Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Mexico"

Correspondant coopération décentralisée
Luc BLANCO
Courriel : luc.blanco[at]ifal.mx
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Paul REBAUD
Courriel : jean-paul.rebaud[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
La nature en ville comme source de cohésion sociale : diagnostic croisé entre Grenoble et Guadalajara Ce projet vise à établir une méthodologie afin de revaloriser des espaces urbains de manière durable et participative afin qu’ils deviennent
Année de première signature de la convention
2018
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Protection / Gestion de l'environnement / Biodiversité
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Education, Social et Recherche Coopération universitaire, scientifique et recherche Coopération universitaire 1
Education, Social et Recherche Insertion sociale 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2019
Contexte
L’aire métropolitaine de Guadalajara (AMG) est la deuxième plus grande métropole du Mexique. Elle est composée de neuf municipalités qui totalisent 3 265,46 km2 de superficie totale et une population de 5 millions d'habitants. L’IMEPLAN en charge de la planification et de la gestion territoriale de l’AMG encourage la participation citoyenne et tend à préserver la cohésion territoriale et sociale.

La Ville de Grenoble est la troisième ville la plus peuplée de la Région Auvergne Rhône-Alpes avec 163 625 habitants (2017). D’une superficie de 18,13 km², la ville de Grenoble connait une diminution du secteur du logement et de la construction en raison du manque de surfaces disponibles.

Ces deux territoires et leurs processus d’urbanisation sont donc largement asymétriques.
Ces grands contrastes offrent l'opportunité d'apprendre des expériences de deux villes au développement et aux compositions différentes; œuvrant chacune en faveur d’une transition vers des territoires plus durables. Cette transition peut être en partie amorcée par des dispositifs de jardins partagés et d’agriculture urbaine. Ces dispositifs sont non seulement des atouts esthétiques pour une ville, mais ils participent également à améliorer la qualité de l’écosystème urbain et à renforcer la cohésion sociale.

L’un des défis de ce projet est de mettre en commun des compétences liées à ce type de dispositifs. Grenoble dispose, depuis plusieurs décennies, d'un solide programme de jardins partagés : aujourd'hui 20 jardins partagés sont répartis uniformément dans la ville et gérés par différents services de la Ville. Pour sa part, l’AMG possède des exemples tangibles de dispositifs favorisant l'équité et l'inclusion tel que le « réseau de forêt urbaine » de la municipalité de Guadalajara composé de 11 parcs qui totalisent 190 hectares ; Le Parc Agroécologique de Zapopan, un espace public entre ville et campagne , soutenu par un comité de voisinage et le Collectif Agroécologique de Teocintle ; le marché bio de Tlajomulco, premier marché biologique de la métropole, géré collectivement. Malgré ces initiatives, l'aire métropolitaine de Guadalajara n’a pas de regard sur les espaces qu’il serait intéressant d’investir de manière durable et inclusive.

Il est donc essentiel de concevoir une méthodologie permettant d’établir une typologie des espaces ayant un tel potentiel d'utilisation avant d’envisager une intervention sur ces mêmes espaces. De son côté la Ville de Grenoble est également intéressée par le fait de recenser de nouveaux espaces urbains à revaloriser et souhaite faire un bilan sur son programme de jardins urbains afin de l’améliorer et découvrir de nouvelles pratiques.
Historique
Ce projet est né de la volonté de l’IMEPLAN et de la Ville de Grenoble de collaborer sur des enjeux qui les rapprochent et qui s’inscrivent dans le champ des transitions. Les deux autorités locales ont distingué plusieurs thématiques sur lesquelles l’échange de pratiques pouvait s’avérer particulièrement bénéfique pour leurs services et, plus généralement, pour l’amélioration de la qualité de vie sur chaque territoire.
Le développement urbain durable était un élément saillant des échanges, entraînant avec lui une pluralité de sous-thématiques telles que les mobilités douces, la question de la densification urbaine ou encore la résilience urbaine au changement climatique. Ceci étant un axe essentiel de la stratégie planification urbaine de Guadalajara avec son adhésion récente au réseau C40.

Ainsi, des défis communs ont été perçus tels que la problématique de la qualité de l’air. En effet, l’AMG est impactée par l’étalement urbain qui augmente le trafic automobile et la perception de chaos urbain, tandis que la Ville de Grenoble, encerclée de massifs montagneux, élabore des stratégies pour rendre la densité urbaine plus vivable. Les deux territoires sont également fortement concernés par la problématique des îlots de chaleur qui rendent leur territoire hostile en période de fortes chaleurs. Répondre à ces problématiques et promouvoir une façon écologique et durable de « faire la ville » et de « vivre la ville » sont ainsi des enjeux majeurs pour les deux territoires.

