Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Services Info Energie Climat (SIEC) en régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et dans le bassin méditerranéen : construire l'avenir et créer des alliances sur la base de retour d'expériences. Face aux enjeux de la transit
Année de première signature de la convention
2000
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Energie
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
De part et d’autre de la Méditerranée, les problématiques et les ambitions et les problématiques convergent en matière de transition énergétique et climatique des territoires. Cette tendance est particulièrement évidente entre la France et le Maroc et encore plus entre les régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui comportent autant de similitudes géographiques et climatiques que culturelles, politiques et sociales.
D’une part, les accords de Paris, les mobilisations respectives pour les COP21 et COP22 ont mis les pays au diapason de la lutte contre le changement climatique et de la transition énergétique et, d’autre part,les collectivités territoriales, et particulièrement les régions, sont vouées à jouer dans les deux pays un rôle de plus en plus stratégique sur ces sujets. A travers la régionalisation avancée, les régions marocaines se dotent de nouvelles compétences qui les positionnent, comme ses consoeurs françaises, aux avant-postes de la dynamisation des territoires en matière de développement durable.
Enfin, les problématiques énergétiques, techniques et sociales dans les deux régions se ressemblent de plus en plus : hausse des consommations d’électricité (surtout en région TTAH avec l’électrification), intensification des désagréments liés à la chaleur en été dans les bâtiments avec la densification urbaine, précarité énergétique, pénuries d’eau, congestions routières dans les agglomérations, culture de la voiture, tourisme de masse consommateur de ressources et polluant, etc.
Dans une concordance de vision, les deux régions se sont résolument engagées, conjointement, dans la transition énergétique et climatique de leurs territoires avec une dimension méditerranéenne. Elles ont accueilli les Medcop Climat chacune à leur tour, respectivement à Marseille et à Tanger avant les COP 21 et COP 22. Plus récemment fin 2017, à 2 mois d’intervalles, la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur a organisé la conférence “Méditerranée du Futur : Acte 1 Un engagement commun pour les accords sur le Climat” et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima les "1ères rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat".
Fortes de ces ambitions, l’enjeu est maintenant pour les deux régions de finaliser les éléments stratégiques de ces orientations et de passer à une mise en oeuvre efficace. Pour ce faire, la capitalisation des expériences existantes qui peuvent être déployées à plus large échelle est essentielle. Le renforcement des logiques d’alliance et de mutualisation l’est tout autant, que ce soit entre communes -rurales ou urbaines- ou entre provinces, à l’échelle de la région toute entière ou du bassin méditerranéen.
Historique
La coopération entre la Région Tanger-Tétouan- Al Hoceima et la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur a été initiée en 2000, faisant suite à la création des Régions au Maroc. Un accord-cadre a été signé le 15 mai 2000 et place le renforcement de compétences au cœur de ce partenariat.
Depuis 2000, plus de 100 projets de coopération ont été développés entre les deux régions. Les projets phares de la coopération ont porté sur le développement des capacités en matière de :
• Formation des élus et du personnel
• Aménagement du territoire
• Economie Sociale et Solidaire (ESS) : projet phare au niveau national
• Gestion des Ressources humaines : identification des besoins en formation du personnel
La coopération entre les deux parties est portée par des projets à cofinancements paritaires et l’intervention de partenaires locaux (associations, administrations, universités,…)
Aujourd’hui les deux régions marquent leur volonté de voir évoluer leur coopération internationale autour de la thématique du changement climatique.
Les deux régions présentent des enjeux climatiques et environnementaux proches, notamment marqués par la grande fragilité des écosystèmes méditerranéens face aux changements climatiques. Les enjeux énergétiques même s’ils sont différents sur la dimension accès, présentent des similitudes en termes de maîtrise de l’énergie pour les ménages, les petites entreprises et les collectivités. Les deux territoires comportent des acteurs moteurs dans leur société civile, et leurs collectivités. Il existe d’ailleurs des relations fortes entre des regroupements de collectivités des deux territoires, notamment le Parc Naturel Régional du Luberon et le Groupement des Communes du Parc de Bouachem (GCPB) qui entretiennent une relation de coopération de longue date. Le GERES acteur associatif de Provence-Alpes-Côte d’Azur, intervient depuis près de 10 ans dans le Nord du Maroc sur les sujets liés à la maîtrise de l’énergie. Depuis 2014, un projet européen est mis en œuvre par le GERES en appui à la Commune de Chefchaouen avec le concours de la Région Sud Provence Alpes-Côte d’Azur. L’un des résultats de ce projet est la mise en place du Centre Info-Energie (CIE) de Chefchaouen en partenariat avec l’Association Marocaine pour des Eco-villes (AMEV) et des associations locales.
