Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
"Projet de développement de l'animation socio-éducative et socioculturelle et de mobilité internationale des jeunes des deux rives." Les acteurs institutionnels et associatifs de la jeunesse et de l'éducation populaire, au Maroc comme en France, so
Année de première signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Jeunesse & genre
Sous-sous-thématique d'intervention
Jeunesse, mobilité et protection de l'enfance

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
La politique jeunesse constitue une ambition partagée, pour chacune des collectivités partenaires.
Qu’est-ce qu’être jeune au Maroc et en France au 21ème siècle ? D’ici ou d’ailleurs, bien que la jeunesse recouvre des réalités diverses, force est de constater que les adolescents et les jeunes des deux rives aspirent tous autant à : l’emploi, à l’égalité, à la représentation et à la participation dans tous les domaines. Ils militent aujourd’hui pour une politique qui considère l’expression de leurs besoins. De par les nouvelles technologies, cette jeunesse est tournée sur le monde. Aussi, la mobilité internationale des jeunes contribuera non seulement à leur apprentissage interculturel, à leur ouverture à l’autre et à leur développement personnel, mais aussi à la construction de leur projet d’insertion sociale et professionnelle. La mobilité internationale, au travers de ces « jeunes Ambassadeurs », est un vecteur de meilleure connaissance des populations entre elles et de rapprochement des territoires.

Mis en place par la loi du 10 mars 2010, le service civique est géré par l’agence du service civique. Il s’agit d’une politique publique de cohésion nationale, qui régénère les valeurs du « vivre-ensemble ». Le service civique donne la possibilité à tous les jeunes de 16 à 25 ans, qu’elles que soient leurs origines sociales, culturelles et leur niveau de formation, de réaliser une mission de six à douze mois, en France ou à l’étranger. Le 11 janvier 2016, le Président de la République française émet le vœu de « permettre à tous les jeunes de faire cette expérience ». Il souhaite par ailleurs que soit « développé un service civique international partagé dans les deux sens ».

Au Maroc, l’article 33 de la nouvelle constitution insiste sur la nécessité d’« étendre et généraliser la participation de la jeunesse au développement social, économique, culturel et politique du pays, aider les jeunes à s’insérer dans la vie active et associative et prêter assistance à ceux en difficulté d’adaptation scolaire, sociale, ou professionnelle, et faciliter l’accès des jeunes à la culture, à la science, à la technologie, à l’art, au sport et aux loisirs, tout en créant les conditions propices au plein déploiement de leur potentiel créatif et innovant dans tous les domaines ».
Historique
Les liens entre les deux territoires sont anciens, notamment sur les politiques de la jeunesse et de l’animation socio-éducative et socio-culturelle, et de l’accompagnement à la structuration.
L’axe "éducation-jeunesse" est décliné dans le cadre de la convention de coopération décentralisée entre le Département de Loire-Atlantique et le Conseil Préfectoral d’Agadir Ida Outanane. Cet axe relève plus particulièrement du volet développement social et civique du plan d’actions. Il a pu se développer avec le soutien de la commission régionale des droits de l’homme d’Agadir et des associations des plateformes sociales d’Agadir et de Loire-Atlantique, pour agir au profit des populations vulnérables, dont les jeunes sont, d’autant plus en milieu rural et dans les quartiers défavorisés, au Maroc comme en France.
Ainsi, dès 2012 et à titre d’expérimentation, l’association départementale de jeunesse et d’éducation populaire, Les Francas de Loire-Atlantique, a travaillé en lien étroit avec l’association de bienfaisance « Dar Ataliba » de la commune d’Amskroud, avec comme objectifs :
- Encourager la scolarisation des filles rurales en leur assurant l'accueil, l'hébergement, l'alimentation et l'encadrement socio-éducatif et socio-culturel ;
- Lutter contre l'abandon scolaire ;
- Favoriser la réussite scolaire des filles ;
- Développer des actions d’éducation à la citoyenneté et aux droits de l'homme ;
ce au profit des jeunes filles du milieu rural, accueillies dans le foyer Dar Ataliba Amskroud.

Ce projet pilote arrive aujourd’hui à maturité. Par conséquent, l’objectif est d’étendre l’expérience du « Dar Ataliba Amskroud » aux autres Dar Ataliba, voire Dar Atalib et de la partager entre ici et là-bas, via la formation et la mobilité internationale des jeunes.

De part et d’autre des deux rives, les jeunes font l’objet de toutes les attentions, comme en témoignent les orientations politiques prises, tant au niveau national que local, en faveur notamment de l’inclusion économique et sociale, de l’implication dans la vie publique et associative, de l’autonomie et de l’émancipation des jeunes.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
• Renforcer la capacité des responsables et professionnels des structures
• Renforcer les liens entre les jeunesses des deux rives
• Mettre en place une gouvernance partagée
• Amener les professionnels de la jeunesse et les associations de la plateforme à partager autour d’une thématique commune et initier des projets dans la cadre de la coopération
• Favoriser l’ouverture interculturelle, au monde et à l’autre, ainsi que les liens entre les citoyens

Objectifs en France :
• Renforcer la capacité des responsables et des professionnels des structures
• Renforcer les liens entre les jeunesses des deux rives
• Mettre en place une gouvernance partagée
• Amener les professionnels de la jeunesse et les associations de la plateforme à partager autour d’une thématique commune et initier des projets dans la cadre de la coopération
• Favoriser l’ouverture interculturelle, au monde et à l’Autre, ainsi que les liens entre les citoyens
• Encourager, par la mobilité, l’engagement des jeunes français issus des quartiers défavorisés, et ceux d’origine marocaine.
Description détaillée du partenariat
Le projet s’articule autour des thématiques suivantes :

1.Le renforcement des capacités des responsables de structures, ainsi que des professionnels
a) Formation des responsables de structures, futurs formateurs d’animateurs
b) Formation d’animateurs sociaux

2.L’ouverture sur le monde et à l’Autre, par le renforcement des liens entre les jeunesses des deux rives
a) Mise en place du volontariat international.
b) Développement de chantiers de jeunes

3.La gouvernance partagée du projet
a) Suivi et évaluation du projet
b) Développement du réseau et du partenariat des acteurs impliqués dans l’action éducative, ici et là-bas
c) Actions de communication
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Association départementale des Francas de Loire-Atlantique, Association de bienfaisance Dar Ataliba
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de Loire-Atlantique, Conseil préfectoral d'Agadir Ida Outanane
Bénéficiaire(s)
Au Maroc : • Les responsables des structures (Dar Atalib et Dar Ataliba) ; • Les professionnels et les animateurs socioculturels des structures ; • Les jeunes accueillis au sein des structures ; • Dar Atalib et Dar Ataliba de la Préfecture d'Agadir Ida Outanane. En France : • Les jeunes de Loire-Atlantique ; • Les maisons de quartier, les centres socio-culturels, les structures d’accueil de jeunes, la plateforme sociale, les équipes professionnelles et bénévoles.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil préfectoral d'Agadir Ida Outanane Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil préfectoral d'Agadir Ida Outanane NAJIH Rajaa Services de coopération, partenariats et société civile rajnajih@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Loire-Atlantique commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 19500 2018
Conseil départemental de Loire-Atlantique 24918 2018
Collectivités et partenaires étrangers 33224 2018
Association départementale des Francas de Loire-Atlantique 9700 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013