D’autre part, la notion de cohésion sociale a été identifiée comme un autre champ de convergence, notamment à propos de l’égalité femme-homme et des migrations. Pour les deux autorités locales, la cohésion sociale suppose de considérer que le territoire, en l’occurrence urbain, doit être producteur de lien social et d’inclusion sociale. La question des inégalités économiques et sociales est une problématique centrale pour les deux territoires, qui produit des stigmates dans leur environnement urbain respectifs et nourrit un climat d’insécurité. Permettre aux populations les plus vulnérables d’avoir une place dans la ville, générer de l’inclusion par la création d’espaces publics accessibles à tous et nécessitant la participation de tous pour exister, est un défi pour les deux autorités locales.

L’IMEPLAN et la Ville de Grenoble considèrent que leurs efforts fournis à rendre tangible la transition sociale et écologique sur leur territoire et déclaration d’intention sur l’Initiative franco-mexicaine pour l’adaptation et la résilience au changement climatique dans les Caraïbes signée en marge du Sommet One Planet de décembre 2017, donne un grand sens à leur coopération.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Objectif général à long-terme :
Amélioration de la qualité de vie des habitants de la zone métropolitaine de Guadalajara en favorisant la réalisation des ODD 2, 3, 5, 10, 11, 12, 13, 15, 17.

Objectifs spécifiques :
• Permettre la réalisation de projets pilotes innovants en coopération avec la Ville de Grenoble sur la base de la méthodologie élaborée précédemment
• Renforcer l’attractivité du territoire grâce à l’offre de nouveaux espaces urbains.
• Elargir le champ de l’expertise en prenant en compte d’autres dimensions de développement urbain durable comme source de cohésion sociale, telles que la gestion des déchets et le gaspillage alimentaire ou les mobilités douces.
• Mettre en modèle l’expertise territorialisée de l’IMEPLAN pour la diffuser à l’échelle locale, nationale voire internationale.

Objectifs en France :
Objectif général à long-terme : Amélioration de la qualité de vie des Grenoblois en favorisant la réalisation des ODD 2, 3, 5, 10, 11, 12, 13, 15, 17.

Objectifs spécifiques :
• Mettre en modèle l’expertise territorialisée de la Ville de Grenoble pour la diffuser à l’échelle locale, nationale et internationale.
• Permettre la réalisation de projets pilotes innovants en coopération avec la Métropole de Guadalajara sur la base de la méthodologie élaborée précédemment
• Elargir le champ de l’expertise en prenant en compte d’autres dimensions de développement urbain durable comme source de cohésion sociale, tels que la gestion des déchets et le gaspillage alimentaire ou les mobilités douces.
• Mettre en modèle l’expertise territorialisée de la Ville de Grenoble pour la diffuser à l’échelle locale, nationale et internationale.
Description détaillée du partenariat
Ce projet consiste à réaliser un diagnostic croisé afin de faire un état des lieux de chaque contexte urbain et de définir leurs potentialités en matière de développement urbain durable source de cohésion sociale. Ce diagnostic croisé mobilise une équipe universitaire (par l’organisation d’ateliers internationaux avec les universités partenaires), mais aussi une équipe technique (par l’organisation de visites des agents de chaque autorité locale). Les diagnostics réalisés servent de bases pour l’élaboration d’une méthodologie de développement urbain visant à réintroduire la nature en ville. Ce guide méthodologique est utilisable dans toute la zone métropolitaine de Guadalajara et de Grenoble, il est facilement diffusable, communicable et sert d’outil à la mise en place de projets expérimentaux dans chaque ville.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Grenoble, Instituto Metropolitano de Planeación del Área Metropolitana de Guadalajara (IMEPLAN), Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG), Université de Guadalajara (CUUAD UdeG)
Bénéficiaire(s)
I. Les équipes techniques et les décideurs des institutions publiques. II. Les étudiants de l’université de Guadalajara III. Les étudiants de l'ENSAG IV. Le personnel enseignant V. Les Habitants de Grenoble VI. Les Habitants de Guadalajara VII. Les acteurs rassemblés (groupes et associations civiles, conseils sociaux, associations de quartier, entreprises, etc.)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Instituto Metropolitano de Planeación del Área Metropolitana de Guadalajara (IMEPLAN) Mexique commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Instituto Metropolitano de Planeación del Área Metropolitana de Guadalajara (IMEPLAN) Ledezma Montserrat Chargée de mission de coopération internationale montserrat.ledezma@imeplan.mx

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Grenoble commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 9155 2018
Grenoble 9892 2018
Collectivités et partenaires étrangers 9892 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013