Cette coopération autour des enjeux climatiques passera par la valorisation conjointe et croisée des expériences de SIEC dans chacun des territoires. Cette valorisation permettra de renforcer la place des questions énergétiques et climatiques dans les politiques publiques régionales.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Encourager les activités qui tendent vers la réduction des gaz à effet de serre.
Intégrer la transition énergétique dans les plans de développement territorial.
Divulgation de l'information, et la sensibilisation de la population sur les enjeux des CC et les modes de consommation et de production.
Mobiliser les acteurs des territoires pour contribuer à la lutte contre les effets des changements Climatiques dans les deux Régions.
Sensibiliser les acteurs économiques et les grands publics pour la transition énergétique et climatique de la Région.
Contribution au développement durable du bassin méditerranéen favorable à la paix et la stabilité de toute la région
Renforcement de la coopération-décentralisée avec la Région PACA.

Objectifs en France :
Amélioration de la qualité de vie (qualité de l’air, confort dans les bâtiments, mobilité) et des conditions socio-économiques des populations
Développement de l’économie verte et des emplois verts, réduction du chômage notamment des jeunes
Reconnaissance du rôle moteur et attractivité de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur en matière de transition énergétique et climatique: développement d’un tourisme durable, attraction des financements climat, valorisation de l’image du territoire, attraction de nouveaux partenariats
Appartenance renforcée de la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur à des réseaux méditerranéens de la transition énergétique et climatique
Contribution au développement durable du bassin méditerranéen favorable à la paix et la stabilité de toute la région
Renforcement de la coopération-décentralisée avec Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Description détaillée du partenariat
Les collectivités ayant développé des services Info-Energie-Climat (SIEC) sur leur territoire témoignent tous les jours de leur capacité d’innovation pour relever le défi de la transition énergétique. Véritable outil local, les SIEC informent et sensibilisent les opérateurs économiques, les collectivités et le grand public aux problématiques énergie-climat. Cependant, aucun travail de capitalisation n’a été engagé à ce jour alors que certains territoires méditerranéens s’interrogent sur l'opportunité de mettre en place de ce type de service et que d’autres ne connaissent pas cet outil. L'objectif de ce projet est de capitaliser sur les modèles de SIEC en tant qu’outil contribuant à ancrer la transition énergétique dans les deux régions et de promouvoir les SIEC à l’échelle du bassin méditerranéen, territoire dans lequel s’ancrent fortement les deux collectivités.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités (GERES), Association Marocaine pour des Eco-Villes, Agence Locale de l'Energie et du Climat Marseille Provence et Aubagne Pays de l'Etoile (ALEC MP-PAE), Observatoire pour la Protection de
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de Provence Alpes-Côte d'Azur, Région Tanger Tétouan Al Hoceima
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs : élus, cadres techniques des deux régions et les acteurs des territoires associés à cette démarche qu’ils soient déjà mobilisés dans le projet (ALEC, AMEV, OPEMH) ou en voie de l’être (PNR, collectivités). Bénéficiaires indirects : acteur à même de déployer ce type d’expérience sur son territoire et, tous les bénéficiaires du SIEC (ménages, PME-PMI, services de collectivités, écoles et associations) qui pourront être orientés sur des solutions d’efficacité énergétique.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région Tanger Tétouan Al Hoceima Maroc Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Région Tanger Tétouan Al Hoceima Alami Nisrin Chef de Division Développement Durable nisrin_parc@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de Provence Alpes-Côte d'Azur Icone d'une loupe



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 27700 2018
Conseil régional de Provence Alpes-Côte d'Azur 30203 2018
Collectivités et partenaires étrangers 30203 2018
Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités (GERES) 30526 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013