elles soient détenues par des propriétaires privés dilue les responsabilités ;
- le mitage des forêts par l’urbanisation est important et accroît les risques ;
- les cartes topographiques des territoires sont rares ;
- la coordination entre opérateurs nationaux et autorités locales est faible ;
- les moyens techniques d’intervention des municipalités sont limités, mal connus et mal maîtrisés par le personnel en charge de son utilisation.

Il y a un réel besoin de préserver les espaces naturels de la région, c’est une zone ayant une biodiversité unique, qui correspond à un héritage culturel et patrimonial très important, et que la Fédération souhaite promouvoir à travers des activités touristiques de pleine nature. Le projet va donc protéger les espaces naturels dans ces 8 communes mais également protéger les populations résidant à la lisière de ces espaces. Il va mettre en place des solutions institutionnelles et techniques (PIDAF – PICS), et assurer une mise à niveau des moyens mobilisables par la Fédération et les municipalités. L’objectif est de pouvoir prévenir le risque et intervenir rapidement en attendant une intervention des services nationaux compétents.
Historique
Les Yvelines ont démarré leur politique de coopération internationale en 2007. En 2009, le Département s’est engagé avec la Fédération du Kesrouan-Ftouh dans un accord de coopération renouvelé régulièrement (la présente convention couvre la période 2017-2022). Le principal secteur de coopération relève des politiques d’aménagement du territoire, en vue de répondre à la disparition progressive des espaces naturels provoquée par la croissance de l’agglomération de Beyrouth, mal maitrisée par les pouvoirs publics locaux, et sur laquelle ils ont peu d’emprise réglementaire. La stratégie d’intervention consiste ainsi à promouvoir la disponibilité et la conservation des espaces naturels comme supports d’activités touristiques de pleine nature, et particulièrement la randonnée. En répondant à la demande croissante de contact avec la nature exprimée par les habitants de l’agglomération, il s’agit de faire émerger, sur le moyen terme, un consensus autour de la valeur sociale de ces espaces préservés, de façon à pouvoir contrebalancer leur valeur économique et de pouvoir mobiliser l’opinion publique si besoin contre l’intérêt des propriétaires fonciers et des promoteurs immobiliers.

Cette stratégie se décline aujourd’hui par la construction et la promotion d’une identité touristique propre à la zone de moyenne montagne constituant l’arrière-pays immédiat de la zone littorale urbaine de la Fédération. Elle s’articule autour des composantes suivantes, plus ou moins avancées à ce jour : élaboration d’un cadre de concertation entre autorités locales, autorités déconcentrées, grands propriétaires fonciers (notamment l’Eglise maronite) et organisations de la société civile en vue de poser des enjeux partagés de développement de cette zone ; lancement de procédures de sauvegarde dans certaines zones particulièrement remarquables (perspective de classement des zones par le Ministère des travaux publics autorisant la limitation des droits à construire) ; élaboration d’un schéma directeur intercommunal de la randonnée pédestre (160 km linéaires) et développement des sentiers de façon à couvrir tous les massifs naturels de la zone concernée ; promotion de micro-projets de nature économique permettant d’enrichir l’expérience de la randonnée et d’associer à l’objectif de préservation les petits acteurs économiques de la zone ; et sécurisation de la présence du public dans les espaces naturels. Cette dernière composante vise en particulier à réduire les risques de déclenchement d’incendies, à mettre en œuvre des mesures de vigilance et à renforcer la capacité des autorités locales à intervenir rapidement en cas de démarrage de feu ou de secours aux personnes à mobiliser.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Le projet a pour objectifs à long terme :

- Faire naitre une culture de la prévention et de la prévision des risques chez les autorités locales et chez les usagers des forêts libanaises ;
- Etendre à toute la Fédération des Municipalités du Kesrouan – Ftouh ces mesures de prévention, de prévision et de gestion du risque incendie ;
- Etendre la prise en compte des différents types de risques par les autorités locales, dans la perspective de s’arrimer à terme au programme de réduction des risques et des catastrophes (DRR) piloté à l’échelle nationale par la Croix-Rouge ;
- Relativement à l’objectif de la coopération Yvelines-Kesrouan, favoriser l’accessibilité des espaces naturels aux randonneurs en créant des conditions objectives de sécurité.

Objectifs en France :
A long terme, en s'appuyant sur ce projet coordonné par PSF, il s'agira de mettre en œuvre une implication durable des pompiers des Yvelines dans la formation des équipes des autorités locales, et de promouvoir l'engagement de pompiers des Yvelines dans d'autres activités de PSF. L'idée d'un bureau de PSF dans les Yvelines pourrait ainsi être étudiée.
Description détaillée du partenariat
Dans un contexte de pression urbaine et d’une volonté de la Fédération de sanctuariser les espaces naturels, l’objectif est de réaliser, à une échelle pilote, un embryon de plan intercommunal de gestion des risques, axé à ce stade sur l’incendie, comprenant deux volets : prévention, et stratégie d’intervention et de réaction rapide. La mise en œuvre implique les élus et services de la Fédération et des 8 communes, l’ONG française Pompiers sans frontières, le Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines, la Direction libanaise de la défense civile et la Croix-Rouge libanaise. A terme il s’agira de reproduire cette expérience sur tout le territoire de la Fédération, et d’élargir les politiques de prévention à d’autres risques.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Pompiers sans frontières, Croix-Rouge libanaise, Direction de la défense civile
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental des Yvelines, Fédération des municipalités du Kesrouan-Ftouh, Service départemental d'incendie et de secours des Yvelines
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires directs sont les 20 personnes de la Fédération et des 8 communes formant la cellule locale d’intervention et de gestion de crise. 135 policiers locaux bénéficieront d’une formation leur permettant d’effectuer les premiers gestes de sécurisation en cas d’incendie. 100 volontaires seront formés aux premiers secours et aux procédures d’information et de gestion de la population en situation de crise. Les bénéficiaires indirects sont les 155 600 habitants de la zone pilote.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Fédération des municipalités du Kesrouan-Ftouh Liban commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Fédération des municipalités du Kesrouan-Ftouh OTAKI Rachid Responsable du bureau de développement local rachidotaki@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Yvelines commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 73500 2018
Conseil départemental des Yvelines 81090 2018
Collectivités et partenaires étrangers 49800 2018
Pompiers sans frontières 22450 2018
Service départemental d'incendie et de secours des Yvelines 2250 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013