Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Accompagnement de la régionalisation avancée au Maroc par le renforcement des capacités du Conseil Régional et les collectivités de l’Oriental
Année de première signature de la convention
1999
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel Gouvernance et démocratie locales 1
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2018
Contexte
Après le nouveau découpage régional, le Maroc est passé à 12 régions au lieu des 16 et la Région de l’Oriental s’est agrandie par la nouvelle province de Guercif. L’année 2015 a connu la mise en place de la nouvelle régionalisation avancée qui a marqué un bond qualitatif dans le processus de décentralisation et de démocratisation de la société. C’est dans ce contexte qu’ont été organisées les élections communales et régionales.
Cette nouvelle régionalisation requiert des collectivités territoriales élues, ayant une légitimité démocratique et dotées de prérogatives décisionnelles et exécutives élargies, la capacité de s’acquitter au mieux de leur rôle par la mise en place de mécanismes de gestion, de contrôle et de comptabilité adéquats.
Le rôle de la Région est donc de contribuer de façon effective au développement économique, politique, social, culturel et environnemental, sachant que cette entreprise ne peut se concrétiser sans la mobilisation de nouvelles ressources et la mise à niveau des ressources humaines.
Conscient que la mise en œuvre des politiques de développement régional requièrent la participation de tous les acteurs que sont les collectivités locales, les services de l’Etat, la société civile, les acteurs non étatiques, le Conseil Régional de l’Oriental (CRO) veut exercer ses compétences de manière rigoureuse afin de mettre en œuvre sa stratégie de développement territorial. Pour cela, le CRO est en phase de mettre en place une structuration administrative productive et efficace ainsi que de développer des partenariats avec les acteurs de développement. Le renforcement de capacités des ressources humaines devient impératif que ce soit en matière de Développement Economique, Agriculture, Environnement, Formation Professionnelle, Aménagement du Territoire, développement durable, Emploi, Culture, Communication, Sport, etc.
C’est dans ce sens, que la Région Grand-Est est sollicitée pour apporter un appui méthodologique et de formation pour l’accompagnement de la mise en place de ces structures, l’information, la formation et le renforcement de capacité des élus, des cadres administratifs et techniciens. Le Conseil Régional de l’Oriental souhaite élargir certaines de ces formations aux autres collectivités locales de la région, les institutions partenaires, les cadres des services déconcentrés, …
Ce projet complète le protocole de coopération entre Régions de France et l’Association des Régions du Maroc, portant sur le volet renforcement des capacités et formation des cadres avec l’appui de l’AFD (Ficol).
Il s’inscrit également dans les orientations tracées lors de la visite du Premier ministre français au Maroc en novembre 2017.
Historique
La Région Grand-Est est engagée dans une relation partenariale avec la Région de l’Oriental au Maroc depuis 1990. Les actions de coopération menées dans ce cadre n’ont cessé d’évoluer dans le temps et au sein des thèmes prioritaires. La présente convention, 3ème du genre, et qui aura effet jusqu’en 2019, quant à elle, a retenu comme thèmes de coopération : Appui à la structuration (Renforcement des capacités), Développement durable (agriculture, eau, environnement), Développement local (territoires, organisations et institutions), Développement économique (jeunes, artisanat, entreprises), Développement humain (formation, éducation, santé, culture). La cohérence globale et donc l’harmonie des projets menés dans le cadre de ce partenariat a toujours été recherchée par les deux Régions. En fait, l’action appui à la structuration a toujours représenté un axe central dans les projets de coopération entre les deux Région dès le lendemain de la création de l’entité « Région de l’Oriental ». Plusieurs dizaines d’échanges ont été organisés au profit des élus, leur permettant de mieux s’approprier leur rôle d’élu régional. Il faut rappeler qu’avant la régionalisation de 2011, l’administration régionale était très réduite, avec des prérogatives restreintes et des services administratifs limités. C’est ce qui explique que la formation et le renforcement de capacités ont concerné de manière importante les cadres des services extérieurs de l’Etat. Ce renforcement, qui a pris la forme de stages de perfectionnement au sein des services analogues ou de rencontres avec les responsables homologues, a aussi permis d’accompagner la mise en place de projets contractualisés dans le cadre du partenariat. Ceci a conduit plusieurs d’entre eux à continuer des formations diplômantes à l’université de Reims. Ceci étant, des missions de formation et de stages ont été organisées au profit des fonctionnaires territoriaux dans leurs domaines respectifs. En 2007, une mission du Directeur des Ressources Humaines dans l’Oriental a permis de mettre un projet d’organigramme, en dressant les profils des fonctionnaires d’alors par rapport aux missions dévolues au CRO. Considérant les nouvelles prérogatives, et conscient que le développement ne peut être que la mutualisation des efforts de tous les acteurs de développement régionaux, le CRO veut sensibiliser, informer, former, … notamment les élus de tous les échelons territoriaux, les cadres des services déconcentrés, les institutions et bien sur ses propres cadres. Ceci se fera à l’aide de cycles de formations, de séminaires, de stages de perfectionnement, …
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
L’objectif à long terme est l’amélioration de la gouvernance au niveau du conseil régional de l’Oriental, avec une meilleure structuration et une montée en qualité du travail de l’institution et de son action sur le territoire et en dehors, et l’amélioration de la contribution des élus à la gestion des actions des collectivités locales et de la population de l’Oriental.

Objectifs en France :
Plus généralement, ce projet illustre l’ambition de faire de la coopération un outil du développement du territoire et de la gouvernance locale par un échange entre différents acteurs, inscrit dans une réflexion mondiale sur le « fait régional » et la décentralisation.
Le renforcement des capacités des partenaires marocains aura également pour bénéfice du côté français une montée en qualité générale des coopérations.
Description détaillée du partenariat
Il s’agira d’appuyer le Conseil de la Région et les collectivités de l’Oriental dans la définition des profils pour les ressources humaines, procéder à leur formation dans les domaines arrêtés conjointement et notamment en Développement Economique, Agriculture, Environnement, Formation Professionnelle, Aménagement du Territoire, Emploi, Culture, Communication, Sport, … Il s’agit aussi de les accompagner par le renforcement de capacités, et particulièrement par : Des cycles de formation réalisés sur les deux territoires, des missions croisées, des stages de perfectionnement et des séminaires. Ce renforcement concernera les acteurs développement : assemblées provinciales et préfectorales, collectivités, institutions, services déconcentrés, organisations non étatiques … Il sera amené aussi bien par l’expertise du Grand-Est, mais aussi par l’expertise locale et nationale.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional du Grand Est, Conseil de la Région de l’Oriental
Bénéficiaire(s)
Ce sont en premier lieu les élus du CRO et des communes de la région, ainsi que les techniciens, des agents et cadres administratifs. Il s’adresse aussi aux élus, cadres et techniciens des collectivités locales infra régionales. De plus, il concernera aussi les cadres des services déconcentrés, les institutions régionales et les acteurs non étatiques.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil de la Région de l’Oriental Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil de la Région de l’Oriental Zerouali Mohammed Chef de division de la coopération et du partenariat m_zerouali@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 17500 2018
Conseil régional du Grand Est 21800 2018
Collectivités et partenaires étrangers 14300 2018
Grand Est Solidarités et Coopérations pour le développement 4400 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013