Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Brazzaville"

Correspondant coopération décentralisée
Marie VEILLON
Courriel : marie.veillon[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Michel PRE
Courriel : michel.pre[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Création d'une filière pilote de compostage dans le Jardin d'Essai de Brazzaville
Année de première signature de la convention
2018
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
L'engagement des Villes en faveur de l'environnement passe par la gestion durable des services essentiels parmi lesquels, la gestion des déchets ou le maintien d'une agriculture de proximité.

C'est la raison pour laquelle les Villes de Paris et Brazzaville ont lancé en 2015 un premier projet de coopération "Déchets", dans le cadre de l'appel à projets "Climats" du MEAE et de l'adoption du dispositif de solidarité internationale "1% Déchets" à Paris. Ce projet a été mené en complémentarité des grands programmes menés par l'AFD dans le cadre du C2D au Congo.

C'est également la raison pour laquelle les deux Villes ont signé la même année le Pacte de Milan pour la sécurité alimentaire de villes qui représente un enjeu majeur pour la population en forte croissance de Brazzaville.

Fortifiées par les acquis de ce premier projet et animées des mêmes convictions, les deux collectivités veulent aujourd'hui lancer un pilote de compostage dans le Jardin d'Essai au cœur de Brazzaville dans le but d'y maintenir les activités de maraîchage voire de consolider la ceinture verte de la capitale congolaise qui font vivre plusieurs centaines de familles.

Le projet entend détourner pour la valoriser une partie du flux de précollecte et de collecte promis à l'enfouissement par l'actuel prestataire (AVERDA), dans le but de l'utiliser comme fertilisant pour l'agriculture locale où les besoins en intrants organiques sont manifestes.

Ce projet traduit la volonté de la Ville de Paris de soutenir des villes partenaires au sein de l’Association internationale des Maires francophones, a fortiori lorsqu’elles font face comme Brazzaville aujourd’hui à de graves difficultés économiques et que la sécurité alimentaire de ses populations constitue un enjeu majeur.
Historique
Unies au sein de l'Association internationale des Maires francophones, Paris et Brazzaville entretiennent depuis plusieurs années des liens d'amitié et de coopération qui se sont concrétisés en 2015 par la signature d'un Pacte ainsi qu'une première convention de projet thématique.

Soutenus par le Ministère des affaires étrangères, Paris et Brazzaville ont ainsi lancé en 2015 un premier projet portant sur la formation, la sensibilisation et la caractérisation des ordures ménagères à Brazzaville. Ce projet a également été le premier lancé grâce au dispositif de solidarité internationale "1% Déchets" dont Brazzaville fut le premier partenaire bénéficiaire.

Convaincues du bienfondé de poursuivre et amplifier leur action commune, les deux collectivités veulent poursuivre leur action en lançant un nouveau projet au service de l’agriculture locale : en compostant les déchets organiques produits autour du Jardin d’Essai, à destination de l’agriculture maraîchère locale.

Ce nouveau projet fait suite à la visite à Brazzaville d’Anne Hidalgo en 2017 et à l'engagement pris par les 2 collectivités en 2015 pour la sécurité alimentaire des villes (pacte de Milan). Il a fait l’objet d’une mission technique incluant le Directeur général de la propreté et de l’eau de la Ville de Paris ; ainsi que du Directeur général adjoint du Syctom en janvier 2018. À l’issue de cette mission, une convention de projet spécifique a été conclue entre les 3 administrations (pj).

Lors de cette dernière mission, un séminaire de concertation a eu lieu à Brazzaville permettant de définir les grands principes d’aménagement du Jardin d’Essai. Une étude de faisabilité est aujourd'hui nécessaire en vue de lancer un programme pilote de renforcement des capacités locales autour des problématiques de tri, compostage, maraîchage, et de créer dès que possible une aire de valorisation dédiée à ces activités au cœur de Brazzaville.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
- Démonstration écologique par l'exemple ;
- création d'une filière vertueuse de valorisation des déchets par compostage au cœur de Brazzaville
- renforcement des compétences et sécurisation du tissu socio-économique (trieurs, maraîchers) dans et autour du jardin d'essai ;
- changement de regard et d'habitudes sur les déchets ;
- implication du milieu universitaire de Brazzaville, associé au pilote de compostage

Objectifs en France :
- diffusion de l'expérience dans les réseaux de la Ville de Paris (Francophonie, C40 etc.)
Description détaillée du partenariat
Après deux ans de coopération technique, les Villes de Paris et Brazzaville veulent lancer un projet pilote de valorisation des ordures ménagères fermentescibles, pour en faire du compost à destination des filières maraîchères locales.

Après avoir identifié le site du Jardin d'Essai, rencontré les acteurs des filières existantes et défini les grandes orientations du projet, les deux collectivités veulent désormais lancer les actions suivantes :

1- réalisation de l'étude pour la création d'une filière de valorisation au Jardin d'Essai ;
2- lancement de programmes pilotes de renforcement de capacité, sensibilisation des ménages et formations dédiées aux collecteurs-trieurs et maraîchers au compostage.

Un second volet du projet (action 3 - voir budget), non inclus dans le présent dossier, visera la construction d’une plateforme de valorisation au Jardin d'Essai.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Non défini
Maître(s) d'ouvrage
Paris, Ville de Brazzaville, Syctom (75001)
Bénéficiaire(s)
Les premiers bénéficiaires du projet seront les dizaines de pré-collecteurs, trieurs et maraîchers œuvrant autour du Jardin d’Essai, qui verront les conditions et l’ambition de leur travail revalorisées ; ainsi que les 10.000 ménages faisant l'objet d'une sensibilisation pilote au tri et à la réduction des déchets. À plus long terme, la création d’une aire de valorisation dans le jardin d’essai permettra de revitaliser et préserver ce site vert au cœur de la capitale congolaise.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Ville de Brazzaville Congo, Rép. commun.ico.loupe.alter
Université Marien Ngouabi de Brazzaville - Institut de Recherche en Sciences Exacts et Naturelles (IRSEN) Congo, Rép. commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Ville de Brazzaville Leyono Borel Hermann Directeur de l'environnement et de la propreté de la Ville borel0hermann@gmail.com
Université Marien Ngouabi de Brazzaville - Institut de Recherche en Sciences Exacts et Naturelles (IRSEN) LEBONGUY Augustin Représentant du Recteur de l'Université de Brazzaville

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter
Syctom commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 42472 2018
Paris 93028 2018
Syctom 89138 2018
Collectivités et partenaires étrangers 6425 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013